Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Games of Mayoyaune : Saison 107
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Les autres sports
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 36
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 12874
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 19 Sep 2020 23:33    Sujet du message: Répondre en citant

Episode 20 : la LeMondada !







L'étape du jour :
Inter 1 (moitié du plat) :
1. Cavagna
2. Dumoulin à 0'12
3. Pogacar à 0'17
4. Asgreen
5. Roglic à 0'30
6. Van Aert à 0'39
7. Caruso à 0'41
8. Laporte
9. Juul Jensen à 0'42
10. De La Cruz à 0'44

Inter 2 (pied de la Planche) :
1. Dumoulin
2. Pogacar à 0'01
3. Cavagna à 0'18
4. Roglic à 0'37
5. Caruso à 0'49
6. Van Aert à 0'51
7. Porte à 1'01
8. De La Cruz à 1'12
9. Asgreen à 1'13
10. Uran à 1'31

Inter 3 (moitié de la Planche) :
1. Pogacar
2. Dumoulin à 0'48
3. Porte à 1'06
4. Van Aert à 1'15
5. Cavagna à 1'21
6. Roglic à 1'22
7. Caruso à 1'47
8. De La Cruz à 2'05
9. Uran à 2'18
10. Mas à 2'28

Arrivée :
1. Pogacar
2. Dumoulin à 1'21
3. Porte
4. Van Aert à 1'31
5. Roglic à 1'56
6. Cavagna à 1'59
7. Caruso à 2'29
8. De La Cruz à 2'40
9. Mas à 2'45
10. Uran à 2'54
12. Bilbao à 3'20
14. Landa à 3'27
15. Barguil à 3'58
23. Yates à 4'27
26. G. Martin à 4'39
36. Quintana à 5'54
45. Lopez à 6'17
47. Valverde à 6'26
67. Kuss à 7'23
81. Carapaz à 7'53
101. Rolland à 8'49
118. Verona à 9'21


C'est rare qu'on mette le tampon "étape de légende" sur un chrono, mais là, elle mérite !
Toutes les conclusions déjà écrites sur ce Tour et ses participants sont à mettre au feu, l'emplacement en fin de Tour et le profil particulier nous rendait curieux, eh bien, on a été servi !

Que ce soit pour la victoire, le podium, le Top 5 ou le Top 10, ça a bataillé à tous les étages (on peut même ajouter le maillot à pois). La réal de France TV a d'ailleurs eu du mal à tout gérer (ils n'arrivent déjà pas à saisir le moment où Pinot passe dans son patelin, alors qu'il ne se passait alors strictement rien :clown: ), il fallait avoir le PC sur Tissot Timing et noter fébrilement les chronos des premiers (pensez bien que c'est ce que j'ai fait :gnah: ).

D'ailleurs, voici les temps de passage des 20 premiers :

coureur inter 1 inter 2 inter 3 final
Roglic 17'28 40'21 50'37 57'52
Pogacar 17'14 39'44 49'16 55'55
Lopez 18'26 43'18 54'36 62'13
Porte 17'45 40'44 50'21 57'17
Landa 18'28 41'59 52'06 59'22
Mas 18'08 41'40 51'44 58'40
Yates 18'08 42'22 52'54 60'23
Uran 18'06 41'15 51'33 58'50
Dumoulin 17'09 39'44 50'03 57'16
Valverde 18'57 44'07 54'44 62'22
Caruso 17'39 40'33 51'02 58'24
Martin 18'36 42'40 53'12 60'34
Carapaz 19'59 46'25 56'40 63'48
Barguil 18'29 42'26 52'45 59'53
Kuss 18'51 44'08 55'22 63'19
Bilbao 18'25 42'00 52'09 59'16
Quintana 18'54 44'10 54'21 61'50
Rolland 19'16 45'22 56'45 64'45
Verona 19'40 45'24 57'05 65'16
Van Aert 17'37 40'34 50'30 57'27



Certains en avaient clairement rien à branler (Rolland, Verona, Kuss, Quintana), Carapaz a fait un all-in sur la montée de Planche, Lopez et Valverde ont volé en éclat, Uran, Mas et Caruso ont été solides, Porte et Dumoulin monstrueux ... et Pogacar stratosphérique.

Alors que Roglic est meilleur rouleur, on a vu le jeune lion terrasser le vieux dès les portions planes. Et vite, ça a senti la panique chez Jumbo, clairement pas calé niveau stratégique.

Van Aert a changé de vélo au pied, Dumoulin non, était-ce prévu ou une contrainte car il n'y a pas 50 voitures et que, comme ils sont nombreux bien classés, ils sont nombreux en course en même temps ?
Pogacar a fait un arrêt au stand rapide et au bon moment. A contrario, Roglic, qui avait presque déjà perdu son avance, a fait son changement plus tard, quand la montée était déjà entamée, donc devait repartir dans la pente sans vitesse, comme s'il avait changé d'avis au dernier moment.

Et les chronos ont continuer d'évoluer en faveur que Pogi, qui en fut galvanisé et voltigeait de plus en plus, alors que Rogla accusait le coup, se retrouve même le casque de traviole, plus de style, plus de poker face, rien. Dumoulin et Van Aert, réduits à l'état de spectateurs, ne peuvent que voir l'écroulement de trois semaines de turbin (et des mois de préparation), en débandade organisée.

A la fin, le chrono ahurissant de Pogacar peut rassurer Roglic, il aurait fallu qu'il sorte un chrono exceptionnel de son côté pour conserver le mayoyaune, et il finit quand même 5e. Par contre, si on regarde la globalité du Tour, de grosses migraines en perspectives.





Mayoyaune :
Ce matin :
1. Roglic
2. Pogacar à 0'57
3. Lopez à 1'27
4. Porte à 3'06
5. Landa à 3'28
6. Mas à 4'19
7. Yates à 5'55
8. Uran à 6'05
9. Dumoulin à 7'24
10. Valverde à 12'12
11. Caruso à 12'31
12. G. Martin à 13'16
13. Carapaz à 17'48
14. Barguil à 28'03
15. Kuss à 35'54
16. Bilbao à 53'33
17. Quintana à 57'49
18. Rolland à 1h00'13
19. Verona à 1h11'30
20. Van Aert à 1h19'57

Ce soir :
1. Pogacar
2. Roglic à 0'59
3. Porte à 3'30
4. Landa à 5'58
5. Mas à 6'07
6. Lopez à 6'47
7. Dumoulin à 7'48
8. Uran à 8'02
9. Yates à 9'25
10. Caruso à 14'03
11. G. Martin à 16'58
12. Valverde à 17'41
13. Carapaz à 24'44
14. Barguil à 31'04
15. Kuss à 42'20
16. Bilbao à 55'56
17. Quintana à 1h02'46
18. Rolland à 1h08'05
19. Verona à 1h19'54
20. Van Aert à 1h20'31

Partons du principe que le classement ne bougera plus (encore que Porte est capable de se faire la clavette sur une coronapiste de la rue de Rivoli) et dressons un premier bilan gus par gus.

Pogacar :
Il devrait être le 11e à gagner le Tour pour sa première participation, après Garin en 1903, Cornet en 1904, Trousselier en 1905, Robic en 1947, Coppi en 1949, Koblet en 1951, Anquetil en 1957, Gimondi en 1965, Merckx en 1969, Hinault en 1978 et Fignon en 1983. Belle liste.
S'il n'y avait pas les Champs, il égalerait Robic et Janssen, vainqueurs sans avoir porté le mayoyaune (lui, il en aura un).
Il aura 22 ans lundi, seul Henri Cornet en 1904 était plus jeune (19 ans et 352 jours, dur à battre) et il avait gagné après disqualification des quatre premiers.
Entre 22 et 23 ans, il y a Faber en 1909, Lapize en 1910, Thys en 1913, Maes en 1935, Gimondi en 1965, Fignon en 1983 et Bernal en 2019.
Bref, il est déjà dans les grands. En plus, sympa à voir courir, tentant de prendre du temps dès qu'il sent une possibilité, à l'attaque tous les jours.
Et il montre qu'on peut gagner le Tour avec une équipe faiblarde (comme Evans en 2011 ou Landis en 2006) et en ayant pris 1'20 dans une bordure (:byebye: Thibaut).


Roglic :
Ce chrono change tout. Au lieu de se satisfaire d'une victoire pas flamboyante du tout mais méritée, c'est une défaite. Un 5-4-1 qui prend un but dans les arrêts de jeu.
La nuit va être longue, heureusement que les courses s'enchaînent cette année et qu'il va vite devoir se remobiliser, sinon, il risquerait un nervous breakdown.

Comme au Giro 2018, il s'est focalisé sur le mauvais type, Nibali l'an dernier, Bernal cette année, et a vu un adversaire lui chiper la queue du Mickey en passant sous les radars (mais que ferait un radar dans un manège, après tout ?). Un petit air Schleck 2011 flippant devant Contador et ne se méfiant pas d'Evans, aussi.

Et il va pouvoir repenser à ces trois semaines en mode Sandy Valentino, toutes ces étapes où il aurait pu prendre plus de temps :
:arrow: Orcières, Mont Aigoual et Puy Mary : le train Jumbo s'est contenté d'emmener tous les favoris sans estocade finale. Les Sky faisaient faire un train très rapide par chaque équipier à son tour et Froome mettait un gros sac. Là, ils ont voulu faire pareil, mais les équipiers étaient réguliers et capables de bien finir et on terminait au sprint, sans attaque tranchante du leader. Du coup, concrètement, le train roulait pour tout le monde, et Pogacar a autant de jump que Roglic.
:arrow: Lavaur : Van Aert n'a pas pris de relais quand la bordure a rejeté Pogacar, Porte et Landa. On connait le gaz du belge, mais il était en réserve pour le sprint et gagner l'étape. Y avait peut-être un peu plus de temps à prendre là.
:arrow: Loudenvielle : on ne roule pas quand Pogacar s'en va ? Il récupère la moitié du temps perdu dans la bordure. :enaccord6:
:arrow: La Loze : Roglic était plus fort, mais en restant dans le plan préétabli avec les relais de Dumoulin puis Kuss, Pogacar a pu géré et finir pas trop loin. En faisant plus dur plus tôt, il aurait pu prendre plus cher.
:arrow: La Roche-sur-Foron : quand il accélère dans les chemins en terre, Roglic distance un peu les autres, mais il lève le pied pour faire revenir Kuss. Et Dumoulin et Van Aert qui ramène Porte, ça ne joue pas dans le duel, mais ça donne l'idée de rester nombreux le plus longtemps possible comme objectif principal, plus que de prendre du temps aux autres.

Et tout ceci se combine. Quand la Sky fait une boucherie en mode fusée à quatre étages, il y a de gros écarts, et ils savent vite qui est l'adversaire et quelle baudruche se dégonfle. Là, en jouant le sprint en haut des cols et le chrono final, ils gardent longtemps du monde assez près au général, et doivent se méfier de tout le monde.

Et leur puissance collective manquait de détermination, hyper mal utilisée. Plutôt que d'empêcher le terrrrrrrrrrrrrrible Guillaume Martin de partir dans les échappées, ç'aurait été plus malin de mettre Dumoulin dans l'échappée. Là, soit les autres le laissent faire une Pereiro, soit ils doivent se mettre à la planche (équipiers voire leader) pour le reprendre. Et pendant ce temps, les Jumbo restent au chaud dans le peloton.

Le pire, c'est qu'il va falloir gérer les égos chez Jumbo, pas dit de revoir Roglic en leader unique : Dumoulin a sagement fait l'équipier et va exiger un retour d'envoi d'ascenseur en balancier, Kruijswijk va revenir avec des ambitions (encore plus s'il gagne le Giro), Kuss va vouloir plus de place, Van Aert aura d'autres objectifs ... les ennemis sont déjà chez lui.


Porte :
On a souvent rejaillir le feu d'un ancien volcan qu'on croyait trop vieux.
Après avoir larbiné sagement chez Sky, après avoir été leader poissard chez BMC (que des abandons sur chute, sauf une 6e en ayant perdu du temps sur crevaison, sinon, il serait sur le podium), et hors du Top 10 l'an dernier, semblait cuit.
Après tout, on est presque en début de saison, et Porte a toujours été bon sur le Tour Down Under. Pas de blessure sur chute, avec ses adversaires directs dans la bordure, et les adversaires en question n'ont pas su l'enterrer quand il a crevé aux Glières (et merci les Jumbo qui veulent être 28 aux côtés de Roglic :brave:).
Pour la persévérance, on apprécie.


Landa :
Cette fois leader unique, il ne fait pas mieux que quand il est larbin ou coleader.
Au moins, on l'a vu tenter des trucs avec son rythme, par un train long (Loze) et par des relais à l'avant (Roche-sur-Foron).


Mas :
On pensait que les espagnols n'avaient plus personne après la génération Contador, Valverde, Rodriguez, Sanchez, Anton, Nieve, et ils nous sortent Landa puis Mas.
Pas spectaculaire, mais après son podium à la Vuelta 2018 et son raté l'an dernier (dans l'ombre d'Alaf), il devait confirmer et se faire une place chez Movistar.


Lopez :
Décidément beaucoup trop irrégulier pour viser autres choses que des étapes.
Un beau coup d'éclat à la Loze, un autre coup d'éclat dans la descente vers Nice :gnah:, mais aussi des trouades comme dans les Pyrénées ou aujourd'hui.


Dumoulin :
Finalement, il avait quand même de bonnes jambes, après une année 2019 quasiment blanche et une année 2020 qui a commencé en août.
Mal utilisé, il aurait été plus utile en leader d'appoint, en prenant des échappées pour forcer les adversaires à bosser, il va postuler pour la place de numéro les prochaines saisons.


Uran :
Il a quand même sorti un gros chrono pour garder sa 8e place. Nouvelle place d'honneur, c'est à noter.


Yates :
Très en vue au début, son attaque avec Alaphilippe et Hirschi lui a indirectement offert quelques jours en jaune.
Il ne s'est pas effondré pour autant, mais reste un Top 10 sans plus.


Caruso :
Equipier de Landa, il a fini très fort, a fait mal dans les Alpes et sort encore un gros chrono pour aller chercher son Top 10.

Martin :
Finalement, il gagne une place par rapport à l'an dernier, et a été plus près des meilleurs, même s'il a souffert à la fin. Cofidis a un leader pour le général, ils vont pouvoir travailler sur cette base.

Valverde :
Le vieux a craqué, faut dire qu'il a 40 ans, le pépère. :avant:
Et lui ne se plaint pas du dos.

Carapaz :
Pas prêt, prévu pour le Giro, se mettant au service de Bernal, il a fallu attendre les Alpes pour qu'il joue sa carte.

Barguil :
Au service de Quintana, il a tenu la distance sans tomber ni craquer, mais a semblé trop juste pour s'échapper ou prendre une bonne place.

Kuss :
Mouais. Pas mal. :axlsmile:

Bilbao :
Autre équipier de Landa qui a aussi assuré une bonne place individuelle. Movistar Award pour la Bahrain et son trio de choc.

Quintana :
Blessé par une voiture en Colombie, tombé trois fois, ça fait trop. Etait parti pour un Top 10 précieux pour son équipe (en passe d'être dépassée par Alpecin dans le classement donnant accès aux courses de son choix l'an prochain), mais est quand même trop vieux pour jouer la gagne.

Rolland :
N'est plus au niveau Europcar, mais garde encore assez de caisse pour un Top 20 et quelques échappées. A peut-être garanti une invitation à son équipe l'an prochain.

Verona :
Le Movistar chargé de s'accrocher pour le classement par équipes. Ben, mission accomplie.

Van Aert :
Quoi ? :axlsmile:





Maillot vert :
Ce matin :
1. S. Bennett 319
2. :amour1: Peter :amour1: 264
3. Trentin 250
4. Coquard 173
5. Ewan 158
6. Alaphilippe 150
7. Van Aert 147
8. Kragh Andersen 138
9. Morkov 129
10. Pogacar 123

Ce soir :
1. S. Bennett 319
2. :amour1: Peter :amour1: 264
3. Trentin 250
4. Coquard 173
5. Van Aert 160
6. Ewan 158
7. Alaphilippe 150
8. Pogacar 143
9. Kragh Andersen 138
10. Morkov 129

En 1969, Merckx avait gagné le jaune, le vert, les pois et le classement par équipes (et il aurait gagné le blanc s'il avait existé).
Pogacar, avec seulement le jaune, les pois et le blanc, est une petite bite, seulement 8e au maillot vert.
Van Aert remonte à la 5e place, aussi.





Maillot à pois :
Ce matin :
1. Carapaz 74
2. Pogacar 72
3. Roglic 67
4. Hirschi 62
5. Lopez 51
6. Cosnefroy 36
7. Rolland 36
8. Peters 32
9. Porte 28
10. Kämna 27

Ce soir :
1. Pogacar 82
2. Carapaz 74
3. Roglic 67
4. Hirschi 62
5. Lopez 51
6. Cosnefroy 36
7. Rolland 36
8. Porte 36
9. Peters 32
10. Kämna 27


Le classement du temps de montée de la Planche des Belles Filles :
1. Pogacar
2. Porte à 0'22
3. Van Aert à 0'42
4. Mas à 0'50
5. Bilbao à 1'05
6. Martinez à 1'09
7. Carapaz à 1'12
8. Landa à 1'13
9. Soler à 1'14
10. Barguil à 1'17
11. Roglic à 1'20
12. Dumoulin à 1'22

Rien pour Roglic et Carapaz alors que Pogacar gagne, victoire finale du jeune slovène, qui n'aura pas besoin de sprinter dans la côte de Beule.

Pour Carapaz, ce Tour est un bel hommage à Poulidor :
:arrow: 2e à Villard-de-Lans et La Roche-sur-Foron
:arrow: 2e au maillot à pois
:arrow: finaliste mais battu au Prix du Supercombatif

En effet, le prix n'a pas été attribué aux malheureux Alaphilippe, Rolland, Kämna, Powless et Carapaz, mais au valeureux helvète Hirschi.
Logique, puisque ces échappées ont été espacées au cours du Tour : à Nice, dans les Pyrénées, dans le Massif Central et dans les Alpes, avec une défaite au sprint, une défaite au sprint après être repris dans le final, une victoire et une chute.





Maillot blanc :
Ce matin :
1. Pogacar
2. Mas à 3'22
3. Madouas à 1h35'35
4. Martinez à 1h51'32
5. Kämna à 2h10'21
6. Tejada à 2h29'13
7. Eg à 2h42'01
8. Hirschi à 2h43'00
9. Powless à 2h56'52
10. Sivakov à 4h06'17

Ce soir :
1. Pogacar
2. Mas à 6'07
3. Madouas à 1h42'22
4. Martinez à 1h54'51
5. Kämna à 2h14'33
6. Tejada à 2h36'41
7. Eg à 2h49'43
8. Hirschi à 2h51'29
9. Powless à 3h02'48
10. Sivakov à 4h13'09

Avec l'abandon de Bernal, Pogacar a pu faire cavalier seul.
Impressionnant comme il n'y a personne après Mas. :shock:






Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Movistar
2. Jumbo à 24'36
3. Bahrain à 58'47
4. Education First à 1h15'27
5. Ineos à 1h19'38
6. Trek à 1h32'43
7. Astana à 1h39'58
8. AG2R à 2h46'56
9. UAE Emirates à 3h10'46
10. Mitchelton à 3h19'13

Ce soir :
1. Movistar
2. Jumbo à 18'31
3. Bahrain à 57'10
4. Education First à 1h16'43
5. Ineos à 1h30'58
6. Trek à 1h39'39
7. Astana à 1h47'15
8. AG2R à 2h58'26
9. UAE Emirates à 3h06'46
10. Mitchelton à 3h25'10

Jumbo gagne l'étape, mais faut croire qu'ils sont condamnés à la 2e place.
Encore une victoire dont tout le monde se branle pour Movistar ! :clapclap:
Au moins, ils gagnent des trucs.
Emirates 9e, on fera le bilan demain, mais pour une équipe de vainqueur, c'est faible.





Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Kluge
2. Frison à 5'56
3. Ewan à 16'31
4. Haller à 21'30
5. De Buyst à 23'43
6. Bonifazio à 25'44
7. Bol à 28'19
8. Chevalier à 32'23
9. Niv à 34'01
10. S. Bennett à 34'29

Ce soir :
1. Kluge
2. Frison à 6'04
3. Ewan à 15'17
4. Haller à 19'17
5. De Buyst à 22'35
6. Bonifazio à 23'29
7. Bol à 27'26
8. Niv à 32'08
9. S. Bennett à 32'59
10. Reza à 34'05

Contre la montre, le vainqueur est Jack Bauer, quoi de plus logique.
Un Bennett est 3e, mais c'est George (:byebye: Rodolphe Ze God).
Pour le général, sans commentaire, la suprématie Lotto a rendu la compétition fade.





Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. G. Martin
2. Barguil à 14'47
3. Rolland à 46'57
4. Elissonde à 1h18'16
5. Chérel à 1h19'08
6. Madouas à 1h23'16
7. Pinot à 1h43'05
8. Sicard à 1h51'40
9. Vuillermoz à 1h55'45
10. Alaphilippe à 1h58'20

Ce soir :
1. G. Martin
2. Barguil à 14'06
3. Rolland à 51'07
4. Elissonde à 1h22'47
5. Chérel à 1h23'32
6. Madouas à 1h25'24
7. Pinot à 1h42'35
8. Sicard à 1h53'54
9. Vuillermoz à 1h59'00
10. Alaphilippe à 2h00'43

Les satisfactions du jour : Cavagna est en forme (bonne nouvelle en vue des championnats du monde la semaine prochaine) et Martin gratte une place.
Bon chrono de Barguil, aussi, faut le dire.



Demain :

Le critérium de fin, on va découvrir la beauté de Mantes-la-Jolie, Saint-Nom-la-Bretèche, Saint-Cyr-l'Ecole, Versailles (Ferrand va juter sur le château, je préviens), Chaville et Meudon, avec l'entrée à Paris.
La partie parisienne est limitée, en même temps, tant mieux, c'est plus compliqué de bloquer la circulation en septembre qu'en juillet.
Départ à 16H, circuit à partir de 18H, il y a une heure de prévue dans le Vélo Club, on espère qu'on pourra voir un peu plus qu'aujourd'hui.
On annonce de la pluie, ce qui veut dire que les temps seront probablement gelés après le premier passage sur la ligne.
Dans l'ensemble, on a eu une météo estivale et pas trop d'emmerde avec la météo. Deux semaines près le passage du Tour, le col de la Luzette est beaucoup moins accueillant.

_________________
/sert la main à un pangolin et chante :
You could put some joy upon my face, Oh, sunshine in an empty place, Take me to turn to, and babe I'll make you stay
Oh, I can ease you of your pain, Feel you give me love again, Round and round we go, each time I hear you say
This is the rhythm of the night, The night, oh yeah, The rhythm of the night
This is the rhythm of my life, My life, oh yeah, The rhythm of my life
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
MajorFatal
Administrateur
Administrateur


Age: 51
Inscrit le: 17 Mar 2003
Messages: 6660

MessagePosté le: 20 Sep 2020 11:45    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne me suis pas encore remis de ce contre la montre complétement WTF :shock:

La Jumbo a sans aucun doute les coureurs pour succéder à la Sky/Ineos mais pas les directeurs sportifs dans les bagnoles...
Quand on peut prendre du temps, on le fait. Sur l'étape de la bordure, plutôt que garder Wout Van Aert en réserve pour gagner l'étape, on le fait rouler à bloc, et Dumoulin aussi, et Roglic doit prendre des relais. Faut coller 3' à Pogacar et s'en débarasser une bonne fois pour toutes.

Bon, évidemment la perf de Pogacar, c'est n'importe quoi, j'ai pas les mots. :gnah: :gnah:
Wout nous a fait croire un moment qu'Alaf était clean en 2019, mais là Pogi met la barre très très haut.
_________________
Does that include television, sir?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 41
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 7267
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 20 Sep 2020 14:05    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais ravi l'an dernier que le Tour, pour une fois, ne se joue pas sur un contre-la-montre. J'ai toujours trouvé l'épreuve fade et assez inintéressante, télévisuellement parlant en tout cas.

Bien sûr, ça c'était avant hier :lol:

Je suis d'accord avec Schweinnie sur le qualificatif d'"étape de légende". Et pas seulement parce que j'avais Pogacar en capitaine dans le jeu de Fantasy...

Au passage, :jemincline: Christian Prudhomme.
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 36
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 12874
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 21 Sep 2020 1:26    Sujet du message: Répondre en citant

Episode 21 : Paris gagné


Du haut de ces pyramides, 145 roues arrières à sucer nous contemplent !




L'étape du jour :
1. S. Bennett
2. M. Pedersen
3. :amour1: Peter :amour1:
4. Kristoff
5. Viviani
6. Van Aert
7. Ewan
8. Hofstetter
9. Coquard
10. Walscheid

Avant que l'étape ne commence, trois nouvelles importantes délivrées sur France 2 :
:arrow: la compo de Voeckler pour les Championnats du Monde, avec Alaphilippe en leader, Martin et Madouas en rechange, Peters, Elissonde, Bernard, Pacher et Molard en équipiers (du coup, ça fait 2 Trek, 2 Groupama-FDJ, 1 Deceuninck-Quick Step, 1 AG2R, 1 Cofidis, 1 B&B-Vital Concept et 0 Total Direct Energie)
:arrow: Zoetemelk, le champion des 2e places, a été renversé et hospitalisé avec deux bras et une jambe cassées (et c'est arrivé en France :winner: )
:arrow: Thierry Adam quitte France TV et ne sera plus sur le Tour

Comme d'hab, sportivement, il n'y a rien à dire, c'est un long défilé avant l'entrée dans Paris, avec un Ferrand extatique devant les châteaux des Yvelines.


Moins festif que les autres années, cela dit, pas de blagues, pas de champagne, probablement à cause de l'ambiance Covid et au fait qu'ils ne vont pas couper après le Tour mais enchaîner avec un calendrier très serré.

Les slovènes du peloton ont quand même pu poser :



Et l'ambiance parisienne en effectif réduit et avec la nuit tombante était assez glauque. Les coureurs ont quand même eu droit à une belle récompense en passant devant Notre-Dame et dans la Cour Carrée et la Cour Napoléon.

Sur les Champs-Elysées, une première tentative avec Edet, Kwiatkowski, Amador, Asgreen, T. Martin et Schär est vite reprise, ceux qui auront droit à plusieurs tours en tête sont 4 : Van Avermaet, Schachmann, Périchon et Swift (putain, il est sur le Tour, lui :shock: ).

Ils sont repris dans le final. Le sprint des Champs est particulier, il nécessite d'être bien placé à l'emballage final et à ce jeu, la Deuceninck-Quick Step est imbattable. Deuxième étape pour Bennett, qui a bien mérité son maillot vert.

Quant aux podiums, entre le dispositif Covid et le fait que Pogacar a presque tout raflé (avec un masque différent à chaque fois), c'était encore particulier.

Ils ont quand même enlevé les masques pour la photo souvenir :


Un seul truc ne change pas : la Movistar gagne le classement par équipes.






Mayoyaune :
Ce matin :
1. Pogacar
2. Roglic à 0'59
3. Porte à 3'30
4. Landa à 5'58
5. Mas à 6'07
6. Lopez à 6'47
7. Dumoulin à 7'48
8. Uran à 8'02
9. Yates à 9'25
10. Caruso à 14'03
11. G. Martin à 16'58
12. Valverde à 17'41
13. Carapaz à 24'44
14. Barguil à 31'04
15. Kuss à 42'20
16. Bilbao à 55'56
17. Quintana à 1h02'46
18. Rolland à 1h08'05
19. Verona à 1h19'54
20. Van Aert à 1h20'31

Ce soir :
1. Pogacar
2. Roglic à 0'59
3. Porte à 3'30
4. Landa à 5'58
5. Mas à 6'07
6. Lopez à 6'47
7. Dumoulin à 7'48
8. Uran à 8'02
9. Yates à 9'25
10. Caruso à 14'03
11. G. Martin à 16'58
12. Valverde à 17'41
13. Carapaz à 25'53
14. Barguil à 31'04
15. Kuss à 42'20
16. Bilbao à 55'56
17. Quintana à 1h03'07
18. Rolland à 1h08'26
19. Verona à 1h19'54
20. Van Aert à 1h20'31

Le bilan individuel a été fait hier.

0'59 seulement d'écart entre les deux premiers, après guerre, seulement 9 Tours ont été plus serrés (+2010 si on ne tient pas compte de son palmarès rétroactif) :
0'08 : 1989 (LeMond - Fignon)
0'23 : 2007 (Contador - Evans)
0'32 : 2006 (Pereiro - Klöden)
0'38 : 1968 (Janssen - Van Springel)
0'39 : 2010 (Contador - Schleck)
0'40 : 1987 (Roche - Delgado)
0'48 : 1977 (Thévenet - Kuiper)
0'54 : 2017 (Froome - Uran)
0'55 : 1964 (Anquetil - Poulidor)
0'58 : 2008 (Sastre - Evans)
0'59: 2020 (Pogacar - Roglic)

Pour l'écart avec le 3e, même commentaire, seulement 13 plus serrés que celui-ci, et pourtant, Porte a l'air loin du compte :
0'31 : 2007
1'13 : 2008
1'31 : 2019
2'01 : 2010 (en laissant Contador et Menchov dans le palmarès)
2'02 : 1966
2'13 : 1987
2'16 : 2006
2'20 : 2017
2'24 : 2018
2'29 : 1990
2'30 : 2011
3'03 : 1968
3'30 : 2020

Avec le 5e, c'est pire, seulement 8 Tours plus serrés :
3'05 : 2017, 2008
3'29 : 1968
3'57 : 2011
4'05 : 2019
5'05 : 1990
5'17 : 2016
5'27 : 1966
6'07 : 2020

Avec le 10e, 11 Tours ont présenté un écart plus faible que cette année :
7'11 : 2016
7'32 : 2019
7'55 : 1968
9'05 : 2008
9'25 : 2017
9'57 : 1966
10'11 : 2011
11'53 : 1996
12'02 : 2010
12'47 : 1990
14'03 : 2020

Bref, un tendance récente à un classement hyper serré.

Si on regarde avec le 20e, surprise, on arrive à des écarts d'un autre temps, à croire qu'on s'est vite relevé quand on était plus dans le coup. En effet, le 20e plus loin que cette année, ça n'est arrivée que 8 fois (je vous mets d'autres histoire que ce soit plus net) :
52'13 : 1987
52'39 : 1986
53'05 : 1973
54'14 : 1978
58'08 : 1961
1h03'49 : 1971
1h05'27 : 1975
1h06'13 : 1997
1h08'25 : 1979
1h10'09 : 1972
1h16'10 : 1959
1h16'36 : 2015
1h17'36 : 1969
1h19'10 : 1954
1h19'25 : 1955
1h20'31 : 2020
1h23'17 : 1957
1h24'09 : 1951
1h28'57 : 1950
1h29'30 : 1958
1h49'16 : 1949
1h59'47 : 1948
2h01'17 : 1952
2h32'24 : 1947

Confirmation par les chiffres que, avant le chrono, le Tour s'est joué par l'arrière, non pas par élimination, mais par éjection.


10 coureurs ont fini à moins de 15' du vainqueur, on est dans le haut de la fourchette :
1 : 1973, 1969, 1957, 1954, 1952, 1951, 1948
2 : 1981, 1979, 1970, 1953, 1950, 1949
3 : 1997, 1986, 1972, 1961
4 : 1999, 1993, 1984, 1980, 1975, 1971, 1963, 1947
5 : 2012, 2004, 2002, 2001, 1995, 1992, 1987, 1962, 1960, 1958, 1955
6 : 2014, 1998, 1994, 1988, 1982, 1978, 1977, 1974, 2015
7 : 2013, 2000, 1976, 1967, 1965, 1956
8 : 2003, 1991, 1989, 1983, 1959
9 : 2006, 2005
10 : 2020, 2018, 2007, 1985, 1964
11 : 2019, 2017, 2016, 2009, 1996
12 : 2011
13 : 2010, 2008, 1990
15 : 1968
16 : 1966


Seulement 13 à moins de 30' et là, la tendance s'inverse déjà :
2 : 1952
3 : 1950, 1949, 1948
4 : 1979, 1973, 1969, 1954, 1951
6 : 1986, 1958
7 : 1997, 1972, 1971, 1947
8 : 1975, 1957, 1955
10 : 1987, 1983, 1953
11 : 1994, 1978, 1977, 1964, 1961, 1956
12 : 2015, 2014, 1981, 1959
13 : 2020, 1993, 1974, 1962, 1960
14 : 2019, 2017, 2001, 1991, 1989
15 : 2018, 2016, 1995, 1992, 1982, 1980, 1963
16 : 2013, 2012, 2007, 1999, 1998, 1976
17 : 2006, 2002, 1996, 1983, 1970
18 : 2009, 1988, 1965
19 : 2011, 2005, 2003, 1967
20 : 2008
21 : 2010
22 : 1990
23 : 1985
26 : 1968
27 : 1966


A peine 16 coureurs à moins d'une heure, là, on se rapproche de l'historique :
7 : 1947
9 : 1949, 1948
10 : 1958, 1952
12 : 1969, 1954, 1951, 1950
13 : 1955
14 : 1959
15 : 1997, 1979, 1972
16 : 2020, 2015, 1957
18 : 1971
19 : 1975
20 : 1973
22 : 2019, 1987, 1961
23 : 2014, 1995, 1962, 1953
24 : 2017, 1986, 1978, 1977, 1964, 1956
25 : 2018, 2016, 2012, 2006
26 : 2007, 2001, 2000, 1996, 1983, 1960
27 : 2003, 1984
28 : 1998, 1970
29 : 2013, 1994, 1992
30 : 2011, 2005, 2004, 1999, 1989
31 : 1980, 1974, 1963
32 : 2010, 2008, 2002, 1993, 1981, 1976
38 : 1991
39 : 2009, 1988, 1968
41 : 1982
43 : 1990
46 : 1985, 1967
49 : 1965
54 : 1966


Enfin, 29 coureurs à moins de 2 heures du vainqueur (et encore, Pinot ne passe le cut que pour 6 secondes), là, c'est exceptionnel (pour rendre la mise en pas digestive, je ne mets pas tout) :
13 : 1947
19 : 1952
20 : 1948
21 : 1949
26 : 1950
29 : 2020, 1954, 1951
30 : 1957, 1955
32 : 1958
33 : 1969
38 : 2015
39 : 1959
40 : 2016, 2014




Maillot vert :
Ce matin :
1. S. Bennett 319
2. :amour1: Peter :amour1: 264
3. Trentin 250
4. Coquard 173
5. Van Aert 160
6. Ewan 158
7. Alaphilippe 150
8. Pogacar 143
9. Kragh Andersen 138
10. Morkov 129

Ce soir :
1. S. Bennett 380
2. :amour1: Peter :amour1: 284
3. Trentin 260
4. Coquard 181
5. Van Aert 174
6. Ewan 170
7. Alaphilippe 150
8. Pogacar 143
9. Kragh Andersen 138
10. Morkov 138

Balek de l'intermédiaire, France TV ne l'a même pas montré.

Bennett, vainqueur, a fini 138e, c'est le maillot vert le plus mal classé depuis Petacchi en 2010 (150e) et avant, il faut remonter à 2003 et Baden Cooke (140e). Faut dire que :amour1: Peter :amour1: et Matthews passent bien les cols et Cavendish 2011 est battu de peu (130e).




Maillot à pois :
Ce matin :
1. Pogacar 82
2. Carapaz 74
3. Roglic 67
4. Hirschi 62
5. Lopez 51
6. Cosnefroy 36
7. Rolland 36
8. Porte 36
9. Peters 32
10. Kämna 27

Ce soir :
1. Pogacar 82
2. Carapaz 74
3. Roglic 67
4. Hirschi 62
5. Lopez 51
6. Cosnefroy 36
7. Rolland 36
8. Porte 36
9. Peters 32
10. Kämna 27

Doublé jaune-pois pour Pogacar, ce qui, le jour de l'arrivée (Sastre en 2008 a récupéré les pois plus tard), est arrivé en 1948 (Bartali), 1949 (Coppi), 1952 (Coppi), 1959 (Bahamontes), 1969 (l'ancien Evenepoel), 1970 (pareil) et 2015 (Froome).
Pas dégueu, comme liste. Bizarrement, malgré le barème à l'avantage des biens classés au général, on a vu pas mal de largués le gagner ces dernières années (Voeckler, Majka*2, Alaphilippe voire Bardet).




Maillot blanc :
Ce matin :
1. Pogacar
2. Mas à 6'07
3. Madouas à 1h42'22
4. Martinez à 1h54'51
5. Kämna à 2h14'33
6. Tejada à 2h36'41
7. Eg à 2h49'43
8. Hirschi à 2h51'29
9. Powless à 3h02'48
10. Sivakov à 4h13'09

Ce soir :
1. Pogacar
2. Mas à 6'07
3. Madouas à 1h42'43
4. Martinez à 1h55'12
5. Kämna à 2h15'39
6. Tejada à 2h37'02
7. Eg à 2h50'04
8. Hirschi à 2h54'34
9. Powless à 3h03'09
10. Sivakov à 4h15'38

Le critère a varié selon années (parfois réservé au nioub, parfois aux jeunes).
N'empêche que le doublé jaune-jeune, il n'a été fait qu'en 1983 (Fignon), 1997 (Ullrich), 2007 (Contador), 2010 (Schleck) et 2019 (Bernal).
Depuis 1992, le vainqueur a toujours fini dans le Top 15, sauf en 1999 (Salmon, 16e) et même sans le Slovène, on avait Mas dans le coup.





Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Movistar
2. Jumbo à 18'31
3. Bahrain à 57'10
4. Education First à 1h16'43
5. Ineos à 1h30'58
6. Trek à 1h39'39
7. Astana à 1h47'15
8. AG2R à 2h58'26
9. UAE Emirates à 3h06'46
10. Mitchelton à 3h25'10

Ce soir :
1. Movistar
2. Jumbo à 18'31
3. Bahrain à 57'10
4. Education First à 1h16'43
5. Ineos à 1h32'01
6. Trek à 1h39'39
7. Astana à 1h47'15
8. AG2R à 2h58'47
9. UAE Emirates à 3h06'46
10. Mitchelton à 3h25'10

Encore une victoire de canard !
L'équipe a déjà gagné en tant que Banesto en 1991 et 1999, fanny en tant que Illes Balears ou Caisse d'Epargne, inarrêtable depuis 2015 : 5 victoires en 6 ans (seul 2017 et la victoire de Sky échappe aux espagnols).

L'équipe du vainqueur seulement 9e, je n'ai des données plus précises que depuis 1990 mais des équipes aussi ou plus mal classées qui gagnent le Tour, c'est évidemment très rare : 1998 (Mercatone Uno 10e), 2010 (Saxo Bank 12e), 2011 (BMC 14e) et 2013 (Sky 9e).
Cela dit, Saxo 2010 et Sky 2013 avaient un poids beaucoup plus important sur la course et des coureurs d'un tout autre calibre que Emirates cette année, plutôt comparable aux équipes de Pantani et Evans.



Plus parlant en terme d'impact, il y a le classement des primes :
1. UAE Emirates 623930 €
2. Jumbo 359460 €
3. Trek 165150 €
4. Movistar 138790 €
5. Sunweb 119660 €
6. Bahrain 116000 €
7. Deceuninck 111880 €
8. Astana 75680 €
9. Ineos 74900 €
10. Bora 72020 €
11. Education First 60890 €
12. CCC 48810 €
13. AG2R 46250 €
14. Mitchelton 41780 €
15. B&B - Vital Concept 39330 €
16. Lotto 38650 €
17. Cofidis 34840 €
18. Groupama-FDJ 33480 €
19. Israel 22120 €
20. NTT 20760 €
21. Total Direct Energie 18820 €
22. Arkea 15800 €

La Sunweb récompensée de son activisme, Movistar de sa régularité, Deceuninck de ses victoires.
B&B - Vital Concept meilleur invité, loin devant Arkea et Total Direct Energie, qui ferment la marche. Et Groupama-FDJ, pour une équipe World Tour qui prétendait à la victoire, c'est la grosse plantade de se retrouver là.
La chose mériterait un bilan détaillé équipe par équipe, mais je ne garantis pas que je le ferai. :oops:




Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Kluge
2. Frison à 6'04
3. Ewan à 15'17
4. Haller à 19'17
5. De Buyst à 22'35
6. Bonifazio à 23'29
7. Bol à 27'26
8. Niv à 32'08
9. S. Bennett à 32'59
10. Reza à 34'05

Ce soir :
1. Kluge
2. Frison à 5'14
3. Ewan à 16'37
4. Haller à 19'35
5. De Buyst à 23'55
6. Bonifazio à 24'49
7. Bol à 28'46
8. Niv à 32'25
9. S. Bennett à 34'29
10. Reza à 35'25

Victoire de prestige pour Valgren, devant George Bennett (décidément, on peut comprendre qu'on les confondent).
Le triplé Lotto est historique, évidemment, espérons qu'on n'en apprenne pas de belle sur eux à l'avenir pour salir cette belle performance.

5'14 entre Kluge et Frison, c'est moyen-bas (21 écarts plus faibles, je vous épargne la liste).

En revanche, un tel écart entre le vainqueur et le deuxième, c'est historique, seuls 3 Tours ont vu un écart plus grand après guerre (mais il y a eu une époque où le dernier du général était éliminé à chaque étape), c'est même plus fort que Cheng Ji :onyourknees: (mais Ji avait mis 50' au deuxième du classement à l'envers, il était tellement largué qu'on l'avait dispensé du dernier tour sur les Champs) :
4h34'19 : 2018 (Thomas - Craddock)
4h34'23 : 2019 (Bernal - Langeveld)
4h35'52 : 2017 (Froome - Rowe)
4h41'11 : 1957 (Anquetil - Million)
4h48'35 : 2003 (Armstrong - De Clercq)
4h51'09 : 1973 (Ocaña - Hochart)
4h56'59 : 2015 (Froome - Chavanel)
4h58'18 : 1951 (Koblet - Zaaf)
4h58'59 : 1960 (Nencini - Berrendero)
5h17'14 : 2016 (Froome - Bennett)
6h02'24 : 2014 (Nibali - Ji)
6h06'01 : 1955 (Bobet - Hoar)
6h06'51 : 1949 (Coppi - De Santi)
6h07'02 : 2020 (Pogacar - Kluge)
6h07'29 : 1954 (Bobet - Dierkens)
7h15'09 : 1952 (Coppi - Paret)
7h48'18 : 1947 (Robic - Tarchini)


146 arrivants, les abandons se font rares, les sprinteurs s'entraînent à passer la montagne, les coureurs se doivent d'être complets du fait du World Tour, et les délais sont beaucoup plus généreux.
Le nombre de partant étant actuellement à 176, le record de 2016 sera dur à battre :
174 : 2016
169 : 2013, 2010
167 : 2017, 2011
164 : 2014
160 : 2015
158 : 1991
156 : 2009, 1990
155 : 2019, 2005
153 : 2012, 2002
151 : 1988
147 : 2004, 2003
146 : 2020




Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. G. Martin
2. Barguil à 14'06
3. Rolland à 51'07
4. Elissonde à 1h22'47
5. Chérel à 1h23'32
6. Madouas à 1h25'24
7. Pinot à 1h42'35
8. Sicard à 1h53'54
9. Vuillermoz à 1h59'00
10. Alaphilippe à 2h00'43

Ce soir :
1. G. Martin
2. Barguil à 14'06
3. Rolland à 51'28
4. Elissonde à 1h23'08
5. Chérel à 1h23'53
6. Madouas à 1h25'45
7. Pinot à 1h42'56
8. Sicard à 1h55'04
9. Vuillermoz à 1h59'21
10. Alaphilippe à 2h02'13

Meilleur français 11e, c'est une contre-performance et le retour aux heures obscures de Moncoutié, Casar, Goubert et autres Moreau :
1er : 1985, 1984, 1983, 1982, 1981, 1979, 1978, 1977, 1975, 1967, 1966, 1964, 1963, 1962, 1961, 1957, 1956, 1955, 1954, 1953, 1947
2e : 2016, 2014, 1997, 1989, 1986, 1974, 1973, 1969, 1965, 1959, 1951
3e : 2017, 1996, 1987, 1980, 1976, 1972, 1958, 1950, 1949, 1948
4e : 2011, 2000, 1998, 1995, 1994, 1991, 1971
5e : 2019, 1992, 1988, 1968, 1952
6e : 2018, 2006, 2001, 1960
7e : 1970
8e : 2012, 2003, 1999
9e : 2015
10e : 2009
11e : 2020, 2005
12e : 2004
13e : 2002
14e : 2008, 1990
15e : 2013, 1993
19e : 2010
27e : 2007


Le 2e français finit 14e, là encore, c'est pas génial, on avait été habitué à mieux ces derniers temps :
2e : 1984, 1964, 1956, 1953, 1947
3e : 2014, 1981, 1969, 1966, 1962, 1959, 1951
4e : 1987, 1976, 1967, 1965, 1963, 1957, 1954, 1950, 1949, 1948
5e : 1994, 1991, 1983, 1979, 1978, 1955
6e : 2000, 1998, 1996, 1989, 1986, 1980, 1972
7e : 2006, 1988, 1977, 1973, 1971, 1968, 1958
8e : 1982, 1974, 1961, 1960, 1952
9e : 1995
10e : 2019, 2017, 2015, 2012, 2011
11e : 2001, 1970
12e : 2009, 1992
13e : 2018, 1975
14e : 2020, 1999
15e : 2008, 2004, 1997, 1990
16e : 2016, 2003, 2002, 1985
19e : 1993
22e : 2013, 2010
28e : 2005
30e : 2007


Le 3e français est 18e, c'est plus classique sur la période récente (à part 2014, pas plus de deux français dans les 10 premiers depuis 1992) :
11e : 2011, 1994, 1982, 1962, 1952
12e : 2019, 2000, 1995, 1989
13e : 2017, 1998, 1979
14e : 2015, 1975, 1961
15e : 1992, 1976
16e : 2009, 2004, 1999
17e : 2018, 2002, 1970, 1968
18e : 2020, 1996
19e : 2001, 1997, 1990
20e : 2016, 2003, 1985
21e : 2012, 2008
22e : 1993
24e : 2013
25e : 2010
28e : 2006
29e : 2005
37e : 2007

Pour le 4e français et le 5e français, c'est la même soupe, on va pas mettre tout le détail, c'est clairement une édition ratée.

Allez, je mets quand même le nombre de Français dans le Top 10 :
6 : 1954, 1953
5 : 1964, 1959, 1950, 1947
4 : 1991, 1983, 1977, 1972, 1971, 1967, 1956, 1955, 1951, 1949, 1948
3 : 2014, 1988, 1987, 1986, 1984, 1981, 1980, 1978, 1974, 1973, 1969, 1966, 1965, 1963, 1960, 1958, 1957
2 : 2019, 2017, 2015, 2012, 2011, 2006, 2000, 1998, 1996, 1995, 1994, 1989, 1982, 1979, 1976, 1968, 1962, 1961, 1952
1 : 2018, 2016, 2009, 2003, 2001, 1999, 1997, 1992, 1985, 1975, 1970
0 : 2020, 2013, 2010, 2008, 2007, 2005, 2004, 2002, 1993, 1990

Et dans le Top 20 :
11 : 1950
10 : 1957, 1954
9 : 1986, 1974, 1960, 1959, 1948, 1947
8 : 1991, 1982, 1981, 1978, 1965, 1958, 1956, 1955, 1953, 1951, 1949
7 : 1979, 1977, 1973, 1972, 1971, 1964
6 : 2014, 1989, 1988, 1983, 1980, 1975, 1969, 1967, 1963, 1961, 1952
5 : 2019, 2015, 2011, 2004, 1987, 1984, 1976, 1962
4 : 2017, 2009, 2002, 2000, 1997, 1994, 1990
3 : 2020, 2018, 2016, 2003, 2001, 1999, 1998, 1996, 1995, 1992, 1985, 1970, 1968, 1966
2 : 2012, 2008, 2006, 1993
1 : 2013, 2010, 2005
0 : 2007




Les jours après :
Contrairement aux autres années, on va enchaîner une série de course pendant moins de 2 mois, sous réserve qu'elles ne soient pas annulées (vu l'évolution de l'épidémie, ce n'est pas gagné :-| ).

Championnats du monde le 23/09 (contre le montre) et 27 (course en ligne), le championnat des Pays-Bas féminin le 26 (encore que Van Vleuten est forfait).

Giro d'Italia : du 03/10 au 25/10 (sur L'Equipe)
Vuelta A España : du 20/10 au 08/11 (sur Eurosport)

Il reste encore une course d'une semaine, le BinckBank Tour, et la diffusion du Tirreno-Adriatico (qui était la semaine dernière, mais l'Equipe attend la fin du Tour pour le diffuser :gnah: ).

Et encore une palanquée de classiques : Paris-Camembert le 22/09, la Flèche Wallonne le 30/09, Liège-Bastogne-Liège le 04/10, la Flèche Brabançonne le 07/10, l'Amstel le 10/10, Gand-Wevelgem et Paris-Tours le 11/10, le Grand Prix de l'Escaut le 14/10, le Tour des Flandres le 18/10, La Panne le 21/10 et Paris-Roubaix le 25/10.

Sinon, si vous les chaudières et les ambiances de kermesse, il y a la Volta a Portugal du 27/09 au 05/10.


Voilà, fin des trois semaines de Tour de la France, c'est le moment de remercier ceux qui ont lu (tout ou partie) mes conneries sur ce fil et ceux qui ont animé les deux ligues (j'aurai jamais cru pouvoir vibrer sur un chrono de Richie Porte :lol: ).

Compliqué de faire un bilan à chaud de ce Tour.

Sa première qualité est d'avoir eu lieu, en entier et sans élimination (à part Prudhomme une semaine :aboveshock: ). Honnêtement, au printemps, je considérais que la saison était finie, et finalement, l'épreuve phare a pu se tenir dans des conditions acceptables niveau équité sportive.

Le chrono de fin change complètement le narratif, du Roglic solide qui capitalise sur la supériorité de son équipe, on est passé à un jeune talente qui déglingue l'invicible armada tétanisée par sa propre puissance. Du coup, quand on repensera à ce Tour, on lui donnera probablement une meilleure note que celle qu'on est tenté de lui donner à chaud, devant des étapes courues par élimination et avec des Français aux fraises.

Il manquait une étape marquante, on l'a eu, du coup, à l'heure de se plaindre, on a bien l'air con.

La tracé avec des étapes pièges mais sans vrai monstre (éventuellement, La Loze et La Planche) a, sur le moment, donné des frustations car on attend toujours le scénario le plus emballant, donc à chaque fois que la bagarre espérée n'a pas eu lieu, on râle. Mais on a vu une étape de bordures (pas là où c'était prévu), des Pyrénées beaucoup plus disputées que ce qu'on pensait (et où Pogacar a pris un temps précieux), des Alpes disputées avec un Landa qui a secoué le cocotier, quitte à récolter des noix dans la gueule ... une belle édition, finalement ?

Après, à l'avenir, faudrait quand même un tracé plus équilibré, avec moins de hautes montagnes (il y en a 4 en tout en 1998, et 2 longs chronos, mais Pantani mettait le feu à chaque fois) mais en maintenant le nombre d'étapes pièges pour maintenir la tension et donner la possibilité que ça bastonne souvent (même si ce ne sera pas le cas). Plus de chronos et des étapes plus longues, aussi (le cyclimse est un sport d'endurance, halte aux distances de juniors).
Et une meilleure diversité des régions, car là, c'était plein sud. L'an prochain, on part de Bretagne (et pour 2022, c'est Copenhague qui est prévu :gnah: ).

Mais bon, le tracé était globalement réussi et arriver à adapter tout le merdier de l'organisation aux exigences du Covid, c'était loin d'être évident.

Donc, bon, voilà, content.

:gnah:
_________________
/sert la main à un pangolin et chante :
You could put some joy upon my face, Oh, sunshine in an empty place, Take me to turn to, and babe I'll make you stay
Oh, I can ease you of your pain, Feel you give me love again, Round and round we go, each time I hear you say
This is the rhythm of the night, The night, oh yeah, The rhythm of the night
This is the rhythm of my life, My life, oh yeah, The rhythm of my life
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Titouk70
Star du CFA en Kamouloxeries
Star du CFA en Kamouloxeries


Age: 42
Inscrit le: 21 Mai 2003
Messages: 231
Localisation: Bien décidé à en changer...

MessagePosté le: 21 Sep 2020 7:29    Sujet du message: Répondre en citant

En tout cas je déclare Schweinie vainqueur des meilleurs résumés d'étape. Merci beaucoup pour ces 3 semaines !
_________________
Madère et champagne Approchez un peu
Et vous, vins d'Espagne, Malgré tous vos feux,
Amis de l'ivrogne Réclamez vos droits
Devant la bourgogne Saluez trois fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 37
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 9328
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 21 Sep 2020 8:14    Sujet du message: Répondre en citant

Toujours au top du résumé détaillé, merci forever :onyourknees:
_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arrière brutal assezdroit
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 47
Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 25774
Localisation: Angers

MessagePosté le: 21 Sep 2020 8:22    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Schweinnie :kiss:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tyty
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 50
Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 7226

MessagePosté le: 21 Sep 2020 8:27    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, merci pour tout ce boulot. J'ai raté quelques étapes, tes CR sur le KDF jamais. :amour1: :amour1:
_________________
Le problème avec les citations sur Internet c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques. Abraham Lincoln
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
luckyluke
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 51
Inscrit le: 20 Mai 2003
Messages: 24594
Localisation: la capitale des Gaules

MessagePosté le: 21 Sep 2020 8:38    Sujet du message: Répondre en citant

:clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap: :clapclap:
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.

"L'exclusion d'un suédois colérique avec un nom arménien, ça me dit quelque chose, mais quoi? :mefiant15:" Maître Coin-coin :onyourknees: , le 18/08/08.

Charlie hebdo, un symbole, oui; un modèle, non.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
fbb_mike
Chèvre Kamouloxienne en devenir
Chèvre Kamouloxienne en devenir


Age: 39
Inscrit le: 23 Jan 2006
Messages: 395
Localisation: LR city

MessagePosté le: 21 Sep 2020 9:04    Sujet du message: Répondre en citant

:clapclap: :clapclap: bravo pour tout le boulot sur ce sport qu'on aime encore malgré tout
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
DonLope
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 39
Inscrit le: 24 Jan 2006
Messages: 1152
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 21 Sep 2020 9:09    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Schweinie. :vachesacree:
_________________
J'ai entendu un joueur qui n'a pas été sélectionné dans cette équipe, Jacques-Alain Boumsong, à la télévision, en appeler, dans une langue au demeurant élégante, irréprochable, aux vertus de l'humilité.


Dernière édition par DonLope le 21 Sep 2020 14:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arrière brutal assezdroit
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 47
Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 25774
Localisation: Angers

MessagePosté le: 21 Sep 2020 9:13    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Giro d'Italia : du 03/10 au 25/10
Vuelta A España : du 20/10 au 08/11


La vraie question, c'est de savoir si Schweinnie peut faire comme

à sa grande époque :siffle:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bernard Fat
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 20 Mar 2010
Messages: 1853
Localisation: Back in black

MessagePosté le: 21 Sep 2020 9:51    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo Schweinsteiger.

Beau tour, je trouve qui a finalement surtout pâti des chutes du 1er jour (et du dauphiné). Le seul regret est qu'il n'y ait pas eu une étape le lendemain du chrono pour voir les Jumbo essayer de renverser la table (ou plutôt relever la table qu'avait renversée Pogacar).

Pogacar est un phénomène, dommage qu'il ne soit pas accueilli comme Phelps, Messi ou Bolt dans leurs sports mais c'est notre lot (et en plus il roule en colnago !).

Effectivement moins d'endurance, ce qui explique sans doute que les jeunes réussissent mieux qu'avant. Il reste que ce sont les tapones qui font la légende du tour et qu'on aimerait bien en voir au moins une.

Vu qu'on a pu voir les mecs s'entraîner en direct sur le tour de l'ain, l'occitanie et le dauphiné, j'ai l'impression qu'il y a une prime à l'entraînement "polarisé" (c'est à dire zone basse et zone élevée mais quasiment pas de seuil) de Pogacar. Nibali s'entraîne comme ça depuis longtemps, on verra sur le giro si ça marche aussi sur les vieux.
_________________
"L budget moyen d Clubs d L1 è d l'ordre d 50 m€, l'OM 100 M € 'ASM de 200 ? PsG 550 ?La compétition sportive c nè pas ça." :aulas:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
beLIEve
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 45
Inscrit le: 06 Aoû 2003
Messages: 9785

MessagePosté le: 21 Sep 2020 12:18    Sujet du message: Répondre en citant

Apparemment Pogacar a décidé de rester à Paris pour enchainer avec Rolland Garros :rockon:

merci schweinie :enaccord6:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 41
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 7267
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 21 Sep 2020 12:53    Sujet du message: Répondre en citant

Schweinnie :amour27:
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Les autres sports Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivante
Page 12 sur 13

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com