Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
LPGF - Poule I

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Qui choisissez-vous (deux noms)?
Gustave Flaubert
31%
 31%  [ 7 ]
Guy de Maupassant
13%
 13%  [ 3 ]
Guy Lux
0%
 0%  [ 0 ]
Haroun Tazieff
4%
 4%  [ 1 ]
Hector Berlioz
13%
 13%  [ 3 ]
Hélène Grimaud
4%
 4%  [ 1 ]
Henri Becquerel
0%
 0%  [ 0 ]
Henri Desgrange
0%
 0%  [ 0 ]
Henri IV
27%
 27%  [ 6 ]
Henri Matisse
4%
 4%  [ 1 ]
Votants : 12
Total des votes : 22

Auteur Message
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 39
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 6303
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 03 Oct 2018 22:28    Sujet du message: LPGF - Poule I Répondre en citant

Gustave Flaubert 


Guy de Maupassant 


Guy Lux


Haroun Tazieff 


Hector Berlioz 


Hélène Grimaud


Henri Becquerel


Henri Desgrange


Henri IV


Henri Matisse 


Votes jusqu'à samedi 17h30.
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
electron libre
Professeur
Professeur


Age: 42
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 7045
Localisation: au nord est

MessagePosté le: 04 Oct 2018 7:32    Sujet du message: Répondre en citant

Poule difficile, j'attends les conseils de Schweinie.
_________________
Merci pour toutes ces heures de travail miraculeusement gâchées ! (Vamos au KDF, 18/03/05) :phone:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
W-Fenec
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 41
Inscrit le: 26 Mai 2006
Messages: 5507
Localisation: St-Omer (62)

MessagePosté le: 04 Oct 2018 7:39    Sujet du message: Répondre en citant

electron libre a écrit:
Poule difficile, j'attends les conseils de Schweinie.

+1 même si les vainqueurs auront du mal dans le tableau final...
_________________
Alice in Chains en interview ! YES !
Les mags !

les perles de mes élèves
L'expression "pression urbaine" veut dire que le stress quand on est en ville, l'impression de toujours être en retard.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
N° 14
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 14
Inscrit le: 05 Aoû 2003
Messages: 18833
Localisation: derrière les fagots

MessagePosté le: 04 Oct 2018 8:04    Sujet du message: Répondre en citant

Hélène Grimaud :lol: :lol: :lol:
_________________
Tant de vies médiocres et si peu de suicides.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 39
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 6303
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 04 Oct 2018 8:19    Sujet du message: Répondre en citant

N° 14 a écrit:
Hélène Grimaud :lol: :lol: :lol:


Phallocrate!
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
electron libre
Professeur
Professeur


Age: 42
Inscrit le: 19 Mar 2003
Messages: 7045
Localisation: au nord est

MessagePosté le: 04 Oct 2018 8:57    Sujet du message: Répondre en citant

snake a écrit:
N° 14 a écrit:
Hélène Grimaud :lol: :lol: :lol:


Phallocrate!


je dirais même plus: lyssophobe !
_________________
Merci pour toutes ces heures de travail miraculeusement gâchées ! (Vamos au KDF, 18/03/05) :phone:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 34
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 12258
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 06 Oct 2018 14:03    Sujet du message: Répondre en citant

Gustave Flaubert
C'est qui (m) ?
Encore un écrivain culte du XIXe, en général, ils s'en sortent mieux que les Nobel de Physique.
Entre la génération Stendhal / Balzac et la génération Zola / Maupassant (la rumeur veut qu'il s'est tapé la mère de Guy, d'ailleurs), on retrouve dans ses bouquins aussi bien la psychologie développée des personnages et le caractère réaliste de la situation.
En plus des best-sellers Madame Bovary et Salammbô, on lui doit aussi L'Education sentimentale (ou commun un simplet de province se fait pigeonner par les parisiennes), Bouvard et Pécuchet (rien à voir avec les Grosses Têtes, là, on a deux :lisezceci: qui se rééduquent eux-même façon Pol Pot et qui foirent lamentablement) ou le Dictionnaire des idées reçues (indispensable pour poster sur les fils politiques).


Francitude : :france: :france: :france:
Son style consistant à décrire des français moyens, forcément, il en devient un héraut. Son nom a même donné un adjectif pour désigner des notables.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
A été poursuivi pour atteinte aux bonnes moeurs pour Madame Bovary, il en sort immaculé grâce à ses contacts dans la haute société de l'Empire.
A échappé à la vie de juriste :lisezceci: à laquelle ses parents l'avaient promis.
Et surtout, a décrit dans son carnet de voyage ses différentes expériences dans les bordels d'Egypte, créant 150 avant Bernard de la Villardière l'idée d'un Guide du queutard.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Salambô, ou le péplum narrant l'histoire [url=des gens de Mégara[/url], a donné des opéras de Mussorgsky et Rachmaninoff, un film italien, un jeu vidéo (dérivé d'une adaptation BD par Druillet, en fait). Il est aussi cité dans Citizen Kane.
Emma Bovary a aussi donné un foultitude d'adaptations : une série TV de BBC2, des films en Allemagne, en Italie, en Argentine, aux Etats-Unis (par Vincente Minnelli), au Royaume-Uni (par David Lean) ... mais aussi un bouquin entier d'analyse par Mario Vargas Llosa.
Et dans les adaptations internationales de Madame Bovary, on a aussi ceci (on voit bien la touche Flaubert, là).


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant:
En plus de Druillet, Jacques Martin (pas le Nordahl Lelandais du PAF, l'autre) a utilisé Salambô dans un Alix. Il y a ça, aussi.
Madame Bovary a aussi donné un film de Renoir et un autre de Chabrol. Bovarysme est passé dans le dico, expression plus classe que expectations vs reality.
Et je suis obligé de citer cette analyse.
On trouve plein de trucs Flaubert à Rouen, notamment un musée (consacré à la médecine) et un pont. Il a une revue consacré, aussi.


Verdict : 15



Guy de Maupassant
C'est qui (m) ?
Un créateur de série en costumes pour France 2.
A signé des romans illustres (Une vie, Bel-Ami, Pierre et Jean - ce dernier inspirant Nénesse pour ses gamins) mais surtout une palanquée de nouvelles (La maison Tellier, Boule de suif, La parure, Le Horla, Le rosier de madame Husson ...), avec des invariants : la Normandie, la dépression (ouais, c'est redondant), la guerre de 1870 ...


Francitude : :france: :france: :france: :france:
Dès qu'il y a de la maison close, il y a la France. Et Maupassant, qui s'intéresse bien sûr à dépeindre le quotidien mieux que Tellement vrai.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
J'ai la vérole ! enfin la vraie, pas la misérable chaude-pisse, pas l'ecclésiastique christalline, pas les bourgeoises crêtes de coq, les légumineux choux-fleurs, non, non, la grande vérole, celle dont est mort François Ier. Et j'en suis fier, malheur, et je méprise par-dessus tout les bourgeois. Alléluia, j'ai la vérole, par conséquent, je n'ai plus peur de l'attraper !
Vous imaginez Eric-Emmanuel Schmitt ou Philippe Delerm écrire ça ?
Il fera ce CR à Flaubert d'une cure en Suisse : "Aucune nouvelle des amis, sauf le jeune Guy. Il m'a écrit récemment qu'en trois jours il avait tiré dix-neuf coups ! C'est beau ! Mais j'ai peur qu'il ne finisse par s'en aller en sperme..."
Il finit en apothéose à 42 ans, interné en hôpital psy depuis 18 mois après avoir essayé de se suicider par balle (mais son larbin avait enlevé les munitions) puis de se finir avec une fenêtre brisée.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Pas mal d'adaptation, évidemment, ça commence dès 1909 avec D.W. Griffith et on trouve encore un Bel Ami en 2012 (avec Uma Thurman et Robert Pattinson).
Boule de suif a inspiré Kenji Mizoguchi, John Ford, Norman Foster ou encore Robert Wise.
A fait l'objet d'un essai complet de Tolstoy, est cité en référence dans l'autobio de Nietzsche, serait le deuxième auteur plus inspirant après Shakespeare.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant: :avant:
Et hop, encore de la culture contemporaine.
En plus des adaptations TV, on trouve aussi des films par Renoir, Buñuel, Godard, Ophüls ... et qui ne s'est pas tapé au moins une nouvelle pendant sa scolarité ?


Verdict : 18



Guy Lux
C'est qui (m) ?
Virer Léon Zitrone de la liste pour y mettre Guy Lux ... :roll:
Bon, on va le faire quand même, mais niveau personnalité, c'est pas du luxe (enfin, si, enfin, oh et puis merde !).
Cinéaste, il est aussi parolier, producteur (La tête et les jambes, La classe, L'or à l'appel, Fa si la chanter ...), et bien sûr, animateur (Intervilles, Jeux sans frontières, le Schmilblick, Palmarès des chansons ...).


Francitude : :france: :france: :france: :france:
La France de Guy Lux >>>> La France de Guy Bedos.
Premier animateur de la diffusion télé de la cérémonie de Miss France, c'est grâce à lui que la France peut rayonner jusqu'à une Miss Monde qui sort avec Kev Adams (putain, mais qu'est-ce que j'écris :shock:). Cérémonie où l'annonce des résultats sera un beau bordel (ça, vous l'avez déjà vu dans un bétisier random).


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon:
Un engagement politique total, depuis l'Occupation où il s'évade d'un camp de prisonniers de guerre pour rejoindre la Résistance (il sera décoré de la Croix de Guerre), jusqu'aux heures sombres de la démocratie illébérale mitterrandienne dont il fera partie des purges télévisuelles.


Rayonnementitude : :oops:
Inconnu au bataillon.
Pourtant, il a autant fait pour l'Europe que Jean Monnet, Charlemagne et Adolf Hitler réunis.


Postéritude : :avant: :avant: :avant:
L'esprit d'Intervilles continue de planer, mais à notre époque de censeurs mangeurs de briques, on doit se contenter de Ninja Warriors (Guy Lux aurait donné des déguisements ridicules aux candidats, sollicité le ban et l'arrière-ban du patelin et mis des crocodiles dans la piscine).
Et la queueleuleu, immanquables dans les mariages (quoi que détrônée maintenant par les Sardines).


Verdict : 10



Haroun Tazieff
C'est qui (m) ?
Né à Varsovie de parents russe, dont un père Tatar originaire d'Ouzbékistan, il rejoint la Belgique en 1921 dont il prendra la nationalité.
Sous les couleurs des champions du monde du beau jeu, il est qualifié pour les JO de Berlin en boxe mais refuse d'y aller pour ne pas croiser Hitler.
Il sera aussi champion du Katanga, quand il était prospecteur de minerais de zinc.
Diplomé en agronomie puis en géologie, il travaille pour des exploitations de mines au Congo, où il découvre le prout du Nyiragongo, qui lui donnera la passion des éruptions.
Il a aussi fait un tour sur la Calypso pour aller emmerder les mérous.
Devient français dans les années 1970s, copinera avec Mitterrand, ce qui lui donnera un poste ministériel.
S'est frité avec Allègre en 1976, trouvant ce dernier trop alarmiste au sujet d'un éruption à venir de la Soufrière et réfutant le principe de précaution demandé par le potayoyo. Allègre gagne la partie en obtenant l'évacuation, Tazieff gagne le match retour, l'éruption n'ayant pas lieu.
Du coup, avec le Mont Saint Helens et le Nevado del Ruiz, les autorités prennent exemple sur ce désaccord pour ne pas évacuer. 57 morts pour le premier, 25000 pour le deuxième.


Francitude : :france:
Sa place est discutable, mais il gagne pour sa carrière politique (et puis, quelqu'un qui ne peut pas blairer Allègre est forcément français quelque part, non ?).


Panachitude : :rockon: :rockon:
Activité à risque, mais sa vie manque de cachet.


Rayonnementitude : :cool2:
Un film du National Geographic, mais sinon, pas grand chose.


Postéritude : :avant:
Le seul volcanologue connu, n'empêche qui si on a une question, on ira plutôt demander à Jamy qu'aller dans ses écrits.


Verdict : 5



Hector Berlioz
C'est qui (m) ?
On ne prononce pas le z final.[/Maître Capello]
Il commence à jouer du flageolet :petomane: gamin, est renié par sa mère quand il choisit de faire carrière dans la musique et de partir à Paris.
A 12 ans, il connait ses premiers émois avec Estelle (17 ans).
A la cinquième tentative, il gagne enfin le Prix de Rome (casaque jaune, dans la 5e), ce qui lui donne une pension pour 5 ans et un séjour à la Villa Médicis.
Il compose La symphonie fantastique avant de partir, mais là-bas, il apprend que sa fiancée l'a largué pour Pleyel, il retourne à Paris pour la buter mais, à Nice, il est pris par l'inspiration et retourne à Rome. Finalement, il y glandera surtout.
A son retour à Paris, il épouse une actrice irlandaise, se fait critique musical et compose pour Théophile Gautier.
Plus apprécié en tant que chef d'orchestre que de compositeur (même s'il touche le succès avec Les troyens), il connaît surtout le succès à l'étranger, avec des tournées en Belgique, Allemagne, Angleterre, Hongrie et surtout des triomphes à Moscou et Saint-Petersbourg. Côté coeur, sa femme est morte, mais c'est pas grave, il en trouve vite une autre.
Après la mort de sa deuxième et de son fils, il essaye un come-back avec Estelle, devenue veuve aussi (et récoltera un rateau). Il se console avec une jeunette avant, de retour de voyage, de découvrir sa tombe. :cotillon:
Il meurt des suites d'une invalidité causée en se vautrant comme une merde contre des rochers à la plage.


Francitude : :france: :france:
Dans ce milieu, pour exister, faut des commandes d'état, donc quand les régimes se succèdent (Bourbons, Orléans, République, Empire), faut savoir jongler.
Mais carrière trop internationale (on le considère comme de la nouvelle école allemande, avec Liszt et Wagner), encore qu'en tchèque, ça prend de la saveur.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon:
Vie sentimentale compliquée et panier percé.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
Un astéroïde (découvert par un allemand), une pointe en Antarctique et un Aristochat portent son nom.
Est rangé avec Bach et Beethoven dans les 3 B du classique (à ne pas confondre avec Filip, Adel et Frank).


Postéritude : :avant: :avant:
A été sur un billet de 10 francs (mais seulement 4 ans, avant d'être remplacé par Voltaire).


Verdict : 10



Hélène Grimaud
C'est qui (m) ?
Hélène, elle s'appelle Hélène.
Elle est pianiste.
Elle élève des loups.
Voilà.
:-|


Francitude : :france:
Pas de lien de parenté avec Dominique, c'est dommage.
Ne vit plus en France depuis 1991, ça commence à faire. :o


Panachitude : :rockon:
Si encore elle donnait des chats vivants à bouffer à ses loups, mais non.


Rayonnementitude : :oops:
La blague était bonne, mais il faut bien ... non, en fait, la blague est pourrie.


Postéritude : :mefiant15:
Voilà, voilà.


Verdict : 2



Henri Becquerel
C'est qui (m) ?
Physicien, d'abord spécialiste de l'optique, il va trouver sa gloire par hasard.
Alors que Becquerel joue avec des sels d'uranium qui brillent dans le noir (en baume appliqué sur la bite, ça fait son effet :enaccord6:), Henri Poincaré ramène des plaques photos pour rayons X et ils se rendent compte qu'elle réagissent même sans lumière solaire. De là, l'idée d'un rayonnement par soi-même qu'il baptise hyperphosphorescence.
Il grille de quelques jours un rosbif qui travaillait sur le sujet et gagne la médaille Rumford. :dtc1:
Mais voilà, arrive une polonaise qui vient manger le pain des bons français, elle met en évidence le lien avec l'uranium et change le nom du phénomène en radioactivité (qui rapporte moins au Scrabble).
Le comité Nobel le vengera en partageant le prix entre lui et les époux Curie.


Francitude : :france: :france: :france:
En fait, la radioactivité avait déjà été mise en évidence par Abel Niépce de Saint-Victor, cousin de l'inventeur de la photo (et oublié du concours), et surtout proche d'Edmond Becquerel, le père d'Henri.
Les physiciens, ce sont tous des voleurs, en fait. :x


Panachitude : :dodo:
Découvrir les propriétés radioactive de l'uranium sans penser à en faire bouffer par des hamsters pour qu'ils évoluent en Ratatac, quelle erreur !


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
Et :tchika: pour avoir cette catégorie pour lui.
Un cratère à son nom sur Mars et un autre sur la Lune.
Membre des Académies des Sciences en Italie, Allemagne et Royaume-Uni.
A un minéral et une unité à son nom, ce qui est quand même la classe.


Postéritude : :avant: :avant:
En fait, tout ce qu'on retient de Becquerel, c'est qu'il ne faut pas trop en prendre.
Mais au moins, on se rappelle de lui.


Verdict : 8



Henri Desgrange
C'est qui (m) ?
A la base coureur cycliste, il s'empare de plusieurs records (dont celui de l'heure) mais à l'époque, il y en avait plein en parallèle (selon la distance, le temps ou la présence d'entraîneur). Il s'arrête dès 1895 pour se reconvertir en journaliste et directeur de piste.
Il cachetone dans différents journaux et copine avec l'aristocratie et le patronat (notamment Adolphe Clément dont il sera directeur de la pub), il reçoit sa récompense en devenant administrateur du Parc des Princes et on y organisant les premiers championnats du monde de cyclisme sur piste. Il va ensuite construire le Vel d'Hiv, que tout le monde connaît.
En 1900, le comte de Dion et Clément veulent créer un journal pour couler le journal dreyfusard Le Vélo, créé par Pierre Giffard. Ayant un contentieux avec Giffard (son adversaire dans les clubs selects et qui boycottait le Parc), Desgrange devient le directeur de ce petit nouveau, L'Auto-Vélo.
Il engage des grandes plumes (notamment Maurice Barrès en 1906) et doit créer du contenu pour son canard, ce sera la relance de Paris-Brest-Paris (créée par Giffard mais qui s'était arrêtée), la création de Marseille-Paris puis la création d'un Bordeaux-Paris en doublon de celui de Le Vélo.
En 1902, Giffard leur colle un procès pour qu'ils enlèvent "Vélo" du nom du journal. La réplique est immédiate : L'Auto lance un Tour de France, sans entraîneur.
La première édition est un triomphe, les ventes pètent les compteurs et Le Vélo, KO, meurt l'année d'après. Dès lors, la carrière de Desgrange devient indissociable de celle du Tour.
Dès la deuxième édition, le Tour est dépassé par son succès, entre les coureurs qui font des tronçons d'étapes en train et les spectateurs qui tabassent les adversaires de l'enfant du pays.
Après hésitation, Desgrange organise une troisième édition, mais en changeant la formule, remplaçant les longues étapes de nuit par plein d'étapes de jour.
Le nationalisme prend de plus en plus de place dans le tracé, censé s'approcher le plus possible du contour, quitte à passer en Allemagne (à Metz), puis dans les Pyrénées et les Alpes (où il s'extasie de voir les coureurs finir à pied tellement ils en chient).
Les pros rejoignent la course de plus en plus nombreux, malgré la gestion despotiques de la course par Desgrange, qui balance les pénalités au gré de son humeur (par exemple, Eugène Christophe, dans le fameux épisode où il réparre lui-même son vélo, prend une pénalité car ce n'est pas lui qui activait le soufflet :gnah:).
Pendant la Première Guerre Mondiale, le Tour s'arrête et plusieurs champions meurrent au front. Desgrange s'engage volontairement en 1917 et dès l'armistice signé, annonce la tenue d'un Tour en 1919 avec passage à Strasbourg.
La reprise est délicate. S'il y a bien la trouvaille du maillot jaune pour le leader (et si l'Auto paraissait en jaune, c'était pour emmerder le Vélo qui paraissait en vert), les fabriquants de cycle se sont regroupés dans une équipe, La Sportive, qui écrase la course (et après, ce sera la même avec Peugeot puis Alcyon). En plus, ce sont des belges qui gagnent.
Nouvelle crise en 1924, où les stars françaises, les frères Pélissier, se barrent en pleine course. Motif : une pénalité contre Henri (le tenant du titre) parce qu'il commence les étapes avec deux maillots sur lui et qu'il termine avec un, ce qui est considéré comme un délestage de l'équipement. Et quitte à partir, autant le faire avec panache, les frangins balancent à Albert Londres les conditions de vie des cyclistes, et notamment l'usage généralisé du dopage.
En plus, les étapes sont chiantes, avec beaucoup trop de sprints, même en 1926 où le tracé est le plus long de l'histoire.
Alors, on entre dans la grande gnahrie : les équipes partent séparément dans les étapes de plaine, qui se transforment de fait en chrono par équipes. Le public n'y comprend rien et boude la course.
Alors, nouvelle formule ! On court à nouveau en peloton, mais à mi-course, chaque équipe peut faire entrer trois remplaçants. Et quand ça ne bouge pas, Desgrange vient carrément en pleine étape proposer du pognon aux coureurs pour qu'ils attaquent.
La victoire du belge De Waele en 1929, diminué par la maladie mais leader de l'équipe la plus puissante, signe un point de non-retour.
On change tout en 1930, on passe par équipes nationales, la matériel est fourni par l'organisation. Mais ça coûte des sous, alors il crée la caravane publicitaire pour compenser le départ des marques sur la course. Depuis, les marques sont revenus, mais la caravane est restée (et le tiroir-caisse aboie).
Mais on ne s'arrête pas là, Desgrange met même son nez dans la compo des équipes, il refuse que le double vainqueur Frantz courre pour une équipe (il n'avait qu'à pas être luxembourgeois :endesaccord11:), interdit aux Belges de prendre De Waele et pousse le campionissimo Binda à venir (mais sans son compatriote Girardengo, sinon ç'aurait été imbattable).
C'est une réussite, les français enchaînent 5 victoires et le public se masse sur les routes et dans les kiosques.
Curieusement, les ventes de L'Auto baissent, faut dire que Paris-Soir publie les résultats dès le soir de l'étape, et que la radio apparaît, ainsi que les actualités filmées.
Avec la deuxième partie des années 30s, le système de sélection nationale prend de la vigueur. :axlsmile:
Desgrange supprime les chronos par équipes après deux Tours gagnés par les Belges qui dominent dans cet exercicent, les Espagnols viennent représenter la République, Mussolini met le paquet pour y faire gagner ses ressortissants avant que l'Italie soit blacklistée (avec l'Allemagne) en 1939.
En 1940, Desgrange doit renoncer à organiser une édition et meurt peu après. Ce sera à Jacques Goddet d'organiser le Circuit de France sous le patronage de Vichy, puis relancer la machine en 1947 avec le nouveau L'Equipe (l'Auto étant compromis par sa collaboration, il sera même interdit d'imprimer le nouveau journal sur des pages jaunes) et se défendre contre la tentative de compétition concurrente lancée par les journaux communistes.


Francitude : :france: :france: :france: :france: :france:
Anti-dreyfusard mais honteux, nationaliste dans ses écrits (avec des fulgurances comme "les Prussiens sont des salauds, des imbéciles malfaisants avec lesquels il faut en finir :diktat:") ou ses tripatouillages des règlements.
Si le Tour de la France existe (et est devenu un des nombreux troisièmes plus grands évènements sportifs), c'est grâce à Desgrange.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
On a sacré Sade, Desgrange est de la même catégorie, interdisant aux coureurs la roue libre (faut pédaler tout le long, sinon, ça compte pas :gnah:), les ravitaillements (faut discrétos taper dans les bistrots), les entraides d'équipes (bon, là, on gruge plus facilement, mais les pénalités pleuvent et avec une logique digne d'un arbitrage de Turpin), bref, faut qu'il y ait du sang, de la sueur, de la morve et du pus.
Un coureur se vautre par terre et un s'arrête pour le relever ? Pénalité !
Un coureur pète son vélo et part en acheter un autre ? Il doit finir avec le premier sur les épaules, sinon, pénalité ! Oh, puis pénalité quand même, car l'usine n'était pas sur le trajet.
L'espagnol Cepeda fait une chute mortelle parce que les vélos fournit par l'organisation sont pourris ? Pénal ... euh, non, communiqué pour dire que le coureur est hors de danger.


Rayonnementitude : :cool2:
Son oeuvre est plus connu que lui.


Postéritude : :avant: :avant:
Pareil, il a bien une rue à son nom dans Paris, mais il reste plus pour son prix sur le Tour et ses initiales sur le paleton jaune.


Verdict : 13



Henri IV
C'est qui (m) ?
Le meilleur épisode de la franchise, et de loin :
:arrow: le premier est franchement impersonnel
:arrow: le deuxième a une mort badass (avec une agonie de plusieurs jours avec une lance coincée dans l'oeil)
:arrow: le troisième est grotesque et mou
:arrow: le cinquième, longtemps promis, n'est jamais sorti
Avec les différents morts, Henri s'est petit à petit rapproché du trône, et son statut religieux va poser problème.
Baptisé catholique (avec Henri II de France et Henri II de Navarre comme parrains), il est élevé dans un milieu calviniste. En 1572, il épouse la catholique Margot, lui sur le parvis de Notre-Dame et elle à l'intérieur. Quand éclate la Saint-Barthélémy, il échappe à la tuerie mais se convertit quand même au catholicisme histoire d'assurer le coup.
Plus ou moins otage à la Cour, il réussit à s'échapper en 1576, se reconvertit au calvinisme et retourne vivre au Béarn pour niquer comme un wombat.
Poussé avec les ultras, Henri III lui déclare la guerre, avant de finalement s'allier à lui contre la Ligue. A la mort d'Henri III, il devient roi et annonce redevenir catholique (il aurait plus vite fait de dire qu'il s'en battait les couilles).
Les Ligueurs étant soutenus financièrement par le roi d'Espagne, il a le coup de génie de déclarer la guerre à l'Espagne pour faire d'eux des traîtres.
En jetant Margot pour Catherine de Médicis, il va à la fois procréer des héritiers et rembourser la dette nationale.
Faut dire que c'était galère pour les héritiers, Henri souffrant d'hypospadias (le trou est bas de la teub et non en haut) et de phimosis (prépuce trop étroit pour dégager le gland). Il se résoud à se faire opérer à 40 ans.


Francitude : :france: :france: :france: :france:
A tellement changé de camp qu'on ne saurait dire ce qu'il pensait, a eu l'idée de chercher des ennemis à l'extérieur pour souder le pays.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Malgré ses problèmes anatomiques, on lui compte 6 enfants avec Marie et 12 bâtards avec 7 maîtresses différentes.
On peut ajouter une vie rock après la mort, entrer les tortures envers Ravaillac et l'affaire de la disparition de sa tête après la profanation de sa tombe à la Révolution.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
C'est lui qui a lancé la colonisation du Québec. Céline Dion, c'est la conséquence.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant: :avant:
Une légende soigneusement entretenue du bon roi Henri qui a pacifié la France.
En fait, il était vu comme un faux-cul et un traître par les deux camps, et le mec qui demande trop d'impôts par les autres.
A inspiré François Bayrou dans sa vie politique (avec Marielle de Sarnez dans le rôle du panache blanc).


Verdict : 17



Henri Matisse
C'est qui (m) ?
Non, ce n'est pas un footballeur auxerrois. :roll:
Né au Cateau-Cambrésis, a grandi à Bohain-en-Vermandois, a étudié à Paris puis a vécu à Nice. Au moins, y a une certaine logique.
Après avoir touché à l'impressionnisme, il lance le fauvisme avec Derain (suivis par Braque, Dufy et Vlaminck).
Il revient à du classique après la Première Guerre Mondiale et soigne sa notorité, ainsi que sa rivalité avec Picasso.
En 1941, on lui diagnostique un cancer du côlon, mais il continue à créer allongé (par des collages, puisque s'il peignait, il se prenait tout sur la tronche).


Francitude : :france: :france: :france:
A voulu s'engager pour la Première Guerre Mondiale (mais a été recalé).
Beaucoup de membre de la famille dans la Résistance (mais pas lui).


Panachitude : :rockon:
A eu une fille avec un modèle avant même d'être marié (et pas avec elle).
Sa femme a divorcé quand elle l'a soupçonné de se taper une modèle, qui a essayé de se suicider juste derrière.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Star de son vivant, ce qui est rare pour les peintres.
Cité en référence par Warhol, est mentionné dans des livres de Bradbury et Miller, a fait l'objet de rétrospectives au MoMa.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant:
Si le mot "fauvisme" vient d'un critique d'art, c'est Matisse qui a inventé "cubisme" pour décrire une peinture de Braque.


Verdict : 12



Classement
18 Guy de Maupassant
17 Henri IV

15 Gustave Flaubert

13 Henri Desgrange
12 Henri Matisse

10 Guy Lux, Hector Berlioz

8 Henri Becquerel


5 Haroun Tazieff


2 Hélène Grimaud

:arrow: j'aurais bien voté Desgrange, mais faut être objectif, Maupassant et IV sont meilleurs.
_________________
/fais des V avec mes mains (crac crac) et chante :
Pour tous Jacques Chirac, Maintenant Président, La France doit montrer le chemin de la liberté
Liberté de travailler, de mieux vivre dans chaque foyer, Votons Jacques Chirac, En avant toute la nation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com