Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Prostitution
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

La pétition contre la prostitution:
Je la signe
31%
 31%  [ 7 ]
Je la signe pas car je suis pas d'accord avec son contenu
40%
 40%  [ 9 ]
Je suis plutôt d'accord mais pour diverses raisons que je m'empresse d'expliquer dans un post ci-dessous, je la signe pas
27%
 27%  [ 6 ]
Votants : 22
Total des votes : 22

Auteur Message
Axl
Suprême Baboon


Age: 31
Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 25061
Localisation: Palace of wisdom

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:06    Sujet du message: Prostitution Répondre en citant

En voilà un sujet qui est dans l'optique foot! :D

Très intéressant dossier dans le Nouvel Obs de cette semaine.

Coupe du Monde et prostitution
La nouvelle industrie du s.e.x.e
Des mégabordels au coeur de l'Europe sous l'oeil des caméras du monde entier... A l'occasion du Mondial, en Allemagne, en juin, les proxénètes recrutent. On parle de 40 000 « filles » destinées au repos du supporteur. Foot, bière et s.e.x.e ? Derrière la caricature, un enjeu de taille : la traite des femmes. Et un débat qui resurgit : la prostitution est-elle un mal nécessaire ou une insupportable atteinte à la dignité humaine ? L'Allemagne d'Angela Merkel a choisi le camp de la légalisation. Et la France, celui de l'indifférence ? Pour la première fois, des personnalités françaises s'engagent ici en faveur de la pétition « Acheter du s.e.x.e n'est pas un sport ». Une enquête de Serge Raffy, François Caviglioli, Sylvie Véran, Alain Chouffan et Claire Fleury.

Elle n'y croyait plus. Malka, l'abolitionniste infatigable, voyait ses adversaires gagner du terrain un peu partout en Europe. Ses ennemis ? Les marchands de s.e.x.e au look de manager. Redoutables, de plus en plus habiles, ces big boss de la prostitution de l'Europe du Nord devenus d'honorables commerçants, grâce aux lois légalisant le commerce des corps, menaient campagne jusque dans les allées du Parlement à Bruxelles. Malka Marcovich désespérait. A quoi bon lutter contre les julots devenus des magnats de l'industrie du s.e.x.e, ayant derrière eux une armée d'avocats et d'attachés de presse ? Pourquoi combattre un ennemi tout-puissant qui a le soutien tacite de la plupart des Etats, en particulier l'Allemagne et les Pays-Bas ? Comment lutter contre ce tsunami, son chiffre d'affaires planétaire, sa cagnotte de plusieurs dizaines de milliards d'euros, ses réseaux internet, ses clubs, ses discothèques, ses salons de massage, ses lobbys au discours libéral-libertaire bien huilé, revendiquant le droit à disposer de son corps, comme en 1968 ? Et puis il y a eu « l'affaire » de Berlin, le scandale de la construction d'un mégabordel de 3 000 mètres carrés, un supermarché du s.e.x.e installé à trois stations de métro du Stade olympique. Une provocation que Malka n'attendait plus. Le coup de trop ? En tout cas l'aubaine pour ouvrir le débat. Encore une fois. Il faut dire que les « tenanciers » d'éros centers germaniques n'ont pas fait dans la dentelle. Leur discours ? Entre 3 et 4 millions de supporteurs de football vont envahir l'Allemagne pour la Coupe du Monde. Au même titre que les prestations d'hôtellerie, de restauration, de biens culturels, il faut offrir à ces invités de marque le meilleur service en matière de s.e.x.e. Les équipes de foot ont des entraîneurs ? Les supporteurs auront leurs entraîneuses. Ainsi est né Artemis, un bordel moderne, bien équipé, à l'hygiène irréprochable, clairement fabriqué pour « combler » les hordes de mâles célibataires et leur libido galvanisée par la « guerre des stades » (voir le reportage de François Caviglioli p. 20 ). Malka Marcovich saute sur l'occasion : elle lance une pétition contre ce supermarché du s.e.x.e, avec l'association internationale la Coalition contre la Traite des Femmes (CATW), dont elle est présidente pour la France. Le slogan de cet « appel de Berlin » : «Acheter du s.e.x.e n'est pas un sport» (voir texte et signataires ci-contre). Cibles de cette campagne : les institutions internationales du football, les joueurs eux-mêmes, les artistes et, bien sûr, les femmes et hommes politiques qui estiment que ces fast-foods «spécialistes en viande fraîche» violent les normes internationales sur l'égalité des sexes et réduisent les femmes au rôle de «servantes sexuelles des hommes». Autre institution visée : l'Etat allemand lui-même, qui a légalisé la prostitution en 2002. Un de ses ministères, celui de la Coopération, a dérapé dangereusement en éditant un « Guide de voyages pour femmes » à destination des jeunes filles ukrainiennes qui voudraient travailler comme prostituées pendant la Coupe du Monde. Parmi les conseils prodigués aux candidates à l'immigration, on leur suggère fortement, pour éviter tout tracas avec la police en entrant en Allemagne, de «passer par la frontière verte», une zone non surveillée, sans poste de garde. «Beaucoup de femmes le font», précise le manuel rédigé en russe. L'Etat allemand pris en flagrant délit d'hypocrisie. D'un côté, il légalise, de l'autre, il favorise les entrées clandestines sur son propre territoire. Pour satisfaire une demande pressante des tenanciers de maisons closes ? Le ministère de l'Intérieur, paniqué devant les risques de «contamination d'une immigration non choisie», a protesté vigoureusement. Le Guide a été retiré de la circulation. Mais pendant la compétition les claques tourneront à plein rendement. Comment réagir devant un tel phénomène ? Quelle image du football va-t-on garder ?

Interrogé le premier, le président de la Fifa, Sep Blatter, gêné aux entournures, a répondu par une pirouette : il n'est pas «compétent». Il ne s'occupe que de football... Raymond Domenech, l'entraîneur des Bleus, n'a pas cette pudeur. «C'est peut-être légal en Allemagne, s'insurge-t-il, mais je trouve scandaleux qu'on puisse importer pour cette Coupe du Monde des «hôtesses d'accueil», puisqu'on les appelle comme ça. En gros, on ramène le foot à une dimension qui va être «écharpe, bière et nanas». Je suis désolé, mais le football, ce n'est pas cela. Je suis choqué qu'on puisse parler de femmes comme ça, comme des esclaves et du bétail.» Le coach de l'équipe de France est un des rares professionnels du football à oser prendre position aussi clairement. Avec Lilian Thuram, qui s'exprime aujourd'hui dans « le Nouvel Observateur ». Car la tendance générale chez les sportifs est plutôt à l'omerta. Pourquoi gâcher la fête ? A quelques semaines de ce tournoi planétaire, il faut rester concentré. Ne pas perdre l'influx...
Un homme a bien tenté de troubler le jeu : Claes Borgström, médiateur suédois chargé de l'égalité des sexes, grand fan de football. Il appelle carrément au boycott de la Coupe du Monde. Imaginez les têtes des annonceurs, Adidas, Reebok, Coca-Cola, Budweiser, Orange et les autres. Les réactions ? De simples ricanements. Qui oserait annuler la grand-messe du foot-business, regardée par des milliards de téléspectateurs, pour une poignée de malheureuses péripatéticiennes ? «Les enjeux financiers sont colossaux, explique Claudine Legardinier, auteur, avec Saïd Bouamama, des «Clients de la prostitution». Derrière cette partie émergée de l'iceberg qu'est l'affaire Artemis, il y a une chaîne d'intérêts financiers d'ordre planétaire. Au bout, il y a les opérateurs téléphoniques qui diffusent du foot mais aussi des services sexuels, les sites internet de plus en plus violents en matière de pornographie, des clubs, des drive-in du s.e.x.e, des salons de massage, la presse et le cinéma pornos. Tout cet univers se bâtit sur la contrainte, le viol, la misère. Ce monde, le client ne veut jamais le voir, supporteur de foot ou pas.»

L'autre bout de la chaîne, c'est celui des fournisseurs. Au Kosovo, en Serbie, en Albanie, en Ukraine, en Moldavie, partout, les gangs de trafiquants de femmes livrent à la commande. A domicile. Le système est devenu sophistiqué, rapide, insaisissable. Partout, les réseaux s'activent. Les filles seront « déposées » dans les villes allemandes où se disputeront les principaux matchs de la Coupe du Monde. De nouveaux pourvoyeurs sont apparus ces dernières années : les pays Baltes. Devant la frénésie de la demande allemande, le gouvernement de Lettonie vient d'engager une campagne afin de prévenir les jeunes filles des risques qu'elles courent à accepter des jobs de danseuse ou d'hôtesse, ou même de baby-sitter en Allemagne (voir le reportage de Sylvie Véran p. 22).«Le football n'est pas la guerre, mais cela lui ressemble, souligne Malka Marcovich, car ce rassemblement de supporteurs, c'est un peu une armée en campagne. Or que ce soit au Vietnam ou aux Philippines pour l'armée américaine, en Corée pour le Japon, au Kosovo pour les forces de maintien de la paix, des bordels se sont toujours installés aux abords des camps militaires. Pour le repos du guerrier. En Allemagne, on retrouve la même logique. Celle du réconfort du combattant... des stades.» Déjà aux jeux Olympiques d'Athènes, la tentation avait été très forte de fournir du « service sexuel » aux visiteurs. Le débat était monté jusqu'au Parlement, où les lobbys de la prostitution manoeuvraient en coulisse. Même chose aujourd'hui en Espagne, où un syndicat de tenanciers de bordels, l'Anela (Association nationale des Entrepreneurs de Locaux alternatifs), fait pression aux Cortes pour améliorer la loi en faveur des « travailleuses du s.e.x.e ». Se présentant comme d'honorables managers qui ne font qu'accueillir des femmes libres de «disposer d'elles-mêmes», ils financent des ONG ou des associations de défense des prostituées. «Nous sommes parvenus à un stade d'hypocrisie insensé, précise Marianne Eriksson, ancienne députée suédoise au Parlement européen. De nombreux lobbys de traite des femmes sont devenus des ardents défenseurs de la liberté. On oublie que, pour les transformer en esclaves dociles, on les a souvent fait passer par des centres de conditionnement en Albanie ou en Serbie, où elles ont été torturées, violées, transformées en zombies. Elles sont devenues de simples objets, un peu comme dans une secte.» En 2004, Marianne Eriksson a remis un rapport détaillé sur la traite des femmes et sur la chaîne terrifiante qui les conduit jusqu'aux bordels de Hambourg, Amsterdam, les vitrines de Bruxelles, les clubs de Madrid, Milan ou Paris. Il n'a fait l'objet d'aucun débat. Oublié. Ecarté. Gommé. Que dit-il ? Que la prostitution libre est un leurre, une escroquerie. Que les femmes qui prétendent exercer ce métier par plaisir ou par vénalité n'ont pas leur libre arbitre.

Pour la Coupe du Monde en Allemagne, plusieurs fédérations de football ont conseillé à leurs supporteurs de «rester polis avec ces dames» et de demander «avant de consommer» si elles ne sont pas «forcées». Comment le client peut-il juger en quelques minutes ? «C'est impossible, dit Emile Lain, chef-adjoint de l'Ocrteh, Office central pour la Répression de la Traite des Etres humains. Une seule chose est sûre : les réseaux de proxénètes sont de plus en plus mobiles. Ils ne laissent jamais une fille plus de deux mois au même endroit ; c'est pour les maintenir dans l'insécurité. L'immense majorité des réseaux préfèrent la clandestinité, et les filles elles-mêmes n'ont pas envie d'être officialisées. » Aux Pays-Bas, par exemple, seulement 10% des prostituées sont déclarées, malgré les lois qui leur assurent sécurité sociale et retraite (voir encadré p. 24). Preuve, pour les abolitionnistes, que la plupart des prostituées refusent d'assumer un statut qu'elles jugent elles-mêmes dégradant. Preuve aussi que les patrons de bordel jouent double jeu, comme n'importe quel commerçant. «Ils préfèrent ne pas tout déclarer au fisc, dit Richard Poulin, sociologue canadien, auteur de «la Mondialisation des industries du s.e.x.e» (1). Les clandestines, comme n'importe quel travailleur au noir, sont beaucoup plus rentables. Dans leurs clubs, il y a donc les officielles et les autres. Ceux qui prétendent que la légalisation des bordels protège les filles des trafiquants sont des menteurs. Au contraire, les bordels attirent les non-déclarées et ne font qu'amplifier le phénomène de la contrainte. Aux Pays-Bas et en Allemagne, pays où la prostitution est un métier comme un autre, il y a beaucoup plus de traite des femmes qu'ailleurs. Alors?»
Alors, qui osera s'attaquer au client, qu'il soit supporteur, chômeur, garagiste ou professeur ? «Si l'on veut rester dans une logique libérale pure, il faut appliquer la méthode par le vide, préconise le réalisateur Hubert Dubois (2), spécialiste des questions de prostitution. S'il n'y a plus de demande, l'offre disparaîtra. C'est la logique suédoise. Quand j'ai commencé ce travail, j'avais une vision folkloriste, assez permissive, de la question. Maintenant, je sais. J'ai vu les proxénètes vendre les filles comme à la foire en Corrèze. Berlin, l'affaire Artemis, nous met devant nos responsabilités. Nous n'avons qu'une seule question à nous poser : où est l'égalité dans tout cela?» Autre question : et si Raymond Domenech parvenait à convaincre ses joueurs d'accomplir un acte symbolique pour marquer leur différence de l'autre côté du Rhin ? Rêve impossible ? Pendant ce temps, les supporteurs brésiliens s'organisent : certains groupes ont décidé de partir en Allemagne en emmenant dans leurs bagages des prostituées du pays. Une nouvelle forme de chauvinisme... Allez les Bleus !
(1) Editions Imago (2006).
(2) « La Vitrine hollandaise », film DVD d'Hubert Dubois, aux Editions Cinécité.
Serge Raffy


Allez, viendez signer la pétition, les gars, vous serez avec des stars, y a même la présidente d'O'Elles!:


Ils et elles s'engagent
« Le Nouvel Observateur » a demandé à des personnalités de prendre position. Voici leurs réactions recueillies par Claire Fleury
Lilian Thuram*
« Un grand marché des êtres humains au coeur de l'Europe ! Dans un pays qui se dit attentif à la condition des femmes... Cela me paraît tout simplement incroyable. Comment les pays européens peuvent-ils accepter cela ? Comment pourront-ils ensuite se permettre de juger et de condamner d'autres atteintes au droit des femmes ailleurs dans le monde ? Les Allemands disent répondre à la demande des hommes. Faux : ce sont eux qui créent le besoin... Je signe sans hésiter la pétition du CATW. Le système allemand qui légalise la prostitution et l'exploitation des femmes est inadmissible. La Coupe du Monde va lui donner une visibilité extraordinaire. L'Allemagne devrait comprendre que son image va en prendre un coup. »

(*) Défenseur de la Juventus de Turin
Philippe Séguin*
« Je suis scandalisé. On n'a pas le droit de légitimer de facto les «solutions» allemandes en matière de prostitution. C'est de surcroît une injure envers tous les supporteurs étrangers qui se rendront en Allemagne et se verront ainsi automatiquement désignés comme clients potentiels des maisons closes. »

(*) Premier président de la Cour des Comptes.
Ségolène Royal*
« Il est intolérable qu'au coeur de l'Europe s'organise un marché aux esclaves et, circonstance aggravante, à l'occasion de la Coupe du Monde, cette grande fête partagée à l'échelle de la planète. C'est une insulte faite à toutes les femmes et notamment à celles qui, de plus en plus nombreuses, se pressent aux matchs et se passionnent pour le foot. C'est aussi une insulte aux hommes, présumés clients potentiels des mafias du s.e.x.e. Au nom de la convention des Nations unies dont le préambule stipule que «la prostitution et la traite des êtres humains en vue de la prostitution sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine», je demande aux autorités sportives et aux autorités allemandes d'agir. J'espère qu'Angela Merkel entendra ces appels. »

(*) Députée PS des Deux-Sèvres, présidente du conseil régional de Poitou-Charentes.

Geneviève Maselli*
« L'exploitation dans l'indifférence générale de 40 000 gamines autour des stades est bien l'ultime preuve de la perversion du football. J'adore ce sport, mais il faut bien admettre que désormais l'argent y est roi. Je ne comprends pas que les responsables du foot ne se mobilisent pas. Pour moi, voilà le plus condamnable. L'argent appelle l'argent. Et tout le monde va y trouver son compte, sauf ces pauvres filles. »

(*) Présidente d'O'Elle Club, club de supportrices de l'Olympique lyonnais, seul club féminin de ce type en France.

Fadela Amara*
« Ce n'est plus la Coupe du Monde. C'est la Coupe du Sexeet elle fait exploser toutes les valeurs du sport. Celles du respect et du vivre ensemble, pour lesquelles nous nous battons. En organisant par exemple des manifestations sportives où filles et garçons jouent ensemble. Toutes ces actions dans les quartiers vont être saccagées. Ce mélange foot et s.e.x.e acheté est une bombe nucléaire ! On ne mesure pas les effets destructeurs que cela a et aura auprès des jeunes. Même les garçons sont choqués, écoeurés. Ils nous disent : «Bravo les adultes!» »

(*) Présidente de Ni putes ni soumises.

Clémentine Autain*
« La Coupe du Monde va mettre les proxénètes en pleine lumière ! Tant mieux, cela permettra peut-être de comprendre pourquoi les systèmes qui, comme en Allemagne, légalisent la marchandisation des corps sont inacceptables. La légalisation du proxénétisme ne régule pas la prostitution. Elle l'amplifie au contraire. Pour moi, de toute façon, il doit exister des domaines qui échappent au monde marchand. Et le corps en fait partie. »

(*) Adjointe au maire de Paris chargée de la jeunesse.

Françoise de Panafieu*
« La Coupe du Monde de Football est au départ une grande fête. Mais là, il y aura d'un côté des hommes des cinq continents qui, lors des matchs, véhiculeront des valeurs universelles d'égalité et de fraternité, et de l'autre côté des femmes exploitées et maltraitées. Ce qu'on leur infligera nie toutes les valeurs professées par le sport. C'est antinomique et insupportable. »

(*) Députée UMP, maire du 17e arrondissement de Paris.

Vincent Peillon*
« Angela Merkel laisse organiser des bordels généralisés. Et en France, la loi de son ami Sarkozy contre le racolage passif n'a eu aucun effet sur la traite des femmes. Cela montre bien l'écart insupportable entre les discours des pays européens sur les droits de l'homme et de la femme et la réalité des faits. La Coupe du Monde dans tout ça ? J'ai des petits garçons qui aiment le football. Mais franchement, entre les jets de banane sur les joueurs noirs et la prostitution, je me demande où sont les valeurs censées être véhiculées par le sport. »

(*) Député PS européen.
Serge Portelli*
« Qu'attend l'Europe pour démanteler les réseaux ? Les milliers de femmes qui iront en Allemagne pour la Coupe du Monde ne seront pas toutes volontaires. Hors compétition sportive, près de 100 000 femmes sont, en Europe, victimes des proxénètes, qui gagnent des sommes d'argent colossales. Pour un risque minime. Rien ne changera sans la coopération des autorités judiciaires et policières des pays concernés. Hélas, on en est loin ! »(*) Défenseur à la Juventus de Turin.
(*) Magistrat, vice-président du tribunal de grande instance de Paris.

Claire Fleury






Berlin, ville ouverte
Visite au mégabordel
Artemis, le supermarché de la prostitution construit en prévision de la Coupe du Monde, lance un nouveau concept : le s.e.x.e en troisième mi-temps
C'est vraiment la rue sans-joie. Serrée entre une voie ferrée et un alignement d'entrepôts, à trois stations de S-Bahn du stade olympique de Berlin. Ehrhart, la cinquantaine un peu lasse, presse le pas, une lourde serviette à la main, comme s'il était en retard. On dirait un commercial qui va visiter le dernier client de la journée. Erreur. Le bâtiment de quatre étages dans lequel il entre avec l'assurance d'un habitué n'est pas un immeuble de bureaux. On lit sur la façade «Artemis» en lettres lumineuses. Ehrhart va au bordel. «Nous sommes un club de nudistes, corrige Eike Wilmann, porte-parole et gérant d'Artemis. Chez nous, il y a deux saunas, une salle de fitness, une piscine, un bar, un restaurant. Les filles, ça vient après. Il faut déculpabiliser le client. L'aider à croire qu'il vient pour le sport et la remise en forme.»
Artemis, ce supermarché du s.e.x.e pasteurisé, a été construit en 2003 en prévision du Mondial par Haki Simsek, un homme d'affaires turc qui a fait fortune dans les cercles de jeu. Il fallait un Turc pour connaître aussi bien le père de famille allemand saisi par la débauche et installer un bordel dans ce coin désolé de Charlottenburg. Le s.e.x.e doit être triste. Parfait pour le quinqua berlinois inhibé, Artemis est moins bien adapté aux supporteurs braillards et gorgés de bière. Haki Simsek semble connaître les replis de l'âme allemande mieux que l'univers du foot. Qu'importe, Artemis, qui a coûté 6 millions d'euros, est déjà amorti. Si on suit Ehrhart à l'intérieur de l'établissement, on comprend pourquoi. Il paie un ticket d'entrée de 70 euros, mais les filles acquittent aussi un droit d'entrée (50 euros). Ehrhart a l'impression d'avoir affaire à des partenaires qui viennent là pour leur plaisir. «Artemis suggère un espace privé qui n'en est pas un, dit Eva Schenk, chargée de la santé publique à la mairie de Charlottenburg. Le client se croit dans un club où il peut rencontrer des femmes faciles.» Ehrhart portera un peignoir jaune tandis que les filles doivent rester nues. Il a sur elles une supériorité de satrape. Son argent est placé dans un coffre. Les prestations s'élèvent à 30 euros la demi-heure et à 50 euros l'heure. Les transactions ont lieu sous l'oeil d'une caméra. Ehrhart est rassuré. C'est un endroit où l'ordre règne.

A Artemis, le client est roi. Tout est calculé pour son plaisir et son confort moral. Une telle qualité de service a été rendue possible par la loi du 1er janvier 2002 qui a légalisé la prostitution en Allemagne. Les scrupules du client sont apaisés, la prostitution est maintenant un métier reconnu et encadré. Et les proxénètes ont trouvé le moyen de s'arranger avec la loi. Artemis n'est pas l'employeur de ses prostituées. Il leur loue un espace et leur fournit des prestations. Nuance. Résultat : le patron d'Artemis n'est pas un proxénète. C'est un loueur en garnis. Entre les filles et lui, il n'y a qu'un contrat de location. D'ailleurs, la définition du proxénète est tellement floue dans le Code pénal allemand qu'il est impossible d'inculper quelqu'un de proxénétisme : «Un proxénète est celui qui nuit à la liberté d'action personnelle ou économique d'une personne.» Pour être déclaré proxénète, il faut le faire exprès. Haki Simsek ne tombera jamais sous le coup de la loi. Il ne prélève rien sur l'argent que les prostituées reçoivent de leurs clients. Il ne perçoit qu'un droit d'entrée correspondant aux services qu'il leur offre. Si les filles acceptent de rester nues dans son établissement, c'est parce qu'on le leur a conseillé, dans leur intérêt. Mais de quelle pression a été assorti ce conseil ? Entre 30 et 40 prostituées travaillent chez Artemis en période creuse, et de 70 à 80 en période de pointe. Celles qui viennent d'une autre ville d'Allemagne ou de l'étranger, en général d'Europe de l'Est, sont logées dans des chambres à deux ou trois lits, à condition qu'elles soient en possession d'une carte de séjour et d'un permis de travail. C'est Eike Wilmann qui les accueille. «Il n'y a pas de critères de recrutement, dit-il. Elles sont supposées être belles et connaître leur métier. Mais nos clients ont souvent une préférence pour le genre petite bourgeoise.» Le Berlinois aime retrouver son foyer au bordel. Eike Wilmann, qui approche les 70 ans, n'est pas un bordelier ordinaire, mais un papy sportif qui fait de la gonflette avec les clients. Cet ancien professeur de lycée traite les filles comme ses élèves : «Je suis étonné de voir que beaucoup d'entre elles ne savent pas se mettre en valeur. Je leur donne de petits tuyaux. On devrait apprendre la prostitution, comme la vente.» Une école de prostitution, c'est l'aboutissement logique de la légalisation.

La loi de janvier 2002 laisse sans protection les prostituées dites « illégales », les étrangères venues de l'Est ou du Brésil et qui sont sans papiers, à la merci de proxénètes beaucoup plus dangereux que ceux dépeints par le Code pénal allemand. Elles préoccupent les officiels et les associations d'entraide féminine. On craint une arrivée massive de clandestines. Le chiffre de 40 000 a été lancé un peu à la légère, on ne sait pas par qui. «C'est invraisemblable, dit-on à la mairie de Berlin. Les proxénètes devraient consentir des investissements impossibles à amortir en si peu de temps.» Ce sont des considérations économiques qui ont fait reculer la barbarie.
Les féministes allemandes se sont adaptées à la légalisation. Nivedita Pragad, une militante qui dirige la Maison des Femmes, a décidé de responsabiliser les clients : «On les informe par des affiches et des tracts, on leur apprend à reconnaître une victime potentielle de la traite. On sent quand une femme est libre ou non. Le client est un rouage essentiel : il est en contact direct avec la victime présumée. Je dirais à mes consoeurs françaises : ne diabolisez pas les clients, alliez-vous à eux.» Il n'y a que soeur Lea Ackermann pour tempérer cet optimisme. Grâce à un réseau de congrégations, cette dominicaine mène en amont une campagne d'information dans les pays de l'Est et au Brésil pour mettre en garde les jeunes filles candidates au grand voyage vers Berlin. Elle doute aussi que la légalisation ait éradiqué le proxénétisme. Ce serait bien la première fois dans la longue histoire de la prostitution.
François Caviglioli



La pétition est là:
http://catwepetition.ouvaton.org/php/index.php

Et pour signer c'est ici: http://catwepetition.ouvaton.org/php/appel.php





Voici le texte:


¬ Coupe du monde 2006 en Allemagne : l’exploitation de la prostitution en plein boom ! | Pétition du CATW



ACHETER DU s.e.x.e N’EST PAS UN SPORT.

DITES NON À LA PROSTITUTION DES FEMMES PENDANT LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL EN 2006

Du 9 juin au 9 juillet 2006, 12 villes allemandes accueilleront la coupe du monde de Football. 36 millions de spectateurs environ - majoritairement des hommes - sont attendus ; et l’on estime à 40 000 le nombre de femmes « importées » d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est vers l’Allemagne pour les « servir sexuellement ».

L’Allemagne a légalisé le proxénétisme et l’industrie du s.e.x.e en 2002. Pourtant les quartiers réservés ne pourront contenir les milliers de touristes sportifs/sexuels prévus. En prévision de cet afflux, l’industrie du s.e.x.e Allemande a érigé un gigantesque complexe prostitutionnel en prévision du « boom commercial » durant la Coupe du Monde.

« Le football et le s.e.x.e vont de pair » déclare l’avocat du nouveau méga bordel de 3000 m<sum>, pouvant accueillir 650 clients masculins, construit à côté du principal stade de la Coupe du Monde à Berlin . Sur des zones clôturées de la taille d’un terrain de football, on a construit des « cabanes du s.e.x.e » ressemblant à des toilettes appelées, « cabines de prestation ». Capotes, douches et parking sont à la disposition des acheteurs avec un souci particulier de protéger leur « anonymat ».

Nous, personnes individuelles et organisations concernées, déclarons que :

• Acheter du s.e.x.e n’est pas un sport. C’est une exploitation sexuelle qui porte physiquement et psychologiquement atteinte aux femmes, et qui considère leur corps comme une marchandise pouvant être achetée et vendue.

• Traiter le corps des femmes comme une marchandise viole les standards internationaux du sport qui promeuvent l’égalité, le respect mutuel et la non-discrimination. Le président de la FIFA J.S. Blatter reconnaît « le rôle prépondérant du sport, et notamment du football comme porteur de messages clairs contre les fléaux qui rongent la société du monde entier. » Comment la Coupe du Monde de Football contribuera-t-elle à éradiquer le fléau de la traite et de l’exploitation sexuelle ?

• Les hommes d’honneurs n’achètent pas du s.e.x.e car ils respectent la dignité et l’intégrité de l’être humain.

• Non à l’organisation de la prostitution durant la Coupe de Monde de Football

Nous, signataires de cette déclaration, demandons que :

• Les 32 pays participant à la Coupe du Monde de Football, qui ont ratifié les Conventions et/ou Protocoles contre la prostitution et la traite, s’opposent à la promotion de la prostitution par l’Allemagne, et dissocient publiquement leur équipe de l’industrie de la prostitution.

• Les membres des équipes de football rendent publique leur opposition à l’exploitation sexuelle des femmes.

• Le Comité Fifa et son président, remplissent leur devoirs de responsabilité sociale, en s’opposant au lien établi entre le football et le commerce du s.e.x.e. Nous leur demandons de protester contre l’exploitation sexuelle des femmes, auprès du gouvernement allemand et de sa chancelière Angela Merkel, auprès de la Fédération Allemande de Football et de son président Gerhard Mayer-Vorfelder.

• Le gouvernement allemand et sa chancelière Angela Merkel, et la Fédération Allemande de Football et son président Gerhard Mayer-Vorfelder arrêtent la traite des femmes aux fins de prostitution, en décourageant la demande qui favorise la prostitution.

• Les personnes individuelles et organisations concernées, se joignent à cette action en signant cette déclaration de protestation contre la promotion publique de la traite et de la prostitution des femmes.






Allez, en deux secondes la pétition est signée, et une fois qu'on l'a signée, on se sent quelqu'un de bien, on a l'impression d'avoir contribué à rendre le monde meilleur, et du coup on peut retourner chatter avec Loustic is Back, Brouche, Latrell, Olaf et Taratapi le coeur en paix.
_________________
Katch ze tableau en ligne, venez nombreux!


Dernière édition par Axl le 06 Fév 2007 13:50; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13792
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:16    Sujet du message: Répondre en citant

c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:
_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bomba
Bisounours Fertile


Age: 48
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 4087

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:19    Sujet du message: Répondre en citant

En matière de prostitution, je pense qu'il faut agir sur la demande plutôt que sur l'offre...Je demande une castration ferme et définitive pour tous les clients passés, présents et futurs de tous les humains qui vendent leurs charmes.

Tout le reste n'est qu'hypocrisie...
_________________
Salut Enzo !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Axl
Suprême Baboon


Age: 31
Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 25061
Localisation: Palace of wisdom

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:20    Sujet du message: Répondre en citant

le plan a écrit:
Ah super, une nouvelle petition electronique sur un sujet super important. Petition amenee sur le forum par un type qui reference sans cesse les films X. Tout va bien.


Plan, si t'as rien à dire, ne te sens surtout pas obligé de nous en faire part.

Par ailleurs, pour ce qui est du référencement des films de boules, tu dois me confondre avec l'un de tes nombreux amis imaginaires (hey, sympa le truc tout vert avec deux têtes assis sur ton épaule gauche en ce moment même!).


Latrell a écrit:
c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:

Tu as raison, c'est vrai que le CATW a été créé exprès pour l'occasion.

The Coalition Against Trafficking in Women (CATW) is a non-governmental organization that promotes women's human rights by working internationally to combat sexual exploitation in all its forms. Founded in 1988, CATW was the first international non-governmental organization to focus on human trafficking, especially s.e.x trafficking of women and girls. CATW obtained Caegory II Consultative Status with the United Nations Economic and Social Council in 1989.

_________________
Katch ze tableau en ligne, venez nombreux!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13792
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

Axl a écrit:
le plan a écrit:
Ah super, une nouvelle petition electronique sur un sujet super important. Petition amenee sur le forum par un type qui reference sans cesse les films X. Tout va bien.


Plan, si t'as rien à dire, ne te sens surtout pas obligé de nous en faire part.

Par ailleurs, pour ce qui est du référencement des films de boules, tu dois me confondre avec l'un de tes nombreux amis imaginaires (hey, sympa le tout vert avec deux têtes assis sur ton épaule gauche en ce moment même!).


Latrell a écrit:
c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:

Tu as raison, c'est vrai que le CATW a été créé exprès pour l'occasion.

The Coalition Against Trafficking in Women (CATW) is a non-governmental organization that promotes women's human rights by working internationally to combat sexual exploitation in all its forms. Founded in 1988, CATW was the first international non-governmental organization to focus on human trafficking, especially s.e.x trafficking of women and girls. CATW obtained Caegory II Consultative Status with the United Nations Economic and Social Council in 1989.


axl, ce que je veux dire c'est qu'on en cause en France que maintenant. Ca existe depuis des années, ça existera apres la coupe du monde mais en france, on trouve ça choquant que ça existe pendant.

En septembre, le Bordel geant de Berlin existera toujours et a Moulins où Mireille et Denis Dupont sont choqués en ce moment en auront rien a foutre.
_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Axl
Suprême Baboon


Age: 31
Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 25061
Localisation: Palace of wisdom

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:30    Sujet du message: Répondre en citant

Latrell a écrit:
Axl a écrit:
le plan a écrit:
Ah super, une nouvelle petition electronique sur un sujet super important. Petition amenee sur le forum par un type qui reference sans cesse les films X. Tout va bien.


Plan, si t'as rien à dire, ne te sens surtout pas obligé de nous en faire part.

Par ailleurs, pour ce qui est du référencement des films de boules, tu dois me confondre avec l'un de tes nombreux amis imaginaires (hey, sympa le tout vert avec deux têtes assis sur ton épaule gauche en ce moment même!).


Latrell a écrit:
c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:

Tu as raison, c'est vrai que le CATW a été créé exprès pour l'occasion.

The Coalition Against Trafficking in Women (CATW) is a non-governmental organization that promotes women's human rights by working internationally to combat sexual exploitation in all its forms. Founded in 1988, CATW was the first international non-governmental organization to focus on human trafficking, especially s.e.x trafficking of women and girls. CATW obtained Caegory II Consultative Status with the United Nations Economic and Social Council in 1989.


axl, ce que je veux dire c'est qu'on en cause en France que maintenant. Ca existe depuis des années, ça existera apres la coupe du monde mais en france, on trouve ça choquant que ça existe pendant.

En septembre, le Bordel geant de Berlin existera toujours et a Moulins où Mireille et Denis Dupont sont choqués en ce moment en auront rien a foutre.


Heu, certes, mais ça c'est un peu le cas pour tous les problèmes, hein. Il y a quelques semaines, on a beaucoup parlé de Tchernobyl et rappelé que, vingt ans après, il reste encore des gens malades à cause de la contagion radioactive. Il y a quelques mois, on a parlé du Darfour, du tremblement de terre au Pakistan, encore un peu avant on a parlé du tsunami....

Bref, si ton propos est de dénoncer la brieveté et l'évanescence du temps médiatique, je t'en prie. N'empêche que c'est pas exactement le sujet de ce fil. Là, on va avoir dans un mois, à l'occasion de cette coupe du monde dont toi et moi, entre autres, parlons beaucoup depuis un moment et qui va mobiliser notre attention pendant un mois, un énorme rassemblement de prostituées, souvent dans des conditions ignobles.

L'occasion de lancer ce fil ici, l'occasion de discuter à la fois du problème de la prostitution en tant que tel et de la trilogie foot-bière-teupus encore très vivace aujourd'hui, amha.

Si tu estimes que les seuls débats dignes d'être évoqués sont ceux qui ne quittent jamais les premières lignes des journaux ou les préoccupations des dîners en ville, alors on va se contenter de refaire "Zidane est-il l'égal de Platini?" ad vitam aeternam ;)
_________________
Katch ze tableau en ligne, venez nombreux!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
maïe
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 37
Inscrit le: 09 Mar 2006
Messages: 2583
Localisation: on the west side of life

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:35    Sujet du message: Répondre en citant

Latrell a écrit:
c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:


+1

Enfin, je note quand même que les conditions de "recrutement" des femmes concernées par un tel trafic devraient largement être plus déplorables vu l'afflux de clients potentiels.
Et qui dit plus déplorables, dit exploitation de filles naïves qui vont enchainer les passes avec des mecs totalement avinés, grossiers, voire même violents, chantant leurs hymnes nationaux pendant l'orgasme.

Dans tous les cas, la prostitution est condamnable, mais l'hypocrisie ici consiste à n'être choqués que pendant la durée de la coupe du monde, en sachant d'ores et déjà que ces filles une fois débarquées de leur Serbie ou de leur Albanie natales, voudront à tout prix rester en Allemagne et ce quitte à rester prostituées. Le problème qui n'aura été, à la base, que provisoire, deviendra définitif. Et les maisons closes ne connaissant plus le même afflux après juin, ces filles se retrouveront sur des boulevards européens, contrôlées par des macs peu scrupuleux et prêts à tout pour récupérer leur pécule en fin de journée.
_________________
[mai] pas [maj]

Katch Ze Screen
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Gilliatt
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 03 Déc 2003
Messages: 11764
Localisation: Entre 4 tours

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:36    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ben zut, alors! Moi qui croyait que ça faisait 'achement tendance d'être pour la légalisation de la prostitution, comme dans-ces-pays-d'Europe-du-Nord-si-avancés-en-matière-de-libertés-individuelles.
_________________
Voltaire disait l'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-mêmes. Par conséquent, je n'utiliserai aucune citation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kamba
Glamshine!



Inscrit le: 06 Juil 2004
Messages: 17763
Localisation: Rive droite

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:36    Sujet du message: Répondre en citant

bomba a écrit:
En matière de prostitution, je pense qu'il faut agir sur la demande plutôt que sur l'offre...Je demande une castration ferme et définitive pour tous les clients passés, présents et futurs de tous les humains qui vendent leurs charmes.



D'accord, Fred est un peu lourd sur le coup, mais je te trouve quand même un peu dur...
_________________
"Vous etes vraiment tous des gros cons à part Kamba, serieux." - "Kamba est un homme de goût." (une kdfiste lisboète)

Nicolas Jeanjean est le Michel Jobert du rugby français.

"- Une dictature, c'est quand les gens sont communistes, qu'ils ont froid, avec des chapeaux gris et des chaussures à fermeture éclair. C'est ça, une dictature, Dolorès.
- Et comment appellez-vous un forum qui a comme administrateur un geek avec des pleins pouvoirs, un droit de kick illimité, une propension à exclure tout ce qui bouge, le tout avec l'aide d'un belge louche et d'un lyonnais nécrophile?
- J'appelle ça le KDF. Et pas n'importe lequel: le KDF de zozo !"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13792
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:38    Sujet du message: Répondre en citant

maïe a écrit:
Latrell a écrit:
c'est super de se preoccuper d'un probleme de société humaine que quand il y a un evenement sportif :enaccord6:


+1

Enfin, je note quand même que les conditions de "recrutement" des femmes concernées par un tel trafic devraient largement être plus déplorables vu l'afflux de clients potentiels.
Et qui dit plus déplorables, dit exploitation de filles naïves qui vont enchainer les passes avec des mecs totalement avinés, grossiers, voire même violents, chantant leurs hymnes nationaux pendant l'orgasme.

Dans tous les cas, la prostitution est condamnable, mais l'hypocrisie ici consiste à n'être choqués que pendant la durée de la coupe du monde, en sachant d'ores et déjà que ces filles une fois débarquées de leur Serbie ou de leur Albanie natales, voudront à tout prix rester en Allemagne et ce quitte à rester prostituées. Le problème qui n'aura été, à la base, que provisoire, deviendra définitif. Et les maisons closes ne connaissant plus le même afflux après juin, ces filles se retrouveront sur des boulevards européens, contrôlées par des macs peu scrupuleux et prêts à tout pour récupérer leur pécule en fin de journée.


axl, le post ci dessus de maïe correspond a ce que je voulais dire. Mais j'ai des difficultés à m'exprimer apparement :(
_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Axl
Suprême Baboon


Age: 31
Inscrit le: 27 Mar 2003
Messages: 25061
Localisation: Palace of wisdom

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:38    Sujet du message: Répondre en citant

Gilliatt a écrit:
Ah ben zut, alors! Moi qui croyait que ça faisait 'achement tendance d'être pour la légalisation de la prostitution, comme dans-ces-pays-d'Europe-du-Nord-si-avancés-en-matière-de-libertés-individuelles.


Comme en Suède? :mefiant15:
_________________
Katch ze tableau en ligne, venez nombreux!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Franmaçonportugais
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 52
Inscrit le: 16 Juin 2005
Messages: 3233
Localisation: Au plum'

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:40    Sujet du message: Répondre en citant

Tu fais ièch Axl, pourquoi tu viens gâcher la fête?


Tiens, j'en :gerbes:.

Sinon pour illustrer le thême il faudrait retrouver cet article instructif [posté sur les KDF par le major?] sur le calvaire de la prostitution/porno. A lire avant de manger ses nouilles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Kamba
Glamshine!



Inscrit le: 06 Juil 2004
Messages: 17763
Localisation: Rive droite

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:54    Sujet du message: Répondre en citant

Ce genre de pétition me fait immanquablement penser au sketch des Inconnus "Qui n'a pas signé la pétition pour la libération d'Abdel Chemoul, qui dans sa geôle fasciste, ne reçoit ni la 5, ni la 6 !!!?"



A chaque époque ses indignations "sportivo-humanitaires":

- en 1978, on signait des pétitions contre la visite du mundial dans les stades des généraux argentins.

- en 2006, on signe des pétitions contre la visite des supporters dans les bordels des villes allemandes.

Y'a pas à dire, la guerre froide, c'était quand même autre chose.



Sinon, je pluzune Maïe et je m'interroge sur cette hypocrisie de circonstance (kamoulox).

D'autant plus que les indigantions mondiales de ce genre ont (hélas ?) la vie courte et un effet à peu près nul. Au fait, les Coréens ont-ils arrêté de manger du chien depuis les pétitions de 2002 ? Et qui s'en préoccupe encore, aujourd'hui ?

Le fait qu'il y ait des super-bordels, des mega-bordels ou même des super-mega-bordels ouverts en Allemagne à l'occasion de la Coupe du Monde n'est pas le problème. Pas plus la différence entre une prostitution légale (Suisse, Allemagne) ou tolérée (France) ce qui est encore plus hypocrite. Le résultat est le même : pour une infime minorité ayant fait un choix et gagnant bien sa vie (de rares call-girls), la quasi-totalité des filles sont exploitées et avilies.

Non, le noeud du problème (sic) ne vient pas à mon sens de l'existence ou non de lieux dédiés à ce commerce : bordels, J9 ou pelouses du Bois de Boulogne, il fonctionnera toujours tant qu'il y aura un client, mais surtout dudit client et de l'absence de répression de celui-ci, encore que celle-ci tende - lentement, et pour cause - à se développer.
_________________
"Vous etes vraiment tous des gros cons à part Kamba, serieux." - "Kamba est un homme de goût." (une kdfiste lisboète)

Nicolas Jeanjean est le Michel Jobert du rugby français.

"- Une dictature, c'est quand les gens sont communistes, qu'ils ont froid, avec des chapeaux gris et des chaussures à fermeture éclair. C'est ça, une dictature, Dolorès.
- Et comment appellez-vous un forum qui a comme administrateur un geek avec des pleins pouvoirs, un droit de kick illimité, une propension à exclure tout ce qui bouge, le tout avec l'aide d'un belge louche et d'un lyonnais nécrophile?
- J'appelle ça le KDF. Et pas n'importe lequel: le KDF de zozo !"


Dernière édition par Kamba le 09 Mai 2006 14:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
jacky56
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 25
Inscrit le: 22 Mai 2003
Messages: 10038
Localisation: paris/bretagne

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

le plan a écrit:
Ah super, une nouvelle petition electronique sur un sujet super important. Petition amenee sur le forum par un type qui reference sans cesse les films X. Tout va bien.


:lol:

Bien vu.
_________________
:megaphone: VOUS L'AUREZ BIEN DANS LE CUL QUAND LORIENT SERA CHAMPION DE FRANCE DE L1 EN 2007.
http://www.kamouloxdufoot.com/kdf/viewtopic.php?p=330143#330143
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mollows
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 26 Mar 2003
Messages: 13194

MessagePosté le: 09 Mai 2006 14:57    Sujet du message: Répondre en citant

Pour info, seult une 10aine de % des prostituées allemandes sont déclarées.
_________________
À jamais vainqueur des Koty 2012-2013 et 2013-2014 à la moyenne !
"Le site des KDF ne fera jamais un million de messages." Meem, le 6 janvier 2012.

Le cynisme, voilà l'ennemi !

Ella Fitzgerald - Ding Dong ! The Witch Is Dead
http://www.youtube.com/watch?v=9ngZFRisurU
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Politique et tac Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 1 sur 12

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com