Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Le théorie du "plus rien à dire"
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Café des Arts
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:34    Sujet du message: Le théorie du "plus rien à dire" Répondre en citant

Voila, j'ai une théorie, musicale, qui est celle de "plus rien à dire artistiquement".

Ça vaut ce que ça vaut, mais pour faire simple, j'estime que même le meilleur artiste, le meilleur compositeur, le meilleur groupe, ... se retrouve tôt ou tard dans une situation où il n'a plus rien à dire, où son oeuvre tourne en rond et où il se met en mode "composition automatique".

Je distingue deux catégories d'artistes qui n'ont plus rien à dire, ceux qui évoluent d'album en album mais se retrouvent un jour ou l'autre face à la problematique du "j'ai tout exploré, il ne me reste plus rien à dire", et ceux dont la ligne artistique ne varie que très peu, et qui se retrouve eux devant la problématique "je l'ai déjà fait 100 fois, qu'ajouter de plus ?".

Dans la premiere catégorie, je mettrais des groupes comme Living Colour, Fishbone, qui sont allés très loin dans l'experimentation musicale et qui sont artistiquement morts (apres 3 albums pour Colour, 6 ou 7 pour Fishbone). Des mecs comme Prince, qui sont des génies indiscutables ou Wonder, sont dans la même situation.
Dans la seconde, on peut citer des mecs comme Pearl Jam dont je date la fin à No Code (mais c'est une appréciation perso), RATM, deux albums et puis s'en vont, Ben Harper (quel interet apres Burn to Shine ?), Jamiroquai (je date la fin à Travelling without moving, son troisieme album, Eminem (m'etonnerait que le prochain opus soit plus interessant que Encore), ... et des comme ça, je pourrais en citer des dizaines et des dizaines mais là j'ai pas envie et j'ai pas le temps.

Il a bien sur des contre exemples (Zappa, que je connais mal ?), mais je n'ai pas l'impression qu'ils sont légions. Les génies s'en tirent mieux que les autres (Prince) durent plus longtemps, mais je trouve que la malédiction frappe, ineluctablement, un jour ou l'autre. Certains ont également su retrouver un second souffle, grace par exemple à des changements radicaux dans la formation (Deep Purple par exemple, avec l'apport de Coverdale, le départ de Blackmore), ou encore Aerosmith, qui renait de ses cendres lors de la reformation du line up original fin 80 (avec Permanent Vacation et Pump), alors qu'ils étaient morts depuis peu ou prou la fin des années 70. Un mec comme Keziah Jones également s'en sort très bien même si celui ci n'a composé que 5 albums entre 1992 et 2008 (pour repousser la malediction ?). Mais en fait, voila, des contre exemples, j'en vois pas trop.

C'est ma théorie à moi que j'ai.

Un truc interessant à savoir (au dela des contre exemples) ce serait de voir si elle peut s'appliquer à d'autres arts (la peinture, l'ecriture, ...) à propos desquels je me garderais bien d'avoir un avis car je les connais mal. A votre avis, l'écrivain, le peintre, sont ils soumis à la même malediction du plus rien à écrire, plus rien à peindre ?
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Nusra Fat Oliver Kahn
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 45
Inscrit le: 30 Juil 2004
Messages: 17448
Localisation: Bayern de Karachi

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:41    Sujet du message: Répondre en citant

plus rien à dire, ça veut dire "à un moment donné", ou genre forever jusqu'à la mort in the sky?

Nan, parce que y'a un paquet de cas où des artistes butent un moment - se répètent, n'avancent plus, puis pan, t'sais pas pourquoi, une rencontre, un évènement familial, une maladie, ou tout simplement l'envie de tout envoyer bouler et là, ils retrouvent de quoi se réinventer.

Neil Young a eu ça au début des 90's après avoir pataugé un certain temps, pareil pour PJ Harvey avec White Chalk ou Tom Waits avec SwordFishTrombones.

Bref, il me semble pas que ce soit si linéaire.
_________________
"je vais pas débattre de goûts musicaux avec nusra hein. je pense que c'est le seul qui pourrait me battre par abandon sur ce site"
(Un mayo couine)

R frickin' S

Tu peux craindre l'Iran ou la Russie tout ce que tu veux, mais leur bilan en termes de vies humaines perdues depuis 30 ans est nul
(a massive argument)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
turlute35
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 33
Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 1378
Localisation: Rosny dans le 93

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:44    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Un truc interessant à savoir (au dela des contre exemples) ce serait de voir si elle peut s'appliquer à d'autres arts (la peinture, l'ecriture, ...) à propos desquels je me garderais bien d'avoir un avis car je les connais mal. A votre avis, l'écrivain, le peintre, sont ils soumis à la même malediction du plus rien à écrire, plus rien à peindre ?


Pour le postage sur des forums internet, tu nous prouves le contraire :)
_________________
Putain qu'est ce que j'ai envie de baiser et en plus elle m'excite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
funkyss
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 38
Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 1019

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:50    Sujet du message: Re: Le théorie du "plus rien à dire" Répondre en citant

Océane a écrit:
Voila, j'ai une théorie, musicale, qui est celle de "plus rien à dire artistiquement".

Ça vaut ce que ça vaut, mais pour faire simple, j'estime que même le meilleur artiste, le meilleur compositeur, le meilleur groupe, ... se retrouve tôt ou tard dans une situation où il n'a plus rien à dire, où son oeuvre tourne en rond et où il se met en mode "composition automatique".

Je distingue deux catégories d'artistes qui n'ont plus rien à dire, ceux qui évoluent d'album en album mais se retrouvent un jour ou l'autre face à la problematique du "j'ai tout exploré, il ne me reste plus rien à dire", et ceux dont la ligne artistique ne varie que très peu, et qui se retrouve eux devant la problématique "je l'ai déjà fait 100 fois, qu'ajouter de plus ?".

Dans la premiere catégorie, je mettrais des groupes comme Living Colour, Fishbone, qui sont allés très loin dans l'experimentation musicale et qui sont artistiquement morts (apres 3 albums pour Colour, 6 ou 7 pour Fishbone). Des mecs comme Prince, qui sont des génies indiscutables ou Wonder, sont dans la même situation.
Dans la seconde, on peut citer des mecs comme Pearl Jam dont je date la fin à No Code (mais c'est une appréciation perso), RATM, deux albums et puis s'en vont, Ben Harper (quel interet apres Burn to Shine ?), Jamiroquai (je date la fin à Travelling without moving, son troisieme album, Eminem (m'etonnerait que le prochain opus soit plus interessant que Encore), ... et des comme ça, je pourrais en citer des dizaines et des dizaines mais là j'ai pas envie et j'ai pas le temps.

Il a bien sur des contre exemples (Zappa, que je connais mal ?), mais je n'ai pas l'impression qu'ils sont légions. Les génies s'en tirent mieux que les autres (Prince) durent plus longtemps, mais je trouve que la malédiction frappe, ineluctablement, un jour ou l'autre. Certains ont également su retrouver un second souffle, grace par exemple à des changements radicaux dans la formation (Deep Purple par exemple, avec l'apport de Coverdale, le départ de Blackmore), ou encore Aerosmith, qui renait de ses cendres lors de la reformation du line up original fin 80 (avec Permanent Vacation et Pump), alors qu'ils étaient morts depuis peu ou prou la fin des années 70. Un mec comme Keziah Jones également s'en sort très bien même si celui ci n'a composé que 5 albums entre 1992 et 2008 (pour repousser la malediction ?). Mais en fait, voila, des contre exemples, j'en vois pas trop.

C'est ma théorie à moi que j'ai.

Un truc interessant à savoir (au dela des contre exemples) ce serait de voir si elle peut s'appliquer à d'autres arts (la peinture, l'ecriture, ...) à propos desquels je me garderais bien d'avoir un avis car je les connais mal. A votre avis, l'écrivain, le peintre, sont ils soumis à la même malediction du plus rien à écrire, plus rien à peindre ?


Y'a aussi que l'époque avance parfois plus vite que l'évolution de l'artiste, et que celui-ci, au bout d'un moment, ne parvient plus à surprendre/apporter un regard neuf/un point de vue original.

Pour les contre-exemples, hormis Zappa qui vient tout de suite à l'esprit, je pensais à Miles Davis, John Zorn. Et puis, il y a aussi bon nombre d'artistes qui ont eu des carrières écourtées (mort, entre autre) dont il est difficile de préjuger ce qu'auraient pu être leurs carrières.
_________________
"C’est une manière d’amitié qui cherche le large."
Un pote à axl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:53    Sujet du message: Répondre en citant

Nusra Fat Oliver Kahn a écrit:
plus rien à dire, ça veut dire "à un moment donné", ou genre forever jusqu'à la mort in the sky?

Nan, parce que y'a un paquet de cas où des artistes butent un moment - se répètent, n'avancent plus, puis pan, t'sais pas pourquoi, une rencontre, un évènement familial, une maladie, ou tout simplement l'envie de tout envoyer bouler et là, ils retrouvent de quoi se réinventer.

Neil Young a eu ça au début des 90's après avoir pataugé un certain temps, pareil pour PJ Harvey avec White Chalk ou Tom Waits avec SwordFishTrombones.

Bref, il me semble pas que ce soit si linéaire.


Non, bien sur que ce n'est pas si linéaire.

Et pour répondre à ta question ça peut être "à un moment donné" ou "forever", mais ça frappe, un jour ou l'autre. Même dans le cas du "un moment donné", je pense que la malediction refrappe un jour ou l'autre et qu'une capacité à se réinventer est necessairement limitée dans le temps.

Si tu prends l'exemple de Aerosmith dont je connais mieux la discographie que les artistes que tu évoques, ça creve fin 70, ça revient fort en 85 ou 86 avec Permanent Vacation et Pump pour se retrouver aussitot apres dans une impasse artistique avec Get a Grip.

Tiens, les amateurs du fil ciné peuvent aussi nous dire si la malediction frappe les realisateurs. Le choix de Besson de ne faire qu'un nombre limité de film (10, c'est ça ?), c'est pas peur du tournage en rond ?
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Bertin T.
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 14183
Localisation: Partout et nulle part.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 13:55    Sujet du message: Répondre en citant

pour :
- 5 albums pour les Pixies, le dernier ne trompait plus personne... (d'ailleurs rien d'intéressant depuis chez Franck Black)

contre :
- Springsteen : joli rebond vers les sommets depuis the ghost of Tom Joad.
- Bowie : là c'est moins percutant, mais les albums de fin 90 et début 2000 basés sur de nouvelles technologies, de l'indus (et autres) étaient intéressants.
- Mc Cartney : sort des trucs superbes alors que les Wings étaient de la bouse (si si)
- Pearl Jam : le dernier est très bien je trouve !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Ze Mayor Queen
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 23886

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:01    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
Nusra Fat Oliver Kahn a écrit:
plus rien à dire, ça veut dire "à un moment donné", ou genre forever jusqu'à la mort in the sky?

Nan, parce que y'a un paquet de cas où des artistes butent un moment - se répètent, n'avancent plus, puis pan, t'sais pas pourquoi, une rencontre, un évènement familial, une maladie, ou tout simplement l'envie de tout envoyer bouler et là, ils retrouvent de quoi se réinventer.

Neil Young a eu ça au début des 90's après avoir pataugé un certain temps, pareil pour PJ Harvey avec White Chalk ou Tom Waits avec SwordFishTrombones.

Bref, il me semble pas que ce soit si linéaire.


Non, bien sur que ce n'est pas si linéaire.

Et pour répondre à ta question ça peut être "à un moment donné" ou "forever", mais ça frappe, un jour ou l'autre. Même dans le cas du "un moment donné", je pense que la malediction refrappe un jour ou l'autre et qu'une capacité à se réinventer est necessairement limitée dans le temps.

Si tu prends l'exemple de Aerosmith dont je connais mieux la discographie que les artistes que tu évoques, ça creve fin 70, ça revient fort en 85 ou 86 avec Permanent Vacation et Pump pour se retrouver aussitot apres dans une impasse artistique avec Get a Grip.

Tiens, les amateurs du fil ciné peuvent aussi nous dire si la malediction frappe les realisateurs. Le choix de Besson de ne faire qu'un nombre limité de film (10, c'est ça ?), c'est pas peur du tournage en rond ?


Je me demande si tu ne te places pas du point de vue de l'auditeur (du fan), plutôt que de celui de l'artiste. Ce qui rendrait ta théorie caduque.

Je m'explique : je pense que la grande partie des musiciens que tu cites continuent de créer des œuvres, parce qu'ils ont toujours l'impression d'avoir "des trucs à dire", ou à exprimer. Alors que toi, de ton côté, tu ne les reçois plus forcément de la même façon, parce que l'effet de surprise a disparu, ou simplement par lassitude. En fait, tu as l'impression de n'avoir "plus à rien à entendre" alors que l'artiste continue d'avoir des "choses à dire".
_________________
Thelin : voyage au bout de l'ennui.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:04    Sujet du message: Répondre en citant

Bertin T. a écrit:
pour :
- 5 albums pour les Pixies, le dernier ne trompait plus personne... (d'ailleurs rien d'intéressant depuis chez Franck Black)

contre :
- Springsteen : joli rebond vers les sommets depuis the ghost of Tom Joad.
- Bowie : là c'est moins percutant, mais les albums de fin 90 et début 2000 basés sur de nouvelles technologies, de l'indus (et autres) étaient intéressants.
- Mc Cartney : sort des trucs superbes alors que les Wings étaient de la bouse (si si)
- Pearl Jam : le dernier est très bien je trouve !!!


Je suis d'accord pour Bowie, mais ce mec est un ovni, un vrai caméleon, et les experiences plus indus' ou drum & bass, ainsi que celles de Tin Machine était trés interessantes. Mais j'ai largement perdu de vue depuis début, mi 90.

Je n'apprécie ni Springsteen ni Mc Cartney, donc pas d'avis.

Le dernier Pearl Jam, je sais pas si je l'ai écouté en entier. J'ai acheté pour vérifier en fait, et c'est du Pearl Jam quoi.
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Kenneth
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 40
Inscrit le: 21 Mai 2006
Messages: 4778
Localisation: 93100

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:05    Sujet du message: Répondre en citant

Sinon y a aussi le cas du "plus rien à dire" parce qu'il ne trouve plus personne pour l'entendre (au sens de comprendre).

En fait je pense surtout à Mallarmé, dont l'oeuvre mène tout droit auCoup de dé..., poème absolument inintelligible.

Ça se trouve en zique, ça ?
_________________
L'important c'est les trois points. LF Céline.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bertin T.
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 14183
Localisation: Partout et nulle part.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:05    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
Bertin T. a écrit:
pour :
- 5 albums pour les Pixies, le dernier ne trompait plus personne... (d'ailleurs rien d'intéressant depuis chez Franck Black)

contre :
- Springsteen : joli rebond vers les sommets depuis the ghost of Tom Joad.
- Bowie : là c'est moins percutant, mais les albums de fin 90 et début 2000 basés sur de nouvelles technologies, de l'indus (et autres) étaient intéressants.
- Mc Cartney : sort des trucs superbes alors que les Wings étaient de la bouse (si si)
- Pearl Jam : le dernier est très bien je trouve !!!


Je suis d'accord pour Bowie, mais ce mec est un ovni, un vrai caméleon, et les experiences plus indus' ou drum & bass, ainsi que celles de Tin Machine était trés interessantes. Mais j'ai largement perdu de vue depuis début, mi 90.

Je n'apprécie ni Springsteen ni Mc Cartney, donc pas d'avis.

Le dernier Pearl Jam, je sais pas si je l'ai écouté en entier. J'ai acheté pour vérifier en fait, et c'est du Pearl Jam quoi.


C'est un Vitalogy version 2000 quoi. Je ne leur demande rien de plus.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Bertin T.
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 17 Avr 2003
Messages: 14183
Localisation: Partout et nulle part.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:08    Sujet du message: Répondre en citant

Ze Mayor Queen a écrit:


Je me demande si tu ne te places pas du point de vue de l'auditeur (du fan), plutôt que de celui de l'artiste. Ce qui rendrait ta théorie caduque.


:onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees: :onyourknees:

/prend une chaise, s'installe, regarde la suite des échanges océ/mayo en sirotant un vieux rhum brun.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:12    Sujet du message: Répondre en citant

Ze Mayor Queen a écrit:
Océane a écrit:
Nusra Fat Oliver Kahn a écrit:
plus rien à dire, ça veut dire "à un moment donné", ou genre forever jusqu'à la mort in the sky?

Nan, parce que y'a un paquet de cas où des artistes butent un moment - se répètent, n'avancent plus, puis pan, t'sais pas pourquoi, une rencontre, un évènement familial, une maladie, ou tout simplement l'envie de tout envoyer bouler et là, ils retrouvent de quoi se réinventer.

Neil Young a eu ça au début des 90's après avoir pataugé un certain temps, pareil pour PJ Harvey avec White Chalk ou Tom Waits avec SwordFishTrombones.

Bref, il me semble pas que ce soit si linéaire.


Non, bien sur que ce n'est pas si linéaire.

Et pour répondre à ta question ça peut être "à un moment donné" ou "forever", mais ça frappe, un jour ou l'autre. Même dans le cas du "un moment donné", je pense que la malediction refrappe un jour ou l'autre et qu'une capacité à se réinventer est necessairement limitée dans le temps.

Si tu prends l'exemple de Aerosmith dont je connais mieux la discographie que les artistes que tu évoques, ça creve fin 70, ça revient fort en 85 ou 86 avec Permanent Vacation et Pump pour se retrouver aussitot apres dans une impasse artistique avec Get a Grip.

Tiens, les amateurs du fil ciné peuvent aussi nous dire si la malediction frappe les realisateurs. Le choix de Besson de ne faire qu'un nombre limité de film (10, c'est ça ?), c'est pas peur du tournage en rond ?


Je me demande si tu ne te places pas du point de vue de l'auditeur (du fan), plutôt que de celui de l'artiste. Ce qui rendrait ta théorie caduque.

Je m'explique : je pense que la grande partie des musiciens que tu cites continuent de créer des œuvres, parce qu'ils ont toujours l'impression d'avoir "des trucs à dire", ou à exprimer. Alors que toi, de ton côté, tu ne les reçois plus forcément de la même façon, parce que l'effet de surprise a disparu, ou simplement par lassitude. En fait, tu as l'impression de n'avoir "plus à rien à entendre" alors que l'artiste continue d'avoir des "choses à dire".


Interessant. Et pas faux.

Mais à la reflexion, non, je persiste dans le "plus rien à dire". Ou dans le "toujours la même chose à dire". Ecoute ce que sont devenus des génies comme Wonder ou Prince qui ne sortent plus (ou ne sortaient plus) que des bouses bien commerciales. Je crois qu'au bout d'un moment, ou les mecs se séparent ou ils continuent à faire le job mais sans la flamme créatrice initiale. Et ce n'est pas necessairement de la lassitude de fan, du moins en ce qui me concerne. Living Colour, c'est trois albums, un split, une reformation des années après, un nouvel album avec une Océane toute :food: mais qui au final se retrouve avec un album sans âme, produit pour manger.
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Océane
Fieffée péronnelle


Age: 25
Inscrit le: 04 Mai 2003
Messages: 13750
Localisation: Dans son potager, avec ses tomates.

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:13    Sujet du message: Répondre en citant

Bertin T. a écrit:

C'est un Vitalogy version 2000 quoi. Je ne leur demande rien de plus.


Oui mais quel interet de composer / écouter un Vitalogy en moins bien, 12 ou 13 ans après ?
_________________
A part fumer des splifs, mon premier kif', c'est de chiller.

www.lescahiersducatch.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Olaf
Mr Bâtard


Age: 42
Inscrit le: 15 Mai 2003
Messages: 21009
Localisation: au RDC sans ascenseur

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:19    Sujet du message: Répondre en citant

Bertin T. a écrit:
d'ailleurs rien d'intéressant depuis chez Franck Black


:shock:

p'tain tu peux toujours rêver pour avoir ta bouteille toi! :evil:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Ze Mayor Queen
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 23886

MessagePosté le: 29 Juil 2008 14:19    Sujet du message: Répondre en citant

Océane a écrit:
Ze Mayor Queen a écrit:
Océane a écrit:
Nusra Fat Oliver Kahn a écrit:
plus rien à dire, ça veut dire "à un moment donné", ou genre forever jusqu'à la mort in the sky?

Nan, parce que y'a un paquet de cas où des artistes butent un moment - se répètent, n'avancent plus, puis pan, t'sais pas pourquoi, une rencontre, un évènement familial, une maladie, ou tout simplement l'envie de tout envoyer bouler et là, ils retrouvent de quoi se réinventer.

Neil Young a eu ça au début des 90's après avoir pataugé un certain temps, pareil pour PJ Harvey avec White Chalk ou Tom Waits avec SwordFishTrombones.

Bref, il me semble pas que ce soit si linéaire.


Non, bien sur que ce n'est pas si linéaire.

Et pour répondre à ta question ça peut être "à un moment donné" ou "forever", mais ça frappe, un jour ou l'autre. Même dans le cas du "un moment donné", je pense que la malediction refrappe un jour ou l'autre et qu'une capacité à se réinventer est necessairement limitée dans le temps.

Si tu prends l'exemple de Aerosmith dont je connais mieux la discographie que les artistes que tu évoques, ça creve fin 70, ça revient fort en 85 ou 86 avec Permanent Vacation et Pump pour se retrouver aussitot apres dans une impasse artistique avec Get a Grip.

Tiens, les amateurs du fil ciné peuvent aussi nous dire si la malediction frappe les realisateurs. Le choix de Besson de ne faire qu'un nombre limité de film (10, c'est ça ?), c'est pas peur du tournage en rond ?


Je me demande si tu ne te places pas du point de vue de l'auditeur (du fan), plutôt que de celui de l'artiste. Ce qui rendrait ta théorie caduque.

Je m'explique : je pense que la grande partie des musiciens que tu cites continuent de créer des œuvres, parce qu'ils ont toujours l'impression d'avoir "des trucs à dire", ou à exprimer. Alors que toi, de ton côté, tu ne les reçois plus forcément de la même façon, parce que l'effet de surprise a disparu, ou simplement par lassitude. En fait, tu as l'impression de n'avoir "plus à rien à entendre" alors que l'artiste continue d'avoir des "choses à dire".


Interessant. Et pas faux.

Mais à la reflexion, non, je persiste dans le "plus rien à dire". Ou dans le "toujours la même chose à dire". Ecoute ce que sont devenus des génies comme Wonder ou Prince qui ne sortent plus (ou ne sortaient plus) que des bouses bien commerciales. Je crois qu'au bout d'un moment, ou les mecs se séparent ou ils continuent à faire le job mais sans la flamme créatrice initiale. Et ce n'est pas necessairement de la lassitude de fan, du moins en ce qui me concerne. Living Colour, c'est trois albums, un split, une reformation des années après, un nouvel album avec une Océane toute :food: mais qui au final se retrouve avec un album sans âme, produit pour manger.


Est-ce qu'ils n'ont réellement plus rien à dire ? N'est-ce pas, plus simplement, qu'il s'aperçoivent qu'il suffit de "redire" la même chose pour continuer de plaire ?
_________________
Thelin : voyage au bout de l'ennui.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Le Café des Arts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 1 sur 12

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com