Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
L' autre gauche (la vraie, quoi ;-))
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 68, 69, 70  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
naiche
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 51
Inscrit le: 11 Juin 2003
Messages: 6553
Localisation: auprés de ma blonde

MessagePosté le: 05 Avr 2005 19:43    Sujet du message: L' autre gauche (la vraie, quoi ;-)) Répondre en citant

Pour évoquer au choix:
-Le PCF
-Les trotskistes
-Attac
-Les verts rouges.
-CGT, conf' paysanne, FSU, SUD
-L'huma, Politis
-Jamel Attal
-la première gauche (?).


Les photos de charniers, de goulag, de famine ukrainienne, de pacte germano-soviétique vous seront gracieusement fournies par Axl.

Les analyses brillantes par moi.*


*Voici ma première analyse brillante: à peu prés aucune chance que ces familles disparates et parfois concurrentes ne s'immiscent durablement et décisivement dans le paysage électoral français.

Par contre, comme à l'occasion de ce référendum, ces forces peuvent s'unir ponctuellement et leur capacité militante, énorme dans le paysage politico-social français, compte pour beaucoup.
Le PCF, fort de sa faiblesse, se "met à disposition" de compagnons de route dont certains ne souhaitent que sa disparition (LCR et LO essentiellement).
Je parle de "verts rouges", mais pas des Verts, dont les clivages idéologiques sont au moins aussi importants que ceux du PS.
Il est clair que si la gauche revenait au pouvoir, avec un PS représentant au moins la moitié de l'électorat "vainqueur", cet assemblage volerait en éclats, parfois même au sein des organisations citées (en premier lieu le PCF).
Il est aussi clair que le PS ne peut s'aliéner durablement son côté babord, souvent pour les seconds tours, parfois même pour le premier (cf 2002, pour ceux qui ne suivent pas).

A toi Axl, ne me déçois pas!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

Deux ou trois remarques ou questions, très rapidement:

- Mis à part dans le contexte de ce referendum, contexte très particulier puisque très favorable à ce genre de rassemblement disparate, à quelles occasions penses-tu que tes gauchistes pourraient se retrouver ? Cela me semble assez impensable.

- Qu'est ce qu'un vert rouge ? Sinon, pour le reste des verts, ils sont bien plus divisés que ne l'est le PS. Ils devraient d'ailleurs installer leur siège à Rennes, pour y tenir des congrès tous les jours... Mais une "nouvelle" ou "vraie" gauche sans le poids électoral de ces mêmes verts, cela me parait encore irréaliste. Si il devait y avoir quelques rapprochements à la gauche du PS, les verts seraient incontournables.

- Si le PS arrive au pouvoir, avec seulement la moitié de l'électorat de gauche - ce qui parait impossible car il y aurait alors un fort dispersement des votes de gauche, nuisible au PS -, cela renforcerait plutôt ta coalition de gauchistes, car les appétits seraient aiguisés par la victoire et la perspective de l'accès au pouvoir : cela pourrait aider à renforcer ces improbables alliances, sans éviter un grand écart idéologique, mais le pouvoir est à ce prix.

- Pour le PS, l'intérêt est de débuter les campagnes électorales avec un discours très à gauche, de combattre durement l'extrême gauche pour faire le plein de votes dans sa famille. Quitte à recentrer le discours en fin de campagnes et entre deux tours pour attirer l'indécis et/ou le modéré.
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com


Dernière édition par Océane le 05 Avr 2005 20:39; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:32    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
- Pour le PS, l'intérêt est de débuter les campagnes électorales avec un discours très à gauche, de combattre durement l'extrême gauche pour faire le plein de votes dans sa famille. Quitte à recentrer le discours en fin de campagnes et entre deux tours pour attirer l'indécis et/ou le modéré.


C'est précisément ce que faisait Mitterrand et qu'a refusé de faire Jospin en 2002. Mais on a déjà dû en parler à d'autres occasions...
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:34    Sujet du message: Répondre en citant

le plan a écrit:
Un vert rouge est un vert a qui j'ai presente mes deux amis smith et wesson.


Un vert rouge (mal) mélangé devient brun.
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
naiche
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 51
Inscrit le: 11 Juin 2003
Messages: 6553
Localisation: auprés de ma blonde

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

Mon ego et moi a écrit:
le plan a écrit:
Un vert rouge est un vert a qui j'ai presente mes deux amis smith et wesson.


Un vert rouge (mal) mélangé devient brun.

Cukierman sors du corps de Meem !

Sinon, Jospin a effectivement fait une campagne de second tour avant l'heure (sauf que du coup, l'a raté le train ).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

naiche a écrit:
Mon ego et moi a écrit:
le plan a écrit:
Un vert rouge est un vert a qui j'ai presente mes deux amis smith et wesson.


Un vert rouge (mal) mélangé devient brun.

Cukierman sors du corps de Meem !

Sinon, Jospin a effectivement fait une campagne de second tour avant l'heure (sauf que du coup, l'a raté le train ).


Bon, ça va, tu as bien bondi naiche sur mon troll. Farpait (enfin on peut débattre sur les rouges-bruns hein). Quant à Jospin, ça me saoule un peu ce débat parce que c'est assez répétitif, il avait sorti à Lille (putain Lille quoi) le 8 mars 2002 que son programme n'était pas un programme socialiste. C'était une faute majeure.
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:45    Sujet du message: Répondre en citant

Mon ego et moi a écrit:


C'est précisément ce que faisait Mitterrand et qu'a refusé de faire Jospin en 2002. Mais on a déjà dû en parler à d'autres occasions...


:siffle:

:lol:
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:47    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
Mon ego et moi a écrit:


C'est précisément ce que faisait Mitterrand et qu'a refusé de faire Jospin en 2002. Mais on a déjà dû en parler à d'autres occasions...


:siffle:

:lol:


Qu'est-ce qu'elle a encore celle-là ?
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:47    Sujet du message: Répondre en citant

Mon ego et moi a écrit:
naiche a écrit:
Mon ego et moi a écrit:
le plan a écrit:
Un vert rouge est un vert a qui j'ai presente mes deux amis smith et wesson.


Un vert rouge (mal) mélangé devient brun.

Cukierman sors du corps de Meem !

Sinon, Jospin a effectivement fait une campagne de second tour avant l'heure (sauf que du coup, l'a raté le train ).


Bon, ça va, tu as bien bondi naiche sur mon troll. Farpait (enfin on peut débattre sur les rouges-bruns hein). Quant à Jospin, ça me saoule un peu ce débat parce que c'est assez répétitif, il avait sorti à Lille (putain Lille quoi) le 8 mars 2002 que son programme n'était pas un programme socialiste. C'était une faute majeure.


Pour finir sa campagne sur son attachement aux valeurs marxistes... :lol:

Mais le débat ne porte pas sur Jospin, meem. Relis bien.
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:49    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
Mon ego et moi a écrit:
naiche a écrit:
Mon ego et moi a écrit:
le plan a écrit:
Un vert rouge est un vert a qui j'ai presente mes deux amis smith et wesson.


Un vert rouge (mal) mélangé devient brun.

Cukierman sors du corps de Meem !

Sinon, Jospin a effectivement fait une campagne de second tour avant l'heure (sauf que du coup, l'a raté le train ).


Bon, ça va, tu as bien bondi naiche sur mon troll. Farpait (enfin on peut débattre sur les rouges-bruns hein). Quant à Jospin, ça me saoule un peu ce débat parce que c'est assez répétitif, il avait sorti à Lille (putain Lille quoi) le 8 mars 2002 que son programme n'était pas un programme socialiste. C'était une faute majeure.


Pour finir sa campagne sur son attachement aux valeurs marxistes... :lol:

Mais le débat ne porte pas sur Jospin, meem. Relis bien.


Bah si, ça porte sur la vraie gauche. On me la fait pas celle-là, on me la fait pas !
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:51    Sujet du message: Répondre en citant

andouille.
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 05 Avr 2005 22:52    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
andouille.


Mi amor !
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
mollows
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 26 Mar 2003
Messages: 13189

MessagePosté le: 06 Avr 2005 5:38    Sujet du message: Répondre en citant

Toc toc toc, bonjour...

c'est bien ici qu'on peut petitioner pour le soutien du Rouge Lamy à la Presidence de l'OMC ?
_________________
À jamais vainqueur des Koty 2012-2013 et 2013-2014 à la moyenne !
"Le site des KDF ne fera jamais un million de messages." Meem, le 6 janvier 2012.

Le cynisme, voilà l'ennemi !

Ella Fitzgerald - Ding Dong ! The Witch Is Dead
http://www.youtube.com/watch?v=9ngZFRisurU
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MerciLilian
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 21 Mar 2003
Messages: 8265
Localisation: Dans une rédemption à la Sting (dixit Le Plan)

MessagePosté le: 06 Avr 2005 6:29    Sujet du message: Répondre en citant



Les femmes et les hommes Francais véritablement de gauche mettront en place des mesures pour prévenir ou se défendre face à ce genre de phénomènes.

Bref, il y a d'un côté des individus véritablement malades d'hystérie cathos-capitalistes qui trouvent normal ce toujours plus démentiel et anti-patriotique, malgré tant de sdf et mal--logés, puis il y a de l'autre côté les citoyens sains d'esprit qui ont les deux pieds dans la réalité et n'acceptent pas ces hold-ups.

Libération a écrit:
Immobilier
La vente à la découpe, un scandale d'initiés

Le parquet de Paris soupçonne un délit d'initié après le vote d'un amendement allégeant la fiscalité sur les ventes d'immeubles en bloc.



Le scandale des ventes à la découpe ne relève plus d'un simple litige privé entre locataires et propriétaires. C'est désormais une affaire d'Etat, sous le regard de la justice pénale. Le parquet de Paris vient d'ouvrir une information judiciaire pour délit d'initié, visant le rachat en Bourse de Simco par Gecina, en septembre 2002. Ce sont deux des principaux «charcutiers» de l'immobilier français, qui font profession d'acheter des immeubles en bloc, puis de les revendre appartement par appartement, quitte à virer sans ménagement la plupart de leurs locataires. Cette OPA s'était déroulée deux mois avant l'adoption au Parlement d'un amendement aux petits oignons allégeant considérablement la fiscalité de ces sociétés foncières, et donnant le véritable coup d'envoi des ventes à la découpe (1). Un amendement préparé de longue date par le lobby de l'immobilier, avant le déclenchement de ces grandes manoeuvres boursières. Cela pourrait être un cas, inédit dans les annales judiciaires, de délit d'initié législatif.

Plus-values En janvier 2002, une délégation de la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) prend son bâton de pèlerin pour proposer, clés en main, une profonde réforme fiscale. Elle est conduite, notamment, par Bertrand de Feydau, ancien directeur d'Axa-Immobilier devenu économe de l'archevêché de Paris, et par un dirigeant de Simco, Michel Pariat. Son but : obtenir la suppression de l'impôt sur les bénéfices pour leurs mandants... A la place, elles s'acquitteraient d'une simple taxe (dite exit tax) de 16,5 % sur leurs plus-values latentes. Dans les comptes de ces sociétés, leurs immeubles seraient évalués à leur prix de vente sur le marché et non à leur prix d'achat, cela afin de ne plus dégager de plus-value imposable au moment de la cession. Jusque-là, les gains issus des transactions étaient considérés comme du bénéfice imposable à 34 %. Ce qui freinait la spéculation. D'où la volonté des marchands de pierre de régler une fois pour toutes leur ardoise fiscale, afin de pouvoir vendre leurs immeubles par paquets entiers.

Calcul politique. Dans un premier temps, Bercy trouve la ficelle un peu grosse. Puis branle-bas de combat : le 14 juillet 2002, Jacques Chirac maintient sa volonté de baisser l'impôt sur le revenu, en pleine panade budgétaire. Il faut trouver d'urgence de nouvelles recettes. L'amendement fiscal du lobby immobilier tombe à pic. Certes, il prive l'Etat de recettes budgétaires à long terme, puisque les sociétés immobilières seraient définitivement exonérées d'impôts sur les bénéfices. Mais, avant, elles doivent acquitter l'exit tax, prix à payer pour mettre leurs comptes aux nouvelles normes fiscales. Cela offre un peu de grain à moudre à l'Etat à court terme. Bercy accepte de toper là, à la condition que le versement de l'exit tax ne soit plus échelonné sur dix ans, comme le réclamait la FSIF, mais sur quatre. Soit 1,7 milliard d'euros encaissables jusqu'en 2006 (300 millions de recettes fiscales dès la première année), veille d'élection présidentielle. Autrement dit : après Chirac et ses promesses de baisses d'impôt, le déluge.

Le sénateur UMP Philippe Marini dépose l'amendement. Il est adopté en novembre 2002 sans que personne y voie malice. Marini entend simplement «soutenir la capitalisation boursière de la place de Paris». Le PS se réveille un peu tard mais finit par saisir le Conseil constitutionnel. Les sages de la rue de Montpensier bénissent à leur tour, au nom de «l'intérêt général économique», la carotte fiscale, qui «tend à susciter le développement du marché boursier». Ils ne croient pas si bien dire. Car, deux mois plus tôt, en septembre 2002, Gecina, présidé par Antoine Jeancourt-Galignani (ancien PDG des AGF, son principal actionnaire), lançait son OPA amicale sur Simco (contrôlée essentiellement par Axa).

Bonus. A aucun moment, l'actionnaire lambda n'est mis au parfum de l'imminence et de l'importance de cette révolution fiscale. Une fois mise en place, elle provoquera une flambée boursière des sociétés foncières : 15 % en quelques semaines, 80 % en quelques mois pour Gecina, dont le bonus fiscal s'élève à plus de 400 millions d'euros. Dans le cadre de l'OPA, les actionnaires de Simco pouvaient se faire payer en cash ou en actions Gecina. Deux tiers d'entre eux optent pour le cash, les malins pour le paiement en actions promises à une flambée sans précédent. Délit d'initié ? Dans son rapport 2002, la FSIF rappelait l'étendue de ses démarches au cours de l'année écoulée pour obtenir la modification du régime fiscal : «Elaboration du projet de réforme», «contacts avec les pouvoirs publics», «préparation des textes d'application»...

Pari. Mais pour Antoine Jeancourt-Galignani, l'hypothèse d'un délit d'initié «ne tient pas debout. La mise en vente de Simco date d'avril 2002. Nous avons proposé à Axa une offre en mai puis en juillet. Imaginons que Gecina aurait fait le pari d'une réforme législative : ce ne serait pas un délit d'initié puisqu'on ne savait absolument pas, au début de l'été, que la réforme allait aboutir. Et ce serait faire insulte à Axa de croire qu'il nous aurait cédé ses parts dans Simco s'il avait su qu'un amendement serait déposé. Si Axa l'avait su, il aurait essayé d'en profiter. Or, Axa a opté pour le paiement en cash, plutôt qu'en actions».

La justice était saisie initialement d'une plainte pour abus de biens sociaux déposée par un actionnaire minoritaire, Michel Conin, qui, entretemps, a flairé le véritable scandale : «Le marché a été sciemment trompé. Simco et Gecina connaissaient parfaitement le contenu et l'imminence du cadeau fiscal.» Le juge d'instruction et le parquet de Paris, en acceptant le 21 mars dernier d'élargir l'enquête sur ce nouveau chef, ne lui ont pour l'instant pas donné tort. Mais nombre d'affaires de délit d'initié ne vont toutefois pas à leur terme, car il est très difficile à établir.

(1) Après l'adoption de l'amendement Marini, Gecina va tripler ses ventes à la découpe : 1,5 milliard d'euros en 2003, contre 500 millions en 2002.



Libération a écrit:
Immobilier
Une vague spéculative qui menace les quartiers populaires

Après Paris et la banlieue, les transactions s'étendent aux autres villes.


Par Tonino SERAFINI

mercredi 06 avril 2005 (Liberation - 06:00)




n a désormais une idée précise de l'ampleur du phénomène des ventes à la découpe, qui suscite des mouvements de colère dans de nombreux immeubles, où les locataires sont tenus d'acheter leur logement sous peine de devoir quitter les lieux à la fin de leur bail. Ces opérations, qui ont d'abord frappé Paris et sa banlieue, commencent à s'étendre aux grandes villes de province. A Marseille, tous les immeubles de l'avenue de la République sont destinés à «être découpés», c'est-à-dire vendus appartement par appartement.

Des ventes de ce type touchent le vieux Lyon et la banlieue de Lille. Au vu de la polémique suscitée par ces opérations, les investisseurs institutionnels (assureurs, banques, mutuelles, sociétés foncières) ont récemment tenté de minimiser le phénomène. Un cabinet de communication de crise a été appelé à la rescousse pour communiquer «positivement» sur ce dossier. D'autres gesticulations ont consisté à faire croire que ces immeubles abritent des privilégiés qui peuvent bien aller se loger ailleurs.

Classes moyennes. Manque de chance, la chambre des notaires de Paris a publié hier des chiffres précis sur les opérations de découpe effectuées dans la capitale. Premier constat : le nombre de logements concernés est significatif. Entre 1994 et 2004, pas moins de 61 080 appartements ont été vendus à la découpe par des personnes morales (institutionnels, fonds de pension...), soit entre 12 et 18 %, selon les années, de l'ensemble des transactions.

Ces chiffres rendent inopérant l'argument selon lequel ces immeubles n'abritent que des locataires aisés. Ils appartiennent à la classe moyenne au sens large du terme : employés, enseignants, cadres moyens du secteur public ou privé. Et aussi des cadres sup ou des professions libérales, mais plutôt en minorité et concentrés dans certains quartiers. Preuve que ces locataires ne sont pas fortunés : à peine plus du tiers d'entre eux achète son logement, les autres le quittant faute de moyens. Enfin, un quart des logements vendus à la découpe le sont dans les trois arrondissements les plus populaires de la capitale (XVIIIe, XIXe et XXe).

Flambée. En 2004, les ventes à la découpe ont représenté 15 % des transactions conclues à Paris (6 378 ventes sur un total de 42 500). Et nombre de ces logements sortent du marché locatif. Depuis 1994, l'offre locative institutionnelle s'est réduite de plusieurs dizaines de milliers de logements, ce qui a sans doute contribué à la flambée des loyers. Le mécontentement engendré par ces opérations a abouti à des actions de solidarité entre «locataires découpés» et mal logés. Deux familles viennent de s'installer avec l'aide de Droit au logement dans un immeuble promis à la découpe, rue de Chaligny, dans le XIIe arrondissement de Paris.


Libération a écrit:
Immobilier Dominique Strauss-Kahn s'insurge contre le système des ventes à la découpe :
«Un vrai scandale humain et urbain»



Ancien ministre de l'Economie et des Finances, Dominique Strauss-Kahn fustige le phénomène des ventes à la découpe, qu'il ne considère «en aucun cas (comme) une fatalité du capitalisme».

Vous êtes engagé aux côtés de la Coordination des locataires d'immeubles vendus à la découpe. Qu'est-ce qui amène un ancien ministre de l'Economie à s'intéresser à ce dossier ?

La crise du logement a une cause économique : la spéculation. Une réalité sociale : les expulsions. Les ventes à la découpe sont un des symboles les plus choquants. Ces opérations n'apportent aucune valeur ajoutée à l'économie française : il s'agit de vendre du logement au détail, en empochant au passage une grosse plus-value. Les locataires qui n'ont pas les moyens d'acheter sont de fait expulsés après avoir payé leur loyer des années durant. Un exemple symbolique : l'îlot des Arquebusiers, proche de la place des Vosges, dans le centre de Paris. Quasiment aucune des 80 familles locataires n'est en mesure d'acquérir son logement. Elles devront se reloger en périphérie urbaine, où les prix sont plus accessibles. Cette relégation par la spéculation est totalement inacceptable.

D'aucuns prétendent que ces ventes ne sont qu'un épiphénomène de la crise du logement...

Ces opérations contribuent à vider les grandes villes de leurs habitants, exception faite des plus aisés. Une des premières inégalités aujourd'hui, c'est le logement. Trop de familles s'entassent dans des appartements exigus. Des personnes sont contraintes de s'exiler loin de leur lieu de vie et de travail. La France n'arrive plus à se loger. Il y a urgence ! La gauche, de retour au pouvoir, fera du logement une de ses priorités.

Les ventes à la découpe ont commencé sous le gouvernement Jospin. Pourquoi avez-vous laissé faire ?

Nous ne sommes pas restés inertes. Un décret pris par Louis Besson (l'ancien secrétaire d'Etat au Logement, ndlr) en 1999 a permis de protéger les locataires les plus fragiles. Mais, aujourd'hui, les ventes à la découpe prennent une ampleur exceptionnelle avec l'arrivée de fonds d'investissement, principalement anglo-saxons. L'exemple le plus frappant est la mise en vente par le groupe américain Westbrook de 3 200 logements dans la capitale, rachetés à des institutionnels hexagonaux. Bertrand Delanoë et Patrick Bloche (député PS de Paris, ndlr) ont alerté la puissance publique, qui est restée les bras ballants.

Pas vraiment. Le ministre délégué au Logement, Marc-Philippe Daubresse, a obtenu la signature d'un accord qui renforce la protection des locataires âgés...

C'est un non-accord. Il a été rejeté par les coordinations de locataires. A juste titre. Il ne traite pas l'immense majorité des ménages qui ne peuvent pas se porter acquéreurs de leur logement. Il ne limite en rien le phénomène des ventes à la découpe. Mieux, il les rend présentables.

L'amendement Marini, qui divise par deux les impôts payés par les sociétés foncières, incite-t-il à faire plus de ventes à la découpe ? On a vu aussi le DAL occuper des logements dans des immeubles découpés...

Défiscaliser les opérations spéculatives, c'est une conception assez étonnante de l'intérêt général. La gauche reviendra sur l'amendement Marini. Les ventes à la découpe constituent un vrai scandale, humain, urbain, économique. Alors je comprends la réaction du DAL, même si je prône des actions légales.

Quelles mesures préconisez-vous pour limiter ces ventes ?

Ces opérations ne sont en aucun cas une fatalité du capitalisme. Si les spéculateurs internationaux sévissent à Paris, c'est tout simplement parce qu'ils ne peuvent pas le faire chez eux ! Aux Etats-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas, les ventes à la découpe sont impossibles. A New York, par exemple, les ventes par appartement sont conditionnées à l'approbation de la majorité des locataires de l'immeuble visé. Toujours à New York, avant de lancer une découpe, l'opérateur doit obtenir un «permis de diviser» de la municipalité. La ville peut le lui refuser. Importons ce permis dans le droit français. Le marché a sa logique : le profit. La puissance publique doit avoir la sienne : la protection du public.

_________________
Le plus grand talent de comédien en France :onyourknees:

On peut le faire! Tous ensemble!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
mollows
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 26 Mar 2003
Messages: 13189

MessagePosté le: 06 Avr 2005 7:55    Sujet du message: Répondre en citant

MerciLilian a écrit:


Les femmes et les hommes Francais véritablement de gauche mettront en place des mesures pour prévenir ou se défendre face à ce genre de phénomènes.

Bref, il y a d'un côté des individus véritablement malades d'hystérie cathos-capitalistes qui trouvent normal ce toujours plus démentiel et anti-patriotique, malgré tant de sdf et mal--logés, puis il y a de l'autre côté les citoyens sains d'esprit qui ont les deux pieds dans la réalité et n'acceptent pas ces hold-ups.


... et d'un autre côté, il y a des cathos qui en font plus que tu n'en feras jamais pour les autres.
_________________
À jamais vainqueur des Koty 2012-2013 et 2013-2014 à la moyenne !
"Le site des KDF ne fera jamais un million de messages." Meem, le 6 janvier 2012.

Le cynisme, voilà l'ennemi !

Ella Fitzgerald - Ding Dong ! The Witch Is Dead
http://www.youtube.com/watch?v=9ngZFRisurU
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 68, 69, 70  Suivante
Page 1 sur 70

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com