Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Les posts politiques pour Olaf
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Lucarnodrome & le Kamoulox
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13789
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 01 Fév 2008 14:41    Sujet du message: Les posts politiques pour Olaf Répondre en citant

Olaf n'a pas le droit d'aller sur le fil politique :(

Alors ici on va lui permettre de comprendre le monde :D

Olaf :byebye:

Jack Malfaizant a écrit:
Jihaime, en synthèse, je ne vois pas 115 000 scenarii pour le PS. Malheureusement, je n'en dessine que 3 :

1/ Royal accède à la tête du PS pour 2012. En 2012, les centristes du PS votent directement Bayrou, l'aile gauche de l'électorat dans les 25 % vote pour les candidats dont il est vraiment proche (genre les Verts ou Besancenot). Royal fait 15 et Bayrou se retrouve au second tour contre Sarko et c'est Chirac / Le Pen avec un décalage légèrement plus à gauche [je doute que Le Pen renierait la loi ADN, les 25 000 expulsions par an comme critère d'évaluation d'un de ses ministres, la double peine pour ceux qui après 15 ans de peine sont jugés "dangeureux pour la société", la généralisation de la surveillance vidéo comme informatique avec la pause de mouchard dans les micros...]

2/ Un second François Hollande qui s'appelle Mosco Da Vinci Code ou Dray Ban récupère la tête du PS synthétise les synthèses et aboutit à la désignation dans la douleur de Ségolène Royal [scénario 1], d'un autre candidat neuf genre Delanoé [ça c'est dans le meilleur des cas du scénario 3] ou de lui-même. Dans cette hypothèse, avec le charisme d'une huitre à la Yonel Jospin dépassant à peine le néant de la popularité, il réunit les suffrages socialistes purs à hauteur d'un fantastique 11,2 % et pour la suite cf scénario 1.

3/ Un autre "genre" Delanoé prend la tête du PS, s'impose comme candidat. Par je ne sais quel miracle acquière la stature suffisante pour persuader les 50 % de ceux qui ont voté Royal pour rien de voter quand même pour lui [attention, dans ceux là aussi, il y a des gens qui se foutent de la politique qui ont voté Royal contre Sarko et qui sont dégouté de leur vote qui a servi à rien cf notamment une part du vote des citées]. Il passe donc par sens politique aigüe le premier tour un demi poil de cul devant Bayrou qui aura quand même gagner des voix sur le PS et l'UMP. Au second tour, il perd de justesse contre Sarko parce qu'il a moins de stature et de reconnaissance ou d'un peu plus parce qu'il est PD et que les vieux préfèreront toujours un Nanab à un homo dans le cas de Delanoé (c'est triste mais c'est comme ça, ce sont les "vieux cons" qui feront encore gagner Sarko).

Après, si tu trouves un scénario 4 convaincant, libre à toi. Moi je n'en vois pas... ou alors.

4/ Carla Bruni qui s'est fait plaqué par Sarko qui lui a préféré Arlette Chabot, lui en veut à mort. Elle se présente comme chef de file des verts centristes révolutionnaires nouveau parti créé par Nicolas Hulot lors d'un happening avec Zinédine Zidane et Yannick Noah. elle gagne au 1er tour et c est historique meme si niveau programme on est dans la merde en tout cas on aura l air moins con sur la scene internationale

_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 01 Fév 2008 16:36    Sujet du message: Répondre en citant

:amour27: Latrell, t'es vraiment un amour
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13789
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 19 Fév 2008 16:26    Sujet du message: Répondre en citant

le plan a écrit:
chams a écrit:
une question ceux qui suivent un peu cette election : qui de clinton ou d'obama a d'après vous le plus de chance face à son vis-à-vis republicain?


Je pense que dans les deux cas, les democrates ont de tres fortes chances de remporter les elections. La mobilisation au cours des primaires cote democrate est hallucinante, pres de deux fois celle de 2004 (ou le repoussoir Bush avait pousse pas mal de gens aux urnes, deja) meme dans des etats traditionellement republicains il y a plus de votes cote democrate, d'assez loin.

Apres les sondages actuels au niveau national sont assez peu nombreux et donnent Mc Cain gagnant face a clinton de quelques points (47-38), et perdant face a Obama de quelques points (46 contre 50).

Je considere neanmoins qu'Obama a deja gagne la primary cote democrate, donc on ne doit plus vraiment envisager l'opposition Clinton - Mc Cain.

La difference de qualite entre les capagnes de Mc Cain et Obama me parait telle que je vois mal comment une majorite d'americains pourraient voter pour le vieux heros, qui montre deja des signes de fatigue alors que son opposition est quasi nulle desormais au sein du parti republicain.

Un autre truc qui pourrait servir Obama, a mon avis, c'est que Mc Cain va peut etre prendre Condi Rice en VP. Or Condi Rice, si elle n'etait pas dans une administration qui recompense l'incompetence, serait deja vire, tant sa responsabilite sur le 11 septembre est elevee. Si elle est le candidat republicain a la vice presidence, elle va se retrouver sous le feu de toutes les assoces de victimes du 11/09, ca va etre un tir de barrage mediatique ravageur.

Une seule chose m'inquiete, la possibilite de triche. Ces primaires ont pas mal de choses qui me semblent tres louches, la floride par exemple a recommence a faire n'importe quoi, New York et le Nevada semblent aussi entaches d'irregularites cote democrate, et dans l'Etat de Washington le parti republicain a declare un vainqueur sans compter toutes les voix. Sans parler bien sur de l'Ohio, qui n'a pas encore vote.

Il se peut aussi qu'Osama Ben Laden refasse parler de lui avant les elections, ce qui pourrait favoriser les republicains, par exemple s'il encourage les americains a voter pour Barack Hussein Obama.


a croire que je suis le seul a penser a toi, Olaf :|
_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 20 Fév 2008 16:48    Sujet du message: Répondre en citant

C'est noté :eanccord6:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Bertin T.
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 14183
Localisation: Partout et nulle part.

MessagePosté le: 20 Fév 2008 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

Il pense vraiment fort à toi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 20 Fév 2008 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

Bertin T. a écrit:
Il pense vraiment fort à toi.


Ma parole t'es jaloux!?! :shock:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Latrell
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 38
Inscrit le: 03 Fév 2004
Messages: 13789
Localisation: metro, boulot, bistrot

MessagePosté le: 21 Fév 2008 9:54    Sujet du message: Répondre en citant

et si moustache d'Henri, Axl ou Dalhniov pouvait expliquer à Olaf les risques de l'indépendance du Kosovo :)
_________________
Be funk, be drunk
"Si t'as la Win, j'ai la Win" - A.Shackelpopoulos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 21 Fév 2008 10:38    Sujet du message: Répondre en citant

/frisson dans le dos
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
moon
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 40
Inscrit le: 17 Aoû 2004
Messages: 4215
Localisation: Friteland...

MessagePosté le: 21 Fév 2008 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

Latrell a écrit:
et si moustache d'Henri, Axl ou Dalhniov pouvait expliquer à Olaf les risques de l'indépendance du Kosovo :)


Citation:
Kosovo : l’indépendance, et après ?
Le Kosovo vient de proclamer, ce 17 février, de manière unilatérale son indépendance. Cette décision, longtemps attendue, est présentée comme inéluctable après l’échec programmé des discussions entre Belgrade et Pristina. Parviendra-t-elle à calmer les tensions engendrées par le statu quo qui prévaut depuis l’instauration du protectorat international en 1999, ou ne risque-t-elle pas, au contraire, de rallumer tous les brasiers mal éteints de la région ? Et que sera le Kosovo de demain, « indépendant » mais sous contrôle, et sans aucune perspective économique viable ?

Durant deux années, le gouvernement serbe et les autorités albanaises du Kosovo ont mené des « négociations » qui, par bien des aspects, n’ont été qu’un théâtre de faux-semblants. D’entrée de jeu, les Etats-Unis avaient fixé les règles, en déclarant que l’issue — l’indépendance — était inéluctable. Alors que cette option était et demeure inacceptable pour Belgrade, aucune tentative réelle de dégager un compromis n’a jamais été entreprise. Pour sa part, la Serbie avait fondé toute sa stratégie sur le soutien de la Russie et sur les principes du droit international, réclamant le respect de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui reconnaît explicitement la souveraineté serbe sur le Kosovo.

D’après les dirigeants de Pristina, la proclamation d’indépendance du Kosovo est censée résulter d’un processus « concerté » avec les principaux acteurs de la scène internationale. Pourtant, la cacophonie semble l’emporter. En effet, l’Union européenne est profondément divisée sur le sujet. Certains de ses Etats membres (l’Espagne, la Grèce, Chypre, la Roumanie et la Slovaquie) n’envisagent pas de reconnaître immédiatement l’indépendance du nouvel Etat, même s’ils ne devraient pas s’opposer à l’envoi de la mission européenne Eulex, qui reprendra une partie des compétences détenues depuis juin 1999 par la Mission des Nations unies au Kosovo (Minuk), notamment dans les domaines de la police et de la justice.

Tout le problème est que l’envoi de cette mission nécessite un feu vert du Conseil de sécurité. Il faudrait, à tout le moins, que le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki Moon décide que l’envoi de cette mission n’est pas incompatible avec la résolution 1244, qui restera formellement en vigueur tant qu’une autre résolution n’aura pas été adoptée. La Serbie et la Russie ont demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, dont la majorité des membres sont actuellement hostiles à l’indépendance. Cette offensive diplomatique pourrait compliquer encore plus la tâche des Européens, en accentuant leurs divisions internes.

L’ampleur de la réaction russe demeure une inconnue. Moscou se contentera-t-elle de réactions politiques et diplomatiques ? La Russie a souvent mis en garde contre le précédent que pourrait représenter l’indépendance du Kosovo dans les territoires sécessionnistes du Caucase ou en Transnistrie moldave. Elle dispose aussi de l’arme du gaz et du pétrole, et vient de parapher plusieurs contrats énergétiques avec les pays des Balkans (Bulgarie, Serbie, bientôt Macédoine), lourds de conséquences pour l’approvisionnement de l’Europe occidentale.

En réalité, nul ne sait quand la mission européenne va effectivement se déployer au Kosovo, ni comment elle articulera son action avec la Minuk, toujours présente. Une seule chose paraît certaine, la sécurité du territoire restera de la compétence des forces de l’OTAN, la KFOR. Le contrôle des frontières et des douanes devrait être prioritairement assuré par la police locale des Nations Unies et la KFOR.

Il est donc certain que l’indépendance du Kosovo ne sera que très formelle : au lendemain de la proclamation, bien peu de choses changeront. Les Albanais auront obtenu la satisfaction symbolique de la revendication qui les unit depuis des années, mais combien de temps se contenteront-ils d’une indépendance symbolique ?

Risques régionaux
La Serbie considèrera comme nulle et illégale la proclamation d’indépendance, mais l’ampleur des réactions et des mesures de rétorsion qu’elle prendra demeure incertaine. Belgrade devrait, à tout le moins, rappeler ses ambassadeurs des pays qui reconnaîtront l’indépendance du Kosovo et appliquer à ce dernier un embargo. Cette dernière mesure pourrait avoir de très lourdes conséquences sur le territoire, qui dépend largement de la Serbie pour son approvisionnement énergétique et de nombreux produits de base. Alors que le Kosovo vit depuis 1999 au rythme d’incessantes coupures de courant, la situation pourrait donc encore beaucoup s’aggraver, même si la Minuk assure que des mesures de prévention ont été prises. La pénurie de produits alimentaires qui pourrait se produire risque également de faire la fortune des contrebandiers.

A priori, la Serbie a exclu d’envoyer l’armée au Kosovo, mais cette promesse pourrait être remise en cause si la violence se généralisait dans les zones serbes du territoire. Le risque d’attaques et de provocations contre les enclaves serbes ne peut pas être exclu, même si les dirigeants albanais assurent contrôler leurs troupes et s’ils n’ont, dans l’immédiat, aucun intérêt politique à laisser se développer un tel scénario. Les risques les plus grands se concentrent peut-être, dans l’immédiat, dans la zone nord du territoire, majoritairement serbe.

Tout comme Belgrade, le Conseil national serbe du Kosovo et Metohija devrait considérer comme nulle et non avenue la proclamation d’indépendance, mais sans proclamer la sécession de la zone Nord, qui reviendrait à reconnaître le détachement du reste du territoire. Alors que milices, groupes paramilitaires et provocateurs en tout genre abondent à Mitrovica, dans le camp serbe comme dans le camp albanais, la moindre étincelle pourrait mettre le feu aux poudres.

Même si une explosion parvient à être évitée dans les heures et les jours qui suivront la proclamation d’indépendance, que deviendront les zones serbes du Kosovo, où fonctionnent depuis huit années des institutions « parallèles » ? Imaginer leur « réintégration » dans le Kosovo indépendant est parfaitement illusoire, et les diplomates occidentaux sembleraient pouvoir s’accommoder, dans un premier temps, d’une « partition en douceur » du secteur nord, d’une partition qui ne dirait pas son nom, et qui ne serait rien d’autre que le maintien de la situation actuelle…

On ignore également l’ampleur de l’onde de choc régional que provoquera l’indépendance du Kosovo. Les Albanais de Macédoine, du Monténégro et de la Vallée de Presevo devraient la fêter, eux aussi. On peut supposer que les problèmes immédiats ne se poseront pas dans ces régions, même si l’indépendance du Kosovo entraînera l’ouverture d’une autre question, celle d’une éventuelle unification nationale albanaise. Par contre, les Serbes de Bosnie-Herzégovine pourraient mettre en avant le précédent du Kosovo pour réclamer, eux aussi, le droit à l’autodétermination. Alors que la Bosnie ne parvient pas à sortir d’une interminable crise politique, il est à tout le moins certain que l’indépendance du Kosovo durcira encore les conflits internes à cette république. D’ailleurs, la Bosnie a exclu de reconnaître immédiatement l’indépendance du Kosovo.

Le Kosovo, un pays « post-moderne » ?
Le Kosovo sera le plus jeune Etat d’Europe, ce sera peut-être aussi le plus « moderne ». En effet, il expérimentera des formes encore inédites d’organisation politique, reposant sur une souveraineté très limitée et un protectorat international d’un nouveau type.

Sur le plan économique, ce Kosovo a virtuellement renoncé à toute activité productive. Les entreprises de la région ne fonctionnent plus depuis longtemps, et l’économie du territoire ne repose que sur le commerce et les services. L’indépendance ne changera rien. Les projets de relance des activités minières demeurent très aléatoires, et la Serbie ne renoncera pas à ses droits de propriété sur la plupart des entreprises du Kosovo. Même après l’indépendance, la défense de ces droits de propriété se plaidera devant les tribunaux de commerce internationaux.

Le Kosovo est également engagé dans une forme particulière de « mondialisation », celle des migrations de travail. Les apports financiers des centaines de milliers d’Albanais de la diaspora, établis en Suisse, en Allemagne, dans les pays scandinaves, en Belgique ou aux Etats-Unis sont vitaux pour le Kosovo. Ces flux migratoires ne sont pas prêts de se tarir, alors que le chômage frappe environ 60 % de la population active du territoire, que 60 % des Kosovars ont moins de 25 ans, et que chaque mois, 40 000 jeunes fêtent leur dix-huitième anniversaire sans avoir presque aucune possibilité de construire leur vie dans leur pays…

Les Kosovars accepteront-ils longtemps l’ersatz de souveraineté qui leur est offert, et la terrifiante misère qui va continuer d’être le sort de leur pays ? Depuis les émeutes de mars 2004, les missions internationales au Kosovo craignaient l’explosion d’une nouvelle bouffée de colère dont elles auraient été les cibles directes. Si l’indépendance satisfait les revendications politiques des Albanais, elle ne désamorcera pas la bombe sociale que représente le Kosovo.

Jean-Arnault Dérens




Citation:
L’indépendance du Kosovo : risque d’”effet domino” dans l’UE?


La proclamation de l’indépendance du Kosovo suscite des inquiétudes sur un possible “effet domino” dans une Europe qui, du Pays Basque à la Flandre et l’Ecosse, fait face à des mouvements séparatistes.L’Espagne, confrontée à de fortes volontés au Pays Basque et en Catalogne, a déjà annoncé qu’elle ne reconnaîtrait pas l’indépendance unilatérale du Kosovo. Motifs invoqués: l’absence de consensus européen, la stabilité des Balkans et le respect de la légalité internationale.

L’Espagne se garde de lier officiellement son opposition aux épineux cas internes basque et catalan. Mais une source proche du gouvernement reconnaît que le Kosovo représente pour le pays un “thème délicat, très empoisonné”.



“Le gouvernement espagnol n’apprécie pas les déclarations unilatérales d’indépendance”, a déclaré mardi à Madrid son ministre de la Défense, José Antonio Alonso, à propos du Kosovo.

Les indépendantistes basques et catalans suivent l’affaire de près. L’ETA s’est emparée de l’exemple kosovar début janvier pour souligner que son combat pour l’indépendance du Pays Basque -plus de 800 morts en 40 ans d’attentats-, n’était “pas une utopie”.

La situation des Balkans est “spécifique”, a insisté mardi le ministre espagnol de la Défense. “Elle n’est transposable dans aucun autre pays de l’Union européenne, et encore moins en Espagne, au cas où il y aurait des interprétations intéressées dans ce sens”.

L’indépendance du Kosovo apportera pourtant immanquablement de l’eau au moulin des mouvements séparatistes européens qui rêvent de s’émanciper de la tutelle d’Etats-Nations de plus en plus dilués au sein de l’UE.

Elle créerait un précédent en consacrant la reconnaissance d’une “Nation sans Etat”, concept cher notamment aux nationalistes basques et catalans.

“Il existe un risque réel de voir tomber le quasi-dogme de l’intangibilité des frontières qui a prévalu après la Seconde guerre mondiale”, a déclaré à l’AFP Jean-Yves Camus, chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS).

Et ce au profit de ces “mouvements qui cherchent à redessiner la carte de l’Europe en se fondant sur des critères ethniques, linguistiques ou culturels”, ajoute ce spécialiste des identités régionales et des séparatismes en Europe.

En Belgique, le parti nationaliste NVA (Nouvelle alliance flamande), proche du probable futur Premier ministre chrétien-démocrate Yves Leterme, estime à propos du Kosovo que “le droit à l’autodétermination des peuples est essentiel”.

Il appelle donc la Belgique à soutenir l’indépendance de la province, une perspective loin d’enthousiasmer les élus belges francophones qui ont dit craindre un “effet domino”.

“L’Europe peut réguler nos fonctionnements et nos solidarités. Pourquoi faudrait-il s’acharner à maintenir ce toit intermédiaire qu’on appelle la Belgique”, commentait fin novembre au quotidien français Le Monde le leader nationaliste flamand Bart de Wever.

En Ecosse, le Scottish national party, qui dirige le gouvernement régional depuis mai 2007, s’est engagé à organiser en 2010 un référendum sur l’indépendance.

Du Pays Basque à l’Ecosse, la même fin ne justifie toutefois pas les mêmes moyens et l’exemple kosovar est diversement analysé.

En Ecosse, “pas une personne n’est morte pour ou contre l’indépendance”, déclare à l’AFP son Premier ministre, l’indépendantiste Alex Salmond qui ne “veut pas interférer dans les problèmes internes d’autres pays européens”.

“Le seul conseil que nous donnons à d’autres pays, ajoute-t-il, est de trouver une manière démocratique et totalement pacifique de parvenir à nos buts et objectifs”.



j'ai bon?
_________________
Ainsi soit-il, this is how we learn...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Brouche
Invité






MessagePosté le: 03 Avr 2008 22:46    Sujet du message: Répondre en citant

Revenir en haut
Comtesse
Glamshine!


Age: 49
Inscrit le: 21 Jan 2005
Messages: 5458
Localisation: Hôpital du Point G

MessagePosté le: 04 Avr 2008 10:34    Sujet du message: Répondre en citant

non.
_________________
See you soon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
luckyluke
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 49
Inscrit le: 20 Mai 2003
Messages: 24356
Localisation: la capitale des Gaules

MessagePosté le: 04 Avr 2008 12:28    Sujet du message: Répondre en citant

Ah?
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.

"L'exclusion d'un suédois colérique avec un nom arménien, ça me dit quelque chose, mais quoi? :mefiant15:" Maître Coin-coin :onyourknees: , le 18/08/08.

Charlie hebdo, un symbole, oui; un modèle, non.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 04 Avr 2008 12:43    Sujet du message: Répondre en citant

Pas encore.
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
luckyluke
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 49
Inscrit le: 20 Mai 2003
Messages: 24356
Localisation: la capitale des Gaules

MessagePosté le: 04 Avr 2008 12:46    Sujet du message: Répondre en citant

Ca ne devrait pas tarder.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.

"L'exclusion d'un suédois colérique avec un nom arménien, ça me dit quelque chose, mais quoi? :mefiant15:" Maître Coin-coin :onyourknees: , le 18/08/08.

Charlie hebdo, un symbole, oui; un modèle, non.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Mon ego et moi
Juste blasé


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 30098
Localisation: A la croisée des chemins qui ne mènent nulle part.

MessagePosté le: 04 Avr 2008 13:03    Sujet du message: Répondre en citant

luckyluke a écrit:
Ca ne devrait pas tarder.


Cadeau.
_________________
:byebye:
(Mais je lis mes MP)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Lucarnodrome & le Kamoulox Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com