Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Sudamérica
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 161, 162, 163  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Football
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Enzo El Principe
Vainqueur du KOTY-Italie
Vainqueur du KOTY-Italie



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 4095
Localisation: Marseille / River Plate

MessagePosté le: 24 Avr 2003 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ben ils jouent tous en Europe... c'est un sujet sur la Liga et le Calcio en fait ?? :twisted: :lol:
_________________
Vainqueur du KOTY - Calcio 2003-2004
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 39
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 26 Avr 2003 12:42    Sujet du message: Répondre en citant

on dirait presque la magie d'un MU-Real ;-))) bon j'arrête, promis juré... (combien de buts sud-américains ce jour là ?)
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 27 Avr 2003 18:35    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'aime bien ce Ikengho... :twisted:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 27 Avr 2003 18:48    Sujet du message: Répondre en citant

Pour aller dans le sens du plan, je dirais ce que j'ai déjà dit sur les cahiers. C'est-à-dire que le football sudaméricain n'a rien à envier au niveau du jeu par rapport à l'Europe mais qu'il y a un large fossé en ce qui concerne le physique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 30 Avr 2003 21:48    Sujet du message: Répondre en citant

Libya [1 - 3] Argentina

23' [0 - 1] Javier Saviola

69' [1 - 1] Taib

70' [1 - 2] Riquelme

89' [1 - 3] Pablo Cesar Aimar

Si c'est pas beau ça :D :D ( je parle des trois buteurs argentins, je m'en fous un peu de l'adversaire )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 30 Avr 2003 22:05    Sujet du message: Répondre en citant

Rien à voire avec le futchebol SudAméricain.
A la vue de ses stats de but ( meilleur buteur de la Superliga ), Simao Sabrosa, l'ancien ailier du Barça est un joueur très important pour Benfica. Vu son nombre de buts, je suis pas sûr qu'il soit encore le même type de joueur qu'il était au Barça. En effet, là-bas, il était ailier droit ( le plus souvent ) et avait une grosse capacité de débordement avec sa vitesse balle aux pieds et une technique assez particulière qui consistait à passer son épaule devant son adversaire avant même d'arriver vraiment à sa hauteur ; résultat : soit il passait, soit il obtenait une faute. Bref, tout ça pour dire que j'aimerais savoir si quelqu'un a l'occasion de le voir jouer ( et ce qu'il pense de ce joueur ) parce qu'à l'époque où il était au Barça, je mettais quelques espoirs en lui...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 30 Avr 2003 22:19    Sujet du message: Répondre en citant

Le onze parfait selon Simao sur son site perso : http://www.simaosabrosa.iol.pt/eu_gosto/meu_onze.php?sec=3
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Enzo El Principe
Vainqueur du KOTY-Italie
Vainqueur du KOTY-Italie



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 4095
Localisation: Marseille / River Plate

MessagePosté le: 02 Mai 2003 16:19    Sujet du message: Répondre en citant

C'est la moitié de l'EDF, son onze parfait, lol... au fait Grandma', t'as vu qui il met au poste de gardien de but dans son équipe type, ton Simao ? hé hé hé :lol:
_________________
Vainqueur du KOTY - Calcio 2003-2004
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 04 Mai 2003 19:34    Sujet du message: Répondre en citant

Oui oui Enzo, j'ai remarqué qu'il suffisait pas d'être joueur de foot pour s'y connaître un tant soit peu :D :D :twisted:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 09 Mai 2003 16:25    Sujet du message: Répondre en citant

Hier, Eurosport nous proposait le match retour de huitièmes de finale de Copa Libertadores entre Santos et Nacional ( qui eut lieu en fait mercredi ). Au match aller, rappelez-vous ( mais si! ) il y eut 4-4 chez les Uruguayens.

Santos aborde ce match avec une composition tactique ultra-offensive que je n'ai toujours pas réussi à déchiffrer. Apparemment deux défenseurs seulement, les très solides Alex et Andre Luiz. Paulo Almeida, le capitaine en 6 organisateur du secteur défensif, épaulé par Renato en mileu récupérateur. A gauche, le très actif latéral Leo et à droite le quasi-ailier Elano ( c'est là que ça se corse ). Encore quelques joueurs offensifs, parmi lesquels le tridente redouté partout en AmSud, Diego-Robinho-R.Oliveira ainsi que l'ailier gauche Nene. La compo pourrait être donnée ainsi :
------------Fabio Costa-------------
----------Alex------Andre Luiz-----
----------Paulo Almeida( C )------
Elano--------Renato-----------Leo
-----------------Diego---------Nene
---------Robinho---R.Oliveira------

Pour les uruguayens, pas la peine de s'y attarder, une compo type Juventus tous derrière ( rien de péjoratif ici ).

Le match est entamé tambour battant par les locaux (...Santos voyons! vous suivez pas? ). Les jeunes de Santos se sentent pousser des ailes, notamment l'avant-centre Oliveira, insaisissable pour cette défense uruguayenne. Diego fait également un très grand début de match enruhmant au passage quelques adversaires. Mais le danger viendre du côté droit de Elano, qui dès les 10 premières minutes délivrent des centres millimétrés à destination de Oliveira. Un de ces centres parvient à echapper à cette défense solide et Oliveira, seul au point de penalty fouette la balle d'un coup de tête sur l'angle de la cage de Munua. Le public est en délire, Diego continue son festival, Elano devient de plus en plus dangereux et donne un nouvelle offrande à Ricardo Oliveira dans la surface qui, seul face à Munua, trouve, de la tête, la lucarne. 1-0 ( 9' ).

Santos croît maintenant vraiment que des ailes leur poussent dans le dos, mais ils n'ont même pas chercher à vérifier, l'euphorie aidant. Leur maillot tout blanc leur fait-il croire qu'ils sont le Real Madrid? En tout les cas, cette attitude nonchalante se fait ressentir de plus en plus lorsqu'on avance dans cette première mi-temps. Même si après le but, ils continuèrent l'offensive, la bonne défense Uruguayenne réagit très bien. Fort de leur avance d'un but, Santos multiplie les gestes techniques ( Robinho fût lors de cette première partie de match assez malchanceux et brouillon dans ses nombreuses tentatives ) et les Uruguayens quant à eux multiplient les fautes : pluie de cartons jaunes. Mais Santos se prend à ce jeu stupide et réalise son lot de fautes gratuites également, récoltant quelques cartons jaunes. L'arbitre assez fantasque ne tient plus vraiment le match et l'on se dit qu'à ce rythme là les deux équipes finiront à 9. Malgré ça, on apprécie le match, qui rend compte d'une grande intensité, les éléments étant réunis pour. En effet, le public du Maracana ( ? ), l'enjeu, l'indécision, le niveau technique et physique ( cette fois ) créent un beau cocktail...Le superbe but de Eguren pour des Urugayens dominés en terme de possession de balle, mais faisant preuve d'une grande maîtrise tactique ( même si le jeu "en fautes" qu'ils pratiquent n'est pas exempt de tout reproche ) est ainsi amené sur un plateau. En effet, lors d'une des rares périodes de domination du Nacional, un corner d'O'neill dévié arrive dans une postition idéale pour Sebastian Eguren ( le très bon défenseur central ) : celui-ci réalise un ciseau retourné "d'école", si l'on peut dire qui laisse sur place Fabio Costa. Ce dernier n'a pu que regarder le ballon aller se loger dans sa lucarne gauche. 1-1 ( 38' ).

Les brésiliens semblent être surpris, mais tout béotien ayant vu le match aller ne le sera pas, car il aura remarqué que le scénario de ce match ressemble étrangement à celui du match aller. Les uruguayens flairent le bon coup et continuent à fond pendant cette période. Coup-franc apparemment anodin pour Fabian O'neill aux 32-33 mètres un peu excentré à droite. Ce dernier, un peu à la manière d'Effenberg lors d'une victoire 4-1 du Bayern à Madrid contre le Real, tire directement au but et parvient à surprendre Fabio Costa dans un angle femé. 2-1 ( minute? ).

La deuxième mi-temps, vous l'aurez compris, a tout d'une attaque/défense. Diego s'éteint un peu, et Robinho, dans des conditions plus difficiles se montre très remuant donnant le tourni à ses adversaires à l'aide de passements de jambes et doubles contacts ultra-rapides dont il a le secret. Passons les nombreuses fautes témoignant de la tension qui entoure ce match ( des jets de projectile depuis les tribunes ont été observés ), et arrivons-en à la 68ème minute. Robinho déboule côté droit et met dans le vent Morales le latéral gauche uruguayen. Ce dernier le crochète : coup-franc ( excentré à droite ) tiré par...Elano. L'ailier droit délivre un ballon brossé au second poteau qui arrive sur la tête de Eguren qui, sous la pression de Alex, pousse involontairement le ballon au fond de ses filets. 2-2 ( 68' ).

En Copa Libertadores, pas d'histoire de buts à l'extérieur. En cas d'égalité sur l'ensemble des deux matchs ( ce qui est le cas à ce moment du match avec un 6-6 ), nous passerons directement à une épreuve de tirs aux buts. Si je fais ces explications, c'est bien parce que le cas décrit a eu lieu. En effet, la défense uruguayenne fût héroïque jusqu'à la 93ème minute. 2-2, fin du temps réglementaire.

La séance de tirs aux buts fût assez expeditive, un seul homme décidant du sort du match. En effet, Fabio Costa réalise trois superbes arrêts et ses coéquipiers ne fautent pas dans leurs tentatives. 3-1 dans cette séance de tirs aux buts, scène de joies habituelles pour l'équipe que je donnerai comme favorite de cette compétition.


Quelques réflexions après ce match :
-Diego est vraiment fantastique, virevoltant, avec des yeux derrière la tête, un contrôle de balle rare et une assurance étonnante à 18 ans.
-Robinho a les jambes les plus rapides d'AmSud ( au moins ) mais ne montre pas encore assez de constance dans l'effort, et manque d'une bonne vision de jeu. Un talent à l'état brut qui, après polissage, a les moyens de mieux réussir qu'un Denilson ( je trouve quand même Diego bien meilleur )
-Ricardo Oliveira est celui dont on parle le moins, mais est peut-être la valeur la plus sure de cette équipe, possédant à 21 ans tous les "trucs" de l'attaquant de pointe, complétée par une technique étincellante ( il est d'ailleurs le meilleur buteur de la Copa avec 9 buts en 8 matchs ).
-Ce match en ferait douter plus d'un sur le soi-disant fossé entre AmSud et Europe aux niveaux tactiques et techniques ( ils sont pas si loin que ça de l'Europe au niveau physique aussi finalement )



Asi es el futchebol! :D :D :elephant: :mike: :banana:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
NoNo93
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 43
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 8165
Localisation: Montreuil dans le 93

MessagePosté le: 09 Mai 2003 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

Je sens que je vais l'aimer ce forum...
Me ferais presque regretter de pas avoir le cable...
_________________
Euh... Non, rien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 12 Mai 2003 21:46    Sujet du message: Répondre en citant

Hey, leplan, si je te dis que ça c'est de ma main :

"Réaction : Ikengho / jeudi 24 avril 2003 - 23h00

Encore mieux que Manchester-Real! Aujourd'hui, j'ai vu le match entre Nacional Montevideo et Santos, 8ème de finale de la Copa Libertadores ( qui a eu lieu hier ) :

Dès le début au stade centenario, Santos avec son meneur Diego prend le match en main. Sur un ballon venant de la droite, le ballon est repris en force apr un milieu de terrain ( dont le nom m'échappe ) de Santos et frappe deux fois la barre et le sol sans rentrer dans le but. Le défenseur Alex, à l'affût, pousse le ballon au fond des filets. 1-0 pour Santos. Les urugayens, notamment avec Lembo, le capitaine en défense, ne dérogent pas à leur mauvaise réputation en réalisant quelques fautes méchantes et gratuites.

Pendant cette première période, Santos paraît avoir le match en main et on semble s'acheminer vers une victoire plutôt aisée, étant donné que le meneur O'neill ( ancien de la Juve, d'ailleurs vous avez remarqué la connection Juve-Uruguayens... ) ne donne pas grande satisfaction. Pour tout avouer, je n'ai pas beaucoup suivi cette première mi-temps, mais il n'y s'est pas passé grand chose.

A la 43ème minute, le premier coup d'éclat de ce match. Robinho, sur un contre, prend le ballon aux 40 mètres et élimine un adversaire sur un coup de reims, transmet à Diego. Ce dernier, à la limite de la surface temporise et voit parfaitement Ricardo Oliveira dans l'espace. Aussitôt la balle reçue dans la surface, Oliveira enchaîne contrôle-frappe du gauche à une vitesse éclaire : la frappe de l'avant-centre de Santos vient se loger dans la lucarne de Munua, resté complètement immobile devant ce coup de génie.2-0. On parle beaucoup de Robinho et Diego, mais ce Oliveira est le joueur qui me paraît le plus solide ( meilleur buteur de la Copa Libertadores avec 8 buts ).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Santos se relâchent et encaissent un but "bête", un cafouillage au sortir duquel, Alvez pousse le ballon de la tête au fond des filets. 2-1 ( 56ème )

Ce but va provoquer un nouveau réveil de Santos qui recommence à produire du jeu et qui nous gratifie de quelques beaux gestes techniques par l'intermédiaire de Robinho. A noter également la blessure du capitaine Leo.
Santos donc pousse et parvient à marquer. Diego ( encore lui ) décale Elano à droite qui centre : Robinho s'arrache et grâce à une jolie détente place une tête décroisée imparable. 3-1 ( 64ème )

Apparemment Santos n'a pas retenu la leçon. En effet, Nacional Montevideo se rebiffe quelque peu sans réellement montrer beaucoup de qualités. Le soutien de leur public et leur volonté leur permet de marquer justement par un de leurs seuls joueurs vraiment percutant : Horacio Walter Peralta ( les connaisseurs de CM apprécieront ). Sur une passe de Juarez, l'ailier gauche décoche une reprise de demi-volée du droit dans le petit filet de Fabio Costa. 3-2 ( 71ème )

L'euphorie aidant, le nouvel entrant Scotti ( qui a remplacé Eguren, défenseur central, pour l'anecdote ) concrétise la pression de Nacional grâce à une frappe sèche aux 16 mètres. 3-3 ( 80ème )

Match toujours aussi bizarre : on a l'impression que Santos maîtrise tout alors qu'ils sont constamment sous la menace. Nouvel acoup de la part des brésiliens : Diego s'infiltre dans la surface de réparation et est nettement fauché par Lembo. Penalty.
L'arbitre a des difficultés à tenir tout le monde hors de la surface, mais cela n'empêche pas Oliveira de garder son sang froid et de transformer le penalty du même côté que le plongeon gardien. 4-3 ( 84ème ).

Cette fois-ci, et malgré le peu de temps restant, les spectateurs ne sont pas dupes. On sait bien que Nacional Montevideo va à nouveau être dangereux. Les 5 dernières minutes s'apparentent à un attaque/défense. Le Nacional a l'occasion d'égaliser au moins à 3 reprises pendant cette fin de match mais apparemment la chance est du côté de Santos et le gardien Fabio Costa réalise également une superbe parade sur une tête à bout portant. Le temps continue de s'écouler...95 ème minute : corner pour Nacional : O'neill dépose le ballon sur la tête du Camerounais Benoît...GOOOOOOOOOLL!!! Eh oui, l'arbitre, qui a poussé les arrêts de jeux jusqu'à plus de 5 minutes, montre le centre du terrain. Santos n'y croit pas mais Nacional est revenu. 4-4 ( 95ème et 20 sec )

Apparemment ce mercredi était un grand jour de football et va rester gravé dans la mémoire pour cette saison...

Sur le plan comptable, très bonne opération pour Santos : tout match nul inférieur à 4-4 lors du match retour au Brésil leur assure une qualification pour les quarts de finale.

SulAmericaaaaaaaaa!!!!! "

Tu comprends mieux mon enthousiasme pour Santos? :wink:

( A noter que ma dernière phrase était totalement fausse, je me référais aux règles du foot européen... )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 12 Mai 2003 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pu voir America Cali aussi contre le Racing et ils ont une équipe très homogène capable d'aller jusqu'au bout, c'est possible. J'aime bien leur 9 ( Vazquez je crois ) et leur latéral gauche ( je sais plus son nom ). Bon, je dis ça moi, j'ai pas vu beaucoup de matchs SudAméricains, je ne suis donc pas un spécialiste mais cette Copa Libertadores me semble bien indécise et on va voir des matchs retour de 8ème passionants et des quarts encore plus...

Les joueurs qui m'ont plu jusqu'ici sont :
-Estevez, Bedoya et Milito ( l'attaquant ) ( Racing )
-Vazquez ( America Cali )
-Molina, Diniz ( Independiente Medellin )
-Clemente Rodriguez ( Boca Juniors )
-D'alessandro, Husain ( River )
-presque tous les joueurs de Santos :P :D
-Gil, Rogerio ( Corinthians )
....

Voici Gil ( en blanc )
Clemente Rodriguez, sous un joueur de River
Bedoya ( en bleu ciel )
Diego Milito
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 13 Mai 2003 17:15    Sujet du message: Répondre en citant

Comment tu pourrais décrire le jeu de Robinho leplan? pour bien te comprendre.

Pour moi Diego, c'est un peu comme Aimar, quand tu le vois jouer, il te résume le football à lui tout seul. Il est un peu petit ( comme un autre Diego... :D ), assez tassé, ou alors c'est son maillot qui lui va trop grand je sais pas. Son entraîneur doit être amoureux de lui, tellement il éclaire le jeu. En effet, son orientation du jeu paraît irréelle. Il suffit de lui donner le ballon pour qu'il trouve la brèche, réalisant tout d'abord le bon contrôle dans le sens du jeu, échappant par la même occasion au premier adversaire qui oserait tenter lui piquer la balle. La balle, le ballon, la baballe, il joue avec Diego, il s'amuse avec. Dès qu'il l'a entre ses pieds, il est tout à la fois le gamin obnibulé par le joujou et le commandant en chef, dirigeant les opérations avec un objectif principal auquel il ne déroge jamais : faire jouer son équipe et ses coéquipiers. Car voilà ici une autre qualité de Diego, il est attentif à tous les appels de ses coéquipiers : toute son intelligence est là. Non, Diego n'est pas un extra-terrestre, une espèce inconnue qui aurait des yeux derrière la tête. Diego, tout simplement, regarde le jeu. Il a ce génie de penser à le regarder avant de recevoir le ballon et surtout, comme ses illustres prédecesseurs à ce poste, d'anticiper le placement de ses coéquipiers et de ses adversaires. Il a le football en lui, dans sa tête, dans ses pieds. Diego voit, certes. Mais surtout il touche. Un touché sans lequel toute la vision devient inutile. Une technique qui lui permet de ne jamais regarder ses pieds. Tête haute, il avance, élimine, délivre des passes au millimètre et déclenche des missiles à tête chercheuse qui vont inexorablement se loger dans les lucarnes de ses pauvres adversaires. Oui, j'ai bien dit pauvre. On paraît en effet pauvre quand on a pas le mélange détonnant des qualités de Diego, quand on n'a pas connu cette joie immense d'éliminer trois adversaires en même temps sans ne jeter aucun regard ni vers eux ni vers le ballon. Diego jouerait les yeux bandés, ça serait pareil.
Ses lumières brésiliennes s'éteindront-elles devant les sombres tacles d'une Europe bien triste? A lui de répondre...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
legrandmanitou
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 1718

MessagePosté le: 17 Mai 2003 22:37    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois, je te comrpends mieux sur Robinho.
J'ai encore vu D'alessandro contre Corinthians, putain, quel maîtrise, il perd pas un ballon, et délivre des passes au millimètre. On dirait qu'il joue pas dans la même catégorie tellement il se ballade : il joue tranquille et pourtant il va plus vite que tout le monde.
J'ai bien aimé Coudet aussi sur le côté droit.

Sinon, je te trouve ( trop ) sévère avec Figo. Tu oublies sa période au Barça? Il était vraiment trop fantastique ( justement dans le style que tu décrivais avec ses dribbles chaloupés et ses frappes des deux pieds en pleine lulu... )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Football Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 161, 162, 163  Suivante
Page 1 sur 163

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com