Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Les sportifs - 1er tour - Poule M
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

S'il ne devait en rester que deux...
Paul Elvstrom
2%
 2%  [ 2 ]
Pelé
27%
 27%  [ 22 ]
Pete Sampras
3%
 3%  [ 3 ]
Peter Blake
1%
 1%  [ 1 ]
Peter Sagan
16%
 16%  [ 13 ]
Philippe Quintais
13%
 13%  [ 11 ]
Ray Sugar Robinson
26%
 26%  [ 21 ]
Reinhold Messner
7%
 7%  [ 6 ]
Rickson Gracie
1%
 1%  [ 1 ]
Robby Naish
0%
 0%  [ 0 ]
Votants : 44
Total des votes : 80

Auteur Message
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 39
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 6305
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 18 Oct 2016 19:32    Sujet du message: Les sportifs - 1er tour - Poule M Répondre en citant

Votes jusqu'à vendredi 17h.

-------------------------------------------------------------------------------

Paul Elvstrom

Quatre titres olympique et onze titres mondiaux.

Pelé 

Triple champion du monde.

Pete Sampras 

Quatorze titres du Grand Chelem.

Peter Blake

Vainqueur de la Coupe de l'America. Détenteur pendant trois ans du trophée Jules Verne.

Peter Sagan

Champ... euh double champion du monde. 5 fois maillot vert sur le Tour.

Philippe Quintais

Douze fois champion du monde.

Ray "Sugar "Robinson 

Multiple champion du monde des Poids-moyens. Considéré par plusieurs sources comme le plus grand boxeur du XXème siècle.

Reinhold Messner

Premier à gravir l'Everest sans apport d'oxygène. Premier homme également à avoir gravi les 14 sommets à plus de 8000m.

Rickson Gracie 

Considéré comme une légende du Jiu-Jitsu, il a ensuite fait carrière en MMA.

Robby Naish 

Multiple champion du monde.
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 8567
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 18 Oct 2016 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

Pour vous aider, je vous mets le palmarès de Peter Sagan à la fin de sa carrière (il a 26 ans) :

- 4 fois Champion du Monde
- 10 maillots verts
- 2 Milan San Remo, 3 Paris Roubaix, 5 Tour des Flandres, 1 Amstel Gold Race
- 29 étapes sur les grands tours, 4 sur le Giro, 7 sur le Tour d'Espagne et 18 sur le Tour de France
- JO : 1 médaille d'or (course en ligne), 1 médaille de bronze (VTT)

Votez par anticipation !
_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien


Dernière édition par Selga le 18 Oct 2016 22:04; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leo
Caïd aigri et humainement minable


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 10844
Localisation: in Wonderland

MessagePosté le: 18 Oct 2016 20:37    Sujet du message: Répondre en citant

Entre Pelé, Sugar Ray Robinson, Messner :s
_________________
Come at the king, you best not miss !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 34
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 12261
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 18 Oct 2016 21:22    Sujet du message: Répondre en citant

Peter Sagan :



Comme évoqué avant, depuis la fin des 1980s, les coureurs cyclistes tout terrain n'existent plus, et chacun se trouve un domaine de spécialisation, rendant la comparaison avec autrefois périlleuse.
Eventuellement, on a des combos, des grimpeurs-puncheurs, des sprinteurs-flandriens, des rouleurs-baroudeurs ... mais des compétitifs sur plus d'un terrain et sur la longueur, trouvez-en ! Jalabert et Valverde sont ceux qui s'en rapprochent le plus mais ils ont finalement arrêté les sprints massifs pour quand même se concentrer sur les classiques et les courses d'une semaine pour le premier et les grands tours pour le deuxième.
Et puis, il y a Sagan, capable de tenir dans les bordures, de sprinter, de passer les bosses, de filer à toute berzingue en descente, de défoncer les pavés ... il n'y a que la haute montagne et le chrono qui lui résistent, mais voilà, on n'avait pas vu un coureur doué sur autant de terrains et surtout, chercher à gagner sur tous ses points forts.


Sagan, c'est un centaure à roulettes. Il aime le vélo et il lui rend bien. En ces temps de professionnalisation à outrance, il garde la joie de pédaler, il ne va pas pointer au boulot mais bien s'amuser et si le travail devient chiant, il se débrouille pour le transformer en fête.
Le web est plein de ses prouesses, on peut ainsi admirer ses wheelings, sa descente (existe aussi en version plus sportive), il fait des bonds et même du golf, et surtout, reste soucieux du matériel.

Revenons un peu au sport.

Sagan est d'abord recalé par QuickStep, mais finit par recevoir la confiance de Liquigas-Cannondale, qui lui fait signer un contrat de deux ans, avec la possibilité de faire du VTT si ça ne le fait pas sur la route. Rapidement, l'équipe le fait prolonger avec exclusivité sur la route, tellement l'animal impressionne.

Il débute en pro en 2010. Dès sa première course World Tour (le Tour Down Under), il claque une 3e et une 4e place (celle-ci lors de l'arrivée difficile de Willunga Hill, où il ferraille avec LL Sanchez, Valverde et Evans). Et deux après, sur Paris-Nice, c'est l'explosion : 2 victoires d'étape (il bat quand même Rodriguez et Contador à Aurillac et Valverde à Aix-en-Provence) et 2 secondes places. On le croit puncheur rapide au sprint, et il claque une deuxième au prologue du Tour de Romandie, suivie d'une victoire d'étape en sprint massif (et une deuxième place en sprint de gros groupe). Cette année-là, il fait connaissance avec le Tour de Californie (épreuve avec le public le plus déglingo) et claque quand même une 2e place au Grand Prix de Montréal.

La saison 2011 commence difficilement, le gaillard est maintenant surveillé. Il émerge en juin au Tour de Suisse, avec deux victoires d'étape : une en puncheur (arrivé seul avec Cunego) et une en sprint massif. Il gagne sa première course d'une semaine (le Tour de Pologne) et enfin, début en Grand Tour sur la Vuelta 2011.
Il acquite avec zèle sa tâche d'équipier de Nibali, en montant un modèle de bordure, il gagne ensuite deux autres étapes en sprint massif, mais ne finit que 12e des championnats de monde (disputés sur un tracé taillé pour les purs sprinteurs et sacrant Cavendish).

2012 part fort, avec une étape au Tirreno-Adriatico mais déjà, l'équipe devient trop petite pour lui et Nibali. Les deux s'entendent bien, mais se marchent sur les pieds entre le chasseur d'étape et celui qui finit par gagner le général. Et surtout, sur Milan - San Remo, Nibali lance une attaque et son groupe de 3 résiste au groupe de chasse, réglé par Sagan, qui n'a pas pu participer à la poursuite. Il fait aussi 2e de Gand-Wevelgem (classique pavée finissant en sprint fourni) et 3e de l'Amstel Gold Race (classique vallonnée. On commence à pressentir qu'à être très bon partout, il risque de finir à deux doigts de la victoire partout.

Il se ressource en Californie (5 victoires en 8 étapes) et enchaîne au Tour de Suisse, avec 4 victoires (il bat Cancellara sur le prologue et gagne 3 sprints massifs).
Le Tour arrive, et la curiosité de savoir ce que le petit va faire dans la plus grande course monte. Il ne faudra pas attendre longtemps : il gagne trois étapes la première semaine, deux en bosses et un sprint massif, avec à chaque fois des célébrations originales. Il termine avec le maillot vert, tout en s'échappant en montagne pour aider Nibali lançant une offensive en descente, ou juste pour s'amuser et consolider son maillot vert (il finit 2e aussi bien aux Champs-Elysées qu'à Foix en rescapé d'échappée montagnarde).

2013 commence et il fait déjà partie des cadors, est allumé dans la presse par Cancellara, a son nom en tête des favoris sur toutes les classiques à venir ... bref, la pression.

Il tient bon, gagne un sprint massif (contre Cavendish et Greipel) au Tirreno, et surtout, sort en vainqueur de la dernière étape en ligne, course totalement frappadingue par son tracé (y avait ça à grimper trois fois, sous des trombes d'eau à la fin) et son scénario, avec les attaques de loin de Nibali qui font exploser Froome. Admirez l'esthète à l'arrivée.

Les classiques commencent par Milan - San Remo, disputé dans des conditions dantesques, la course est interrompue par moment à cause de la neige et dans le final, un petit groupe de warriors se dispute la victoire. Cancellara et Sagan se surveillent et s'asticotent tellement qu'à la fin, c'est l'inattendu Ciolek qui gagne.

Les flandriennes poursuivent la rivalité, Cancellara gagne seul le Grand Prix E3 et le Tour des Flandres (Sagan 2e à chaque fois, avec une main au panier de l'hôtesse), Sagan se venge sur Gand - Wevelgem (gagné en solo, s'il vous plait !). Il veut pousser jusqu'aux ardennaises mais ne termine que 12e de la Flèche Wallonne.

Allez, on reprend le programme habituel (2 étapes en Californie, 2 étapes en Suisse). Le Tour est frustrant, une seule étape et 4 secondes places (deux étapes corses accidentées, une toute plate et une de bordures). Même s'il conserve son maillot vert, la mauvaise légende des places d'honneur commence.
Il gagne quand même le Grand Prix de Montréal, et termine 6e des très difficiles championnats du monde (où ce sont des grimpeurs qui se disputent le titre).

Le début de saison 2014 est décevant pour les sprints (juste une victoire sur Tirreno, 10e à Milan - San Remo), serait-il fini ?
Mais non, triples buses ! Il se préparait plus spécifiquement pour les pavés, il gagne le Grand Prix E3, finit 3e de Gand-Wevelgem et 6e de Paris-Roubaix. Une nouvelle étape en Californie et en Suisse, et on le retrouve chaud patate sur le Tour : il termine les 7 premières étapes dans les 5 premiers, et parlez pas de Merckx, le dernier à l'avoir fait est Charles Pélissier en 1914. Dans le lot, il y a du tout plat (Harrogate, London et Lille), de l'un peu accidenté (Nancy), du très vallonné (Sheffield), de la bordure (Reims) et du pavé (Arenberg). Les médiocres rigoleront de son absence de victoire, mais ses places d'honneur lui donnent un nouveau maillot vert. En 60 jours en course sur le Tour, il l'a porté 58.

Mais la malédiction lui colle au boyau. Son transfert chez le frapadingue Tinkoff débute avec beaucoup de places d'honneur (une victoire au Tirreno quand même), notamment 4e de Milan - San Remo. Cette fois, il semble vraiment coincer, s'effondre au Grand Prix E3, finit seulement 10e de Gand - Wevelgem et 4e du Tour des Flandres, il est encore loin à Roubaix mais a tenté sa chance à plus de 50km de l'arrivée.
A ce moment, les rieurs rangent Sagan dans les espoirs déçus, alors qu'il entame une marche inexorable vers le firmament.


Le déclic viendra en trois temps.


D'abord, le Tour de Californie, encore. Cette fois, il ne gagne qu'une étape en ligne (3 fois 2e, 2 fois 3e), mais aussi le contre-la-montre et surtout, il s'arrache pour finir 6e de l'étape montagneuse et gagner le général. Gagner moins pour gagner plus gros, la recette du succès. Retrouvant l'envie, l'envie d'avoir envie, il en claque deux en Suisse (du coup, il égale les gloire locales Koblet et Kübler aux victoires d'étape).

Deuxième temps, le Tour.
Certes, il ne gagne pas, mais sa régularité sur tous les terrains force l'admiration : 10 fois dans le Top 5 de l'étape, dans les bordures de Neeltje Jans, dans les pavés de Cambrai, dans la plaine d'Amiens, dans la bosse du Havre, dans la plaine de Fougères, sur le raidar de Mûr-de-Bretagne, dans une arrivée accidentée à Rodez, sur le raidar de Mende (en échappée avec Pinot et Bardet, quand même), dans la plaine de Valence et enfin, en échappée dans la vallonnée étape de Gap, avec une descente de folie. Bref, Sagan n'a pas gagné (à part le maillot vert, encore), mais il a retrouvé la joie de pédaler, y a qu'à le voir sur le podium.

Enfin, la touche finale. Pas sur la Vuelta, où il gagne une étape avant d'abandonner suite à une collision avec une moto. A Richmond, sur un circuit usant avec deux côtes pavées, Sagan court intelligemment.
Il ne vient pas d'un gros pays, il doit faire avec sa bite et son couteau, mais ça lui est suffisant : une attaque surpuissante au bon moment, un numéro d'équilibriste en descente et une résistance farouche à la fin. Et voilà le travail !


Avec ce maillot de champion du monde, Sagan devient magique. C'est simple, en 72 jours de course, il compte 14 victoires, 30 fois sur le podium, 38 fois dans le Top 5, 45 fois dans le Top 10. Et là dedans, il y a les courses de reprise, les fois où les échappés vont au bout, la haute montagne, les chronos ... c'est juste merckxien.

Pourtant, on a cru que la malédiction était de retour et, pire, qu'elle avait le visage de l'autre sérial loser Van Avermaet. Battu par le Belge au Het Nieuwsblad puis au Tirreno-Adriatico, où il ne profite pas de l'annulation de l'étape de montagne (mais finit toutes les étapes dans 10 premiers, et c'est quand même lui qui surprend les Etixx, alors mieux placés pour la victoire).

Il est coincé par la chute de Gaviria sur Milan - San Remo, est battu par Kwiatkowski sur le Grand Prix E3, mais là, il ne s'affole pas, sa supériorité naturelle arrive calmement, avec victoire à Gand-Wevelgen et au Tour des Flandres. Sur Paris-Roubaix, il ne finit que 11e, coincé par la chute qui provoque la coupure définitive, mais tout le monde retient son numéro d'équilibriste autant que le nom du vainqueur (voire plus).

Après deux nouvelles victoires en Californie et la même en Suisse, il s'incline pour la première fois aux championnats de Slovaquie. En vrai, il laisse gagner son frère, lui a déjà un beau maillot à porter.
Sur le Tour, sa victoire sur la bosse de Cherbourg lui apporte le maillot jaune. Il peut alors clamer qu'il se fiche de le perdre car il aurait le vert (et s'il perd le vert, il lui reste l'arc-en-ciel). Il gagne aussi à Montpellier, lançant lui-même la bordure et voulant laisser la victoire à son équipier (mais à partir du moment où Froome sprinte, il le fait aussi). Il gagne aussi un sprint massif à Berne. Et le maillot vert, évidemment.

Mais plus que le palmarès, c'est le style qui marque. Il se plaint de s'emmerder sur les étapes, l'attentisme général de ce Tour le barbe, alors il va déglingeur tour ça ! :rockon:
On le voit s'échapper sur tous les terrains, il se fait plaisir à visiter la montagne en petit groupe, quand les gros culs se traînent dans le grupetto. En plus, alors que dans son équipe, chacun joue sa carte perso dans une ambiance de merde, il va être l'équipier modèle, aide Contador dans sa tentative désespérée vers Andorre, file un coup de main à Majka pour son maillot à pois et tire Kreuziger vers le Top 10 vers Morzine. Pas besoin d'équipe, Sagan est là !

La fin de saison est un récital. 3e de l'Eneco Tour avec une équipe de branquignols face aux armadas Etixx et BMC, il finit 1er et 2e des deux classiques québécoises, gagne la première édition des championnats d'Europe sur un terrain vallonné (et remporte un maillot qu'il ne portera jamais, en fait).
Et pour conclure en beauté, c'est lui qui tire les marrons du feu au Qatar, sur un tracé pour purs sprinteurs, il profite du forcing belge dans le désert pour conserver son titre. Le plus fort, c'est qu'il n'était pas hyper bien placé au moment de la cassure, mais a comblé le trou tout seul alors que Bouhanni et Greipel, devant lui, crachaient leurs poumons.


Mais Sagan, ce n'est pas que les résultats, c'est bien plus !
A l'heure où chacun se range dans une case pour son petit plan de carrière, il vole sur tous les terrains.
Quand chacun compte ses coups de pédales pour être à son top sur 3 jours, il profite des étapes défavorables pour se faire plaisir à l'avant.
Quand tout le monde la joue coincé sur le podium et langue de bois en interview, il fait le show jusqu'au bout.
Sagan, c'est le plaisir, à prendre et à donner, que ce soit envers sa femme, un chtinenfant ou une admiratrice.

Sagan, c'est George Best ET Michel Platini. C'est Angus Young ET John Lennon. C'est Matti Nykänen ET Elisa Casanova.
Donnez lui une bouteille, et il l'embellira. Donnez lui un sumo, et il l'éjectera. Donnez lui Selga, et (censuré).


Sagan a redonné de l'épique dans un milieu ressemblant de plus en plus à une assemblée de comptables lyonnais.
Sagan a attiré le grand public sur le Tour pour autre chose que la caravane Cochonou et son sinistre cortège.
Sagan est le feu, Sagan est l'eau, Sagan est la vie, Sagan est le chant de l'oiseau sifflant sur la branche, Sagan est l'oeuvre tardive de Dieu se disant qu'il devrait quand même faire un septième jour pour ne pas se faire sauter ses droits à la retraite.

Oubliez le pousseur de caddie albinos, l'Inca pleutre, le pépé ronchon motorisé, le super-boaring vegan qui prend un verre d'eau et une endive en soirée, la sardine qui se sort les doigts trois fois par an, le raton demi-chauve et tous ces sinistres pitres !

Coppi et Bartali étaient l'Italie des temps troubles, Anquetil était le renaissance gaulliste, Merckx était le vrai roi des Belges, eh bien Sagan est l'Homme du XXIe siècle.
Quand les autres utilisent les réseaux sociaux pour montrer leurs belles varices ou faire des graphes de leurs watts (qu'ils surveilleront scrupuleusement en course), rendant leur sport aussi passionnant que le fil jogging, Sagan a bien compris ce qu'était le gnah !
Les réseaux sociaux, Sagan, il en fait ça, ou ça, ou encore ça.

La conclusion est évidente :
concours de sportifs rock :arrow: Sagan
concours de bombasses slovaques :arrow: Sagan
concours de beaux cheveux :arrow: Sagan
concours d'interview par Desproges :arrow: Sagan

Verdict : :attrapepoule: :love-sign: :onyourknees: :sperm:


Bon, OK, je vais évoquer les autres aussi. :roll:

Paul Elvstrom :
Quatre fois champion olympique de voile consécutivement, on peut le ranger avec Oerter, Phelps et Icho si on considère que la catégorie de son premier titre n'existait plus ensuite.
Mais bon, un mec qui a besoin d'un bateau pour circuler sur l'eau, face à celui qui marche dessus, c'est vite vu.

Verdict : :endesaccord4:



Pelé :
A joué toute sa carrière dans un championnat grotesque (dont la moitié de l'année est consacrée à des compétitions régionales) avant d'aller courir le chèque dans un pays soutenant des dictatures sordides.
En gros, c'est Ibra qui fait 6 mois en Suède et 6 mois en CFA avant de finir au Qatar, sûr qu'il atteint les 1000 buts, à ce tarif.
S'est reconverti en pancarte publicitaire (notamment pour le Viagra, alors que Sagan sue du Viagra).

Verdict : :endesaccord4:



Pete Sampras :
Sous-Federer, encore plus chiant que l'autre, et même pas capable d'aller en finale de Roland-Garros.
Vite oublié, alors qu'on n'a jamais pu oublier Sagan, même avant sa naissance.

Verdict : :endesaccord4:



Peter Blake :
A disputé le Trophée Jules-Verne à l'Amiral des Grosses Têtes, a gagné la compétition phare des conseils d'administration et fait des expéditions en bateau (comme Antoine).
A cru croiser une baleine, une fois, mais c'était juste une couille de Sagan.

Verdict : :endesaccord4:



Philippe Quintais :
Un des plus gros palmarès du sport français, honteusement snobé lors du concours. :endesaccord6:
Mais bon, ce qu'il fait avec une boule de pétanque, Sagan le fait avec ses burnes.

Verdict : :endesaccord4:



Ray Sugar Robinson :
131 combats, 128 victoires dont 84 sur KO, champion du monde pendant 15 ans.
Mouais, bof, qu'il affronte Bouhanni et après on en reparle.

Verdict : :endesaccord4:



Reinhold Messner :
Premier à faire l'Everest sans oxygène, premier à faire tous les plus de 8000m, 2e à avoir fait les points culminants de tous les continents.
Mais il n'a pas atteint le point le plus haut de la terre : le chibre de Sagan.

Verdict : :endesaccord4:



Rickson Gracie :
Mouais, c'est Steven Seagal sans les films.
Alors que Sagan peut rejouer Piège en haute mer en passant une semaine sur le yacht d'Oleg Tinkoff privé de vodka.

Verdict : :endesaccord4:



Robby Naish :
La planche à voile. :roll:
Sagan peut créer des bordures en course de planche à voile et conclure par un wheeling.

Verdict : :endesaccord4:


Conclusion : Sagan et ... hum ... allez, Quintais, pour réparer l'injustice du concours de sportifs français
_________________
/fais des V avec mes mains (crac crac) et chante :
Pour tous Jacques Chirac, Maintenant Président, La France doit montrer le chemin de la liberté
Liberté de travailler, de mieux vivre dans chaque foyer, Votons Jacques Chirac, En avant toute la nation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 8567
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 18 Oct 2016 22:01    Sujet du message: Répondre en citant

Schweinie :amour1: et :lol:
_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nusra Fat Oliver Kahn
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 45
Inscrit le: 30 Juil 2004
Messages: 17450
Localisation: Bayern de Karachi

MessagePosté le: 19 Oct 2016 9:30    Sujet du message: Répondre en citant

Sugar sugar :amour1:

et Pelé of course.
_________________
"je vais pas débattre de goûts musicaux avec nusra hein. je pense que c'est le seul qui pourrait me battre par abandon sur ce site"
(Un mayo couine)

R frickin' S

Tu peux craindre l'Iran ou la Russie tout ce que tu veux, mais leur bilan en termes de vies humaines perdues depuis 30 ans est nul
(a massive argument)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Charlie Brown
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 37
Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 7867

MessagePosté le: 19 Oct 2016 9:46    Sujet du message: Répondre en citant

Le Dupont-Moretti de la pétanque :rockon:
_________________
"on ne s'interdit pas de mettre en place quelque chose"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Gilliatt
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or



Inscrit le: 03 Déc 2003
Messages: 11764
Localisation: Entre 4 tours

MessagePosté le: 19 Oct 2016 11:02    Sujet du message: Répondre en citant

Juste comme ça: pour Mohamed Ali, Sugar Ray Robinson était le meilleur boxeur de l'histoire. Devant Ali lui-même.

Donc vous prenez l'ego d'Ali, vous le multipliez par son compliment, ça vous donnera une (vague) idée du talent de SRR..
_________________
Voltaire disait l'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-mêmes. Par conséquent, je n'utiliserai aucune citation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bomba
Bisounours Fertile


Age: 48
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 4088

MessagePosté le: 19 Oct 2016 11:09    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que Pelé et Ray Sugar Robinson, c'est tentant, mais ce concours perdrait toute forme d'intérêt si Peter Sagan ne se qualifie pas. Un sportif plus charismatique que le Slovaque, ça n'existe tout simplement pas à l'heure actuelle...
Et merci Schweinie :kiss:
_________________
Salut Enzo !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leo
Caïd aigri et humainement minable


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 10844
Localisation: in Wonderland

MessagePosté le: 19 Oct 2016 11:30    Sujet du message: Répondre en citant

Gilliatt a écrit:
Juste comme ça: pour Mohamed Ali, Sugar Ray Robinson était le meilleur boxeur de l'histoire. Devant Ali lui-même.

Donc vous prenez l'ego d'Ali, vous le multipliez par son compliment, ça vous donnera une (vague) idée du talent de SRR..


Ouais mais en face, y'a un mec qui fait des roues arrières quand il gagne des courses de vélo, oh !
_________________
Come at the king, you best not miss !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
surlac
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox
Taulier de l'equipe du monde de Kamoulox


Age: 40
Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 3173

MessagePosté le: 19 Oct 2016 12:15    Sujet du message: Répondre en citant

Leo a écrit:
Gilliatt a écrit:
Juste comme ça: pour Mohamed Ali, Sugar Ray Robinson était le meilleur boxeur de l'histoire. Devant Ali lui-même.

Donc vous prenez l'ego d'Ali, vous le multipliez par son compliment, ça vous donnera une (vague) idée du talent de SRR..


Ouais mais en face, y'a un mec qui fait des roues arrières quand il gagne des courses de vélo, oh !


:lol:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Agora
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 47
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 25662
Localisation: au bord du Lac

MessagePosté le: 19 Oct 2016 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Sagan est sans doute le Merckx des années 2010.

Pelé, j'ai une vision confuse de l'après compétition (et même de sa fin de carrière)


Donc, ce sera Peto & Sugar
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Leo
Caïd aigri et humainement minable


Age: 40
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 10844
Localisation: in Wonderland

MessagePosté le: 19 Oct 2016 13:30    Sujet du message: Répondre en citant

Agora a écrit:
Sagan est sans doute le Merckx des années 2010.


Axel ?

Sérieux, Peter Sagan est un super cycliste mais il n'a encore gagné aucun grand tour, une seule grande classique et, certes, 2 championnats du monde.

Jim Courier et Chris Waddle aussi, ils étaient sympa, je vote pour eux devant Jordan et Michael Phelps.
_________________
Come at the king, you best not miss !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arrière brutal assezdroit
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 45
Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 24811
Localisation: Angers

MessagePosté le: 19 Oct 2016 13:45    Sujet du message: Répondre en citant

surlac a écrit:
Leo a écrit:
Gilliatt a écrit:
Juste comme ça: pour Mohamed Ali, Sugar Ray Robinson était le meilleur boxeur de l'histoire. Devant Ali lui-même.

Donc vous prenez l'ego d'Ali, vous le multipliez par son compliment, ça vous donnera une (vague) idée du talent de SRR..


Ouais mais en face, y'a un mec qui fait des roues arrières quand il gagne des courses de vélo, oh !


:lol:


Et en personnage bigger than life dans la poule, y en a un qui éclipse notre aimable spécialiste du monocycle, c'est Reinhold Messner.

D'ailleurs, le Telegraph a participé à notre concours juste pour promouvoir ce bon vieux Reinhold : http://www.telegraph.co.uk/travel/lists/reinhold-messner-tribute-quotes-facts/

Comme l'a dit Ed Viesturs, un autre alpiniste : "après Messner, la question de savoir si c'est possible ou pas ne se pose plus ; on se demande juste si nous, on peut le faire".

Donc si on reprend les arguments faisant de Reinhold le plus grand homme vivant (donc le plus grand sportif, on peut clore le concours) :

- il est le premier à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8000 m sans bouteille d'oxygène, avec en particulier le premier solo sur l'Everest (sans parler d'un paquet d'autres premières, un peu partout dans le monde)

- il s'est remis de la tragique expédition de 1970 au Nanga Parbat (la "montagne nue" d'un de ses livres), dans laquelle il a perdu 6 doigts de pied et son frère cadet, avec une campagne l'accusant calomnieusement de l'avoir abandonné pour sauver sa vie

- c'est un punchliner de qualité : "je ne vais pas là-haut pour mourir, j'y vais pour vivre", "je fais ça pour moi car je suis ma propre patrie ; mon drapeau, c'est mon mouchoir", "c'est toujours plus long, plus dur et plus haut que ça en a l'air" (m), "dans la vie, les choses merveilleuses sont celles que vous faites, pas celles que vous avez", "j'ai les épaules assez larges pour porter plein de gens, tanrt qu'ils ne me chient pas dessus"

- il a une putain de barbe et des putains de cheveux


- il a aussi un putain de chateau et un putain de musée



- il aime bien les bestioles poilues
ses yaks

le Yeti

Ze Mayor Queen


Bref, Reinhold et Sugar, Peto est encore trop tendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 8567
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 19 Oct 2016 13:45    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pourtant fait l'effort de projeter objectivement son futur palmarès :endesaccord11:
_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com