Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Breiz war araog !!!!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Football
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
le bhoy
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 3887
Localisation: G40RE / Harp Bar

MessagePosté le: 09 Fév 2005 12:19    Sujet du message: Breiz war araog !!!! Répondre en citant

Comme on évoquait sur un autre fil des clubs défunts ou moribonds du football made in Breiz, je crée le fil idoine !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
le bhoy
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 3887
Localisation: G40RE / Harp Bar

MessagePosté le: 09 Fév 2005 12:23    Sujet du message: Répondre en citant

Commençons par un club qui fêtera en août 2005 son centenaire : l’AS Brestoise.




Le club dont Paul Le Guen et Corentin Martins ont porté les couleurs est né de la fusion de différentes associations sportives brestoises, notamment l’AS Lambézelléenne fondée le 5 août 1905, du nom d’une petite commune limitrophe de Brest célébré par Matmatah, que rejoignirent l’USB ou la JSB, ainsi que des transfuges de l’Armoricaine. L’ASL remporte son premier titre dès la saison 1910-1911 et monte en Première Série de Breiz Isel, intraitable sur son terrain fétiche de Kercastrec. Il dispute sa première finale de championnat de Bretagne l’année suivante. L’AS Lambé est devenue la meilleure équipe locale, et prend le nom d’AS Brestoise en 1914 lorsque la métropole absorbe les communes avoisinantes, Lambé devenant un faubourg de la ville.

Pendant la guerre, malgré le départ au front de nombreux joueurs, l’ASB continue sa progression. Après deux nouvelles finales de championnat de Bretagne, l’équipe phare de la Breiz Isel remporte le titre Atlantique en 1918 en battant Cholet, alors que l’Armoricaine, un patronage, commence à contester localement le leadership de l’ASB. Les joueurs de cette dernière brillent également dans d’autres disciplines sportives, et en 1920, le club brestois est représenté aux Jeux Olympiques par Klebert Argouach et Nicolas Marguérès.

Le club poursuit ensuite sa carrière dans la nouvelle Division d’Honneur, alors que la rivalité locale avec l’Armoricaine, voire l’USO, s’exacerbe. En 1929, le club accède enfin à la poule finale du championnat de l’ouest. En 1933, le club refuse de profiter de ma réforme du football français pour passer professionnel. Les rumeurs d’une fusion avec l’USO pour créer une grande équipe de Brest en championnat professionnel font long feu.

Ce qui n’empêche pas le club de connaître de belles aventures en Coupe de France. Les 32èmes de finale en 1934, et en 1936, le club accède aux quarts face au Red Star. L’ASB tombe avec les honneurs, et se voit décerner le titre de meilleure équipe amateur, lorsque le scandale éclate : l’ASB est accusée de professionnalisme (quelques indemnités, un entraînement "pro". Deux joueurs sont suspendus. Ci-dessous un article reprenant une lettre d’un dirigeant du club en réaction à un article de Jacques Goddet.

Nicolas Kerdraon a écrit:


Mon cher ami;
" Les dernières lettres que vous m'avez adressées au sujet de l'affaire de l'A.S.Brestoise m'incitent à vous faire l'exposé que voici":
Tout d'abord que je vous dise que' ma ligne de conduite s'appuie sur deux sentiments: l'honnêteté et la sincérité. Toutefois, si le hasard me faisait prendre en flagrant délit d'adultère la femme d'un bon ami, je ne serai ni honnête, ni sincère, car je tairais probablement la faute et me contenterai de sermonner la fautive.
Il n'y a pas, en vérité, un seul club de division d'honneur dans l'Ouest - et ailleurs c'est pareil - qui n'accorde pas ou n'a pas accordé une petite rémunération à ses joueurs. On peut même évaluer à 50% dans toute la France les clubs qui agissent de même.
Parmi ces clubs, l'A.S.Brestoise n'est donc pas plus coupable que les autres. Ses succès sont dus à une organisation modèle. Elle a construit un stade de 900.000 francs avec l'argent des sportifs brestois. Elle pratique l'éducation physique, le football, l'athlétisme, le cross, le basket, le hockey. Chacune de ses sections dispose d'entraîneurs, et de professeurs d'éducation physique appointés. Tous les footballeurs comme les autres sont des ouvriers (95% de manuels). Deux fois par semaine, ils assistent à une séance d'entraînement de deux heures chacune, consacrées à l'éducation physique, à la technique et un peu d'application en salle.
Voilà le secret des succès qui ont portés ombrage à certains clubs professionnels, à la faveur d'une dénonciation d'un joueur dissident de l'A.S.Brestoise qui, dans l'affaire, à essayé de soustraire de l'argent au R.C.Roubaix ou à l'A.S.B., se servant de l'un pour faire marcher l'autre.
Les amateurs qui jouent dans les clubs pros sont aussi pros que leurs coéquipiers sauf quelques exceptions, fort rares d'ailleurs. A la 3 F n'existe-t-il pas aussi des dirigeants en fraude avec l'amateurisme intégral? Ne connaît-on pas des officiels qui acceptent des remboursements de frais de chemin de fer qu'ils ne paient pas? N'est-ce pas pour éviter que cette critique leur soit adressée pour que ces messieurs ont demandé qu'on substitue au remboursement des frais de voyage un barème kilométrique qui englobe frais de transport, d'hôtel etc..?
Personnellement, je m'en contrefiche, parce que par expérience je sais que ces délégations entraînent des frais dont le remboursement n'est pas officiellement admis, mais puisque la règle est commune aux administrateurs et aux administrés, l'estime qu'il faut appliquer avec le même libéralisme aux uns et aux autres. N'est ce pas aux chefs de montrer l'exemple ?
Un peu de confort dans les foyers
À Brest, les joueurs premiers, dont la plus part sont ouvrier à l'arsenal, gagnent 700 à 800 francs par mois. Beaucoup sont mariés. D'après ce que je crois savoir - sans aucune preuve d'ailleurs chacun touche 300 francs par mois en dédommagements des séances d'entraînement et de manque à gagner.
Grâce à cet appoint, un peu de confort est entré dans ces foyers. La femme qui était hier l'ennemie n°1 du sport est devenue la plus fidèle amie du club. C'est grâce à celui-ci, confient-elles, que l'été nous pouvons avec les enfants aller à la plage et que"e nous menons une vie décente.
C'est la femme, aujourd'hui, qui freine le mari, tenté de commettre un excès quelconque. Autrefois, après les matches, il était courant de voir nombre de joueurs retourner au foyer plus ou moins gris. Ça fait trois déplacements consécutifs que je viens de faire avec avec l'A.S.B. en coupe, et malgré les succès enregistrés, je n'ai pas vu un seul joueur dérangé. La joie était grande, mais digne et saine, dans une atmosphère d'amitié remarquable.
Le club, disent les femmes des joueurs, a complètement transformé nos maris. Le contact de dirigeants dont la plupart sont des intellectuels, a heureusement déteint sur eux. Ils sont devenus plus soigneux de leur personne, plus corrects aussi, et en un mot plus chics avec nous.
Qui donc oserait prétendre que sur le plan moral ou social, l'A.S.B. - et les autres - commettent une mauvaise action ? Je dis que cette conception, si elle est contraire à des règlements désuets, permet de réaliser une sorte d'entraide morale et matérielle, qui contribue à élever l'ouvrier, entraide qu'il serait souhaitable de trouver dans tous les milieux ou les hommes exercent leur activité.
La vraie immoralité que couvrent les règlements réside, à mon avis, chez les joueurs professionnels, qui n'exerçant aucun autre emploi, mène la vie des "Poules de luxe". Souvent ces messieurs sont les fidèles habitués des boites de nuit, des cafés et des meublés. Vie charmante pour donner à un athlète une bonne condition physique et un moral solide."
Voilà brièvement exposé mon opinion.
C'est la cause qu'il faut abattre si l'on veut supprimer les effets
Il n'y a pas d'affaire A.S.B.; il y a dans notre pays, un grand malaise qui pèse sur le football, sur tous les sports. Sacrifier l'A.S.B. parce-qu'elle se montre la meilleure dans la catégorie amateur ne changera rien à cet état de choses. C'est la cause qu'il faut abattre si l'on veut supprimer les effets, et c'est pourquoi, en ce qui me concerne, je suis un fervent partisan de la formule libre ou de n'importe quelle autre formule, pourvu qu'elle institue le régime de liberté que la majorité désire et que seuls combattent ceux qui ont intérêt au maintien du régime actuel.
Ce tour d'horizon vous expliquera la position que j'ai adoptée dans cette affaire, sans que ma conscience ne soit aucunement troublée. Je n'ai jamais écrit que les brestois étaient des amateurs a 100% - un titre de notre rédaction me l'a fait dire cependant - mais j'ai seulement proclamé, ce qui est vrai, que tous les joueurs brestois sont des travailleurs, de modestes travailleurs.
Champions de l'amateurisme! Non pas moi
Orphelin de père à cinq ans, j'ai commencé à gagner ma vie à 9 ans et demi. Puis à 13 ans et demi, j'étais apprenti ajusteur à l'arsenal de Brest. J'estime que c'est grâce au football qui, avant guerre était pratiqué à Brest par toutes les classes de la société, que j'ai réussi à monter quelques degrés dans l'échelle sociale. Je me suis appliqué, en effet, à essayer de me montrer digne de mes coéquipiers d'alors, et aujourd'hui c'est pour moi une satisfaction de constater que je n'ai pas trop mal réussi.
Vous pensez bien que sous le prétexte de faire respecter un dogme, ridicule à mon avis, je ne voudrais en rien empêcher des jeunes qui se trouvent placés dans les mêmes conditions sociales de suivre le même chemin. Je voudrais encore moins priver quelques familles d'honnêtes ouvriers du maigre appoint qui leur permet de s'habiller plus convenablement, de donner à leurs gosses une nourriture plus saine, d'habiter un logement propre, et pour la pauvre satisfaction de me faire avec d'autres, le champion de l'amateurisme intégral.
"Toutes ces considérations, couchées au hasard de la plume expliqueront mon entrée en matière ".
Je m'excuse de cette longue lettre. Le sujet est si abondant, que je l'ai à peine effleuré. Il y a des années que, dans la Dépêche, je défends cette opinion et je suis convaincu qu'elle triomphera un jour parce que sincèrement je la crois imprégnée de bon sens et de logique.
Un jour viendra, écrivais-je il y a quelques semaines, ou je pourrai répondre à tous ceux qui ont critiqué la position que j'ai prise dans l'affaire de l'A.S.B.
Ce jour est arrivé et il me procure une très grande satisfaction. La lettre ci-dessus justifie cette position conforme en tous points aux idées que je défend dans ces colonnes depuis que j'ai compris que l'amateurisme intégral était une formule erronée, et, je le répète, antidémocratique et antisocial, parce qu'elle est de conception bourgeoise et que la pratique des sports athlétiques est presque l'exclusivité des classes ouvrières.
D'autre part, je ne crois pas qu’à Brest il existe un sportif qui ait été plus combattu que le signataire de ces lignes par des membres du comité de l'A.S.B. Pourquoi donc ?
Tout simplement parce que mon indépendance me permet d'écrire ce que je pense, et que ce que j'écris ne plaît pas toujours. Je n'ai jamais été à la dévotion d'un organisme sportif, ni de ses dirigeants et j'entends rester libre de mes actes et ne me servir de ma plume qu'en accord avec mes idées et ma conscience.
Mais je pense qu'un homme bien équilibré ne doit jamais rendre une collectivité responsable des attaques individuelles dont il a pu être l'objet. Je suis et je resterai donc jusqu'au bout de cette affaire, aux côtés de l'A.S.Brestoise:
1) Parce que j'estime qu'elle est dans le bon chemin;
2) Parce qu'elle est victime d'une injustice, attendu que si subsistent des règlements dont l'abrogation est réclamé par la masse des sportifs, ceux-ci doivent être appliqué ou à tout le monde ou à personne.
" Tu vois m'a t on dit, l'affaire de l'A.S.B. en brestois " Ma lettre à Jacques Goddet répond à cette question. Il n'y a pas une affaire A.S.B.; il y a un grand malaise qui pèse sur le football français, pour donner satisfaction aux clubs professionnels, vexés d'avoir vu certains des leurs toucher les épaules, la fédération a choisi comme victime Brest, auteur de ces exploits."
Il est probable, certain même, que des dirigeants de clubs ont sur le sujet une opinion différente de la mienne. C'est normal, et je leur répète que la Dépêche acceptera volontiers de publier les exposés qu'ils voudront bien lui adresser à ce sujet, sur lequel j'aurai moi même l'occasion de revenir


Cela n’empêche pas le club de remporter en 1937 la Coupe de France Amateur.


Puis vient la Seconde Guerre Mondiale. Plusieurs des joueurs de l’AS Brestoise s’illustrent dans la résistance.

Jean Gourvennec


Huit juniors de l’équipe se retrouveront dans les Forces Françaises Libres, notamment François Fouquat, de Poullaouen, qui sera fait Compagnon de la Libération.


Jean Le Gall, le para de l’ASB.


Louis Guivarc’h, l’ailier gauche qui, condamné à mort par les Allemands parvient à s’évader.


A la libération, Brest est une ville meurtrie par la guerre.


Avec l’aide des clubs du Finistère, l’ASB renaît dès 1945, et fête son quarantième anniversaire par la création du Petit Bleu, le journal du club. La vie reprend son cours, entre aventures de coupe de France et montées et descentes entre DH et CFA. Deux joueurs formés au club deviennent pros sous les couleurs de Nantes. Le stade Menez-Paul est rénové en 1952 et peut accueillir jusqu’à 20000 spectateurs. L’ASB est le club de la Ligue de l’Ouest de la France qui compte le plus de licenciés. Pendant ce temps-là, le Stade Brestois naît en 1950 de la fusion de divers patronages : l’Armoricaine déjà citée, l’Avenir, la Milice Saint-Michel, les Jeunes de Saint-Marc et la Flamme du Pilier Rouge. La rivalité va s’intensifier, et en 1960, le derby attire 14000 spectateurs.

A partir de la fin des années 1950, on reparle du professionnalisme. Le sujet surgit régulièrement tel un serpent de mer au cours des années 1960, la décennie "glorieuse" de l’AS Brestoise : un quart-de-finale de Coupe de France en 1963, une finale de CFA la même année, deux Coupes de Bretagne remportées face à Rennes (1965 et 1966), un quart-de-finale de Gambardella pour les Juniors, avant une nouvelle descente en Division d’Honneur en 1967. Les juniors sauvent la face : un nouveau quart de Gambardella en 1971 avant d’accéder à la finale deux ans plus tard. Et quelques années plus tard, l’ASB se retrouve en D3. Les années 1980 sont marquées par les difficultés financières, alors que le rival Stadiste connaît son heure de gloire. Le club plonge en D4 en 1987, puis en DH en 1988 et en DSR en 1989. Depuis, l’ASB végète entre DH, DSR et DHR. Alors que le voisin renaît de ses cendres.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Agora
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 46
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 24999
Localisation: au bord du Lac

MessagePosté le: 09 Fév 2005 12:27    Sujet du message: Répondre en citant

Gourvennec, Le Gall (pseudo commode pour cacher le nom d'un ex-futur entraineur parisien), Guivarc'h... résistants...

CE POST EST UN TROLL GROSSIER :lol:
_________________
"2011 sera pour DSK une année géniale: à 62 ans, c'est l'année de sa vie".

"La vérité, sur Wikipédia, obéit à des protocoles très stricts. Parfois tellement stricts que la vérité elle-même ne parvient pas à s’y conformer"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
le bhoy
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 3887
Localisation: G40RE / Harp Bar

MessagePosté le: 09 Fév 2005 12:28    Sujet du message: Répondre en citant

Le Gall, ça veut dire le Français en breton :lol:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Agora
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 46
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 24999
Localisation: au bord du Lac

MessagePosté le: 09 Fév 2005 12:33    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien ce que je dis : le Français, le Blanc, c'est pareil :)
_________________
"2011 sera pour DSK une année géniale: à 62 ans, c'est l'année de sa vie".

"La vérité, sur Wikipédia, obéit à des protocoles très stricts. Parfois tellement stricts que la vérité elle-même ne parvient pas à s’y conformer"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 39
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 09 Fév 2005 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Agora a écrit:
C'est bien ce que je dis : le Français, le Blanc, c'est pareil :)


Allez les Galls ?
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Football Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com