Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
Le Tour 2017 par Schweinsteiger
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Les autres sports
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lo de Mars
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 48
Inscrit le: 02 Sep 2003
Messages: 8618
Localisation: Près de l'Huveaune

MessagePosté le: 07 Juil 2017 8:17    Sujet du message: Le Tour 2017 par Schweinsteiger Répondre en citant

Schweinsteiger a écrit:
Games of Mayoyaune : Saison 104, Trailer



Samedi 1er juillet, 1ère étape : Düsseldorf-Düsseldorf (ITT)





1ère arrivée à Düsseldorf

Départ en prologue le long du Rhin, on verra le festival des grosses cuisses avec un maillot jaune à la fin.


Jean-Paul ?
C'est un retour en Allemagne, qui n'avait plus accueilli le Grand Départ depuis 1987, c'était alors à Berlin-Ouest, au pied du mur. Retour logique car il y a des villes prêtes à payer, deux équipes allemandes en World Tour (Sunweb et Bora), des coureurs importants et même le Tour d'Allemagne qui renaît.



Dimanche 2 juillet, 2e étape : Düsseldorf - Liège






11e arrivée à Liège : précédentes en 1948 (Gino Bartali), 1950 (Adolfo Leoni), 1953 (Fritz Schaer), 1956 (André Darrigade), 1965 (Rik van Looy), 1965 (Ford France Gitane TTT), 1980 (Henk Lubberding), 1995 (Johan Bruyneel), 2004 (Fabian Cancellara ITT), 2012 (Fabian Cancellara ITT)

Faudra s'habituer aux nouveautés de France Télés : diffusion en intégralité des toutes les étapes (plus de Village Départ :boohoo:), un nouveau commentateur (Alexandre Pasteur, Jalabert est toujours là en consultant), le retour de Titi Adam sur la moto (Vasseur toujours sur l'autre), un nouveau monsieur patrimoine (Franck Ferrand :-|, ne vous plaignez pas, ça s'est joué entre lui et Stéphane Bern) et une nouvelle émission d'après-course avec Laurent Luyat et Marion Rousse :pin-up:.
Sinon, étape bof bof, arrivée à Liège pour du tout plat, c'est dommage.



Jean-Paul ?
Les deux dernières arrivées à Liège étaient des prologues de Grand Départ (avec le même vainqueur, qui s'y était révélé en 2004), la dernière arrivée en ligne était plus spectaculaire, avec plusieurs côtes dans le final et l'attaque de Miguel Indurain, suivi par le seul Bruyneel, à qui le Roi Miguel laissera la victoire.




Lundi 3 juillet, 3e étape : Verviers - Longwy






2e arrivée à Longwy : précédente 1982 (Daniel Willems)

Après l'Allemagne et la Belgique (on passera par le circuit de Spa), on traversera le Luxembourg, patrie d'Andy Schleck, petit ange parti trop tôt (au bistro).
L'arrivée en bosse permettra à Peter Sagan de faire rutiler son beau maillot arc-en-ciel (et de finir 2e derrière Van Avermaet).


Jean-Paul ?
La carrière d'Andy Schleck sur le Tour de France peut être résumée ainsi :
2008 : victime d'une fringale à Hautacam, il se met au service de son frère et de Carlos Sastre (vainqueur final), tout en gagnant le maillot blanc
2009 : encore maillot blanc, mais surtout 2e et le seul à résister vaguement à Contador, il n'essaiera pas de gagner au Ventoux, préférant aider son frère dans sa quête de podium
2010 : après l'abandon rapide de Fränk, il gagne la première étape de montagne et prend le maillot jaune le lendemain, où lui et Contador font exploser Evans. Il déraille dans le Port de Balès et Contador en profite pour le distancer et lui prendre 39 secondes, qui sera l'écart final. Bon, avec l'histoire du steak au plastique, il est officiellement le vainqueur.
2011 : pendant toute la compétition, lui et Fränk joue contre Contador et oublient le surprenant Voeckler et le discret Evans. Andy perd beaucoup de temps dans la descente mouillée et risquée du col de la Rochette, il joue son va-tout dans l'étape du Galibier en attaquant dès l'Izoard et prend le maillot jaune à l'Alpe-d'Huez. Malheureusement, le tracteur australien lui prend in fine, Andy se console en finissant avec Fränk sur le podium.
2012 : blessé, il est absent et traînait sa misère jusque là, ne s'entendant pas avec Johan Bruyneel qui a repris l'équipe. Fränk est suspendu pour dopage, et Andy devient alcoolo, un député socialiste cafte l'avoir vu incapable d'appuyer sur un bouton d'ascenseur.
2013 : le retour, il finit vers la 20e place, un léger mieux.
2014 : il chute avant même que le Tour arrive en France, et prendra sa retraite en fin d'année.




Mardi 4 juillet, 4e étape : Mondorf-les-Bains - Vittel






4e arrivée à Vittel : précédentes en 1968 (Charly Grosskost ITT), 1990 (Jelle Nijdam), 2009 (Nicki Sörensen)

Retour au Luxembourg, avec passage symbolique à Schengen, puis on suit la Moselle.
Sprint massif attendu.


Jean-Paul ?
C'est de Vittel qu'est parti le Tour 1968, le dernier couru par équipes nationales.
Et oubliez leur eau, c'est de la merde, elle n'est pas naturellement gazeuse et n'a pas de magnésium.




Mercredi 5 juillet, 5e étape : Vittel - La Planche des Belles Filles






3e arrivée à la Plance des Belles Filles : précédentes en 2012 (Chris Froome), 2014 (Vincenzo Nibali)


3e passage à la Planche des Belles Filles : précédents en 2012 (Chris Froome), 2014 (Vincenzo Nibali)

Le début de la montagne par les Vosges, avec une arrivée qui a fait des écarts lors des deux précédentes ocurrences.
Contrairement à 2014, ce sera une montée sèche, qui permettra de se faire une idée sur le niveau de chacun.



Jean-Paul ?
Thibaut Pinot, le régional de l'étape, sera regardé de près, même s'il ne vient sur le Tour que pour chasser les étapes et sans jouer le général.



Jeudi 6 juillet, 6e étape : Vesoul - Troyes






6e arrivée à Troyes : précédentes en 1954 (Alfred de Bruyne), 1960 (Pierre Beuffeuil), 1963 (Roger De Breuker), 1987 (Manuel Jorge Dominguez), 2000 (Erik Zabel)

Plat, sprint, Baroin à l'arrivée, trois raisons de ne pas regarder.



Jean-Paul ?
Avec le sprint intermédiaire à Colombey-les-Deux-Eglises, on reparlera forcément du Tour 1960, où le peloton s'était carrément arrêté pour saluer le Général (en fait, c'est Goddet qui leur avait demandé de le faire).



Vendredi 7 juillet, 7e étape : Troyes - Nuits-Saint-Georges






1ère arrivée à Nuits-Saint-Georges

Normalement, 4e sprint massif en 7 étapes, ce n'est pas encore le 7/7 de l'époque Leblanc, mais ça commence à faire. :o
Cela dit, depuis le début de la saison, on a eu plusieurs scénarios foufou, donc avec du vent, on peut avoir la bagarre.


Jean-Paul ?
Jean-Paul ?





Jean-Paul ?





Jean-Paul ?





Excusez Jean-Paul, il est parti picoler.



Samedi 8 juillet, 8e étape : Dole - Station des Rousses






2e arrivée à la Station des Rousses : précédentes en 2010 (Sylvain Chavanel)



1er passage à la côte de la Combe de Laisia Les Molunes


Après les Vosges, le Jura. Amha, la meilleure place pour la moyenne montagne est en troisième semaine, car là, on aura au mieux que quelques escarmouches alors qu'on pourrait avoir un chantier (et ne pas finir par les étapes les plus dures évite de bloquer la course car on attend la grosse étape pour bouger).



Jean-Paul ?
Je pourrai parler de Saint-Claude, la capitale de la pipe (rire gras), mais rappelons surtout que lors de la précédente arrivée aux Rousses, Chavanel avait signé un doublé étape-mayoyaune (les favoris n'avaient pas bougé).




Dimanche 9 juillet, 9e étape : Nantua - Chambéry






1ère arrivée à Chambéry


1er passage à la côte de Neyrolles



1er passage au col de la Biche
3e passage au col du Grand-Colombier : précédents en 2012 (Thomas Voeckler), 2016 (Rafal Majka)



2e passage au Mont-du-Chat : précédent en 1974 (Gonzalo Aja)


Une merveilleuse horreur, cette étape. :love-sign:
Une montée à froid pour que des échappés sortent au jarret, deux cols bien durs en milieu d'étape pour faire la sélection et virer un maximum d'équipiers.
De la vallée où soit ça se regarde et laisse les échappés partir, ça se bastonne entre cadors et les quelques larbins qui ont survécu.
Enfin, l'horrible Mont du Chat est de retour, la côte est suffisamment difficile pour faire une sélection.

Bref, les favoris qui seront dans un mauvais jour peuvent prendre cher.


Jean-Paul ?
En répétition du Tour, le Dauphiné a passé le Mont du Chat cette année et, alors qu'on pensait que tout le monde en garderait sous la pédale pour l'Alpe-d'Huez prévue le lendenmain, ça avait explosé de partout devant la difficulté de la pente.



Lundi 10 juillet : repos en Dordogne




On traverse la France et on se pose en attendant les Pyrénées (ouais, on est en Savoie et on repart de Dordogne pour terminer par les Alpes).



Mardi 12 juillet, 11e étape : Périgueux - Bergerac






3e arrivée à Bergerac : précédentes en 1994 (Miguel Indurain ITT), 2014 (Ramunas Navardauskas)

Re-du plat, re-du sprint.


Jean-Paul ?
Figurez vous, Bixente, que Savinien Cyrano de Bergerac n'a jamais vécu à Bergerac.




Mercredi 12 juillet, 11e étape : Eymet -Pau






50e arrivée à Pau :dodo: : dernières en 1993 (Claudio Chiappucci), 1995 (étape neutralisée), 1997 (Erik Zabel), 1998 (Léo Van Bon), 1999 (David Etxebarria), 2002 (Patrice Halgand), 2005 (Oscar Pereiro), 2006 (Juan Miguel Mercado), 2010 (Pierrick Fédrigo), 2012 (Pierrick Fédrigo)

Il y a deux types d'étapes arrivant à Pau : la toute plate à travers les Landes et celle de montagne avec un dernier col hyper loin.
Là, c'est le premier type.
Mais aucun des deux ne mérite de vivre, on est d'accord.


Jean-Paul ?
CHUTE ! CHUTE ! CHUTE DE FRANCOIS BAYROU !
Oh la, la, la, il est tombé et avec plusieurs équipiers du MoDem, ça va être compliqué pour rentrer, l'équipe REM continue de rouler en tête du peloton.




Jeudi 13 juillet, 12e étape : Pau - Peyragudes






2e arrivée au Peyragudes : précédente en 2012 (Alejandro Valverde)



27e passage au col des Ares : derniers en 1984 (Théo De Rooy), 1989 (Gert-Jan Theunisse), 1997 (Laurent Brochard), 1999 (Mariano Piccoli), 2004 (Sylvain Chavanel), 2006 (Michael Rasmussen), 2008 (Sebastian Lang), 2010 (Thomas Voeckler), 2012 (Thomas Voeckler), 2014 (Thomas Voeckler)

17e passage au col de Menté : précédents en 1966 (Joaquim Galera), 1967 (Fernando Manzaneque), 1969 (Raymond Delisle), 1970 (Guerrino Tosello), 1971 (José-Manuel Fuente), 1973 (José-Manuel Fuente), 1976 (Lucien Van Impe), 1998 (Alberto Elli), 1999 (Alberto Elli), 2001 (Laurent Jalabert), 2002 (Christophe Oriol), 2003 (Richard Virenque), 2005 (Erik Dekker), 2007 (Juan Manuel Garate), 2012 (Thomas Voeckler), 2013 (Tom Danielson)



5e passage au Port de Balès : précédents en 2007 (Kim Kirchen), 2010 (Thomas Voeckler), 2012 (Alejandro Valverde), 2014 (José Serpa)

47e passage au col de Peyresourde : derniers en 2003 (Gilberto Simoni), 2005 (Laurent Brochard), 2006 (David De La Fuente), 2007 (Alexandre Vino ... Haimar Zubeldia), 2008 (Sebastian Lang), 2010 (Sylvester Szmyd), 2012 (Thomas Voeckler), 2013 (Thomas De Gendt), 2014 (Vasil Kiryienka), 2016 (Christopher Froome)

2e passage à Peyragudes : précédent en 2012 (Alejandro Valverde)

Longue étape pyrénéenne, mais qui se concentre dans la deuxième partie, départ de Pau oblige.
L'échappée a donc tout le temps de se faire et de prendre un max d'avance, car ça ne devrait pas accélérer avant le Port de Balès, mais l'enchaînement avec Peyresourde est bien troussé, ce n'est pas une montée sèche faisable en bourrin.



Jean-Paul ?
Le Port de Balès a été le théâtre d'un fait polémique quand Andy Schleck a déraillé en pleine attaque et ... j'en déjà parlé ?
Bon, alors, parlons du précédent à Peyragudes, en 2012, avec la victoire en échappée de Valverde (de retour de suspension) et les accélérations de Froome pour bien montrer qu'on l'oblige à tracter Wiggins.
Il y aura vengeance de Wiggins en distribuant sa prime de vainqueur à tous ses équipiers sauf Froome, et une vengeance de Froome en demandant que Wiggins ne fasse pas partie de l'équipe sur les Tours suivants (dont le 2014, parti d'Angleterre où Wiggins est bien plus connu que Froome).
Froome a encoré brillé dans Peyresourde l'an dernier, avec son accélération au sommet où Quintana pense qu'il joue le maillot à pois, poursuivie dans la descente (et là, sans entente entre les poursuivants, l'écart s'est fait).



Vendredi 14 juillet, 13e étape : Saint-Girons - Foix






3e arrivée à Foix : précédentes en 2008 (Kurt-Asle Arvesen), 2012 (Luis Leon Sanchez)

7e passage au col de Latrape : précédents en 1984 (Jean-René Bernaudeau), 1988 (Robert Millar), 1995 (Marco Pantani), 2003 (Christophe Mengin), 2004 (Sylvain Chavanel), 2011 (Sandy Casar)


5e passage au col d'Agnès : précédents en 1988 (Robert Millar), 1995 (Marco Pantani), 2004 (Michael Rasmussen), 2009 (Mikel Astarl ... Luis Leon Sanchez), 2011 (Sylvain Chavanel)


2e passage au Mur de Péguère : précédent en 2012 (Sandy Casar)


Court (départ réel à 14H45) mais intense, une étape plaisante pour le 14 juillet.
La trilogie Latrape-Agnès-Péguère s'enchaîne bien, et les cols sont durs, sur le papier, ça se regarde.
Pas d'étape difficile le lendemain, donc ça peut bouger, mais c'est quand même plus une étape de baroudeurs avec course par éliminations entre les favoris, cela dit, on est typiquement dans le genre d'étape où Contador peut mettre le dawa s'il a été dominé la veille.


Jean-Paul ?
Le Mur de Péguère avait été parcouru en 2012. Un groupe d'échappés avec, entre autres, Sandy Casar et Luis Leon Sanchez, s'était disputé l'étape (inutile de préciser l'identité du 1er et du 2e).
Les favoris n'avaient pas attaqués dans la montée, mais la descente avait été plus problématiques, puisque des clous semés sur la route avaient provoqué des masses de crevaisons (et une attaque en fourbe de Pierre Rolland).



Samedi 15 juillet, 14e étape : Blagnac - Rodez






3e arrivée à Rodez : précédentes en 1984 (Pierre-Henri Menthéour), 2015 (Greg van Avermaet)

Plat avec une arrivée en côte, Bora peut rouler pour Sagan ou alors baroudeurs.


Jean-Paul ?
Evidemment, on se souvient du jour où tout a basculé pour Greg Van Avermaet. Le belge, abonné aux places d'honneurs, avait gagné l'étape en 2015 en battant l'autre spécialiste des bonnes places (Peter Sagan).
Depuis, il enchaîne, avec un maillot jaune, un titre olympique, un Paris-Roubaix, 2 Het Nieuwsblad, un Grand Prix E3, un Tirreno-Adriatico, un Gand-Wevelgem ...



Dimanche 16 juillet, 15e étape : Laissac-Sévérac l'Eglise - Le Puy-en-Velay






4e arrivée au Puy-en-Velay : précédentes en 1954 (Dominique Forlini), 1996 (Pascal Richard), 2005 (Giuseppe Guerini)

1er passage à la montée de Naves d'Aubrac


1er passage au col de Peyra Taillade


Le tracé étant arrêté à l'automne, ils ont dû se dire que le président en 2017 serait le vainqueur de la primaire de droite, du coup, on se tape la visite de Wauquiez après Baroin.
Etape de baroudeurs type.


Jean-Paul ?
Instant hommage confraternel à prévoir dans l'Equipe, puisque le Puy est la terre de Pierre Chany, qui a couvert le Tour pour la Prava de 1953 à 1987.
l'autre Grand Jacques a écrit:
Ne me demandez pas de vous raconter ma course, il y a plus compétent que moi pour le faire. Le public ne retiendra pas ce qui s’est réellement passé, mais ce que l’on va en écrire ou en dire. Et moi-même j’attends de lire demain l’article de Pierre Chany dans L'Équipe pour savoir ce que j’ai fait, pourquoi et comment je l’ai fait. Comme il fait autorité, qu’il est compétent, qu’il me connaît et me comprend, sa version sera meilleure que la mienne et deviendra la mienne.




Lundi 17 juillet, repos au Puy-en-Velay




Le journée de repos chez l'acharné de la lutte contre le cancer de l'assistant. :P



Mardi 18 juillet, 16e étape : Le Puy-en-Velay - Romans-sur-Isère






1ère arrivée à Romans-sur-Isère

Une étape typique pour baroudeurs ou pour sprinteurs, selon comment ça se goupille.


Jean-Paul ?
Encore de l'hommage intra-L'Equipe, puisque Romans-sur-Isère était la ville natale du dessinateur Roger Blanchon.
C'est aussi la ville du grand espoir Pierre Latour, ainsi que du musée international de la chaussure.




Mercredi 19 juillet, 17e étape : La Mûre - Serre-Chevalier






4e arrivée à Serre-Chevalier : précédentes en 1974 (Vincente Lopez-Carril), 1975 (Bernard Thévenet), 1993 (Tony Rominger)


8e passage au col d'Ornon : précédents en 1966 (Luis Otano), 1979 (Bernard Bourreau), 1982 (Bernard Vallet), 1991 (Pello Ruiz-Cabestany), 1994 (Angel Camargo), 2002 (Axel Merckx), 2013 (Arnold Jeannesson)



19e passage au col de la Croix-de-Fer : précédents en 1947 (Fermo Camellini), 1948 (Gino Bartali), 1952 (Fausto Coppi), 1956 (René Marigil), 1961 (Guy Ignolin), 1963 (Claude Mattio), 1966 (Joaquim Galera), 1986 (Bernard Hinault), 1989 (Gert-Jan Theunisse), 1992 (Eric Boyer), 1995 (Richard Virenque), 1998 (Rodolfo Massi), 1999 (Stéphane Heulot), 2006 (Michael Rasmussen), 2008 (Peter Velits), 2012 (Fredrik Kessiakoff), 2015 (Pierre Rolland), 2015 (Alexandre Geniez)




30e passage au col du Télégraphe : derniers en 1987 (Thierry Claveyrolat), 1989 (Franco Vona), 1993 (Thierry Claveyrolat), 1998 (Rodolfo Massi), 1999 (Jose Luis Arrieta), 2002 (Michael Boogerd), 2003 (Pierrick Fedrigo), 2005 (Santiago Botero), 2007 (Mikel Astarloza), 2011 (Gorka Izagirre)

33e passage au col du Galibier : derniers en 1999 (Jose Luis Arrieta), 2000 (Pascal Hervé), 2002 (Santiago Botero), 2003 (Stefano Garzelli), 2005 (Alexandre Vinokourov), 2006 (Michael Rasmussen), 2007 (Mauricio Soler), 2008 (Stefan Schum ... Rémy Di Gregorio), 2011 (Andy Schleck), 2011 (Andy Schleck)


6 ans sans Galibier ! Il était prévu il y a deux ans mais remplacé par la Croix-de-Fer à cause de l'état de la route.
Il récupère la place idéale, en fin de course, avec la Croix-de-Fer avant pour user. Seul bémol, risque qu'on se réserve pour l'Izoard du lendemain.


Jean-Paul ?
L'enchainement Croix-de-Fer / Télégraphe / Galibier (dans cet ordre, car on a aussi des enchaînement Galibier / Croix-de-Fer / Alpe-d'Huez) a bien sûr déjà été fait dans le Tour.

Première fois en 1947, avec le Glandon avant, victoire d'étape pour Fermo Camellini, échappé depuis le pied de la Croix-de-Fer. Apo Lazaridès, a été en poursuite toute l'étape, il avait fini rejoint par Brambilla, qui montrait alors qu'il pouvait être meilleur que son équipier (et maillot jaune) Ronconi. Robic, le grand perdant de la journée, gagnera quand même ce Tour devant Brambilla.

En 1952, avec encore Montgenèvre et Sestrières derrière. :gnah: Les Français harcèlent Coppi dès la Croix-de-Fer, au bout d'un moment, ça le gave, il contre à 7 km du sommet du Galibier et arrive à Sestrières avec 7 minutes d'avance sur le deuxième, le deuxième au général est alors à 20 minutes (et les organisateurs doublent la prime pour le 2e à Paris).
Jean Robic est encore le perdant du tour, il crève dans la descente de Montgenèvre, regonfle à la pompe plutôt que de changer de pneu et n'a pas de voiture d'assistance (elle suivait le français le mieux classé au départ, mais complètement largué dans l'étape, puis est tombée en panne d'essence en voulant revenir sur la tête de la course).

En 1966, le maillot jaune Kunde va s'effondrer dans le Galibier, notamment par l'attaque dans la descente de la Croix-de-Fer de son équipier Tom Simpson. Celui-ci est rejoint dans le Télégraphe par Julio Jimenez, vainqueur en solitaire de l'étape (chute de Simpson dans la descente du Galibier).
Dans le Galibier, Anquetil et Poulidor sortent du groupe des favoris. Dans la descente, nos duettistes perdent du temps, Anquetil ne veut pas rouler derrière son équipier Jimenez et son équipier Aimar est dans le groupe qui suit (tout est bon pour faire chier Poulidor, quoi).
Jan Janssen prend le maillot jaune, mais Aimar est en embuscade et gagnera à la fin.

Dernière fois en 1998. La Croix-de-Fer est montée tranquille, une échapée (avec notamment Massi et Rinero) part dans le brouillard et dans la descente.
Mais c'est dans la Galibier que la légend d'écrit, avec une attaque fracassante de Pantani qui creuse très vite l'écart et rattrape tous les échappés.
Derrière, Ullrich panique, tétanisé par le froid, oubliant de s'alimenter, il ne parvient pas à combler l'écart dans la descente et crève au pied des Deux-Alpes. Il finit à l'agonie, n'arrivant plus à suivre ses équipiers Riis et Bölts.
Pantani a éparpillé tout le monde façon puzzle : Massi et Escartin finissent 2 minutes après, Rinero à 3, Julich à 5'43, Ullrich à 9 minutes. Au général, il prend le maillot jaune avec 4 minutes d'avance sur Julich et Escartin.

Bref, c'est un enchaînement intéressant.




Jeudi 20 juillet, 18e étape : Briançon - Izoard






1ère arrivée au col de l'Izoard



21e passage au col de Vas : derniers en 1964 (Julio Jimenez), 1965 (Cees Haast), 1967 (Georges Chappe), 1969 (Gabriel Mascaro), 1972 (Raymond Delisle), 1975 (Joop Zoetemelk), 1986 (Eduardo Chozas), 1989 (Bruno Cornillet), 1993 (Davide Cassani), 2000 (Jens Heppner)



25e passage au col de l'Izoard : derniers en 1975 (Bernard Thévenet), 1976 (Lucien Van Impe), 1986 (Eduardo Chozas), 1989 (Pascal Richard), 1993 (Claudio Chiappucci), 2000 (Santiago Botero), 2003 (Aitor Garmendia), 2006 (Stefano Garzelli), 2011 (Maxim Iglinskiy), 2014 (Joaquim Rodriguez)


On termine la montagne avec une grosse boucle depuis Briançon et la mise à l'honneur de l'Izoard, col mythique mais assez peu utilisé.



Jean-Paul ?
C'est la 16e fois qu'on enchaîne Vars et Izoard (1947, 1948, 1949, 1950, 1951, 1953, 1960, 1962, 1965, 1972, 1975, 1986, 1989, 1993 et 2000), souvent dans cet ordre et avec Allos pour commencer.
C'est donc à la fois un classique, mais du vintage.

En 1993, c'était Izoard puis Vars puis Bonette puis Isola 2000 :gnah:, donc pas vraiment comparable à cette étape.

En 2000, c'est la trilogie classique, avec un festival Botero qui gagne l'étape et s'assure le maillot à pois (ça n'avait pas bougé dans les favoris).

Si on se concentre sur l'Izoard seul, c'est là que Pantani avait ressuscité sur le Giro 2000, où il avait porté son coéquipier Garzelli vers la victoire.

C'est aussi là qu'Andy Schleck avait porté son attaque dans l'étape du Galibier. En fait, ce Tour, c'est un hommage posthume à Andy et Pantani.



Vendredi 21 juillet, 19e étape : Embrun - Salon-de-Provence






1ère arrivée à Salon-de-Provence

Une étape tranquille pour terminer.



Jean-Paul ?
Salon-de-Provence a déjà été présente à sa manière sur le Tour, puisque la Patrouille de France, basée ici, a déjà survolé le peloton (notamment pour l'arrivée à Paris).



Samedi 22 juillet, 20e étape : Marseille - Marseille (ITT)






15e arrivée à Marseille : précédentes en 1947 (Edouard Fachleitner), 1948 (Raymond Impanis), 1949 (Jean Goldschmit), 1951 (Fiorenzo Magni), 1953 (Maurice Quentin), 1955 (Lucien Lazaridès), 1957 (Jean Stablinski), 1967 (Raymond Riotte), 1971 (Luciano Armani), 1989 (Vincent Barteau), 1993 (Fabio Roscioli), 2003 (Jakob Piil), 2007 (Cédric Vasseur), 2009 (Mark Cavendish), 2013 (Mark Cavendish)

Instant décisif que ce chrono, relativement court (quasiment pas de chrono cette année encore, donc) mais qui permet de régler les dernières places à coup de secondes.
La principale difficulté est la nuit à l'hôtel, où il faudra veiller à ne pas se faire voler les montures pendant la nuit (spécialité des courses en PACA).


Jean-Paul ?
Le tracé est bien sûr très touristique, avec départ et arrivée à l'Orange Vélodrome (départ côté Ganay, arrivée côté Jean Bouin), passage du Pharo, au MuCEM et à Notre-Dame de la Garde.




Dimanche 24 juillet, 21e étape : Chantilly - Paris Champs-Elysées






44e arrivée aux Champs-Elysées : précédentes en 1975 (Walter Godefroot), 1976 (Gerben Karstens), 1977 (Alain Meslet), 1978 (Gerrie Knetemann), 1979 (Bernard Hinault), 1980 (Pol Verschuere), 1981 (Freddy Maertens), 1982 (Bernard Hinault), 1983 (Gilbert Glaus), 1984 (Eric Vanderaerden), 1985 (Rudy Matthijs), 1986 (Guido Bontempi), 1987 (Jeff Pierce), 1988 (Jean-Paul van Poppel), 1989 (Greg LeMond ITT), 1990 (johan Museeuw), 1991 (Dmitri Konyshev), 1992 (Olaf Ludwig), 1993 (Djamolidine Abdoujaparov), 1994 (Eddy Seigneur), 1995 (Djamolidine Abdoujaparov), 1996 (Fabio Baldato), 1997 (Nicola Minali), 1998 (Tom Steels), 1999 (Robbie McEwen), 2000 (Stefano Zanini), 2001 (Jan Svorada), 2002 (Robbie McEwen), 2003 (Bradley McGee ITT), 2003 (Jean-Patrick Nazon), 2004 (Tom Boonen), 2005 (Alexandre Vinokourov), 2006 (Thor Hushovd), 2007 (Daniele Bennati), 2008 (Gert Steegmans), 2009 (Mark Cavendish), 2010 (Mark Cavendish), 2011 (Mark Cavendish), 2012 (Mark Cavendish), 2013 (Marcel Kittel), 2014 (Marcel Kittel), 2015 (André Greipel), 2016 (André Greipel)

L'arrivée à Paris, appréciée des coureurs (pouvoir courir dans un tel cadre), des spectateurs (avec des allures de 2e défilé du 14 juillet) et des téléspectateurs du Tour (pour les vues aériennes de Paris). En fait, y a que les fans qui regrettent cette étape pour rien (encore que, depuis le traumatisme de 1989, une étape pépère pour faire le bilan, c'est bien aussi).



Jean-Paul ?
Départ à Montgeron, lieu du premier départ en 1903 (y a une sculpture moche sur le rond-point moche où ça a eu lieu).
Le parcours essonnien assez bizarre, alors qu'on pouvait suivre le RER D. Même l'entrée dans Paris change un peu, avec le passage par les Invalides et surtout la traversée de la nef du Grand Palais.
Toujours pas Montmartre. :-|





Et voilà ! :roses:


_________________
You'll never craint degun

— Pourriez-vous être vigilent sur l’orthographe ?!


Dernière édition par Lo de Mars le 09 Juil 2017 11:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:54    Sujet du message: Répondre en citant

(je vais tout remettre ici, du coup)

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 1





L'étape du jour :
1. Thomas
2. Küng à 0'05
3. Kiryienka à 0'07
4. T. Martin à 0'08
5. Trentin à 0'10
6. Froome à 0'12
7. Van Emden à 0'15
8. Kwiatkowski à 0'15
9. Kittel à 0'16
10. Boasson Hagen à 0'16
16. Matthews à 0'20
17. Latour à 0'25
18. P. Sagan à 0'25
22. Gesink à 0'31
29. Yates à 0'37
33. Buchmann à 0'40
49. Porte à 0'47
52. Pantano à 0'48
53. Quintana à 0'48
54. Majka à 0'49
55. Talansky à 0'49
57. D. Martin à 0'49
60. Pinot à 0'50
63. Bardet à 0'51
66. Aru à 0'52
68. Contador à 0'54
70. Fuglsang à 0'54
78. Kreuziger à 0'56
81. Barguil à 0'59
95. Uran à 1'03
102. Landa à 1'08
104. Frank à 1'09
105. Sepulveda à 1'09
107. Pauwels à 1'10
113. Meintjes à 1'12
116. Chaves à 1'13
124. Rolland à 1'16
125. Henao à 1'16
128. Brambilla à 1'16
132. Mollema à 1'18
133. Nieve à 1'20
167. G. Martin à 1'42

Prologue urbain et pluvieux, c'est forcément la loterie. Faut éviter quand il pleut, faut pas glisser sur les bandes blanches ou les traces d'huile et faut pas que le ventourne tourne, mais en même temps, faut s'accrocher les bollocks et prendre les risques qu'il faut pour ne pas perdre 30 secondes / 1 minute qu'il faudra reprendre ensuite.

A ce petit jeu, c'est le gallois de la Sky, Thomas, qui gagne. Venu de la piste (pratiqué jusqu'à 2012) en faisant quelques incursions sur route (dont une avant-dernière place sur le Tour), fidèle équipier qui devait avoir récompense de ses progrès en étant leader sur le Giro (abandon au bout d'une semaine à cause d'une moto mal garée).

Avec le bourrin Kiryineka, le passe-partout Kwiatkowski et Froome qu'on ne présente plus, c'est toute la Sky qui a bien marché. Les inspecteurs Clouseau du net ont déjà mis la main sur la raison : une nouvelle combinaison qui améliore l'aérodynamisme (et on épluche le règlement pour savoir si c'est légal).

Niveau favoris (de l'étape ou du général), on remarque déjà des tatas qui freinent dans les virages (Porte, Contador ...), des grenouilles qui ont senti la météo pour partir au bon moment (Pinot, Bardet) et le lot de chutes (Roglic, Izagirre, Gallopin, Valverde ...).

Enfin, la journée de France TV (déjà pénible avec les affichages de chronos erronés et les difficultés à reconnaître les coureurs) s'est terminée avec l'émission d'après-étape, bien plus proche de Village Départ que du Vélo Club. Petit regret avec la partie musicale : Marina Kaye, ce n'est pas du niveau de Daniel Guichard ou du Collectif Métissé, à corriger. Et manque une recette à base de saucisse, aussi.




Mayoyaune :
Ce soir :
cf. l'étape, tout y est dit, y compris la Boardman de Valverde, contraint à l'abandon (et probablement saison terminée, voire pire). C'est dommage, il était dans la forme de sa vie (et je l'avais pris à un fantasy game, j'aurais dû lui préférer Betancur :x).


CHUTE ! CHUTE DE VALVERDE !




Maillot vert :
Ce soir :
1. Thomas 20
2. Küng 17
3. Kiryienka 15
4. T. Martin 13
5. Trentin 11
6. Froome 10
7. Van Emden 9
8. Kwiatkowski 8
9. Kittel 7
10. Boasson Hagen 6

Le classement n'est pas encore significatif, Kittel a quand même pris des points et d'autres (comme Sagan et Matthews) se sont placés à portée du prise du mayoyaune.
Le futur successeur d'Ourasi a d'ailleurs déjà enrichi sa légende.




Maillot à pois :
Ce soir :
Tout le monde à 0 ! :roses:




Maillot blanc :
Ce soir :
1. Küng
2. Latour à 0'20
3. Lutsenko à 0'24
4. Roosen à 0'29
5. Yates à 0'32
6. Buchmann à 0'35
7. Sütterlin à 0'36
8. Teunissen à 0'36
9. Politt à 0'36
10. Howson à 0'38

Le jeunot Küng a été digne de Maître Cancellara, partant dans le déluge, il n'était pas loin de prendre la tunique jaune (du coup, il porte le vert et Latour le blanc ou Kiryienka prendra le vert ? :mefiant15:).
Pour le général, l'autre Yates pour succéder à son frère et Meintjes seront les favoris, avec Latour et Buchmann en outsider (mais ils sont seulement équipiers de Bardet et Majka).



Dossards jaunes :
Ce soir :
1. Sky
2. Quick Step à 0'37
3. Sunweb à 0'58
4. Lotto-Jumbo à 1'01
5. Katusha à 1'01
6. BMC à 1'07
7. Movistar à 1'08
8. Bora à 1'19
9. Orica à 1'19
10. Astana à 1'19

L'abandon de Valverde est un coup dur pour Movistar. D'abord, il pouvait aider Quintana à harceler les Sky (il était très offensif sur le Dauphiné) et puis, il été un atout inestimable pour le classement par équipes.
Cela dit, c'est quand Fränk a abandonné en début de Tour qu'Andy a enfin gagné. :siffle:



Lanterne rouge :
Ce soir :
1. Gallopin
2. Durbridge à 0'02
3. Atapuma à 0'37
4. Bouhanni à 0'40
5. Mate à 0'50
6. Kiserlovski à 0'50
7. Zabel à 0'51
8. Curvers à 0'51
9. Hansen à 1'04
10. Durasek à 1'06

C'est déjà fini pour Valverde et Izagirre (qui suivait Valverde et s'est probablement vautré à cause des secours, Chavanel a failli se prendre l'ambulance qui soignait Izagirre, d'ailleurs :gnah:).
Gallopin et Durbridge ont su tomber plus intelligemment, l'école Bouhanni de l'ultra-prudence a été dominée.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce soir :
1. Latour
2. Chavanel à 0'23
3. Démare à 0'24
4. Pinot à 0'25
5. Sicard à 0'25
6. Bardet à 0'26
7. Calméjane à 0'28
8. Barguil à 0'34
9. Molard à 0'34
10. Périchon à 0'34

Pour le général, cette année, ce n'est pas la joie : Pinot, Barguil et Rolland devraient jouer seulement les étapes, ça ne nous laisse que Bardet.
Latour a été le seul à bien figurer dans ce chrono et ce, alors qu'il partait sous les trombes de flotte. Il ira loin, ce petit, faudra juste éviter les jeux de mots foireux (et enfin corriger ce prénom, le site officiel du Tour l'appelle encore Pierre-Roger).



Demain :


De la flotte et du plat, ils vont apprécier l'Allemagne.
Bagarre en début d'étape pour l'échappée et les premiers pois, puis sieste jusqu'à 16H30 pour la fin d'étape (l'autre côte, le sprint final, mais aussi les petits changements de route qui peuvent surprendre avec le vent d'ouest annoncé).


_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:54    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 2


_ Monsieur Kittel, pour qui était l'étape aujourd'hui ?



L'étape du jour :
1. Kittel
2. Démare
3. Greipel
4. Cavendish
5. Groenewegen
6. Colbrelli
7. Swift
8. Bouhanni
9. Matthews
10. P. Sagan

Comme prévu, on s'est fait chier.
Echapée publicitaire partie très tôt et sans vraie baston : Boudat, Pichon, Phinney et Offredo, soit 3 des 4 équipes invitées (l'autre, Cofidis, ayant tout joué sur le sprint).
D'abord, on a quelques équipes qui verrouillent le sprint, puis tout le monde se persuade que ça arrivera au sprint et prend un sprinteur avec des équipiers et à la fin, à part quelques péquenots, c'est une procession, une chasse et un sprint, admis par tous. :dodo:

Petite animation avec une grosse gamelle dans un virage avec séparateur central, exploit de Contador qui ne tombe pas, au contraire de Froome et Bardet qui s'offrent une petite dégustation de bitume.


Admirez la chorégraphie :


Le sprint massif est assez bordélique (pas de train qui étire le peloton) mais toutes les gros sont là et Kittel sort vainqueur de la mêlée, devant Démare et l'autre teuton.




Mayoyaune :
Ce matin :
1. Thomas
2. Küng à 0'05
3. Kiryienka à 0'07
4. T. Martin à 0'08
5. Trentin à 0'10
6. Froome à 0'12
7. Van Emden à 0'15
8. Kwiatkowski à 0'15
9. Kittel à 0'16
10. Boasson Hagen à 0'16

Ce soir :
1. Thomas
2. Küng à 0'05
3. Kittel à 0'06
4. Kiryienka à 0'07
5. Trentin à 0'10
6. Froome à 0'12
7. Van Emden à 0'15
8. Kwiatkowski à 0'15
9. Boasson Hagen à 0'16
10. Arndt à 0'16

Les bonifs pour Kittel et Martin distancé dans la grosse chute, et c'est tout.
Côté favoris, à voir si Froome et Bardet ont été particulièrement touché ou non. A noter que même ceux qui annonçaient jouer les étapes sont arrivés avec le peloton, alors que la fin en patinoire aurait dû inciter à finir pépère.
Y en a qui bluffent, sûr. :mechant4:



Maillot vert :
Ce matin :
1. Thomas 20
2. Küng 17
3. Kiryienka 15
4. T. Martin 13
5. Trentin 11
6. Froome 10
7. Van Emden 9
8. Kwiatkowski 8
9. Kittel 7
10. Boasson Hagen 6

Ce soir :
1. Kittel 63
2. Démare 38
3. Greipel 25
4. Colbrelli 24
5. Cavendish 22
6. Phinney 21
7. Thomas 20
8. Boudat 20
9. Küng 17
10. Matthews 17


Sprint intermédiaire disputé assis tellement la flotte rendait la route glissante, et le final a été un chapharnaüm sans train qui s'impose, donc allons-y mollo dans les avis définitifs.
D'ailleurs, le premier est gagné (dans le peloton) par Kristoff devant Colbrelli et Matthews, alors que le deuxième est pour Kittel, devant Démare et Greipel.




Maillot à pois :
Ce matin :
Tout le monde à 0 ! :roses:

Ce soir :
1. Phinney 2

Les deux premières côtes ont été disputées par les échappées, et c'est le rouleur américain qui l'emporte.
Belle récompense pour lui, vu comme un grand espoir rouleur-flandrien, qui avait gagné le prologue sur le Giro au Danemark (oui, c'est normal) et a eu une grave blessure qui l'a longtemps écarté des routes.


_ Et pour fêter ça, je vais me bourrer la gueule à la bière au concombre en me gavant de tofu.



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Küng
2. Latour à 0'20
3. Lutsenko à 0'24
4. Roosen à 0'29
5. Yates à 0'32
6. Buchmann à 0'35
7. Sütterlin à 0'36
8. Teunissen à 0'36
9. Politt à 0'36
10. Howson à 0'38

Ce soir :
1. Küng
2. Latour à 0'20
3. Lutsenko à 0'24
4. Roosen à 0'29
5. Yates à 0'32
6. Buchmann à 0'35
7. Sütterlin à 0'36
8. Teunissen à 0'36
9. Politt à 0'36
10. Howson à 0'38


RAS.



Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. Quick Step à 0'37
3. Sunweb à 0'58
4. Lotto-Jumbo à 1'01
5. Katusha à 1'01
6. BMC à 1'07
7. Movistar à 1'08
8. Bora à 1'19
9. Orica à 1'19
10. Astana à 1'19

Ce soir :
1. Sky
2. Quick Step à 0'37
3. Sunweb à 0'58
4. Lotto-Jumbo à 1'01
5. Katusha à 1'01
6. BMC à 1'07
7. Movistar à 1'08
8. Bora à 1'19
9. Orica à 1'19
10. Astana à 1'19


RAS.



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Gallopin
2. Durbridge à 0'02
3. Atapuma à 0'37
4. Bouhanni à 0'40
5. Mate à 0'50
6. Kiserlovski à 0'50
7. Zabel à 0'51
8. Curvers à 0'51
9. Hansen à 1'04
10. Durasek à 1'06

Ce soir :
1. Leezer
2. Hollenstein à 0'44
3. Rowe à 1'01
4. Delage à 5'30
5. Haller à 5'31
6. Claeys à 5'37
7. Bono à 5'40
8. Domont à 5'44
9. Lammertink à 5'57
10. Lemoine à 5'59


Un troisième abandon avec Durbridge, et surtout une grosse chute qui permet à certains de prendre de l'avance et même, pour les plus veinards, de s'améliorer le physique.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Latour
2. Chavanel à 0'23
3. Démare à 0'24
4. Pinot à 0'25
5. Sicard à 0'25
6. Bardet à 0'26
7. Calméjane à 0'28
8. Barguil à 0'34
9. Molard à 0'34
10. Périchon à 0'34

Ce soir :
1. Latour
2. Démare à 0'18
3. Chavanel à 0'23
4. Pinot à 0'25
5. Sicard à 0'25
6. Bardet à 0'26
7. Calméjane à 0'28
8. Barguil à 0'34
9. Molard à 0'34
10. Périchon à 0'34


RAS, à part quelques bonifs pour Démare.



Demain :


Pas de pluie (a priori) et vent toujours limité, la sieste est envisageable.
La fin d'étape et notamment la côte finale devraient constituer l'intégralité de l'intérêt de l'étape.


_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:55    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 3


Et pour la prochaine édition du concours de sportifs, je peux même me mettre au surf !


Mais je peux faire le ski, aussi.



L'étape du jour :
1. P. Sagan
2. Matthews
3. D. Martin
4. Van Avermaet
5. Bettiol à 0'02
6. Démare
7. Fuglsang
8. Thomas
9. Froome
10. Majka
11. Quintana
12. Bardet
14. Porte
17. Aru
18. Contador
19. Uran
20. Chaves
21. Latour
24. Meintjes
25. Kreuziger
26. Landa
28. Buchmann
31. Vuillermoz à 0'10
34. Yates
35. Henao
36. Pauwels
37. Frank
40. Barguil à 0'15
44. Bennett à 0'20
48. Talansky à 0'25
57. Küng à 0'35
59. Nieve
114. Mollema à 2'36
145. Atapuma à 3'02
150. Pinot à 3'07
154. Gesink à 3'16
169. Rolland à 3'53
170. Brambilla à 3'58

Finalement, on a bien eu la sieste attendue avant le final. Un peu de bagarre en début d'étape pour l'échappée, où finalement 6 coureurs s'extraient du peloton (Hansen, Politt, Hardy, Sicard, Brown et Backaert, encore Fortuneo, Direct Energie, Cannondale et Wanty représentés).

L'écart ne monte pas bien haut, les équipiers des puncheurs le maintienne assez bas, trop bas même, puisque De Gendt, Calméjane et Périchon reviennent sur le groupe de tête.

Tout le monde est logiquement revu avant la côte finale, où certains se relèvent mais la plupart des favoris s'accrochent à l'avant, avec même une belle accélération en bourrin de Porte qui fait souffrir Contador dans sa roue.

Sagan revient assis sur Porte, regarde derrière, se fait un café, engrosse une cinquantaine de spectatrices en transe, lance son sprint, déchausse, remet sa chaussure, se fait les ongles, cueille quelques champignons et gagne l'étape.
OKLM, comme disent les jeunes.

Le classement montre que même une pitite côte peut être sélective, on trouve les favoris haut placés, aux côtés des puncheurs (et un Démare qui a réussi à suivre :clapclap:).

A noter que, sans doute inspiré par le nom de la difficulté finale, Carlos Betancur a fini avec les meilleurs au sommet de la côte des Religieuses. Le remplaçant de Valverde est tout trouvé !



Mayoyaune :
Ce matin :
1. Thomas
2. Küng à 0'05
3. Kittel à 0'06
4. Kiryienka à 0'07
5. Trentin à 0'10
6. Froome à 0'12
7. Van Emden à 0'15
8. Kwiatkowski à 0'15
9. Boasson Hagen à 0'16
10. Arndt à 0'16

Ce soir :
1. Thomas
2. Froome à 0'12
3. Matthews à 0'12
4. P. Sagan à 0'13
5. Boasson Hagen à 0'16
6. Latour à 0'25
7. Gilbert à 0'30
8. Kwiatkowski à 0'32
9. Wellens à 0'32
10. Arndt à 0'34

Quasiment tout le monde était dans le premier groupe ou n'a perdu quelques secondes.
Rolland, Pinot et Gesink vont pouvoir aller dans les échappés, peut-être même dès mercredi.
Thomas devrait aborder la Planche des Bonnes Meufs avec le paletot jaune, à voir s'il se mettra vraiment au service de Froome.


_ Un conseil : faites gaffe à ceux qui sont censés être à votre service, on ne sait jamais.



Maillot vert :
Ce matin :
1. Kittel 63
2. Démare 38
3. Greipel 25
4. Colbrelli 24
5. Cavendish 22
6. Phinney 21
7. Thomas 20
8. Boudat 20
9. Küng 17
10. Matthews 17

Ce soir :
1. Kittel 66
2. Démare 57
3. P. Sagan 50
4. Matthews 44
5. Colbrelli 32
6. Thomas 31
7. Cavendish 31
8. Greipel 30
9. D. Martin 22
10. Swift 22

Il n'y avait plus beaucoup de points en jeu à l'intermédiaire, gagné par Cavendish devant Colbrelli et Swift.
Sagan se replace avec sa victoire, il y a beaucoup d'étapes pour purs sprinteurs cette année, donc vaut mieux scorer à chaque occasion. :enaccord6:
A la régularité, Démare est 2e, c'est bieng.



Maillot à pois :
Ce matin :
1. Phinney 2

Ce soir :
1. Brown 3
2. P. Sagan 2
3. Phinney 2
4. Politt 2
5. Calméjane 1
6. Matthews 1

En se mettant dans l'échappée du jour (qui n'était pas la bonne échappée), Brown a maintenu le maillot à pois chez Cannondale (qui court vraiment comme une Continental Pro française).



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Küng
2. Latour à 0'20
3. Lutsenko à 0'24
4. Roosen à 0'29
5. Yates à 0'32
6. Buchmann à 0'35
7. Sütterlin à 0'36
8. Teunissen à 0'36
9. Politt à 0'36
10. Howson à 0'38

Ce soir :
1. Latour
2. Lutsenko à 0'12
3. Küng à 0'13
4. Buchmann à 0'15
5. Yates à 0'20
6. Bettiol à 0'27
7. Meintjes à 0'47
8. Benoot à 0'50
9. G. Martin à 1'17
10. Valgren à 1'33

Küng a coincé dans la côte, Latour peut aller visiter le podium [Bakelants](et ses hôtesses)[/Irizar].




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. Quick Step à 0'37
3. Sunweb à 0'58
4. Lotto-Jumbo à 1'01
5. Katusha à 1'01
6. BMC à 1'07
7. Movistar à 1'08
8. Bora à 1'19
9. Orica à 1'19
10. Astana à 1'19

Ce soir :
1. Sky
2. Quick Step à 1'01
3. Movistar à 1'16
4. Bora à 1'17
5. Sunweb à 1'27
6. Astana à 1'27
7. Orica à 1'27
8. BMC à 1'28
9. Cannondale à 1'39
10. AG2R à 2'07

L'avantage de la domination Sky, c'est que ça leur procure des casques jaunes et donc qu'on peut les distinguer des Trek (ils étaient tous en noir, et maintenant, ils sont tous passés au blanc :gnah:).



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Leezer
2. Hollenstein à 0'44
3. Rowe à 1'01
4. Delage à 5'30
5. Haller à 5'31
6. Claeys à 5'37
7. Bono à 5'40
8. Domont à 5'44
9. Lammertink à 5'57
10. Lemoine à 5'59

Ce soir :
1. Le Gac
2. Leezer à 1'02
3. Rowe à 7'38
4. Hollenstein à 7'48
5. Haller à 10'19
6. Domont à 12'00
7. Delage à 12'11
8. Lemoine à 12'23
9. Hansen à 12'31
10. Vermote à 12'49

Au prix d'un sacré numéro, Le Gac prend la tête, il a mis 10 minutes à tout le monde ! :clapclap:
C'est resté calme niveau chute, le bon plan était l'échappée-boomerang, art bien maîtrisé par Hansen.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Latour
2. Démare à 0'18
3. Chavanel à 0'23
4. Pinot à 0'25
5. Sicard à 0'25
6. Bardet à 0'26
7. Calméjane à 0'28
8. Barguil à 0'34
9. Molard à 0'34
10. Périchon à 0'34

Ce soir :
1. Latour
2. Démare à 0'18
3. Bardet à 0'26
4. Chavanel à 0'40
5. Molard à 0'42
6. Vuillermoz à 0'45
7. Barguil à 0'47
8. Bouet à 1'02
9. G. Martin à 1'17
10. Feillu à 1'18

La belle prestation de Démare (décidément en grande forme) est la grande satisfaction du jour, avec les bonnes places de Latour et Martin.
Et confirmation que Rolland et Pinot seront loin, faut pas que Bardet abandonne, sinon on finit à poil.



Demain :


Là, c'est vraiment du soporifique, plat, soleil et pas de vent.
Les plus hardcores enchaîneront avec Village Arrivée (aujourd'hui, les invités étaient Keen'V et un champion local de pêche à la bière).


_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 4


_ Victoire française sur le Tour ! Champagne ! :winner:



L'étape du jour :
1. Démare
2. Kristoff
3. Greipel
4. Bouhanni
5. Petit
6. Roelandts
7. Matthews
8. Mori
9. Benoot
10. Stybar

Toute la beauté du cyclisme ... une étape consternante d'inintérêt et d'un coup, un dernier kilomètre qui lance tout le monde pour la soirée (voire demain matin).

Un fou parti seul a fait toute l'étape en échappée, il s'appelle Guillaume Van Keisbulck et nous permet de savoir que Wanty et Groupe Gobert font dans la construction, les chantiers ...

Et puis, il y a le dernier kilomètre devenu tout fou fou par la grâce d'un homme, décidément paré de toutes les vertus :

_ AZZUFU ! :rockongnah:

D'abord, il essaye de s'insérer dans le train FDJ, mais choisit les deux italiens (qui, fidèles aux gènes de leur race[/Furlan], s'effondrent au premier contact), comme le montre la palette suivante : https://twitter.com/LeGruppetto/status/882283504150695936/photo/1

Kittel est retardé par cette chute, qui envoit Thomas à terre. Devant, même si c'est en comité restreint, c'est encore un gros bordel, Greipel change de trajectoire et bouscule Bouhanni, Kristoff lance le sprint avec une vitalité de morse catatonique, Démare balance de gauche à droite plus vite qu'un député PS macronien, Bouhanni freine brusquement pour éviter la gamelle des deux français, Sagan ferme la porte à Cavendish qui essaye de la forcer, Sagan claque la porte sur les doigts du mannois qui se les pince très fort.



_ J'ai la priorité, connard !
_ Et moi, je te dis que je tourne à droite !



Bref, Démare a gagné et avec lui, la France a gagné !
Premier vainqueur sur le Tour avec le maillot :france: depuis Voeckler en 2010, premier français porteur du maillot vert depuis Chavanel en 2010 et premier français a gagné un sprint massif sur le Tour depuis Casper en 2006.
Inévitablement, il faut voir la réaction de Marc Madiot : https://twitter.com/i/videos/tweet/882285911601545216

Sagan est logiquement déclassé, Démare est moins logiquement pas déclassé (mais si on fait le ménage, on vire aussi Greipel du classement pour avoir changé de ligne, Kristoff parce qu'il bloque tout le monde avec son cul, et Bouhanni par habitude, et un sprint massif avec victoire de Petit, ce n'est pas sérieux).
Pour le Slovaque, ça va même plus loin avec une exclusion du Tour, sévère pour le seul incident avec Cavendish (d'autant que c'est sur Cavendish), mais logique sur l'ensemble de son oeuvre (d'autant qu'il a déjà été limite plusieurs fois cette saison, y compris sur le Tour).


Allez, tous ensemble pour une danse hommage :
Tous devant Village Départ,
C'est la chenille d'Arnaud Démare
Attention à vous, les rageurs
Peto a le coude vengeur

Sors vainqueur de la pagaille
Après six heures où tu bailles
Et si le jury reste généreux
Sera en vert une semaine ou deux



Sinon, je m'étais essayé au Fantasy Tour de velogames.com, j'avais monté une équipe de folie avec Valverde, Talansky, Quintana, Latour, Sagan, Wellens, Benoot, Geschke et Barguil, et les deux sur lesquels je comptais le plus sont déjà dehors ! :winner:
Il va forcément arriver des bricoles aux 7 autres, ne soyez pas étonnés. :-|



Mayoyaune :
Ce matin :
1. Thomas
2. Froome à 0'12
3. Matthews à 0'12
4. P. Sagan à 0'13
5. Boasson Hagen à 0'16
6. Latour à 0'25
7. Gilbert à 0'30
8. Kwiatkowski à 0'32
9. Wellens à 0'32
10. Arndt à 0'34

Ce soir :
1. Thomas
2. Froome à 0'12
3. Matthews à 0'12
4. Boasson Hagen à 0'16
5. Latour à 0'25
6. Gilbert à 0'30
7. Kwiatkowski à 0'32
8. Wellens à 0'32
9. Démare à 0'33
10. Arndt à 0'34

RAS, juste que Thomas est encore tombé.
Première orgie de watt demain. :popo:



Maillot vert :
Ce matin :
1. Kittel 66
2. Démare 57
3. P. Sagan 50
4. Matthews 44
5. Colbrelli 32
6. Thomas 31
7. Cavendish 31
8. Greipel 30
9. D. Martin 22
10. Swift 22

Ce soir :
1. Démare 124
2. Kittel 81
3. Matthews 66
4. Greipel 63
5. Kristoff 43
6. Colbrelli 38
7. Cavendish 38
8. Thomas 31
9. Swift 31
10. Bouhanni 28

Et d'un coup, il y a un regain d'intérêt pour le maillot vert ! :food:
Sans le cannibale du XXIe siècle, Démare est le favori, mais Matthews avec son profil de Sagan du pauvre (encore que Démare a passé la bosse hier) peut faire mal, et le duo teuton a encore les moyens de renverser la vapeur.

Puisqu'on parle d'exclusion de sprinteurs, quelques exemples.
D'abord, un cas sans exclusion, l'incident Ferrari-Cavendish du Giro 2012, où on est plus dans le cas de Démare.

Ledit Cavendish s'est taillé une solide réputation de connard, notamment pour son tacle sur Haussler au Tour de Suisse 2010, qui avait ruiné la saison de l'alors allemand. Il n'avait pourtant exclu que le lendemain, pour avoir fait un bras d'honneur aux journalistes en franchissant l'arrivée en tête.

Sur le Tour, on peut citer Renshaw qui fait le ménage et bloque l'adversaire de son leader (tiens, encore Cavendish) en 2010, où encore Tom Steels qui jette un bidon sur Moncassin en 1997.

Et pour finir sur un cas bien :gnah:, une autre étape du Tour 1997, où les deux échappés font un sprint tellement déguelasse qu'ils sont tous les deux déclassés et le vainqueur officiel de l'étape arrive dans un groupe plus loin.



Maillot à pois :
Ce matin :
1. Brown 3
2. P. Sagan 2
3. Phinney 2
4. Politt 2
5. Calméjane 1
6. Matthews 1

Ce soir :
1. Brown 3
2. Phinney 2
3. Politt 2
4. Calméjane 1
5. Van Keirsbulck 1
6. Matthews 1

Sagan sort du classement, GVB y rentre (fallait bien que son long solo serve à quelque chose).



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Latour
2. Lutsenko à 0'12
3. Küng à 0'13
4. Buchmann à 0'15
5. Yates à 0'20
6. Bettiol à 0'27
7. Meintjes à 0'47
8. Benoot à 0'50
9. G. Martin à 1'17
10. Valgren à 1'33

Ce soir :
1. Latour
2. Lutsenko à 0'12
3. Küng à 0'13
4. Buchmann à 0'15
5. Yates à 0'20
6. Bettiol à 0'27
7. Meintjes à 0'47
8. Benoot à 0'50
9. G. Martin à 1'17
10. Valgren à 1'33

RAS.



Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. Quick Step à 1'01
3. Movistar à 1'16
4. Bora à 1'17
5. Sunweb à 1'27
6. Astana à 1'27
7. Orica à 1'27
8. BMC à 1'28
9. Cannondale à 1'39
10. AG2R à 2'07

Ce soir :
1. Sky
2. Quick Step à 1'01
3. Movistar à 1'16
4. Bora à 1'17
5. Sunweb à 1'27
6. Astana à 1'27
7. Orica à 1'27
8. BMC à 1'28
9. Cannondale à 1'39
10. AG2R à 2'07

RAS.



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Leezer à 1'02
3. Rowe à 7'38
4. Hollenstein à 7'48
5. Haller à 10'19
6. Domont à 12'00
7. Delage à 12'11
8. Lemoine à 12'23
9. Hansen à 12'31
10. Vermote à 12'49

Ce soir :
1. Le Gac
2. Leezer à 6'24
3. Rowe à 9'03
4. Hollenstein à 10'55
5. Delage à 13'36
6. Domont à 13'52
7. Sagan à 14'35
8. Bono à 15'20
9. Haller à 15'41
10. Timmer à 16'46

Tiens, encore un Sagan ! :P
La FDJ est décidément en vue, avec un Le Gac qui accroit son avance. Mais il est jeune, peut-être est-il parti sur un rythme qu'il ne pourra pas tenir.

Officiellement, pas d'abandon aujourd'hui (mais des non partants demain), mais un exclu.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Latour
2. Démare à 0'18
3. Bardet à 0'26
4. Chavanel à 0'40
5. Molard à 0'42
6. Vuillermoz à 0'45
7. Barguil à 0'47
8. Bouet à 1'02
9. G. Martin à 1'17
10. Feillu à 1'18

Ce soir :
1. Latour
2. Démare à 0'08
3. Bardet à 0'26
4. Chavanel à 0'40
5. Molard à 0'42
6. Vuillermoz à 0'45
7. Barguil à 0'47
8. Bouet à 1'02
9. G. Martin à 1'17
10. Feillu à 1'18

RAS.



Demain :


Pure course de côte, météo idéale (soleil mais pas canicule).
Bref, vous pouvez prendre l'étape à 16H30 et admirez la lutte entre le train Sky et le rénégat de Tasmanie, ça va être épique. :popo:



_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 5


Un vainqueur d'étape s'est caché dans ce trio, sauras-tu le retrouver ?



L'étape du jour :
1. Aru
2. D. Martin à 0'16
3. Froome à 0'20
4. Porte
5. Bardet à 0'24
6. Yates à 0'26
7. Uran
8. Contador
9. Quintana à 0'34
10. Thomas à 0'40
11. Meintjes
12. Majka
13. Roche à 1'05
14. Bennett à 1'07
15. Landa
16. Fuglsang
17. Latour à 1'10
18. Pauwels
19. G. Martin à 1'13
21. Talansky
22. Buchmann à 1'17
23. Nieve
24. Henao à 1'36
27. Frank à 1'47
31. Chaves à 1'59
32. Mollema
34. Kreuziger à 2'13
37. Rolland à 2'24
52. Pinot à 4'11
57. Barguil à 4'40
91. Gesink à 9'59

L'échappée part dès les premiers kilomètres, avec Bakelants (probablement inspiré par le nom du lieu d'arrivée :gnah:), Delage, Boasson Hagen, Gilbert, de Gendt, Van Baarle et Périchon. Derrière, la BMC contrôle pour que l'étape (et les bonifs qui vont avec) se dispute entre les favoris.

Bakelants et Gilbert sont les derniers à être repris, au début de la dernière ascension menée par les Sky, avec le train-train habituel. Cela dit, ce n'est pas l'essoreuse, pas vraiment de largués (seulement ceux qui ne visaient pas le général), rien à voir avec 2012.

Une seule attaque, mais cinglante d'Aru, pour la plus grande joie de ses fervents supporters.

Derrière, Froome et Porte ont accéléré, avec les seuls Martin et Bardet capables de suivre (Contador, lâché sur la première accélération, n'a pas cherché à suivre et est resté à son rythme, ça change de ses explosions des dernières années :enaccord6:).

Devant, on se demande si Aru tourne ou Aru pète, mais le sarde tient bon et garde son avance jusqu'au bout, avec un Martin qui règle tout le monde (et ajoute une deuxième place à sa collection).

Pas beaucoup d'écarts, douze coureurs qui se tiennent, tout compte fait, l'étape n'a pas été aussi décisive qu'attendu. A noter qu'en 2014, c'était déjà un insulaire champion d'Italie d'Astana qui avait gagné, la suite du même ordre ?

Avec ce succès, Aru devient le 91e membre de ce club et a bien mérité un nouveau repas oléagineux (car le Sarde dîne à l'huile :aboveshock:). Bon, les italiens ont un Sarde et un Sicilien pour gagner les grandes courses, faut qu'on prospecte en Corse (encore qu'on n'était pas passé loin avec un martiniquais).



Mayoyaune :
Ce matin :
1. Thomas
2. Froome à 0'12
3. Matthews à 0'12
4. Boasson Hagen à 0'16
5. Latour à 0'25
6. Gilbert à 0'30
7. Kwiatkowski à 0'32
8. Wellens à 0'32
9. Démare à 0'33
10. Arndt à 0'34

Ce soir :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

4 Sky dans les 24 premiers, heureusement qu'ils ont l'air en petite forme. :gnah:
Thomas est déjà redevenu larbin de Froome mais a essayé de finir le mieux possible, le gros test pour lui sera dimanche.

Je pensais que ça ne bougerait pas entre la planche des bonnes meufs et les chatons, mais vu le niveau homogène et les qualités de puncheur d'Aru et Martin, ça pourrait bouger aussi à la station des rouquemoutes.

Sinon, beaucoup de conclusions définitives sur Froome pas serein, Porte décevant, Bardet au niveau des grands, Contador trop vieux, Quintana crâmé par le Giro et Luyat consternant, mais on arrivera rapidement aux conclusions contraires (sauf pour une).




Maillot vert :
Ce matin :
1. Démare 124
2. Kittel 81
3. Matthews 66
4. Greipel 63
5. Kristoff 43
6. Colbrelli 38
7. Cavendish 38
8. Thomas 31
9. Swift 31
10. Bouhanni 28

Ce soir :
1. Démare 127
2. Kittel 87
3. Matthews 73
4. Greipel 63
5. Kristoff 48
6. D. Martin 47
7. Froome 41
8. Colbrelli 40
9. Thomas 38
10. Boasson Hagen 32

Etape pas intéressante, alors revenons sur le débat du jour : qui est le plus fort entre l'hippopotame et l'orphelin ?

Championnat de France : Démare 2 - Bouhanni 1 (mais 2 sans l'attentat de Roux :siffle:)

Monument : Démare 1 - Bouhanni 0

Autres grandes classiques : Démare 1 - Bouhanni 0 (mais 1-1 sur la Vatenfalls Classic sans la disqualification très litigieuse de l'an dernier)

Maillot de Grand Tour : Démare 0 - Bouhanni 1 (Giro 2014)

Etapes de Grand Tour : Démare 1 - Bouhanni 5 (3 au Giro et 2 à la Vuelta)

Etapes de Courses d'une semaine : Démare 5 (1 Dauphiné, 2 Paris-Nice, 1 Eneco Tour, 1 Tour de Suisse) - Bouhanni 12 (3 Dauphiné, 3 Paris-Nice, 1 Eneco Tour, 3 Tour de Catalogne, 2 Tour de Beijing)

Verdict : Démare 10 - Bouhanni 19 (même si les victoires de Démare ont eu plus de retentissement médiatique)
Maintenant, libre aux représentants de la vraie gauche de dénigrer la Flèche des Vosges et de le comparer forcément avec un autre coureur originaire de Musulmanie. :mechant4:
De toute façon, on n'a rien fait de mieux depuis Claude Lamour à la Mutuelle de Seine-et-Marne. :endesaccord11:



Maillot à pois :
Ce matin :
1. Brown 3
2. Phinney 2
3. Politt 2
4. Calméjane 1
5. Van Keirsbulck 1
6. Matthews 1

Ce soir :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Phinney 2
8. Politt 2
9. Bardet 2
10. Calméjane 1

Première montée classée 1ère catégorie, on retrouve le même classement que pour l'étape.



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Latour
2. Lutsenko à 0'12
3. Küng à 0'13
4. Buchmann à 0'15
5. Yates à 0'20
6. Bettiol à 0'27
7. Meintjes à 0'47
8. Benoot à 0'50
9. G. Martin à 1'17
10. Valgren à 1'33

Ce soir :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. Gesbert à 5'03
10. McCarthy à 7'22

Le quatuor attendu se détache, avec la révélation Martin et le polyvalent Benoot derrière.
Non, la vraie question, c'est : quand le site officiel du Tour va corriger le prénom de Latour ?




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. Quick Step à 1'01
3. Movistar à 1'16
4. Bora à 1'17
5. Sunweb à 1'27
6. Astana à 1'27
7. Orica à 1'27
8. BMC à 1'28
9. Cannondale à 1'39
10. AG2R à 2'07

Ce soir :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

Heureusement que les Sky semblent moins fort. Blague à part, ils ont plus répartis les forces entre Tour et Vuelta (Froome ayant perdu l'an dernier à cause de la faiblesse de l'autre équipe), donc normal de les voir moins écraser la concurrence.
Fortuneo 10e, vous l'aurez tous dans le cul. :fish:



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Leezer à 6'24
3. Rowe à 9'03
4. Hollenstein à 10'55
5. Delage à 13'36
6. Domont à 13'52
7. Sagan à 14'35
8. Bono à 15'20
9. Haller à 15'41
10. Timmer à 16'46

Ce soir :
1. Le Gac
2. Leezer à 11'34
3. Rowe à 13'16
4. Delage à 14'16
5. Haller à 16'33
6. Hollenstein à 17'33
7. Sagan à 19'03
8. Selig à 19'08
9. Timmer à 21'28
10. Domont à 23'07

Nouvel exploit de Le Gac, en plus d'arriver avec un cuissard blanc propre malgré une gastro ! :clapclap:
Et y a encore un Sky, il veulent tout, ceux-là ! :x



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Latour
2. Démare à 0'08
3. Bardet à 0'26
4. Chavanel à 0'40
5. Molard à 0'42
6. Vuillermoz à 0'45
7. Barguil à 0'47
8. Bouet à 1'02
9. G. Martin à 1'17
10. Feillu à 1'18

Ce soir :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Calméjane à 3'37
9. Bouet à 4'35
10. Barguil à 4'37

La bonne note pour Bardet (qui a tenu le choc face à Porte et Fromme qui étaient pourtant sur leur terrain), Latour (quand même déjà au haut niveau, même si ça va être dur pour le blanc) et Martin (qui confirme les promesses).
Après, rideau, on ne joue plus rien ou alors sans en avoir les moyens.




Demain :


:dodo:



_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 07 Juil 2017 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 6


Le passage le plus passionnant de la journée [1] :

_ NE PARASOLEZ PAS A COTE DES COUREURS !



Pendant ce temps, Carlos Betancur a un petit creux.



L'étape du jour :
1. Kittel
2. Démare
3. Greipel
4. Kristoff
5. Bouhanni
6. Groenewegen
7. Matthews
8. McLay
9. Selig
10. Degenkolb

Echappée à trois pour arriver à Troyes : Quémeneur, Laengen et Backaert. Forcément, ils sont repris, et le sprint massif est réglé par Kittel (pour une étape qui quittait Vesoul, logique qu'il était chaud, Marcel) devant un Démare acrobatiquement passé le long des barrières.

Bref, pour trouver de l'animation, il faut un parasol dans le peloton ou un twitt-clash entre Guarnieri et Bouhanni.


Sinon, pour la dispute géographique :



Et Jean-Paul Olivier était très mal utilisé à la fin par France Télés, en ne l'utilisant que pour lire les argumentaires touristiques des bleds traversés, alors qu'avec un rôle libre sur le Giro chez l'Equipe, il pouvait à sa guise intervenir sur les lieux vraiment intéressants (il a surtout parlé de pinard, en fait), les faits historiques du cyclisme et même sur la course. Le vrai JPO, c'était et c'est toujours bien.

Fotorino était soporifique, mais est un vrai passionné et essayait de lancer des débats pour meubler et jouait avec le tempo de la course, c'était déjà ça.

Là, Ferrand, c'est juste de la merde, il ne connaît rien au vélo, mais niveau patrimoine, il se borne à dire "là, y a un château avec deux tours, c'est les trucs cylindriques sur les côtés" et avec des références historiques foireuses, une sorte de combo de l'inutilité.
Quand en plus, l'émission d'analyse d'après-étape est présentée par Laurent Luyat et ses questions people, assisté de Rodolphe "Copacabaaaaaaana" Gaudin, et dont l'invité vedette est Titoff ... euh ... Delphine Ernotte, rends la redevance !



Mayoyaune :
Ce matin :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

Ce soir :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

RAS.




Maillot vert :
Ce matin :
1. Démare 127
2. Kittel 87
3. Matthews 73
4. Greipel 63
5. Kristoff 48
6. D. Martin 47
7. Froome 41
8. Colbrelli 40
9. Thomas 38
10. Boasson Hagen 32

Ce soir :
1. Démare 170
2. Kittel 143
3. Matthews 96
4. Greipel 93
5. Kristoff 74
6. Colbrelli 49
7. D. Martin 47
8. Bouhanni 44
9. Froome 41
10. Swift 39

Démare gagne le sprint intermédiaire dans le peloton et finit 2e à l'arrivée, Kittel lui reprend quand même 13 points, comme quoi, c'est loin d'être terminé.





Maillot à pois :
Ce matin :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Phinney 2
8. Politt 2
9. Bardet 2
10. Calméjane 1

Ce soir :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Quemeneur 2
8. Phinney 2
9. Politt 2
10. Bardet 2

En plus de ses talents de grimpeurs, il est mélomane :amour1: (à moins que ce ne soit une référence à Madame Contador, mais cela ne nous regarde pas).




Maillot blanc :
Ce matin :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. Gesbert à 5'03
10. McCarthy à 7'22

Ce soir :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. McCarthy à 7'22
10. Gesbert à 7'29

RAS.




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

Ce soir :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

RAS.



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Leezer à 11'34
3. Rowe à 13'16
4. Delage à 14'16
5. Haller à 16'33
6. Hollenstein à 17'33
7. Sagan à 19'03
8. Selig à 19'08
9. Timmer à 21'28
10. Domont à 23'07

Ce soir :
1. Le Gac
2. Leezer à 15'09
3. Rowe à 15'47
4. Delage à 18'21
5. Haller à 21'30
6. Hollenstein à 21'38
7. Sagan à 24'00
8. Selig à 24'05
9. Timmer à 25'33
10. Venter à 26'19

Nouvelle victoire d'étape de Le Gac. Trop beau pour être vrai, tiendra pas.

Surveillons plutôt le spécialiste Leezer et les expérimentés Delage et Rowe, sans parler du 5e et sa motivation hors norme, car la passion l'habite, Haller (faut vraiment que je meuble, là).




Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Edet à 3'22
9. Calméjane à 3'37
10. Bouet à 4'35

Ce soir :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Edet à 3'22
9. Calméjane à 3'37
10. Bouet à 4'35

RAS.




Demain :


:dodo: (oui, même commentaire qu'hier ... il faut bien ces étapes pourries que les rousses soient excitantes)

Il fera chaud et beau et, sauf flatulences de Betancur, le vent sera modéré, donc pas la peine ce soir d'élaborer des plans à Troyes.


_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 08 Juil 2017 0:00    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 7








L'étape du jour :
1. Kittel
2. Boasson Hagen
3. Matthews
4. Kristoff
5. Degenkolb
6. Groenewegen
7. Selig
8. Bouhanni
9. Greipel
10. McLay

Bouet, Mori, Gene et Van Baarle s'échappent, dodo général, retour du peloton, nouvelle friction Démare-Bouhanni, et sprint massif emmené par les Dimension Data, qui lancent parfaitement leur sprinteur de rechange, mais Kittel, qui a lancé tard car il pensait que l'arrivée était plus loin (200 km tout plat et ils collent la ligne en sortie de virage :gnah:), revient fort.


Là, ça ne se voit pas forcément, mais il y a 0.3 ms d'écart, soit 6 mm.

Du coup, ma super blague comme quoi à Nuits-Saint-Georges, on peut boire une boisson à jeûn tombe à l'eau.
L'air de rien, 12e victoire d'étape pour Kittel, qui égale Cipollini, Zabel et McEwen.


Sinon, Carlos Betancur avait une petite soif :



Si au Tour de France, on a ça :


Alors, au Tour de Corée, ils ont ça :





Mayoyaune :
Ce matin :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

Ce soir :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

:dodo:




Maillot vert :
Ce matin :
1. Démare 170
2. Kittel 143
3. Matthews 96
4. Greipel 93
5. Kristoff 74
6. Colbrelli 49
7. D. Martin 47
8. Bouhanni 44
9. Froome 41
10. Swift 39

Ce soir :
1. Kittel 197
2. Démare 182
3. Matthews 123
4. Greipel 110
5. Kristoff 102
6. Boasson Hagen 66
7. Colbrelli 60
8. Bouhanni 54
9. D. Martin 47
10. Groenewegen 44

Démare est tombé malade, il est loin sur les deux sprints et Kittel a déjà repris la tête. Maintenant, on va voir qui va survivre au Jura (et notamment l'étape de dimanche).





Maillot à pois :
Ce matin :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Quemeneur 2
8. Phinney 2
9. Politt 2
10. Bardet 2

Ce soir :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Quemeneur 2
8. Phinney 2
9. Politt 2
10. Bardet 2

:dodo:



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. McCarthy à 7'22
10. Gesbert à 7'29

Ce soir :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. McCarthy à 7'22
10. Gesbert à 8'05

:dodo:




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

Ce soir :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

:dodo:



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Leezer à 15'09
3. Rowe à 15'47
4. Delage à 18'21
5. Haller à 21'30
6. Hollenstein à 21'38
7. Sagan à 24'00
8. Selig à 24'05
9. Timmer à 25'33
10. Venter à 26'19

Ce soir :
1. Le Gac
2. Leezer à 15'32
3. Rowe à 17'10
4. Delage à 18'52
5. Hollenstein à 21'41
6. Haller à 22'28
7. Sagan à 23'22
8. Timmer à 25'26
9. Selig à 25'28
10. Venter à 26'01

Le Cheng Ji breton a été plus discret, mais a encore grapillé un peu de temps. :enaccord6:



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Edet à 3'22
9. Calméjane à 3'37
10. Bouet à 4'35

Ce soir :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Edet à 3'22
9. Calméjane à 3'37
10. Barguil à 5'29

:dodo:




Demain :


Heureusement qu'il y avait Longwy et La Planche des Belles Filles (mais les deux en montée sèche), car là, on est revenu aux sinistres années 90, on a la nuque qui se rallonge, le survet qui se fluoifie, et l'enregistrement de la radio réussi au moment où ils passent 2 Unlimited (:dtc1: les majors, on est des pirates ! :rockon:).
Bref, on s'attend à voir un obscur grégario de la plaine tout déchirer en montagne (ouais, Valgren vainqueur du Tour, j'y crois).

L'ascension finale devrait être idéale pour Gallopin, qui a l'habitude de la grimper (mais est-il au top de sa forme après sa chute du premier jour ?).

L'intérêt numéro 1, c'est qu'on est enfin sur un terrain où les baroudeurs pourront s'exprimer. Une semaine de frustration, les sacs débordent de marchandise, ça risque d'asperger avant d'atteindre la Voie Sacrée. :sperm:

Le plat avant Arbois et la montée qui suit peuvent voir de la bagarre pour prendre l'échappée, mais les FDJ (si Démare va mieux) et Sunweb auraient intérêt à durcir jusqu'à Montrond pour faire le sprint intermédiaire sans Kittel.
Donc l'échappée, on peut aussi la voir partir ensuite. Bref, entre 12H30 et 13H30, ça peut clairement être animé, mouillez vous la nuque avant (comme disent les jeunes).

Et cette échappée, il y a du monde qui aura intérêt à la prendre : chasseurs d'étape et de pois, équipiers qui se préparent à un éventuel coup de folie dans la côte de Viry, et postulants au maillot jaune (ceux qui se sont arrachés à la Planche des Bonnes Meufs pour finir à moins de 5 minutes).

Côté favoris, par contre, ça risque d'attendre le lendemain, mais on devrait en voir tester les autres dans la montée finale (après tout, Aru ou Martin peuvent aussi aller prendre la peluche féline). Le final sans vraie descente peut donner des scénars sympas, pour peu qu'il n'y ait pas une équipe surreprésentée.

Risque de pluie et d'orages à partir de Chassal, ça risque de patiner dans la descente vers Saint-Claude (tremble, Contador !) et le choc thermique pourrait en surprendre plus d'un.



_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 08 Juil 2017 21:34    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 8



_ CALMEJANE ! AU SECOURS !



L'étape du jour :
1. Calméjane
2. Gesink à 0'37
3. G. Martin à 0'50
4. Roche
5. Kreuziger
6. Aru
7. Valgren
8. Majka
9. Brown
10. Hardy
11. Betancur
12. Meintjes
13. D. Martin
14. Buchmann
15. Landa
17. Porte
18. Froome
20. Quintana
21. Chaves
23. Latour
25. Fuglsang
27. Bardet
29. Yates
30. Contador
33. Thomas
34. Uran
36. Talansky
37. Nieve
38. Henao

Début d'étape en fanfare, beaucoup essayent de s'échapper sur le plat, ceux qui échouent ramènent le peloton, ça ne ralentit pas pendant 75 km avec le sprint intermédiaire au milieu.
Démare largué avec quelques-uns dès les premières montées, les Quick-Step et les Sunweb verrouillent le sprint, ces premiers lâchés ne réintégreront jamais le grupetto.

Finalement, un groupe arrive à sortir. Mais balèze, avec pas de loin de 50 coureurs et des grosses légumes dedans (Henao, Landa, Frank, Latour, Pauwels, Barguil, Ten Dam, Buchmann, Gesink, Van Avermaet, Ulissi, Chavanel, Talansky ...).

Enormément d'équipes représentées, avec beaucoup d'équipiers, ça peut rouler et prendre le large, et y en a dedans à qui il vaut mieux ne pas laisser l'occasion de faire une Pereiro, alors la Sky contrôle pour maintenir l'écart vers 2-3 minutes (histoire au moins de garder le jaune).
S'ils avaient des couilles, ils auraient pu ne pas rouler, laisser Landa et Henao prendre beaucoup d'avance et alors, soit BMC et Movistar font le travail pour réduire l'écart, soit ils ont deux coureurs en bonne place dans le coup fameux. Dommage.

Il y a trop de monde dans le groupe de tête, Barguil et Pauwels partent des le col de Joux (comme le Joux-Fleur), rejoints par Trentin, Matthews, Bakelants, Van Avermaet, Burghardt et Ulissi, aussi.

Derrière, les Direct Energie du groupe de poursuivants forcent l'allure (Chavanel renonce à sa possibilité de jouer l'étape et le jaune pour se mettre au service de sa version jeune :enaccord6:), Calméjane et Talansky reviennent en costaud, ça temporise, ça se rejoint et un nouveau groupe s'extrait, avec Calméjane, Clarke, Barguil, Pauwels, Bakelants, Van Avermaet, Roche et Gesink.

Reste la montée finale, qui commence hors antenne (apparemment, en plus de Pasteur et Rousse, France Télés a recruté les plages de pub d'Eurosport).
Calméjane part seul, Roche s'élance à sa poursuite, avec Gesink et Pauwels plus loin. Mais l'irlandais ne peut rien contre le braquet de bûcheron du Tarnais, il coince et voit Gesink le dépasser. Calméjane tient quand même l'ascension, reste à finir sur le long plat et là, la tuile, avant de grimper sur Rousses, il ressent le besoin de se tirer sur la crampe.

Cette frayeur passée, il se remet en marche et gagne en solo pour l'anniversaire de Bernaudeau (comme Voeckler avant). Dans le groupe des favoris, ça n'a pas lancé de bataille, juste une tentative de Dan Martin dans le final pour récupérer le maillot jaune, mais la Sky veillait au grain. Il y a aussi eu de la chasse aux féculents par Gallopin, G. Martin ou Feillu.

Sans parler du ravitaillement de Carlos Betancur :





Mayoyaune :
Ce matin :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Wellens à 1'51
18. Kwiatkowski à 1'56
19. Talansky à 1'57
20. Pauwels à 2'00

Ce soir :
1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Talansky à 1'57
18. Pauwels à 2'00
19. Roche à 2'14
20. G. Martin à 2'23

Il y avait le potentiel pour arriver à une situation gnah avec une demi-heure offerte à des clients comme Latour, Buchmann, Landa, Henao, Talansky, Pauwels ... mais non, la Sky a préféré assuré en réduisant l'écart.

Et puis, la perspective d'être la première équipe à avoir le jaune pendant tout le Tour depuis la Faema d'Eddy Merckx a l'air de les attirer. A noter la frayeur pour Froome et Thomas avec un tout droit en descente.

Quoi qu'il en soit, avec ce scénario, l'étape a été courue à fond la caisse, ça va rester dans les pattes demain.



Maillot vert :
Ce matin :
1. Kittel 197
2. Démare 182
3. Matthews 123
4. Greipel 110
5. Kristoff 102
6. Boasson Hagen 66
7. Colbrelli 60
8. Bouhanni 54
9. D. Martin 47
10. Groenewegen 44

Ce soir :
1. Kittel 212
2. Démare 182
3. Matthews 140
4. Greipel 130
5. Kristoff 113
6. Colbrelli 73
7. Boasson Hagen 66
8. Bouhanni 54
9. D. Martin 51
10. Aru 45

Démare absent du sprint intermédiaire et en difficulté sur des 2e cat, ça sent mauvais pour lui.
Matthews semble vouloir la jouer à la Sagan et prendre des échappées en montagne pour revenir, à suivre.




Maillot à pois :
Ce matin :
1. Aru 10
2. D. Martin 8
3. Froome 6
4. Porte 4
5. Brown 3
6. Bakelants 2
7. Quemeneur 2
8. Phinney 2
9. Politt 2
10. Bardet 2

Ce soir :
1. Calméjane 11
2. Aru 10
3. D. Martin 8
4. Gesink 8
5. Barguil 7
6. Froome 6
7. G. Martin 6
8. Bakelants 5
9. Pauwels 5
10. Porte 4

Par rapport à ce qui est en jeu demain, les points du jour étaient de la poudre de perlimpinpin, mais ça fera quand même un beau souvenir pour Calméjane.



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'44
6. Benoot à 1'47
7. Calméjane à 3'41
8. Lutsenko à 4'59
9. McCarthy à 7'22
10. Gesbert à 8'05

Ce soir :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'40
6. Calméjane à 2'41
7. Lutsenko à 11'08
8. Benoot à 14'25
9. Valgren à 15'58
10. McCarthy à 16'06

Orica et Emirates auraient pu avoir à rouler pour empêcher Latour et Buchmann de prendre le large, mais Sky a fait le boulot à leur place.




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 6'55
8. Movistar à 7'23
9. Trek à 8'48
10. Fortuneo à 9'45

Ce soir :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 7'01
8. Movistar à 7'23
9. Fortuneo à 9'45
10. Trek à 14'57

La Sky s'est mise à contribution toute l'étape pour contrôler l'échappée, attention à ne pas s'être crâmée pour demain, ce serait fâcheux.
Tout compte fait, tous les gros étaient bien représentés dans le groupe maillot jaune (sauf Trek).



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Leezer à 15'32
3. Rowe à 17'10
4. Delage à 18'52
5. Hollenstein à 21'41
6. Haller à 22'28
7. Sagan à 23'22
8. Timmer à 25'26
9. Selig à 25'28
10. Venter à 26'01

Ce soir :
1. Le Gac
2. Rowe à 11'11
3. Delage à 12'53
4. Sagan à 14'26
5. Leezer à 15'32
6. Hollenstein à 21'41
7. Timmer à 25'26
8. Selig à 25'28
9. Venter à 26'01
10. Cimolai à 26'20

Avant libéré de son tâcheron de frangin, Juraj Sagan a brillamment gagné en solitaire cette étape spectaculaire.

Enorme démonstration collective de la FDJ, mais qui loupe l'échappée victorieuse du slovaque et dont le leader n'a pas pu tenir les roues avant. En plus, ils avaient Rowe avec eux et ont donc aidé à le ralentir.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'40
4. Chavanel à 2'16
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Molard à 3'00
8. Edet à 3'22
9. Calméjane à 3'37
10. Barguil à 5'29

Ce soir :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'36
4. Calméjane à 2'37
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Hardy à 8'51
8. Chavanel à 11'00
9. Barguil à 13'26
10. Rolland à 14'13

Barguil a été très actif et offensif, mais a présumé de ses forces et exploser sur la fin. Rolland n'a pas réussi à prendre l'échappée et Pinot a carrément été lâché par le groupe maillot jaune (son souhait de ne pas jouer le général est donc bien de la lucidité et non un manque d'ambition).

Drôle de tactique d'AG2R qui, plutôt que d'emmener Latour vers un possible jaune, a laissé Bakelants et Frank faire la sélection en tête du groupe alors que Latour était à l'arrière.

En plus de Calméjane, les autres bonnes surprises sont Martin et Feillu, en jambes et pas intéressés par rester dans les roues.

Et bien sûr, mention spéciale pour Calméjane, dont c'est la deuxième année pro, qui a gagné sur la Vuelta l'an dernier pour son premier grand tour, et qui enchaîne cette année avec l'Etoile de Bessèges, le circuit Sarthe-Pays de la Loire et la Semaine Internationale Coppi et Bartali.




Demain :


La boucherie (et en plus, ils annoncent un temps de merde). :food:
Un départ à ne pas manquer (aura lieu à midi), où ça devrait flinguer direct pour prendre l'échappée, je vous laisse imaginer le carnage si ça bastonne comme aujourd'hui.

Ensuite, l'enchaînement terrible Biche - Grand Colombier, des pourcentages énormes où chacun est en prise avec la route, si certains veulent faire péter, ça va péter (on a tous en mémoire l'attaque fracassante de Fédrigo dans le col de la Biche).

Après, il y a suffisamment de plaine pour creuser des écarts entre ceux qui s'organisent et ceux qui ne le font pas, et nouvelle montée horrible avec le chaton.

C'est l'étape la plus excitante sur le papier, et après c'est la journée de repos, donc forcément, on attend le feu d'artifice.

_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
beLIEve
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 42
Inscrit le: 06 Aoû 2003
Messages: 8790

MessagePosté le: 09 Juil 2017 8:18    Sujet du message: Répondre en citant

Lo met nous des hide sur le 1er post stp. :)

Jean Louis Calmejane :lol:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 33
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 11973
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 09 Juil 2017 20:32    Sujet du message: Répondre en citant

Games of Mayoyaune : saison 104, épisode 9


+
=

_ Nairo, je te préviens, aujourd'hui, j'attaque !




L'étape du jour :
1. Uran
2. Barguil
3. Froome
4. Bardet
5. Aru
6. Fuglsang
7. Bennett à 1'15
8. Landa
9. D. Martin
10. Quintana
11. Yates
12. Benoot à 3'32
13. Nieve
14. Meintjes
15. Latour à 4'19
16. Vuillermoz
17. Henao
18. Caruso
19. Roglic
20. Contador
24. Buchmann à 7'13
25. Betancur :banana:
30. G. Martin à 12'56
50. Pauwels à 27'10
103. Talansky
137. Majka à 36'21

Difficile d'être bref pour résumer cette étape de fou et les nombreux dégâts qu'elle a faits.

Dès les premières côtes, une grosse échappée se forme avec près de 50 coureurs et à peu près toutes les équipes :
Jan Bakelants, Axel Domont, Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), Jesus Herrada, Carlos Betancur (Movistar), Bauke Mollema, Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo), Alessandro De Marchi, Amaël Moinard (BMC), Bakhtiar Kozhatayev, Alexey Lutsenko (Astana), Kristjian Durasek, Vegard Stake Laengen (UAE), Thibaut Pinot (FDJ), Michael Albasini (Orica-Scott), Zdenek Stybar (Quick-Step Floors), Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), Robert Kiserlovski, Tiago Machado (Katusha-Alpecin), Thomas De Gendt, Tony Gallopin, Tim Wellens (Lotto-Soudal), Michael Matthews, Nikias Arndt, Warren Barguil, Simon Geschke, Laurens ten Dam (Sunweb), Nicolas Edet, Dani Navarro (Cofidis), Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), Thomas Voeckler (Direct Energie), Pierre Rolland, Dylan Van Baarle (Cannondale-Drapac), Javier Moreno (Bahrain-Merida), Brice Feillu, Pierre-Luc Périchon, Eduardo Sepulveda (Fortuneo-Oscaro)

Pas tout à fait toutes, les Sky n'ont mis personne pour mieux contrôler le peloton. Plus prudent quand on voit que les adversaires mettent des pions à l'avant en cas d'attaques de loin (à moins que Quintana ne se sente pas bien et demande à Betancur d'aller aplatir les cols).

Les descentes mouilles de début d'étape font déjà un malheureux, Sepulveda qui tombe et sort du groupe de tête.

3-4 minutes d'avance pour le gros groupe au pied du col de la Biche, le peloton y va pépère, l'écart monte à 6 minutes au sommet. Pourtant, devant, les Sunweb roulent à un rythme convenant à Matthews, donc pas vite non plus.

Et pour la descente de la Biche, premier festival de gamelles !
Dans le groupe de tête, les AG2R emmènent à fond, Herrada et les deux Astana se vautrent et des cassures se font.
Même scénar dans le peloton, les AG2R font tout péter, Thomas tombe et abandonne (clavette en vrac), Majka et Contador sont aussi pris dans la chute. Contador, pas esquinté, rentre mais se retrouve esseulé dans le groupe maillot jaune, en revanche, Majka est trop abîmé et ne reviendra pas.

Dans la montée du Grand Colombier, Vuillermoz, Pantano, Barguil et Benoot se détachent au train, Benoot et Barguil restent seul en tête au sommet, avec Roglic, Vuillermoz et Mollema en poursuite. Tout ce monde se regroupe dans la descente, avec le retour aussi de Bakelants, Matthews, Betancur (P=m*g, ce qui lui procure un avantage), Navarro, Gallopin, Geschke et Pantano.

Dans le peloton, on note la chute de Contador (ouais, avec l'âge, il arrive même à tomber dans les montées :avant:), le naufrage de Chaves (blessé, il a peu couru cette année et sa kiné est morte la semaine dernière) et les AG2R qui continuent de faire un rythme élevé.
Dans la descente puis la vallée, Sky prend les choses en main (enfin, Kwiatkowski, surtout) et réduit l'écart à 3 minutes.

Dans le groupe de tête, les Sunweb roulent pour que Matthews puisse gagner le sprint intermédiaire et se relachent une fois celui-ci passé, le bon plan pour Gallopin et Bakelants qui sortent.

On s'approche du Mont du Chat avec une inquiétude, la caravane est bloquée à cause du Journal de Mickey en panne :

(votre blague sur la souris dans le Mont du Chat ici)

Finalement, la dépanneuse a pu évacuer la route à temps, et le ravitaillement de Betancur a pu arriver :



Mollema et Barguil partent au pied du Chat à la poursuite des deux hommes de tête, Gallopin explose, Barguil lâche Mollema et dépose Bakelants, Benoot (qu'on avait oublié) reprend tout le monde et remonte à la 2e place ... mais derrière, ça devient, seul Barguil résiste aux grosses légumes, pour à peine 30 secondes.

Dans le peloton, une polémique à lancer. Froome s'écarte et lève la main (il a donc clairement un problème mécanique, de dérailleur en panne, pour être précis), Aru attaque à ce moment-là, suivi par Quintana, rejoint par Porte puis tous les autres, Porte demande alors à tout le monde d'attendre Froome. :zozobertin:

La manoeuvre n'est pas jolie, bien sûr, mais ça fait partie de la course, si vous voulez des politesses, allez faire du golf ou du tennis, épicétou ! :endesaccord11:

En tout cas, présent sur place, Nibali a approuvé son disciple :


Dès que Froome rentre dans le groupe, Fuglsang attaque et creuse, personne ne roule, l'équipe Sky est portée disparue (Henao venait d'être lâché, Nieve n'a pas tenu longtemps et Landa fait sa propre course en se battant les couilles de son leader). Froome va quand même voir Aru et lui coller un taquet, histoire de montrer qu'il est bien là.

Officiellement, Aru n'a pas vu que Froome avait un problème, Froome n'a pas vu qu'Aru avait attaqué, et il a malencontreusement lâché son guidon quand il y a eu la poussette. :abruti:
Ouais, ils vont encore se foutre sur la gueule jusqu'à Paris, surtout. :food:

Contador craque, ce qui inspire les attaquants pour l'enterrer : Porte, Aru et D. Martin essayent chacun leur tour, Porte insiste en bourrinnant sur les pédales avec Froome scotché dans sa roue, Martin coince ...

C'est le moment de l'attaque de Froome, qui décroche Aru et Quintana, seuls Porte, Uran et Bardet ont pu suivre. Il insiste, ils reviennent sur Fuglsang, Bardet coince, Aru revient au courage, Martin aussi et Bardet recolle à l'énergie.

Dans la descente (heureusement sèche, bonjour le carnage si l'orage annoncé avait eu lieu :yikes:), Froome mène à fond la caisse, Porte coupe un virage à l'intérieur et fait un vol plané en travers de la route, dégommant Martin et manquant Uran de peu.

Martin arrive à repartir (et à retomber), pas Porte, peut-être le plus costaud des adversaires de Froome, mais surtout le moins imaginatif. En tout cas, Martin peut remercier son casque :


La descente de Froome n'est pas assez rapide au goût de Bardet, qui s'envole, rejoint Barguil au bas de la descente et part seul. Derrière, tout le monde (sauf le breton, repris) se relaye, même Uran, handicapé par un dérailleur bloqué.

Regroupement dans les derniers kilomètres, les Astana bourrinnent en tête du groupe (alors qu'il y avait un truc à tenter en étant 2), le sprint est gagné par Uran, d'un boyau devant Barguil (qui pensait dans un premier temps avoir gagné et était en train de répondre à Nicolas Geay en tant que vainqueur d'étape quand il a appris la nouvelle).
La revanche parfaite de la Vuelta 2013, la routourne a tourné (c'était déjà Barguil échappé et Uran qui revient).



Mayoyaune :
[i]Ce matin :

1. Froome
2. Thomas à 0'12
3. Aru à 0'14
4. D. Martin à 0'25
5. Porte à 0'39
6. Yates à 0'43
7. Bardet à 0'47
8. Contador à 0'52
9. Quintana à 0'54
10. Majka à 1'01
11. Uran
12. Latour à 1'07
13. Meintjes à 1'24
14. Buchmann à 1'29
15. Fuglsang à 1'33
16. Landa à 1'47
17. Talansky à 1'57
18. Pauwels à 2'00
19. Roche à 2'14
20. G. Martin à 2'23

Ce soir :
1. Froome
2. Aru à 0'18
3. Bardet à 0'51
4. Uran à 0'55
5. Fuglsang à 1'37
6. D. Martin à 1'44
7. Yates à 2'02
8. Quintana à 2'13
9. Landa à 3'06
10. Bennett à 3'53
11. Meintjes à 5'00
12. Contador à 5'15
13. Latour à 5'30
14. Nieve à 6'18
15. Henao à 6'55
16. Caruso à 6'58
17. Vuillermoz à 7'56
18. Buchmann à 8'46
19. Betancur à 10'34 :banana:
20. Feillu à 11'43

Bon, là, y a déjà un ménage de fait.

Les adversaires de Froome sont identifiés : un sicilien et un auvergnat, et les deux savent descendre, n'ont pas peur d'attaquer et savent utiliser leur équipe pour ça. Pour sûr, ça va changer de Porte et Quintana.

Martin est costaud aussi, à voir s'il se remet de sa chute. Uran, c'est la surprise, deux fois 2e du Giro mais trois ans qu'on ne l'avait plus vu à ce niveau. Si Martin est offensif, Uran est attentiste.

Derrière, les seconds couteaux et les deux grand perdants.
Quintana, trop juste, déjà dominé sur le Giro et encore moins fort, ça sent la grande plantade (il est réputé bien finir les grands tours, mais avec un Giro dans les jambes alors que les autres sont frais, j'y crois moyen). Bref, Thierry Adam ne s'est pas trompé, le VRAI leader Movistar, il n'était plus dans le groupe Froome.
Pour Contador, ça sent la retraite anticipée, ou une dernière année à ne faire que les épreuves d'une semaine (éventuellement, une tournée d'adieu à la Vuelta). Oleg Tinkoff en fait l'hélicobite sur twitter.

Froome a perdu Thomas, Kwiatkowski est très costaud, Henao un peu juste et les deux basques donnent l'impression ne courir pour eux. C'est bien sûr la meilleure équipe, mais l'ensemble a l'air bancal.



Maillot vert :
Ce matin :
1. Kittel 212
2. Démare 182
3. Matthews 140
4. Greipel 130
5. Kristoff 113
6. Colbrelli 73
7. Boasson Hagen 66
8. Bouhanni 54
9. D. Martin 51
10. Aru 45

Ce soir :
1. Kittel 212
2. Matthews 160
3. Greipel 130
4. Kristoff 113
5. Colbrelli 73
6. Boasson Hagen 66
7. D. Martin 58
8. Aru 56
9. Froome 56
10. Bouhanni 54

Fini pour Démare, mais Kittel n'est pas tranquille pour autant, la Sunweb est prête à se mettre en quatre pour aider Matthews à profiter des étapes de montagne (sans parler des délais à respecter).



Maillot à pois :
Ce matin :
1. Calméjane 11
2. Aru 10
3. D. Martin 8
4. Gesink 8
5. Barguil 7
6. Froome 6
7. G. Martin 6
8. Bakelants 5
9. Pauwels 5
10. Porte 4

Ce soir :
1. Barguil 60
2. Roglic 30
3. Vuillermoz 27
4. D. Martin 23
5. Mollema 18
6. Pinot 17
7. Froome 16
8. Benoot 15
9. Aru 14
10. Fuglsang 12

On a vu Barguil, Roglic, Vuillermoz, de Gendt ou Pinot motivés par le maillot, on devrait les revoir à l'avant dans les deux prochaines semaines (encore que les deux derniers ont surtout l'air crâmés).



Maillot blanc :
Ce matin :
1. Yates
2. Latour à 0'24
3. Meintjes à 0'41
4. Buchmann à 0'46
5. G. Martin à 1'40
6. Calméjane à 2'41
7. Lutsenko à 11'08
8. Benoot à 14'25
9. Valgren à 15'58
10. McCarthy à 16'06

Ce soir :
1. Yates
2. Meintjes à 2'58
3. Latour à 3'28
4. Buchmann à 6'44
5. G. Martin à 13'21
6. Benoot à 16'42
7. Calméjane à 32'49
8. Valgren à 41'53
9. Lutsenko à 47'42
10. McCarthy à 52'17

Buchmann a été distancé dans la chute de Majka, ça peut expliquer qu'il soit un peu plus loin. Avantage Yates, mais au maillot blanc, ça peut bouger viter.




Dossards jaunes :
Ce matin :
1. Sky
2. BMC à 1'59
3. AG2R à 3'21
4. Cannondale à 3'35
5. Orica à 3'58
6. Astana à 6'00
7. Bora à 7'01
8. Movistar à 7'23
9. Fortuneo à 9'45
10. Trek à 14'57

Ce soir :
1. Sky
2. AG2R à 7'12
3. Astana à 26'17
4. Trek à 27'26
5. Movistar à 38'14
6. Cannondale à 42'13
7. Orica à 45'57
8. BMC à 51'39
9. Lotto-Jumbo à 1h05'31
10. Fortuneo à 1h07'25

Les écarts en une seule étape. :shock:
Sky et, à un degré moindre, AG2R, sont au-dessus de la concurrence.



Lanterne rouge :
Ce matin :
1. Le Gac
2. Rowe à 11'11
3. Delage à 12'53
4. Sagan à 14'26
5. Leezer à 15'32
6. Hollenstein à 21'41
7. Timmer à 25'26
8. Selig à 25'28
9. Venter à 26'01
10. Cimolai à 26'20

Ce soir :
1. Le Gac
2. Rowe à 0'55
3. Leezer à 5'16
4. Selig à 15'12
5. Venter à 15'45
6. Cimolai à 16'04
7. Hollenstein à 17'28
8. Claeys à 18'30
9. Timmer à 19'24
10. Bozic à 21'14

Scandale sur la route du Tour !
Le nouveau numéro collectif de la FDJ a aiguisé les soupçons des commissaires, qui ont exclu Démare, Delage, Guarnieri et Konovalovas, on va sans doute reparler des ses moteurs résistifs dans les vélos.
Pour donner le change, ont aussi été éliminés Sagan (toute la famille est dehors, maintenant :byebye:), Trentin et Renshaw.

Chutes fatales pour Van Emden, Gesink (vertère pétée), Mori, Porte et Thomas. Contrairement à ce qui a été annoncé, Herrada et Majka sont encore en course.

La faucheuse n'a pas eu le leader (on ne sanctionne que les équipiers, comme par hasard :roll:), mais il est maintenant isolé et sérieusement menacé par Rowe et Leezer.



Fraaaaançais : :france: :winner: :france:
Ce matin :
1. Bardet
2. Latour à 0'20
3. G. Martin à 1'36
4. Calméjane à 2'37
5. Feillu à 2'45
6. Vuillermoz à 2'46
7. Hardy à 8'51
8. Chavanel à 11'00
9. Barguil à 13'26
10. Rolland à 14'13

Ce soir :
1. Bardet
2. Latour à 4'39
3. Vuillermoz à 7'05
4. Feillu à 10'52
5. Barguil à 13'20
6. G. Martin à 14'32
7. Gallopin à 24'53
8. Chavanel à 25'19
9. Rolland à 32'34
10. Calméjane à 34'00

3 AG2R aux 3 premières places.
Pinot était dans l'échapée mais a disparu dans la descente de la Biche, Rolland n'a pas pu prendre la bonne, heureusement qu'il y a Barguil qui tient son rang.



Après-demain :



Ils sont cons, c'était plus rapide par la N21. :mefiant15:
Demain, c'est le transfert de Savoie en Dordogne, retour à l'ordinaire mardi avec du tout plat, Kittel a intérêt à voir un sprint massif pour reprendre de l'avance.



_________________
/fais un cœur avec mes mains et chante :
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, Et bonne chance à celui qui veut ma place.
Dix ans de chaîne sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour, J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.
:rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 34
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 7906
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 09 Juil 2017 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

En effet c'est un bon rageux :lol:


_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Goupil
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 8575
Localisation: Dans la zone des champs

MessagePosté le: 10 Juil 2017 8:19    Sujet du message: Répondre en citant

C'était mon étape annuelle de TdF et comme annoncé par les spécialistes, ça valait le coup. Du suspense, des larmes et des coups d'éclats :clapclap:
Et joli coup tactique de la FDJ :abovelol: qui relance le match Démarre vs Bouhanni.


Impressionnante la chute de R. Porte (mais pas en direct, y'a fallu attendre le retour après pub) et dans son malheur, heureusement qu'il attrape D. Martin. Ça l'a un peu ralenti avant de taper direct la paroi de caillasses de l'autre côté de la route.

Mais si seulement dans une descente c'est la moto de Thierry Adam qui pouvait faire une sortie de route :x

Il se trompe sur les mecs : "Oh la, la ! Quintana en grande difficulté ".
C'est pas tout à fait faux mais pas d'bol, à ce moment là c'est un autre Movistar (Betancur ?) et il en fait des tonnes pour pas grand chose en se répétant x fois.

Schweinnie :clapclap:


Rick Zabel, c'est d'famille avec Erik Zabel ?
_________________
Politique française :
T'as l'embarras du choix ! Bon, en fait t'as surtout l'embarras


Milieu décapsuleur
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
naiche
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 50
Inscrit le: 11 Juin 2003
Messages: 6476
Localisation: auprés de ma blonde

MessagePosté le: 10 Juil 2017 8:45    Sujet du message: Répondre en citant

Goupil a écrit:

Et joli coup tactique de la FDJ :abovelol: qui relance le match Démarre vs Bouhanni.



Madiot, c'est bien le défenseur des valeurs traditionnelles, du respect toussa ?
Pitre.
Belle étape néanmoins, j'espère qu'Aru aura les moyens de son caractère, ça peut animer joyeusement la suite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Selga
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 34
Inscrit le: 30 Mai 2007
Messages: 7906
Localisation: Le Plessis Robinson

MessagePosté le: 10 Juil 2017 9:15    Sujet du message: Répondre en citant

Rick Zabel = le fils

et en effet moment :lol: pour Quintana en difficulté
_________________
J'ai passé un weekend assez Kafkaien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Les autres sports Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com