Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Environnement - Ecologie - Pollution - Y a rien là?
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 135, 136, 137  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous arrive-t-il d'agir contre la pollution athmosphèrique etc.?
Non
35%
 35%  [ 23 ]
Oui
64%
 64%  [ 42 ]
Votants : 48
Total des votes : 65

Auteur Message
MerciLilian
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 8265
Localisation: Dans une rédemption à la Sting (dixit Le Plan)

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 15:18    Sujet du message: Environnement - Ecologie - Pollution - Y a rien là? Répondre en citant

MerciLilian a écrit:
Loustic a écrit:
Pour ma part, il ne s'agit pas de faire des conducteurs (seuls et non transporteurs) de 4x4 des assassins responsables de tout.

Personne n'est parfait et la responsabilité est collective. En revanche, c'est le fait de contester ces réalités d'ordre chimique qui est étonnant.


Tu trouveras des écolos pour te dire que le diesel pollue plus que l'essence alors que chimiquement c'est pas comparable : pas le même type de gaz et de particules mais ils te diront que les chimistes sont des pollueurs et qu'ils fabulent.


Au fait, concernant les 4*4 urbains et les monospaces, ils ont annoncé dans Turbo, que de plus en plus de véhicules ont le même moteur à la base. Comment dans ce cas, le 4*4 peut il polluer plus ?


M'enfin Loustic, tu sembles avoir une volonté de minimiser des faits acquis de pollution athmosphérique. J'estime pour ma part que l'air pourrait être parfaitement plus respirable et la santé de la population plus considérée.

Perso, je rigolais quand des "illuminés" me parlaient de farines animales, mais depuis je fais preuve d'un peu plus d'humilité face aux discours des Verts.


"le Parisien"-"Aujourd'hui a écrit:
Un rapport accablant sur l'environnement
ENQUETE


Le Premier ministre a reçu en fin de semaine passée, un rapport parlementaire alarmant sur l'environnement et la santé. selon ce document, les risques ne sont pas sérieusement étudiés en France alors qu'une partie des cancers et des maladies respiratoires seraient liée aux pollutions de toutes sortes.

Amiante dans les bureaux et les usines, pesticides agricoles, nitrates d'élevages, dioxine puis plomb et aluminium dans l'eau... Une "affaire" chasse l'autre. Mais, à chaque fois, il est question du rôle de ces substances dans la survenue de maladies graves : cancers, pathologies respiratoires, saturnisme, allergies tenaces et affections neurologiques.

Un rapport parlementaire remis à Lionel Jospin la semaine dernière, dont "le Parisien"-"Aujourd'hui" s'est procuré une version, dresse un bilan accablant de l'évaluation et de la gestion des risques liés à l'environnement en France. Les auteurs de ce rapport commandé par le Premier Ministre, les députés André Aschiéri (Verts, Alpes-Maritimes) et Odette Grzegrzulka (PS, Aisne), soulignent avec insistance que les hommes politiques et l'administration réagissent dans l'urgence mais ne sont pas en mesure d'anticiper les risques".

Ils ont enquêté pendant six mois et auditionné 120 experts de haut niveau (médecins, hauts fonctionnaires, scientifiques, etc.). Le rapport est sévère : la France a trainé les pieds pour évaluer les dangers, les organismes en charge n'ont pas assuré leur mission correctement, les régles juridiques sont floues et le débat public est jugé inexistant. L'urgence est pourtant là. Les députés notent, par exemple, que "la hausse de 67 % des lymphomes et de 46 % des tumeurs du cerveau, sur dix ans, plaident pour des facteurs environnementaux liés aux substances chimiques.

L'inertie Française

Encore faut-il avoir le maximum d'informations sur les effets à long terme de ces produits sur la santé, ce qui est loin d'être le cas. Il est difficile, à l'heure actuelle, d'imputer le cancer ou une maladie précise à un produit donné, faute d'enquêtes épidémiologiques sérieuses. Pas moins de 1 800 substances chimiques différentes, produites chacune à plus de 1000 tonnes par an, sont présentes dans notre environnement quotidien (peintures, produits de nettoyage, cosmétiques, etc.). Le rapport souligne d'ailleurs l'étrange inertie de la France qui a accepté d'en étudier... 9 dans le cadre d'un programme Européen. En comparaison, les Etats-Unis, ont lancé un programme d'analyse de 1000 produits par an. Outre-Atlantique, l'inquiétude est réelle : dès 1994, un rapport du Congrès américain sur "le cancer à la croisée des chemins" indiquait que "nous sommes juste en train de commencer toute la gamme des effets de l'exposition des individus aux facteurs et agents de l'environnement".

Les deux députés français ne veulent pas affoler la population mais plutôt éviter que ne se reproduise des scandales comme celui de l'amiante, ce matériau n'ayant, sous la pression des lobbys industriels, été interdit que beaucoup trop tard.

Aujourd'hui tout le monde est concerné

Il serait pourtant responsable de 2000 morts par an (enquête Inserm). Si la santé trinque, les finances publiques dégustent. Le rapport fait état d'une facture annuelle de "31 milliards de francs", uniquement pour le traitement des maladies liées à la pollution de l'air.

A la fin de leur travail, les auteurs proposent une série de mesures pour redresser la barre. Création d'un Institut de veille environnemental dépendant du ministère de l'Environnement pour réagir à la moindre alerte, mise en place d'une haute autorité sanitaire et environnementale pour mieux coordonner le travail des organismes des ministères de l'Environnement et de la Santé. Le temps presse, selon le rapport, aujourd'hui, "la principale nouveauté est due au fait que la question des risques sanitaires liés à l'environnement se pose désormais à l'ensemble de la population".

Eric Giacometti



--------------------------------------------------------------------------------


Comment on étouffe les affaires gênantes

L'INRS, Institut national de recherche et de sécurité, un organisme inconnu du grand public, est dans le collimateur du rapport. Avec un budget de 400 millions de francs pour 600 salariés, l'INRS, financé par la Caisse nationale d'assurance maladie, a pour mission d'évaluer les risques pesant sur la santé dans les entreprises. Au fil des ans, cet organisme s'est taillé la réputation d'étouffer certaines affaires gênantes.

L'amiante.

Non seulement l'INRS n'a pas alerté à temps sur les dangers de l'amiante, ce qui était sa mission, mais en plus il a recommandé l'usage de ce matériau, en parfaite adéquation avec le CPA, l'association de lobbying des industriels de l'amiante. Le directeur de l'INRS était aussi président du CPA ! Un rapport parlementaire de 1997 sur l'amiante avait déjà épinglé l'institut.

Les éthers de glycol. En 1994, un chercheur de l'INRS, André Cicolella, organise un colloque international sur ces substances utilisées par l'industrie et soupçonnées de provoquer cancers, stérilité et malformations. Il est licencié brutalement et interdit de présence au symposium qu'il devait présider. Son zèle à faire la lumière sur les risques des éthers de glycol a indisposé l'INRS. Quatre ans plus tard le licenciement sera jugé abusif et le chercheur obtiendra des dommages et intérêts.

L'aluminium.

Le mois dernier, l'hebdomadaire "Politique et Santé" révélait qu'une étude épidémiologique évoquant une responsabilité de l'aluminium dans la survenue de cancers de la vessie chez des ouvriers de Pechiney avait été censuré par l'INRS.

Deux ouvrages publiés récemment révèlent les dessous de ces affaires. "Qui décide de notre santé ?" et "Des lobbies contre la santé" aux éditions Syros et la Mutualité française.

E.G.



--------------------------------------------------------------------------------
Henri Pézerat, toxicologue

"La Santé publique n'est pas une priorité"

Pour le professeur Henri Pézerat, toxicologue, les pressions exercées par les grands groupes industriels, à tous les niveaux de l'Etat, empêchent que soient mieux pris en compte, en France, les risques liés à la pollution.

- Depuis l'affaire de l'amiante, avez vous le sentiment que les risques liés à l'environnement sont mieux pris en compte en France ?

Henri Pézerat.- Non, pas vraiment. Prenez l'affaire de l'aluminium par exemple. Depuis le début des années soixante-dix, on sait que ce métal contenu dans l'eau peut entrainer des maladies du système nerveux jusqu'à la dégénérescence cérébrale. Plusieurs études montrent maintenant que boire une eau à forte teneur en aluminium multiplie les risques de maladie d'Alzheimer. Les pouvoirs publics ne se donnent pas la peine de promouvoir ces enquêtes, de vérifier ces données et de s'attacher à ce que je considère comme un sujet grave de santé publique.

-Pourquoi ?

-Parce qu'on a affaire à des opérations de lobbying industriel. Imaginez la puissance, en France, de la Lyonnaise des eaux, de l'ex-Générale des eaux (NDLR :Vivendi) et de Péchiney pour l'aluminium. Ils sont bien plus forts que ne l'étaient les industriels de l'amiante. Ils exercent des pressions. En face, à tous les niveaux de l'Etat, vous avez en plus des gens issus de grandes écoles qui bloquent toute avancée en santé publique parce qu'ils sont souvent liés à ces industriels.

-Mais on n'entend guère les médecins, les scientifiques sur tous ces sujets. Sont-ils eux aussi sous pression ?

-Non mais en France, on est encore à la culture du médecin de famille qui ne voit pas plus loin que son patient. Il faut que les praticiens, comme dans les pays anglo-saxons ou nordiques, prennent l'habitude de déclarer maladies et décès des personnes soumises à des expositions chimiques particulières. Quitte à ce que l'Etat leur donne une compensation financière pour ce travail supplémentaire. C'est le seul moyen d'avoir des données fiables. Parce qu'actuellement, les organismes de santé, comme la Direction générale de la santé, même avec une très bonne volonté, ont des moyens financiers ridicules pour travailler sur toutes ces questions.

-Donc, malgré les déclarations, la santé publique n'intéresse guère l'Etat ?

-En effet, la santé publique n'est pas une priorité. Et pourtant, les chantiers ne manquent pas. Rien n'avance sur la pollution par le diésel, la France ne respecte pas les normes européennes de plomb dans l'eau, les recherches sont très minces sur les effets pour la santé des nouveaux produits chimiques mis sur le marché et les atteintes à la santé des sous-traitants du nucléaire n'intéressent personne. Il est quand même étonnant de constater que le seul institut qui analyse en France ce genre de risques (l'INRS) est financé totalement par le patronnat. Il est évident qu'un pollueur ne va pas être celui qui étudie et finance les effets de ses pollutions.

Propos reueillis par Corinne Thebault



--------------------------------------------------------------------------------


Des produits responsables de graves maladies
De nombreuses substances chimiques présentes dans notre environnement sont soupçonnées de comporter des dangers pour la santé. Le "risque zéro" n'existant pas dans une société industrielle, toute la difficulté des experts est de définir des priorités. Fumer dix cigarettes par jour, boire un demi-litre d'alcool à chaque repas représentent un risque sans commune mesure par rapport à une exposition épisodique à un pic de pollution ou l'absorption d'un verre d'eau un peu trop nitratée. Néanmoins, des centaines d'études scientifiques ont analysé les effets néfastes, à long terme, de composés chimiques auxquels nous pouvions être exposés à faible dose. En décembre 1996, à Metz, lors d'un colloque scientifique, deux chercheurs, Laurent Schwartz et André Cicolella, avaient alerté sur les liens entre cancers et environnement. Aux Etats-Unis, l'Institut de santé environnementale a révélé que 70 % des cancers seraient dus à l'environnement.

Les composés de gaz d'échappement :
dérivés souffrés, plomb, benzène, etc. Deux études françaises ont montré que, de 1985 à 1990, 30 à 50 décès par maladies cardiovasculaires à Lyon, et 260 à 350 à Paris seraient liés à la pollution atmosphérique. Le professeur Grimfeld de l'hôpital pour enfants Armand-Trousseau a plaidé pour un lien éventuel de l'accroissement de l'asthme et des bronchiolites aiguës du nourrisson avec la pollution.

Les fumées industrielles :
dioxines d'incinérateur d'ordures (retrouvées parfois dans le lait de vaches à côté de ces incinérateurs), considérées par de nombreuses études comme cancérigènes. L'une d'entre elles, hollandaise, montre un lien direct entre les maladies thyroïdiennes du nouveau-né et la présence de dérivés de dioxine dans le lait de la mère. D'autres substances ont été identifiées dans les fumées : benzène issu des raffineries, anhydrides sulfureux, particules en suspension, etc.

Les éléments surdosés dans l'eau :
le plomb est reconnu depuis longtemps responsable de saturnisme. Quant à l'aluminium, une étude de l'Inserm de Bordeaux, portant sur 75 communes de la Dordogne et de la Gironde, a trouvé deux fois plus de maladies dégénératives, dont celle d'Alzheimer, chez des personnes qui avaient bu une eau dont la teneur en aluminium était excessive.

Les composés chimiques à usage industriels.
Selon une récente enquête française (Sumer), un salarié sur dix est exposé à des produits chimiques cancérogènes (huiles minérales, silices, éthers de glycols, goudrons, etc). Selon la revue Santé et travail d'octobre dernier, on recenserait 10000 morts par cancer d'origine professionnelle.

Les produits issus de l'agriculture :
des nitrates de lisiers d'élevages porcins retrouvés dans l'eau ont été associés à des cancers des voies digestives ; des pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) ont été interdits en France et aux Etats-Unis (dinoterbe, atrazine, lindane) car considérés comme cancérigènes. Une étude française a observé une hausse des cancers chez des agriculteurs qui utilisaient sans précaution des pesticides.

E.G.

_________________
Le plus grand talent de comédien en France :onyourknees:

On peut le faire! Tous ensemble!


Dernière édition par MerciLilian le 24 Aoû 2004 19:13; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
loustic is back
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 20 Mai 2003
Messages: 8841
Localisation: La tête à lille, le coeur en Asie

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

ML > concernant la chimie et les gaz des echappements, : les combustions partielles des carbuants dans le moteur suivent des chemins de dégradations différentes. De même, les produits dégradés ne sont pas les mêmes entre un diesel, une essence classique et du kérosène.
Dire que tel caburant pollue plus que l'autre est donc une abherration car les particules et gaz ne sont pas comparables.

Concernants les "Verts", je vais te paraître méchants, mais bon nombres de chasseurs et de pêcheurs respectent nettement plus la nature que les écolo de la ville qui gueulent contre le "massacre des sangliers" mais qui lorsqu'il y en a trop sont un vecteur de maladie, sans parler des dégats occasionnés aux plantations et qui sont refacturés aux sociétés de chasse.
De même, on entend actuellement parlé du loup et les éleveurs guelent dans le sud, vu les massacre de bétail.
Je comprends parfaitement les éleveurs.

Concernant la chimie, et plsu particulierement la chimie du feu et les matériaux ignifuges, (mon domaine), la poussière d'amiante pose un énorme problème, tout comme toute poussière inférieure au micron. Cependat, en tant qu'isolant thermique, pour prévenir les incendie, on a encore rien trouvé de mieux que l'amiante. En clair, d'un coté, on a l'aspect santé publique, de l'autre, le risque incendie et au milieu chercheurs et pouvoirs publiques qui se font allumer par pierre paul ou jacques. Il y a toujours 2 facettes dans tout ce que l'on emploie et le choix fera toujours des mécontents.

Encore une chose ML > comment rendre l'air plus respirable : j'aimerais que tu m'expliques :roll: . On a parlé jusqu'à il y a peu du freon utilisé dans les circuits de refroidissement des refrigérateurs : pas bien ca degage la couche d'ozone : il a été remplacé par un autre gaz dont on évite de parler de l'effet sur une autre composante de l'environnenement.

Dans le domaine du plastique, pour l'ignifugation, on utilise les dérivés halogènés (Cl, BR composite) : interdiction pour cause de pollution, d'attaque acide lors de la combustion : d'ou on les remplace par des dérivés phosphorés : plus de problème de pollution environnementale, attaque corrosive, mais produits cancérigènes. Et quand on n'en mets pas : souvenez-vous des conséquence d'n megot de cigarette sur une banquette en boite de nuit : elle crame et les fetards aussi. Ce que je veux dire par la, c'est qu'il n'y a pas de solutions miracles et qure tout coté lumineux a un coté obscur que l'on divulgue en fonctions des effets de mode "écolo"
_________________
Si la merde valait quelque chose, les pauvres naîtraient sans trou du c.u.l..
I don't need s.e.x. The governement fucks me every day.
Si tu critiques la forme sans réflechir au fond c'est que ... tu as tout à fait ta place sur ce forum.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MerciLilian
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 8265
Localisation: Dans une rédemption à la Sting (dixit Le Plan)

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 20:06    Sujet du message: Répondre en citant

loustic is back a écrit:
ML > concernant la chimie et les gaz des echappements, : les combustions partielles des carbuants dans le moteur suivent des chemins de dégradations différentes. De même, les produits dégradés ne sont pas les mêmes entre un diesel, une essence classique et du kérosène.
Dire que tel caburant pollue plus que l'autre est donc une abherration car les particules et gaz ne sont pas comparables.


M'enfin Loustic, en lisant la dépêche ci-dessous relatifs aux accords de Kyoto (accords que l'Etat-voyou francais n'a finalement pas respecté comme d'hab'. Seuls 10% des mesures auxquelle la France s'était engagée sont en place), il est quand même dit que les scientifiques sont d'accord pour affirmer le danger de l'ensemble des carburants fossiles.

L'idée est de systématiquement hésiter avant de prendre le volant.

Loustic a écrit:
Concernants les "Verts", je vais te paraître méchants, mais bon nombres de chasseurs et de pêcheurs respectent nettement plus la nature que les écolo de la ville qui gueulent contre le "massacre des sangliers" mais qui lorsqu'il y en a trop sont un vecteur de maladie, sans parler des dégats occasionnés aux plantations et qui sont refacturés aux sociétés de chasse.
De même, on entend actuellement parlé du loup et les éleveurs gueulent dans le sud, vu les massacre de bétail.
Je comprends parfaitement les éleveurs.


Tu ne me parais pas méchant Loustic :byebye: :amour27: . Je ne suis pas un intégriste anti-pêcheur ou chasseur et je suis d'accord avec toi sur une certaine hystérie démago de la part de certains écologistes.

Citation:
Concernant la chimie, et plus particulierement la chimie du feu et les matériaux ignifuges, (mon domaine), la poussière d'amiante pose un énorme problème, tout comme toute poussière inférieure au micron. Cependat, en tant qu'isolant thermique, pour prévenir les incendie, on a encore rien trouvé de mieux que l'amiante. En clair, d'un coté, on a l'aspect santé publique, de l'autre, le risque incendie et au milieu chercheurs et pouvoirs publiques qui se font allumer par pierre paul ou jacques. Il y a toujours 2 facettes dans tout ce que l'on emploie et le choix fera toujours des mécontents.

Encore une chose ML > comment rendre l'air plus respirable : j'aimerais que tu m'expliques :roll: . On a parlé jusqu'à il y a peu du freon utilisé dans les circuits de refroidissement des refrigérateurs : pas bien ca degage la couche d'ozone : il a été remplacé par un autre gaz dont on évite de parler de l'effet sur une autre composante de l'environnenement.

Dans le domaine du plastique, pour l'ignifugation, on utilise les dérivés halogènés (Cl, BR composite) : interdiction pour cause de pollution, d'attaque acide lors de la combustion : d'ou on les remplace par des dérivés phosphorés : plus de problème de pollution environnementale, attaque corrosive, mais produits cancérigènes. Et quand on n'en mets pas : souvenez-vous des conséquence d'un megot de cigarette sur une banquette en boite de nuit : elle crame et les fetards aussi.
Ce que je veux dire par la, c'est qu'il n'y a pas de solutions miracles et que tout coté lumineux a un coté obscur que l'on divulgue en fonctions des effets de mode "écolo"


Enfin, concernant les incendies avec des dizaines de victimes sont tout de même plus souvent dus à des gens et des propriétaires qui ne respectent ni consignes, ni lois et sont également de grands enfants négligeants et irresponsables. Et puis quand la cigarette sera interdite dans les bars, resto etc. (sans doute dans 10 ans), il y aura forcémment moins de drames.

Et puis encore une fois, ne penses-tu pas que l'on peut faire évoluer les mentalités en expliquant qu'un adulte sain d'esprit devrait avoir un minimum de considération et changer son comportement quotidien et sa consommation?

Lol, c'est bien beau de dire je t'aime à ses enfants, quand par la suite on s'en fout complètement que la fréquence des maladies respiratoires chez les petits a doublé en 15 ans à Paris et est en augmentation constante.
:roll:

Je ne conduis pas et j'en suis fier.


Citation:
COPENHAGUE (AP) - Confrontée à des inondations, à la canicule et à la fonte des glaciers, l'Europe a été un des plus fervents défenseurs du protocole de Kyoto destiné à réduire les émissions de gaz a effet de serre. Mais il faudrait faire beaucoup plus, et vite, affirme de l'agence européenne pour l'environnement (AEE) dans un rapport publié mercredi.

Les changements climatiques "affecteront considérablement nos sociétés et nos environnements dans les décennies et les siècles à venir", explique le rapport intitulé "Impact du changement climatique en Europe".

Pendant les années 1990, l'AEE a "détecté une accélération du réchauffement climatique", a expliqué à l'Associated Press Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l'agence. "Ce qui est nouveau est la vitesse du changement."

Le rapport explique que les tempêtes, les inondations, les sécheresses sont "plus fréquents et plus coûteux sur le plan économique", que les pluies augmentent au nord du continent parallèlement à une sécheresse accrue dans le Sud, que les vagues de chaleur se font "plus fréquentent et plus intense", et que "les trois quarts (des glaciers) des Alpes suisses risquent de disparaître d'ici 2050".

McGlade affirme qu'il n'est pas trop tard pour changer, et demande des actes au niveau européen, national comme local. "Si nous ne faisons rien, (...) nous nous retrouverons à dépenser plus d'argent à réparer les dégâts, au lieu de disposer de plus de ressources pour nous adapter et trouver un nouveau mode de vie."

Les scientifiques affirment que la plus grande partie du réchauffement de la Terre est imputable aux activités humaines, en particulier aux émissions de gaz à effet de serre qui retiennent la chaleur, comme le dioxyde de carbone produit par la combustion des carburants fossiles.

L'AEE demande en conséquence que l'Europe poursuive ses efforts pour faire ratifier le plus largement possible le protocole de Kyoto, signé en 1997. Selon l'accord, les émissions de dioxyde de carbone devraient notamment être réduites en 2010 de 8% par rapport à leur niveau de 1990.

L'accord a été ratifié par 123 pays, dont les 25 Etats-membres de l'Union européenne. Mais les Etats-Unis, qui estiment que le protocole serait dommageable pour leur économie, et la Russie, qui a promis de le signer, ne l'ont toujours pas ratifié, ce qui fait que le texte n'est toujours pas entré en vigueur. Il doit pour cela être ratifié par suffisamment de pays pour représenter 55% des émissions mondiales.

_________________
Le plus grand talent de comédien en France :onyourknees:

On peut le faire! Tous ensemble!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
pablito
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 5864
Localisation: dans une vidéo

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 21:00    Sujet du message: Répondre en citant

loustic is back a écrit:


Concernants les "Verts", je vais te paraître méchants, mais bon nombres de chasseurs et de pêcheurs respectent nettement plus la nature que les écolo de la ville qui gueulent contre le "massacre des sangliers" mais qui lorsqu'il y en a trop sont un vecteur de maladie, sans parler des dégats occasionnés aux plantations et qui sont refacturés aux sociétés de chasse.
De même, on entend actuellement parlé du loup et les éleveurs guelent dans le sud, vu les massacre de bétail.
Je comprends parfaitement les éleveurs.


Bon, pour les éleveurs j'admets. Mais pour avoir vécu 10 ans dans une région de chasse (l'Aquitaine), j'en ai pas vu beaucoup, des chasseurs et des pêcheurs qui respectent la nature. C'est leur argument favori, mais de ce que j'ai vu, ça ressemblait beaucoup plus au fameux sketch des inconnus hélas. Sans te parler des accidents de chasse et des diverses dégradations, plus l'exécution d'animaux familiers (fait pas bon avoir des chats...), des chasseurs qui respectent pas la réglementation (comme la chasse à la tourterelle dans le Médoc)... Il faut savoir que la plupart des écologistes présents sur le terrain s'efforcent déjà de faire respecter la loi sur les périodes de chasse et les directives européennes, qu'une partie des chasseurs bafoue allègrement.
_________________
You cannot make another search so soon after your last; please try again in a short while.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
gébé
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 61
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 27996
Localisation: Planète MARS

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 21:16    Sujet du message: Répondre en citant

Ouf !!! par quoi commencer ???

Allez, par les loups.

Le problème n'est pas d'en tuer, mais de les exterminer.
Pour l'instant on en est à vouloir envoyer les partisants de chasse, pêche et machin faire un carnage et en profiter pour renouveler la garde robe de ces dames !!!
Ce qui est demandé par les défenseurs de la nature ( je ne parle pas des verts trop occupés par les mariages homos :wink: ), il s'agit d'abattre "concerté", de tuer les vieux loups et les plus agressifs, et de maintenir les jeunes adultes et les mères.
Autant demander aux chasseurs de galinettes cendrées du sketch des Inconnus, de ne pas tirer sur leur chien !!!

Gas oil ou essence sans plomb.

1- utilisation:

Très peu de personne ont besoin du couple fourni par les moteurs diesel.
Longtemps, ceux-ci n'étaient utilisés que pour équiper des véhicules tractant des lourdes charges ou pour des engins demandant une forte poussée ( ex tracteurs, camions, engins de travaux public ). Qui peut le plus peut le moins, mais pour quoi faire ???

2- économie:

La detaxe sur le gas-oil a poussé les constructeurs à rendre attractif ce combustible pauvre et plus polluant que l'essence en investissant MASSIVEMENT dans ce moteur.

De ces recherches sont issus les moteurs nouvelles générations, plus puissants, avec des régimes moteurs plus hauts ( fiabilité en baisse ) et moins polluants en y ajoutant des filtres à particules.
Bref des milliards investis pour créer des millions de mini crackers ambulants !!
La même somme investie dans le moteur à essence et donc, destiné à un carburant plus propre car plus raffiné, débarassé du plomb, aurait abouti à des moteurs plus performants, aussi sobre ( voir le moteur GDI de Mitsubishi ) et aussi robustes et surtout moins polluants!!!

L'engouement pour le diesel n'est dû finalement qu'à un artifice destiné, au départ, aux professionnels.
Il suffit de voir dans les pays où il n'y a pas de détaxe que le parc des dieselistes n'augmente que dans des proportions résonnables ( compte tenu de l'attrait ).

Autre attrait des véhicules diesels, le prix d'achat. là encore, un tour de passe passe des constructeurs qui se rattrappent sur l'entretien et sur les pièces détachées.
On va bientôt rigoler quand les usagers devront changer leur filtre à particules + pot catalytique + leur rampe à injection directe etc.

3- pollution:

Il me semble plus sain de concentrer le raffinage du pétrole dans les raffineries ( plus surveillées, dépolluées de manière plus efficace et durable ) plutôt que de le confier aux usagers, sûrement moins scrupuleux et surveillés.

ça c'est pour les voitures; mais la plaie c'est le chauffage au fioul et les centrales thermiques fonctionnant avec le même carburant.
Il y a une trentaine d'année, les scientifques s'étaient étonnés de taches brunes sur la forêt bavaroise, vues sur des photos satellites de l'Allemagne.
Ils se sont aperçus que la cime des arbres étaient brulées par les pluies rendues acides en traversant la couche de pollution !!!


Bref, pour moi et en attendant évidement mieux que l'essence, le gas-oil est à banir. Obligeons l'état a supprimé cette détaxe inhique (la conserver pour les professionnels ) et les constructeurs à investir dans les moteurs hybrides (essence + batteries), on obtiendra un rendement sensiblement équivalent pour des dégats moindres.

De toutes manières, tout cet argent est foutu en l'air tant les réserves en pétroles sont minces. :wink:
_________________
:_?: aaallo ?

Avoir une section fumeur dans un restaurant, c'est comme avoir une section pisseur dans une piscine

Confier sa vie privée à Facebook, c'est un peu comme confier sa petite sœur à DSK
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
mathbouq
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 13
Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 6787
Localisation: Công xã Pa Ri

MessagePosté le: 24 Aoû 2004 23:46    Sujet du message: Répondre en citant

Moi ça m'intéresse, j'attends avec impatience la deuxième partie, et aussi les sources (pour les dévorer).

C'est vachement intéressant, tout ça, vous trouvez pas ?

Par ailleurs, j'aimerais savoir quel est le niveau de prise en compte (disons d'anticipation) des personnels politiques (au sens large : que ce soit les hommes de partis ou les technocrates) sur ce sujet de l'énergie ? Il me semble que ce n'est pas une question suffisamment "court terme" pour que ça entre dans le débat politique tel qu'il est mené aujourd'hui, mais je suppose que dans certains cercles du pouvoir (ou de ceux qui y aspirent), il y a un minimum de réflexion stratégique sur le sujet, non ?
_________________
Merci Eric ! :gnah: :axlsmile:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
gébé
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 61
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 27996
Localisation: Planète MARS

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 7:55    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, on voit tout de suite la difference entre un benêt et un vrai scientifique :oops:
Moi aussi je veux la suite et les sources ( mais moi pour les boire )
_________________
:_?: aaallo ?

Avoir une section fumeur dans un restaurant, c'est comme avoir une section pisseur dans une piscine

Confier sa vie privée à Facebook, c'est un peu comme confier sa petite sœur à DSK
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
nfl
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 39
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1098
Localisation: Rabat

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 8:49    Sujet du message: Répondre en citant

Passionnant taratapi, merci.

(C'est drole on a eu une longue conversation sur le meme sujet avec leo et le plan hier sur le chat, on manquait parfois d'éléments, là tout de suite on a de quoi nourrir le débat).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
MerciLilian
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 8265
Localisation: Dans une rédemption à la Sting (dixit Le Plan)

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 9:14    Sujet du message: Répondre en citant

Oui brillant Taranergie! Quelle puissance!

J'attends également la deuxième partie.
_________________
Le plus grand talent de comédien en France :onyourknees:

On peut le faire! Tous ensemble!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Olaf
Mr Bâtard


Age: 41
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 20790
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 9:26    Sujet du message: Répondre en citant

Tres interressant en effet :clapclap:

il semble ressortir de ton analyse que les moyens de transports utilisant l'électricité ne sont pas une solution envisageable à court ou moyen terme. J'ais une question d'ignare : est-ce que tous les moyens ont été mis en oeuvre au niveau de la recherche pour arriver à cette conclusion ou alors c'est pas la peine c'est sûr que ça marchera jamais ou alors les lobies petroliers et automobiles font tout pour freiner ce genre de recherche comme on l'entend parfois?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
tyty
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 46
Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 7028

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 10:17    Sujet du message: Répondre en citant

Ma petite anecdote perso : j'ai mené dans ma jeunesse d'étudiant en fin de cycle l'étude d'un systême de refroidissement diphasique pour les moteurs électriques pour automobiles. Je vous passe les détails et même les conclusions mais apprenez qu'il y a eu (et il doit y avoir encore je suppose mais j'en suis moins sur) des mises en place dans ces autos de moteurs auxilières THERMIQUES en sus des moteurs électriques pour notamment une raison bien simple : le chauffage, que le moteur électrique ne peut assumer à lui seul.
La voiture à energie hybride n'est donc pas une nouveauté. J'ai l'impression qu'on en fait seulement un bel argument marketing désormais.
_________________
Le problème avec les citations sur Internet c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques. Abraham Lincoln
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
electron libre
Professeur
Professeur


Age: 41
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 6670
Localisation: au nord est

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 10:19    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo a Taratapi. Je propose de lui decerner le titre de grand pedagogue cosmoplanetaire.
Je partage tout a fait ton analyse/constat sur l'energie.

Pas trop le temps de m'etendre sur les perspectives au niveau de la recherche fondamentale. ce week-end j'espere.
_________________
Merci pour toutes ces heures de travail miraculeusement gâchées ! (Vamos au KDF, 18/03/05) :phone:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Agora
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 46
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 24994
Localisation: au bord du Lac

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 10:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas trop le temps de faire un aussi long texte, mais juste 2 remarques :

:arrow: Pourquoi cherche t on toujours uniquement sur la piste d'une "purification" des moteurs et pas sur une diminution de l'usage des voitures? Quand je vois les sommes investies dans certaines recherches pour gagner quelques particules, ne gagnerait on pas plus en cherchant à organiser la société différement pour diminuer la part de la voiture?

:arrow: La Chine est en train de faire sa mue. On voit déjà ce qu'il se passe sur le marché du pétrole. Imaginez juste l'état de la planète le jour où les 2 millards de chinois/indiens consommeront autant que les américains par exemple...
_________________
"2011 sera pour DSK une année géniale: à 62 ans, c'est l'année de sa vie".

"La vérité, sur Wikipédia, obéit à des protocoles très stricts. Parfois tellement stricts que la vérité elle-même ne parvient pas à s’y conformer"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
AC2N
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 3081
Localisation: Tranquille au bar et popo dans le pétard ...

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Hong Kong suffoque dans une soupe toxique concoctée par la Chine

HONG KONG (AFP) - La vue traditionnelle de Hong Kong est à couper le souffle: gratte-ciels devant un bras de mer sur fond de montagne verdoyante. Mais pour les visiteurs du territoire, la seule façon d'en profiter depuis deux semaines est de s'acheter une carte postale.

Hong Kong suffoque dans un nuage de gaz toxiques qui a amené le gouvernement à sonner l'alarme sanitaire, a provoqué des collisions en série en mer et a obligé de nombreux habitants à rester chez eux.


La situation n'est pas exceptionnelle. Le gouvernement a enregistré 53 jours l'an dernier où le smog était tel que les autorités sanitaires ont conseillé aux gens souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires de ne pas sortir.

Mais la pollution a un coût en vies humaines. Selon les écologistes des Amis de la terre, elle fait 2.000 morts chaque année, qui auraient vécu si l'air était plus pur.

"Ca risque de durer parce qu'autant qu'on sache rien personne ne fait rien", a déclaré Chu Hong-keung, un porte-parole du groupe.

Quelque 250.000 tonnes de polluants sont déversés chaque année dans l'air de Hong Kong et 90% proviennent de la Chine voisine, de la région industrielle du delta de la Rivière des perles.

Selon une étude de la Chinese University de Hong Kong, l'asthme a plus que doublé chez les enfants, de 4,8 à 11,2%, entre 1989 et 1995. Si l'asthme est la principale maladie respiratoire dont souffre Hong Kong en raison de la pollution, elle n'est pas la seule.

Le Dr Wong Chit-ming, spécialiste de santé publique, explique que l'air contient différents gaz qui attaquent le système respiratoire. "A tout moment, il y a littéralement des centaines de composants dans l'air qui peuvent être mortels", dit-il.

L'ozone en est un. Selon le groupe Clear the Air, le niveau d'ozone a augmenté de près de 80% au cours des dix dernières années.

Un autre est le dioxide de soufre. Son niveau dans l'air a baissé au cours des années 1990 car la Chine a pris des mesures. Mais il a récemment remonté à cause de la rouverture de vieilles centrales électriques pour répondre aux besoins en énergie.

Enfin, il faut compter sur les gaz d'échappement qui représentant un cinquième de la pollution atmosphérique de Hong Kong.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MerciLilian
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 8265
Localisation: Dans une rédemption à la Sting (dixit Le Plan)

MessagePosté le: 25 Aoû 2004 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

Agora a écrit:
Je n'ai pas trop le temps de faire un aussi long texte, mais juste 2 remarques :

:arrow: Pourquoi cherche t on toujours uniquement sur la piste d'une "purification" des moteurs et pas sur une diminution de l'usage des voitures? Quand je vois les sommes investies dans certaines recherches pour gagner quelques particules, ne gagnerait on pas plus en cherchant à organiser la société différement pour diminuer la part de la voiture?

:arrow: La Chine est en train de faire sa mue. On voit déjà ce qu'il se passe sur le marché du pétrole. Imaginez juste l'état de la planète le jour où les 2 millards de chinois/indiens consommeront autant que les américains par exemple...


C'est tout à fait mon propos Agora.

Ou bien ce sont les groupes criminels de pression habituels qui tentent de fausser le débat international ou alors c'est simplement la bêtise, la folie et la paresse intelectuelle traditionnelles des appareils d'Etat des pays impérialistes, qui imaginent que tout est du à leurs peuples- infantilisés sur plusieurs générations.

En 2004, l'usage de l'automobile doit être questionné au quotidien et par chacun ou alors c'est pas la peine de faire sa petite crise à chaque fois qu'un pétrolier échoue ou une usine explose.
_________________
Le plus grand talent de comédien en France :onyourknees:

On peut le faire! Tous ensemble!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 135, 136, 137  Suivante
Page 1 sur 137

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com