Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
The Exquisite Body : le retour du cadavre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Café des Arts
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tony Adams
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 7430
Localisation: Roazhon

MessagePosté le: 08 Sep 2005 17:06    Sujet du message: The Exquisite Body : le retour du cadavre Répondre en citant

Ici je propose de réanimer le principe du cadavre exquis, connu de tous je pense, et qui avait connu une premiere aventure en ces lieux ici et là pour un best of. Mon post initiant ce nouveau cadavre suivra, et il faudra à ceux qui veulent y participer respecter quelques recommandations plus ou moins évidentes :

:arrow: Avant toute chose, à moi de préciser qu'il ne s'agit pas d'un concours d'écriture, ou quoi que ce soit de ce genre, mais bien d'un bon gros délire collectif, où le mot d'ordre est de s'amuser et d'être aussi imaginatif et, si possible, drôle que possible. Histoire de pas se retrouver avec du Edith Warthon mâtiné de Selby Junior.

:arrow: Autant que faire se peut, une orthographe correcte est éxigée. Donc vive les correcteurs orthographiques, et of course, pas de langage sms.

:arrow: Une longueur minimale est, je pense, nécessaire au bon développement de l'histoire : donc une longueur d'à peu près 5000 signes espaces compris (enfin, c'est qu'un conseil, l'idée c'est de ne pas avoir des bouts d'histoire de 4 lignes), est une base de départ conséquente, mais loin d'être inaccessible.

:arrow: Chaque développement de l'histoire est la suite directe du précédent, et pas de l'avant-dernier, ou de l'antépénultieme.

:arrow: Celui ou celle qui veut prendre la suite envoie un post pour le signifier, genre "c'est moi que je m'y colle", et il a ensuite trois ou quatre jours pour poster sa contribution.

:arrow: Un contributeur ne peut poster deux fois de suite.


Voilà, je pense que c'est à peu près tout, si vous avez des remarques, ou idées, n'hésitez pas.
_________________
En fait, ce que vous ne comprenez pas, c'est que nous on n'aime pas la gagne ou le foot, on aime juste le Stade Rennais (Bertin T.)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tony Adams
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 7430
Localisation: Roazhon

MessagePosté le: 08 Sep 2005 17:08    Sujet du message: Répondre en citant

Le klaxon retentissant du poids lourd réveilla CoinCoin alors que le soleil était encore bas dans le ciel et entouré d'une brume de chaleur significative, en ces journées d'été caniculaires. Il jeta un oeil autour de lui et fût une nouvelle fois surpris de se trouver sur le siège passager rabattu de sa rutilante Dodge Viper rouge vif. Cela faisait pourtant près de trois semaines qu'il avait abandonné femmes et enfants, prétextant un séminaire quelconque avec les gros bonnets de l'entreprise et justifiant l'achat de cet engin monstrueux, capable de développer une puissance digne d'un Hulk vraiment très en colère.

En réalité, il s'agissait d'une crise de la quarantaine précoce, concrétisée par les symptômes habituels. Déprime (il ne mangeait plus que des sandwiches au thon), désintérêt (il n'achetait plus de tickets pour prendre les transports en commun), attitude négligée (il avait tenté de se laisser pousser le bouc, mais l'étonnante forme que prenait sa barbe, digne du plumage d'un oiseau exotique, lui donnait l'air d'un clown plus que d'un dur). L'élément déclencheur de la crise était encore frais dans sa mémoire, comme un rappel épinglé à sa mémoire qu'il s'était perdu quelque part entre la trentaine et aujourd'hui, qu'il avait perdu sa verve et son énergie. C'était un livre qui lui avait chamboulé les idées, celui d'un ancien acteur de films pornographiques connu sous le pseudonyme de Major Fatal, et mondialement respecté par tous les hommes qui avaient pu voir ses attributs masculins de taille démesurée. L'ex hardeur y confiait ses problèmes de routine quotidienne au travail, son sentiment de vide grandissant face à une situation qui lui était devenue détestable. CoinCoin avait lu le livre comme s'il s'agissait de son propre journal intime, et après avoir achevé la dernière ligne de l'ouvrage il avait prit son téléphone pour contacter l'écrivain et lui demander des conseils par rapport à sa propre situation. Fort judicieusement, Major Fatal avait distingué un effondrement de la personnalité, marqué par une impuissance chronique. Il lui avait donc conseillé de faire comme beaucoup, et de se procurer un palliatif à sa virilité défaillante, à savoir une voiture qui en jetait un maximum et qui lui permettrait d'impressionner les femmes vénales et les hommes aux idées courtes.

Malheureusement, cela n'avait fait qu'accroître le sentiment de malaise de CoinCoin, qu'il n'était pas à sa place, et que quelque chose l'attendait quelque part, quelque chose pour quoi il était fait et pour le ou laquelle il était destiné depuis sa naissance. Il décida donc de prendre la route au volant de son bolide, et de sillonner les routes à la recherche de ce je ne sais quoi qui lui faisait défaut. Certaines nuits, quand il se sentait particulièrement seul sur ses sièges en cuir, il accélérait à fond, lâchait le volant et fermait les yeux, appelant la grande faucheuse de ses voeux. Mais jamais elle ne vint, et il se retrouva en Belgique aussi soudainement qu'il avait décidé de partir.

Il y était encore ce matin, et en ouvrant la porte il se dit que le plat pays était tout aussi déprimant que sa région de Montferrand, et que le monde était décidément bien merdique. Il fit quelques pas sur l'aire de repos déserte et alla vidanger sa vessie douloureuse d'une nuit passée à boire du vin en cubi, quand une présence dans son dos le fit sursauter et arroser ses chaussures taille 39 achetées au rayon junior d'un Décathlon qui avait croisé son chemin, et où il avait cru qu'une raquette de squash était le sceptre royal d'une dynastie ottomane. Un petit homme, un lilliputien, avec un maillot de l'équipe nationale belge floqué Wilmots sur les épaules, le regardait fixement, avec un grand sourire. Sans un mot, CoinCoin retourna à sa voiture et alluma le moteur. Le petit homme le suivit et ouvrit la portière passager avant de s'asseoir. Enfin, il ouvrit la bouche :

_Vous allez dans quel coin ? demanda-t-il. CoinCoin lui aurait bien répondu "le petit", mais ses chaussures attestaient de la désormais inutilité d'un passage aux toilettes. Puis, dévisageant le bonhomme assis à sa droite, il se sentit emplit de sympathie à son égard, et eût soudain un besoin pressant de lui confier ses malheurs.

_Je ne sais pas où je vais, pour tout vous dire. Ça fait trois semaines que je roule sans but, et que je passe mes nuits dans cette caisse de maquereau. Je ne sais plus du tout où j'en suis, ni ce que je peux faire pour sortir de cette impasse.

Il avait dit tout ça sans reprendre sa respiration, c'était sorti comme s'il avait trop longtemps gardé ça pour lui, ce qui était certainement le cas. Le belge souriait toujours, ce qui lui donna du baume au coeur :

_Ecoutez, en ce qui me concerne je cherche à aller sur Paris, énonça-t-il comme un ami qui cherche à trouver des solutions pour sortir sa plus ancienne connaissance de la panade. J'ai comme vous avez pu le constater une fascination pour l'équipe de Belgique, mais leurs résultats ne sont vraiment pas à la hauteur et je cherche un moyen de locomotion pour me rendre dans la capitale française où, d'après mes sources, un mage noir du nom de Baygonsec organiserait des messes occultes et des rites sataniques pour faire triompher l'équipe de Lyon. Si vous voulez, vous pouvez m'y emmener, et peut-être que là-bas vous trouverez quelque chose pour vous aider.

Cette histoire de magie et de sorcellerie fît ressortir cette impression qu'avait CoinCoin que des évènements se déroulaient en arrière-plan de ce qu'on voulait bien montrer aux yeux du pauvre spectateur de la vie qu'il était, et pour la première fois depuis trois semaines, il ressentit une bouffée d'espoir et d'optimisme. Il tendit la main :

_Je suis CoinCoin, dit-il en souriant, et je serais très heureux de vous amener à Paris.
_Numéro 14, répondit son passager en serrant la main qui lui était tendue.

CoinCoin enclencha la marche arrière, reprit la bretelle d'accès, et prit la route de la France...
_________________
En fait, ce que vous ne comprenez pas, c'est que nous on n'aime pas la gagne ou le foot, on aime juste le Stade Rennais (Bertin T.)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 08 Sep 2005 17:09    Sujet du message: Re: The Exquisite Body : le retour du cadavre Répondre en citant

Tony Adams a écrit:
:arrow: Autant que faire se peut, une orthographe correcte est éxigée.



ouais ben je bauillecotte!
:doigts:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
L'Amandier
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 28 Oct 2004
Messages: 1316
Localisation: Pour vivre heureux, je vis caché

MessagePosté le: 15 Sep 2005 23:10    Sujet du message: Répondre en citant

CoinCoin et Numéro 14 fonçaient à présent vers la frontière française à plus de 190 km/h. Pour briser le silence assourdissant du vrombissement de la voiture, Numéro 14 fit quelques réflexions à voix haute sur la canicule qui sévissait en Belgique depuis plusieurs semaines maintenant. En temps normal, CoinCoin lui aurait fait comprendre par un simple regard qu’il n’avait aucune envie d’entendre les masturbations intellectuelles d’un belge qui affirmait avec conviction que ce bouleversement climatique était dû aux usines Duvel qui avaient changé de fournisseur d’houblon : Une conséquence incontestable sur le goût et l’environnement.

Non, aujourd’hui était différent. Le moindre mot était sujet à réflexion. L’histoire abracadabrantesque que lui avait raconté Numéro 14 avait complètement occulté son désir d’en finir comme James Dean. Et pour se convaincre définitivement que la vie n’était pas cartésienne, à 100 mètres d’une sortie d’autoroute, il écrasa la pédale de freins, bloqua les roues et s’engagea sur la voie de décélération. Numéro 14 planta ses dents dans le harnais de sécurité. « Jamais on passera le virage » hurla-t-il. Une odeur de caoutchouc brûlé envahit l’habitacle mais à sa grande surprise la viper vira à plat sans encombre. Numéro 14 osa un regard vers CoinCoin et l’aperçu sourire aux lèvres derrière ses Vuarnet.

_ J’ai monté des Michelin, les meilleurs pneumatiques du monde ! Et c’est chez moi qu’ils sont fabriqués déclara-t-il avec son petit air supérieur.

Il avait envie de profiter de ce voyage. Paris n’était qu’à 350 kilomètres et même à allure modérée ils arriveraient pour déjeuner dans la capitale française. L’excitation passée, CoinCoin aurait bien laissé le volant à son étrange passager mais les sièges baquets l’empêchaient d’atteindre le pédalier. Qu’importe, à présent chacun gardait le silence, cherchant à percer la véritable identité de l’autre. « Qui est-il réellement ? ». Ils étaient l’un pour l’autre à la fois mystérieux et attirants. Numéro 14 abandonna très rapidement son analyse et s’endormit dans son confortable siège.

CoinCoin continuait de tracer leur route … Paris … il y était allé une seule fois, en 1981 avec la section des jeunes socialistes de Clermont pour fêter la victoire de Mitterrand. Ses souvenirs se bousculaient et un mélange de nostalgie, de bonheur passé mais aussi de déceptions amères lui remplit le fond de yeux. Les concours d’affichage entre les militants : Le premier groupe à avoir coller les 500 affiches et à être rentré au QG: Les nuits passées à afficher les portraits de Mitterrand sur les panneaux d’expression libre de la région ou les piliers de ponts, le mélange eau colle, le balai télescopique, dérouler l’affiche, coller, partir au point suivant. Il était le meilleur et il avait naïvement cru qu’il ferait parti des militants qui pourraient porter la banderole « Section Socialistes de Clermont Mais Jeunes Quand Même » avec le logo de la France situant Clermont, lors de la marche de son Grand Soir au cœur de la capitale. Ce fût un sombre crétin de militant pistonné qui prit sa place. Il ne digéra jamais ce revers et quitta la politique. Il essaya vainement de se rappeler du nom de ce pitre mais la queue de caravanes belges à l’arrêt, 50 mètres devant lui, l’obligea à revenir à la réalité et à effectuer un nouvel arrêt d’urgence.

Numéro 14 sursauta. Ils étaient à la frontière franco-belge. L’exode massif de ses compatriotes vers les plages d’Espagne et du sud de la France avaient le don de l’énerver et il ne se priva pas de leur faire savoir en les insultant. Les douaniers belges organisaient un contrôle et CoinCoin comprit qu’il n’aurait pas du quitter l’autoroute. Son attitude changea et Numéro 14 sentit la nervosité montée d’un cran à chaque mètre qu’ils s’approchaient des douaniers.

Sans surprise, les douaniers belges arrêtèrent le superbe bolide immatriculé en France.

_ Bonjour une fois ! C’est la douane belge. Veuillez me présenter les papiers du véhicule. Transportez-vous des armes, de la drogue ? Avez-vous quelque chose à déclarer ?

En ouvrant sa sacoche en cuir, un cadeau de sa femme pour ses 40 ans, pour chercher ses papiers, CoinCoin eut du mal à retenir un pouffement. Un pouffement coutumier lorsqu’il était nerveux.

Agacé par ce racisme anti-belge, dont il était victime chaque week-end lorsque les frontaliers viennent faire le plein d’essence et de cigarettes, le douanier décida de pousser le contrôle et leur demanda d’ouvrir le coffre. Il en ressortit une étrange mallette.

_ C’est à vous ? Veuillez l’ouvrir !

………
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
luckyluke
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 49
Inscrit le: 20 Mai 2003
Messages: 24357
Localisation: la capitale des Gaules

MessagePosté le: 16 Sep 2005 10:26    Sujet du message: Répondre en citant

Une mallette!! :shock:
Mais c'est de la science fiction cette histoire.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.

"L'exclusion d'un suédois colérique avec un nom arménien, ça me dit quelque chose, mais quoi? :mefiant15:" Maître Coin-coin :onyourknees: , le 18/08/08.

Charlie hebdo, un symbole, oui; un modèle, non.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
avenida r
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox



Inscrit le: 24 Juin 2004
Messages: 3832
Localisation: not yet on the road

MessagePosté le: 20 Sep 2005 15:34    Sujet du message: Répondre en citant

Dire que personne ( :shock: :( ) n'a salué l'initiative de Tony, ni son texte, puis la suite de l'Amandier ...

J'espère que quelqu'un prendra la suite ...

En tout cas,

:clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees::clapclap: :onyourknees: :clapclap: :onyourknees:
_________________
« Il y a une Loi avant les lois, la Loi absolue qui est la loi des lois : pour venir en aide à un humain sans toit, sans pain, sans soins, il faut savoir braver les lois. »
Abbé Pierre (1912-2007)

"Dans cette ville d'environ 60 000 habitants, près de 60 % n'ont pas accès à une activité rémunérée. Le travail à la tâche est encore en vigueur, les emplois et les formations peu qualifiants [...].
Dans cette ville, l'offre de travail ne permet pas d'assurer sa subsistance et il n'y a pas de revenu minimum. L'aide sociale se résume à une trousse d'hygiène. Malgré cela, les produits ou biens de consommation sont parfois vendus 30% plus chers qu'ailleurs."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Moser
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 46
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 6317
Localisation: Montepulciano

MessagePosté le: 20 Sep 2005 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Super :D

Come on !
_________________
"Les gens polis nous disent merci" Gégé Holtz.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Café des Arts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com