Menu
Kamoulox du Foot Index du ForumIndex
FAQFAQ
Guide du KDFGuide
Liste des MembresMembres
Groupes d'utilisateursGroupes
CalendrierCalendrier
StatisticsStats
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Se connecter pour vérifier ses messages privésMessages
KOTYPronostics
Carte du siteCarte
ConnexionConnexion

Recherche rapide

Recherche avancée

Liens
KamoulCup Brasiou
KamoulCup SiteOfficiel
EuroKamoulCup
KamoulWorldCup
KamoulCup
Cahiers du foot
So Foot
Kamoulox
Carton rouge
1 jour 1 photo
Blog d'Axl

Qui est en ligne
[ Administrateur ]
[ Modérateur ]


Recherche Google
Google

http://www.phpbb.com
LPGF - Poule M

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Qui choisissez-vous (deux noms)?
Lionel Jospin
2%
 2%  [ 1 ]
Louis Aragon
2%
 2%  [ 1 ]
Louis de Funès
17%
 17%  [ 7 ]
Louis Ferdinand Céline
7%
 7%  [ 3 ]
Louis III
0%
 0%  [ 0 ]
Louis IX
14%
 14%  [ 6 ]
Louis Lumière
9%
 9%  [ 4 ]
Louis Malle
2%
 2%  [ 1 ]
Louis Néel
0%
 0%  [ 0 ]
Louis Pasteur
43%
 43%  [ 18 ]
Votants : 21
Total des votes : 41

Auteur Message
snake
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 39
Inscrit le: 18 Juin 2003
Messages: 6301
Localisation: A la gauche de Jean-Luc Lemoine...

MessagePosté le: 19 Oct 2018 20:04    Sujet du message: LPGF - Poule M Répondre en citant

Lionel Jospin 


Louis Aragon 


Louis de Funès 


Louis Ferdinand Céline


Louis III


Louis IX


Louis Lumière 


Louis Malle 


Louis Néel


Louis Pasteur


Votes jusqu'à lundi 17h.
_________________
"Le plus grand parolier vivant avec Dylan"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM MSN Messenger
Schweinsteiger
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 34
Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 12257
Localisation: Sud-Seine-et-Marne libre

MessagePosté le: 22 Oct 2018 14:00    Sujet du message: Répondre en citant

Lionel Jospin
C'est qui (m) ?
Un chanteur ringard, mais plus connu pour son grand tube.
Son parcours est des plus classiques : scout (on se demande ce qu'il y faisait pour y être surnommé "Langue agile" :siffle:), Sciences Po, ENA (avec Seillère, Toubon et Chevènement), service militaire (avec Guy Roux) puis le Quai d'Orsay (où il retrouve le Baron).
Changement de carrière en 1970-71, où il devient prof et adhère à l'OCI, c'était trop funky pour le moment, il fallait rajouter trois couches de chiant. Il adhère aussi au PS en tant que taupe et est pris son aile par Mitterrand qui le retourne, l'attrape par les cheveux, le prend sauv...
Bref, quand Miteu est désigné candidat en 1981, c'est Yoyo qui reprend la boutique. Il est élu député à Paris, mais très vite, l'emballement de l'élection passe et il faut justifier le retour à une politique austéritaire. Alors, il nous rassure en déclarant que ce n'est qu'une parenthèse. Depuis, il y a aussi eu des guillements, des tirets, des points de suspension, des virgules et des retours chariot.
En plus, y a un jeune premier qui est arrivé à Matignon pendant qu'il reste bloqué à Solférino, les deux s'embrouillent pour savoir qui est le chef derrière le chef, et forcément, ça se finit par une défaite en 1986.
Réélection de Dieu en 1988, enfin un ministère lui est attribué (le plus chiant, l'Education, évidemment) et en plus, Fabius manque la prise de pouvoir lors du mythique congrès de Rennes (quelle idée d'aller dans cette ville, tellement synonyme de victoire, d'esprit conquérant, de réussite).
Arrive le temps des défaites : régionales 1992 dans les Midi-Pyrénées (où il s'est parachuté en 1988 ), législatives 1993, bref, il n'est plus qu'un banal conseiller général même pas influent dans les luttes de pouvoir au PS. Dépité, il demande un poste d'ambassadeur, histoire de racrocher définitivement.
Toujours bien inspiré, Chirac refuse, ce qui remet Jospin dans le jeu. Delors se déballonnant, il bat Emmanuelli à la primaire et profite de la bagarre Chirac-Balladur pour passer le premier tour en tête à la surprise générale. Le débat contre Chirac sera un sommet d'ennui, digne de France-Danemark 2018. Il remporte une défaite honorable au second tour, qui lui donne une stature de leader d'opposition.
Son bienfaiteur Chirac dissout l'Assemblée, il gagne les législatives et va occuper Matignon pendant 5 ans. Il bâtit une alliance solide avec le PC, le MDC, le PRG et les Verts, un truc en béton où tout le monde marche ensemble. Il se constitue une dream team avec DSK, Aubry, Voynet, Allègre, Chevènement ... aucun ne finira son quinquennat.
Reste son grand combat à mener, la présidentielle 2002. Il se déclare par fax, affirme que son programme n'est pas socialiste, fait une vanne foireuse sur Chirac en off et s'aplatit comme une merde après, rigole quand on lui demande s'il envisage de louper le second tour ... la suite, on la connait, il réalise un piteux 16% qui l'élimine, mais c'est à cause des autres candidats, des médias, du contexte et des français qui sont cons et ingrats. :calimero:
Malgré l'annonce de son retrait, il revient pour la campagne du OUI en 2005, il se déclare disponible en 2006 (mais personne n'envisage d'aller le chercher), soutient la motion Delanoë au mythique congrès de Reims.
Finalement, il faudra le retour de la gauche pour récupérer des fromages, avec la tête d'une commission essentielle sur ... heu ... le truc, là, et le Conseil Constitutionnel où il remplace Jacques Barrot (mais il loupe la présidence, qui revient à son ami de 30 ans Fabius).


Francitude : :france: :france:
Une Coupe du Monde et un Euro sous son gouvernement.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon:
Là, y a un doute, jusqu'à quand il a-t-il oeuvré à la destruction du PS ? Je veux dire, sciemment, sur ordre de Lambert.
Parce que s'il n'a jamais arrêté, on a un bilan magnifaïque : des privatisons en pagaille, une défaite cuisante et la boutique confiée à François Hollande.
J'ajoute à l'inventaire un père collabo, c'est toujours un plus.


Rayonnementitude : :oops:
Hors de France, il n'est plus grand chose, faut reconnaître.


Postéritude : :mefiant15:
Apparaît en caméo dans le Nom des gens.
La plupart des gens ignorent qu'il est encore en vie.


Verdict : 5



Louis Aragon
C'est qui (m) ?
Aragon s'appelle comme ça car son père biologique, un député radical, a été ambassadeur en Espagne. Faisant des études de médecine, il se spécialise malgré lui en charcuterie durant la Grande Guerre.
A son retour, il préfère la littérature, devient pote avec Drieu la Rochelle, fricote avec les dadaïstes et finalement rejoint le mouvement surréaliste et le PC.
Il s'oppose à Breton sur la forme à adopter au surréalisme (la poésie seule pour Breton, mais aussi le roman pour Aragon).
Il revient fervent stalinien d'un congrès Kharkov, va vivre un an en URSS avec Elsa (pas la chanteuse, hein), écrit "Feu sur Léon Blum" et "Vive le Guépéou", ce qui l'amène à un deuxième clash avec Breton, qui pense que le goulag, ce n'est pas génial.
Au lieu de ça, Aragon en rajoute, défend aussi les procès de Moscou et le Pacte germano-soviétique. Cette dernière prise de position verra le PC mis hors-la-loi.
Il sera quand même résistant pendant l'Occupation, mais sans renier son stalinisme enflammé. Faudra attendre sa mort pour que finalement, OK, y avait quand même à redire.


Francitude : :france: :france: :france:
D'accord, il n'a pas choisi la dictature la plus classe, mais la choisir et la défendre envers et contre tout, c'est notable.
Et même quand c'est sa femme qui lui dit qu'il déconne, il refuse de l'écouter.


Panachitude : :rockon: :rockon:
S'est tapé une milliardaire dont il a vécu à ses crochets (jusqu'à ce qu'elle s'en trouve un autre).
Par contre, avec Elsa, c'est beaucoup plus ennuyeux.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
Prix Staline pour la paix en 1956.


Postéritude : :avant: :avant: :avant:
Figure marquante des surréalistes, passage obligé au lycée. Plus les mises en musique par Ferrat, Brassens et d'autres.


Verdict : 11



Louis de Funès
C'est qui (m) ?
Louis de Funès de Galarza nait le 31 juillet 1914, comme Stanislas Lefort.
On connait tous ses talents comiques, ainsi que son sens de l'analyse politique ou ses capacités en tant que commentateur sportif.
Après avoir essayé divers petits boulots, il s'essaye comédien et enchaîne les petits rôles, notamment pour Sacha Guitry dans les 50s. Quand il se révèle vraiment, dans La traversée de Paris, il a déjà 42 ans et c'est encore 5 ans plus tard que Gérard Oury le convainc de se limiter à la comédie.
La suite, c'est 8 premières places au box-office annuel entre 1964 et 1979, 273 millions d'entrées cumulées au cours de sa carrière (même s'il y a des improbables dans son TOP 50 au box office), 86 films au dessus du million de spectateurs.


Francitude : :france: :france: :france: :france:
Le personnage joué par de Funès est une compilation de défauts du français moyen : colérique, menteur, obséquieux, raciste ... manque alcoolique, quand même.


Panachitude : :rockon: :rockon:
Hyper chiant en vrai, paraît-il.
Peu engagé publiquement niveau politique, même s'il y a un meeting pour Giscard dans l'entre deux tours 1981. Il aurait assisté régulièrement à la messe commémorative de la mort de Louis XVI et aurait été royaliste et traditionnaliste.
En fait, pour trouver de l'épique, faut remonter d'une génération : son père avait enlevé sa mère (d'une famille fortunée quand le papa venait d'une noblesse ruinée) et l'avait emmenée en France. Il se fait passer pour mort et part au Venezuela pour refaire sa vie, sa mère va l'y chercher pour le ramener par la peau du cul.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Mis à part les milieux anglophones (ouais, ça fait beaucoup, quand même), ses films se sont bien exportés, faut dire qu'il a un style visuel.
Star aussi en Allemagne, mais surtout de l'autre côté du rideau de fer (notamment en URSS et en Tchécoslovaquie).
Rabbi Jacob a quand même été nommé aux Golden Globe.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant: :avant:
Peu de récompenses : une victoire du cinéma pour le Gendarme, un césar d'honneur et c'est tout.
Mais le peuple, lui, continue de lui rendre hommage, les nombreuses rediffusions de ses films (même les mauvais) font des cartons d'audiences.
La Grande Vadrouille est encore 5e au nombre d'entrées en France (et le 3e français).
Télérama a fini par lui accorder un numéro spécial.
A donné son nom à une variété de rose, a eu un musée consacré à lui dans son château, ainsi qu'un centré sur les Gendarmes à Saint-Tropez.
Alexandre Astier lui a dédié Kaamelott.


Verdict : 16



Louis Ferdinand Céline
C'est qui (m) ?
Le petit Destouches s'emmerdait, malgré des séjours en Allemagne et en Angleterre, il lui fallait de l'aventure, alors il s'engage dès 18 ans dans l'armée.
Par chance, la guerre éclate bientôt, il ne durera que quelques mois, le temps d'être blessé. Après avoir été affecté au service des visas à Londres, il part en 1916 surveiller des plantations au Cameroun mais tombe vite malade.
Les années ont passé, Céline pense à se marier et épouse la fille du directeur de l'école de médecine de Rennes. De là viendra sa vocation de médecin. Il est embauché par la SDN, sur un poste subventionné par la fondation Rockefeller, avant de se poser au dispensaire de Bezons.
Il écrit deux articles pour La presse médicale, où il vante la politique d'emploi de Ford d'embaucher des gogols car ils sont plus dociles. D'aucuns y voient du [2], d'autres lancent un hashtag.
Il sort avec une danseuse américaine mais elle le quitte quand sort Voyage au bout de la nuit. Il va la chercher en Californie avant de renoncer en voyant qu'elle est maintenant avec un juif. Quant à son bouquin, il échoue de peu au Goncourt mais se rattrape avec le Renaudot.
Mort à crédit puis Mea culpa sont critiqués pour leur style parlé et déstructuré et pour la vision pessimiste de l'homme. Pour la peine, il se concentre sur les pamphlets et envoient Bagatelles pour un massacre et L'Ecole des cadavres (je vous renvoie à une analyse très intéressante faite sur Egalité et Réconciliation).
Lui qui était dragué par le PC quelques années plus tôt est maintenant à fond à droite et avec la libération nazie, il se déchaîne (avec quand même le regret de ne pas voir d'extraits de ses livres à l'expo le Juif et la France).
Quand les envahisseurs américains débarquent, il se barre à Sigmaringen où il tente de prendre un poste de médecin puis rebondit au Danemark, où il fera quand même un an de prison.
En France, il est condamné plus lourdement, mais son avocat, Jean-Louis Tixier-Vignancour, obtient son amnistie, au titre d'invalide de guerre, en présentant un dossier au nom de Destouches (les juges n'ont pas fait le lien :gnah:).


Francitude : :france: :france: :france: :france:
En réussissant à passer à l'écrit le langage parlé, il mérite une bonne note.
En entrant dans la grande tradition de la haine des pacomnoux, aussi.
Pas que les juifs, d'ailleurs : "Zone Sud, zone peuplée de bâtards méditerranéens dégénérés, de nervis, félibres gâteux, parasites arabiques que la France aurait eu tout intérêt à jeter par-dessus bord. Au-dessous de la Loire, rien que pourriture, fainéantise, infects métissages négrifiés".


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Nazi avant que ce soit à la mode, créant la polémique a chaque bouquin.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
Est cité en référence par Bukowski, Kerouac ou Roth.
Ce n'est pas Eric-Emmanuel Schmitt qui pourait en dire autant.
Les Doors font référence à Voyage au bout de la nuit dans End of the night.
Est cité en ouverture de La grande bellezza.


Postéritude : :avant: :avant: :avant:
Peu vont frontalement le défendre. :axlsmile:
La plupart, c'est en défendant le style et en jetant les pamphlets (Pierre Perret, Tardi, Fabrice Lucchini, Frédéric Dard ou Michel Audiard l'ont fait), sauf Marc-Edouard Nabe, qui défend tout.


Verdict : 15



Louis III
C'est qui (m) ?
Rappel de la situation pour ceux qui ne suivent pas, au fond. A la mort de Louis Ier, l'Empire créé par Charlemagne est disloqué en trois : l'ouest pour Charles II le Chauve, le centre pour Lothaire Ier et l'est pour Louis II le Germanique (attention avec la numérotation, car chaque royaume par avec la sienne à compter de cette génération).
On retrouve la situation avec les enfants de chacun, à l'ouest, c'est Louis II le Bègue qui règne. Règne qui fut bref, puisqu'il meurt deux ans après son accession au trône. Son aîné, notre Louis III, prend la suite à seulement 16 ans (ou 14, selon les sources), sous le contrôle de Bernard d'Auvergne, Hugues l'Abbé et Boson de Provence (comme quoi, Higgs est un gros escroc, c'est Marseille qui est à jamais les premiers sur le boson).
Il partage le Royaume avec son frère Carloman II, il prend la partie Nord et laisse le sud au frangin. Surtout, ils arrivent à exclure le fils de Lothaire II de la succession, et remportent des succès militaires contre la Burgondie (où Boson a cru pouvoir prendre son indépendance) et contre les Vikings (heureusement, les Burgondes et les Vikings ne se sont pas entendus). Seul problème, il faut contrer Louis III qui a récupéré la Lotharingie et donc fait progresser fortement les frontières de la future Germanie.
Il ne leur reste plus qu'à perpétuer l'espèce. Mais voilà, les hormones issues du mois d'août et la puberté titillent l'envie de Louis, qui croise la fille de Germond (qui porte le titre de truc de je ne sais plus quoi), comme le montre cette lithographie d'époque :



Il se jette alors à sa poursuite (ou plutôt, jette son cheval à sa poursuite), la donzelle s'enfuit dans le château, Louis laisse sa bite le guider sans tenir compte de ses yeux, il se fracasse la trogne sur le linteau de la porte et meurt comme une merde. Apparté, Charles VIII aussi est mort en se cognant à un linteau, mais lui, c'était juste de l'étourderie en allant au jeu de paume. Ce qui fait du linteau de porte un objet deux fois plus régicide que la guillotine.
Carloman II devient le seul roi, mais meurt deux ans plus tard à 17 ans, lui aussi sans descendance. Le troisième frangin, Charles III le Simple devient ainsi roi à 5 ans, il tiendra longtemps mais avec un seul fils, Louis IV d'Outremer, donc on avait parlé lors de la partie consacrée à Hugues Capet, je vous remets le schéma pour rappel :


Bref, c'est bien beau de s'astiquer la nouille sur les Capétiens, mais en fait, ils n'aurait jamais existé sans l'infinie connerie de Louis III, le vrai type à l'origine de la France telle qu'on la connaît.


Francitude : :france: :france: :france: :france:
DSK + Félix Faure + Pépé le Putois = Louis III
Plus français, tu es une baguette.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
"Il est souvent plus difficile de finir que de commencer." (Jack Beauregard)
Bon, là, on ne peut pas vraiment dire qu'il a commencé, mais il a bien fini ! :jemincline:


Rayonnementitude : :cool2:
Il a un poème en vieux haut-allemand, le Ludwigslied, qui lui est consacré pour fêter sa victoire contre les Vikings.


Postéritude : :mefiant15:
Complétement oublié, et c'est bien injuste, tant la France lui doit.
Regardez, là, ça va voter Louis XIV alors que si Louis III n'était pas ce macaque priapique, il aurait pu installer les Carolingiens durablement sur le trône, on serait tous germains et on aurait gagné 6 Coupes du Monde.


Verdict : 9



Louis IX
C'est qui (m) ?
A sa naissance, c'est la première fois qu'un roi de France (Philippe Auguste en l'occurrence) connaît son petit-fils. Stat sans intérêt, mais ça gonfle la copie.
Son père, Louis VIII le Lion, meurt après seulement trois ans de règne, Louis IX devient ainsi roi à seulement 12 ans, avec sa mère Blanche de Castille chargée de la régence.
Il commence son règne par tataner des barons trop remuants. A sa majorité (vers 21 ans), il règne seul et épouse Marguerite de Provence, âgée de 13 ans, à qui il fera 11 gamins.
Comme tout Capétien qui se respecte, il fera la guerre à l'Anglois. Henri III, fils de Jean Sans Terre, ne renonce pas à récupérer les territoires perdus. Bilan : Henri renonce à réclamer la Normandie, l'Anjou, la Tourain, le Maine et le Poitou, ne lui restent que l'Aquitaine (et le Limousin que Louis lui rend, pas trop intéressé).
Sur le plan intérieur, Louis se veut le garant de la moralité chrétienne. Verboten la prostitution, le blasphème, les jeux (dés, échecs, dames et bien sûr, ceux de hasard) ... Les femmes, êtres faibles par nature, sont protégées en étant placées entièrement sous la responsabilité de leurs maris (donc, à eux de tenir leur femme s'ils ne veulent pas prendre pour ses conneries). Ne lui manque plus que la barbe, en fait.
Il construit la Sorbonne et la Sainte-Chapelle, mettant dans la deuxième des vraies reliques made in Hong Kong ramenées de Terre Sainte.
Quand il ne brûle pas des cathares, il s'occupe des juifs, autorisant les seigneurs à les prendre comme serfs à leur guise, interdisant le Talmud, les excluant des emplois publics et leur attribuant une petite décoration à arborer pour mieux les reconnaître (gadget inutile, il suffit de regarder les oreilles et le nez pour cela :roll:).
Après avoir failli mourir de dysentrie, Loulou essaye de se racheter en lançant une croisade. Il avait déjà négocié sans succès une alliance avec les mongols qui devaient se convertir pour prendre les sarrazins en sandwich (alors que c'est meilleur en galette), mais maintenant, il y a lui-même.
Sa campagne d'Egypte est un échec cuisant, ceux qui ne sont pas morts de maladie sont tués ou capturés sans le champ de bataille, la France doit casquer pour récupérer son bon roi, et avec nos impôts, bravo, c'est nous qu'on paye ! :x
Nouvelle tentative, cette fois en Tunisie, où des rumeurs disent que l'émir local pourrait se convertir au christianisme et attaquer l'Egypte. En fait, c'est faux, les croisés se retrouvent à devoir prendre la ville de Tunis, ils gagnent la bataille mais gagnent aussi la dysentrie qui emporte notamment leur roi.
Seulement trente ans après sa mort, il est canonisé en récompense de tous ses efforts.
Il est ensuite vendu à la découpe : les moines de Saint-Denis récupèrent le menton, les dents et la mâchoire inférieure, le reste de la tête est dans la basilique de Saint-Denis, des phalanges sont offertes au roi de Norvège, d'autres os vont en Suède, à Prague, en cadeau au Pape, en Bavière ... Marie de Médicis reçoit un os en cadeau mais finit par le rendre, Anne d'Autriche reçoit un bout de côte et, après protestation, une côte entière. Enfin, le reste du squelette est dispersé à la Révolution.
Quant aux entrailles, on les retrouve à Rome, puis en Autriche, à Carthage, dans le Missouri et maintenant à Versailles.


Francitude : :france: :france: :france: :france:
Forcément, un mec qui combat les rosbifs, les chocolatines, les juifs et les arabes, il ne peut qu'avoir la sympathie nationale.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon:
Bon, ses lois, clairement elles cassent les couilles.
Restent les croisades alors que c'était passé de mode, et ses onze gamins qui prouvent une certaine activité.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Beaucoup de villes à son nom : sur l'île Maurice, au Mexique, aux Etats-Unis (Missouri, Minnesota, Michigan, Arizona, Colorado ...), au Sénégal, au Brésil, en Alsace ...
Une île à Paris, des cathédrales (Nouvelle-Orléans, Plovdiv, Moscou, Pondicherry).


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant: :avant:
A fondé l'Abbaye du Lys avec sa reum.
FDLDECQMC.


Verdict : 16



Louis Lumière
C'est qui (m) ?
On dit les frères Lumière, les frères Lumière ... mais faut bien distinguer, pour un concours individuel !
Qu'on soit clair, le plus complet (pour ses activités dans la médecine) et le plus flamboyant (celui qui est devenu officiellement le seul inventeur pour pouvoir gratter des titres), c'est Auguste.
Mais le vrai inventeur du cinéma, et celui qui l'a rendu célèbre avec ses idées de mise en scène cinématographique et pour sa commercialisation, c'est Louis.


Francitude : :france: :france: :france:
Décoré de la Francisque, comme le frangin, membre du Conseil national et du comité d'action de la LVF.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon:
Moins spectaculaire que le frérot, mais plus authentique, il s'était déjà impliqué dans le soutien à Mussolini en 1935. Je vous dit, le cerveau de la troupe, c'est lui.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
A son étoile au Hollywood Walk of Fame, est honoré avec Auguste partout dans le monde.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant:
En-dessous de son frère, car focalisé sur une tâche quand l'autre a su se renouveler.


Verdict : 15



Louis Malle
C'est qui (m) ?
Fils de la soeur du patron de Béghin-Say, Malle passe une enfance tranquille, et n'est pas franchement emmerdé par l'Occupation.
Après Sciences Po, il va dans une école de cinéma et est choisi par Cousteau pour tourner avec lui Le monde du silence (où il se crève les tympans, ça gueule fort, un mérou qu'on réveille). Il participe aussi à Un condamné à mort s'est échappé où il observe bien comment Bresson s'y prend.
Il se lance enfin en solo avec Ascenseur pour l'échafaud, pour lequel il demande à Miles Davis d'improviser la musique, création qui fera beaucoup pour le film tant elle est restée dans les mémoires (mais si, souvenez-vous, ça faisait prudupupwuwwwwwwwwu ... bon, là, c'est pas concluant, mais imaginez que je sais jouer, et ça le fait).
Il poursuit avec une histoire d'adultère dans Point de lendemain, une adaptation de Queneau avec Zizou dans le métro et une de Drieu la Rochelle avec Le feu follet.
Avec Le souffle au coeur, il remet une dose de scandale avec une histoire d'inceste mère-fils (je rappelle que Malle est originaire du Nord :axlsmile:). Puis, c'est Lacombe Lucien et son français collabo moyen.
Sous les lazzis des conformistes, il s'exile aux Etats-Unis, où il met en scène Brooke Shields en mineure prostituée dans La petite.
A son retour en France, il revient à l'Occupation avec Au revoir les enfants, gros succès critique et populaire.


Francitude : :france: :france: :france: :france:
Du cul et des nazis, la recette d'un film réussi !
Comme tout français qui se respecte, Malle se l'est faite :tchika: devant un peuple ingrat.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
Un bon bon ratio scandale / film, mais sans rester enfermé dans cette case. 2 mariages, mais aussi diverses relations entre, trois enfants de trois mères différentes.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2:
Carrière hollywoodienne, ça donne du crédit à un réalisateur.
Un oscar du documentaire pour Le monde du silence, 4 nominations (film étranger pour Lacombe Lucien et Au revoir les enfants, scénario pour Le souffle au coeur et réalisateur pour Atlantic City).
3 nominations au Golden Globes, un BAFTA du meilleur film (Lacombe Lucien) et deux du meilleur réal (Atlantic City et Au revoir les enfants), 7 nominations.
Une Palme d'Or, deux Lions d'Or, pas d'ours mais un David di Donatello pour Milou en mai.
Vive le Tour, documentaire narré par Jean Bobet sur une musique de Georges Delerue, a eu le Triglav de Bronze au Festival de Kranj.
Au revoir les enfants est à l'origine du titre de Reservoir Dogs (en fait, c'est la prononciation qu'en faisait Tarantino en yaourt inversé).


Postéritude : :avant: :avant: :avant:
"Seulement" trois Césars (film, réal et scénar pour Au revoir les enfants), c'est peu, finalement.
Petit déficit de notorioté dû à son indépendance des différents courants (pas vraiment Nouvelle Vague, mais pas Cinéma de papa non plus).


Verdict : 14



Louis Néel
C'est qui (m) ?
Physicien lyonnais qui fait sa carrière à Strasbourg.
Il travaille dans les années 30 à combler les trous dans les théorises de Curie sur le magnétisme, en utilisant la physique quantique.
Pendant la guerre, il a le temps de développer une technique de détection des mines avant la défaite puis, Strasbourg n'étant plus en France, il s'intalle à Grenoble.
Après guerre, il y développe des laboratoires et continue ses recherches sur le magnétisme, et obtient le Nobel en 1970 pour les découvertes de l'antiferromagnétisme et le ferrimagnétisme.


Francitude : :france: :france: :france:
A représenté la France au conseil scientifique de l'OTAN.
S'est impliqué pour la partie pendant la guerre.


Panachitude : :dodo:
Non, là, y a rien de rien.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2:
2 pour le Nobel.


Postéritude : :avant: :avant:
A l'origine du pôle scientifique de Grenoble.


Verdict : 7



Louis Pasteur
C'est qui (m) ?
On l'oublie souvent, mais à la base, Pasteur, c'est un physicien et un chimiste. Il n'a jamais fait d'étude de médecine, n'est pas docteur, donc n'avait jamais eu le droit de faire une piqûre, par exemple, ce qui lui vaudra toujours des critiques de son vivant.
Il va quand même très vite être célèbre, pour ses travaux réfutant le principe de génération spontanée (où un jeune journaliste, Georges Clémenceau, l'accuse de n'agir que selon sa foi catholique) et ses études sur les maladies du vin. Le baron Haussmann le nomme dans une commission pour lutter contre le choléra, qui ne débouchera sur rien, les membres de recherchant les contaminants que dans l'air, alors qu'il a été montré par John Snow (aucun rapport) que ça passe par l'eau et que le microbe avait déjà été isolé par Pacini.
Sa grande notoriété ne souffrira pas des coups durs, comme son attaque cérébrale (il aura toujours du mal à se déplacer et ne retrouvera jamais l'usage de sa main gauche) ou la chute de Napoléon III dont il était un proche.
Après ses études sur la fermentation et un échec aux élections sénatoriales, il met au point un vaccin contre l'anthrax du mouton puis le fameux vaccin contre la rage.
Après, derrière la légende, on retrouve toujours d'autres noms. Ainsi, les principes de la fermentation avaient été aussi mis en évidence par Liebig (oui, comme les soupes), la pasteurisation était déjà présente dans des écrits d'Appert, les principes d'hygiène ont été établis par Semmelweis et les recherches sur les vaccins ont fait l'objet d'une querelle perpétuelle avec Koch (sur fond de rivalité franco-allemande).


Francitude : :france: :france: :france:
A lutté contre les fridolins à sa manière.
Lorsqu'il était prof de chimie à l'université de Strasbourg, il s'est fait faire un certificat médical bidon pour ne plus aller bosser le temps de ses recherches sans perdre son salaire.


Panachitude : :rockon: :rockon: :rockon: :rockon: :rockon:
On peut le soupçonner de s'être tant intéressé à la bière et au vin qu'il en a profité pour s'en jeter derrière la cravate.
Mais si on s'en tient aux faits, les circonstances de la mise au point du vaccin contre la rage méritent le détour.
Sa méthodologie est simple : on donne le vaccin à quelqu'un, puis on lui donne le virus actif, si le gugusse meurt, c'est que le vaccin n'était pas bon. :gnah: (ah ouais, on ne s'emmerdait pas avec le principe de précaution et la norme E35443RFE24 alinéa 8 du règlement)
Pasteur va alors stalker le gouvernement pour avoir le droit d'utiliser les condamnés à mort pour ses expériences (en échange d'une grâce s'ils s'en sortent), mais sans succès.
Finalement, tout se finit bien, il fera son test ultime sur un gamin.


Rayonnementitude : :cool2: :cool2: :cool2: :cool2: :cool2:
Pasteurisation se dit dans toutes les langues, on parle aussi de point Pasteur ou d'effet Pasteur.
Il y a des instituts Pasteur en France, mais aussi en Corée, au Vietnam, en Iran, en Algérie ...
Il a un cratère sur la Lune, sur Mars, et un astéroïde.
On retrouve des hopitaux ou des écoles Pasteur un peu partout dans le monde, ainsi que des rues (dont le nommage a résisté à la décolonisation).
C'est aussi une île et une péninsule.
Son biopic (américain) a valu un Oscar à Paul Muni et a été nommé à l'Oscar du meilleur film.


Postéritude : :avant: :avant: :avant: :avant: :avant:
Sanofi Pasteur, ce n'est pas de l'excellence française, peut-être ?
Statue indéboulonnable, billet de 5 F, 11e au classement des établissements scolaires.


Verdict : 18



Classement
18 Louis Pasteur

16 Louis de Funès, Louis IX
15 Louis-Ferdinand Céline, Louis Lumière
14 Louis Malle


11 Louis Aragon

9 Louis III

7 Louis Néel

5 Lionel Jospin

:arrow: c'est serré pour la deuxième place, faut choisir entre celui qui réconcilie Salomon et Slimane et celui qui veut les buter, je donne le bonus 77 Sud au second

(promis, je finis le groupe manquant quand j'aurai le temps)
_________________
/fais des V avec mes mains (crac crac) et chante :
Pour tous Jacques Chirac, Maintenant Président, La France doit montrer le chemin de la liberté
Liberté de travailler, de mieux vivre dans chaque foyer, Votons Jacques Chirac, En avant toute la nation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
N° 14
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 14
Inscrit le: 05 Aoû 2003
Messages: 18831
Localisation: derrière les fagots

MessagePosté le: 22 Oct 2018 14:29    Sujet du message: Répondre en citant

Schweinsteiger a écrit:
Louis Ferdinand Céline
Postéritude : :avant: :avant: :avant:
Peu vont frontalement le défendre. :axlsmile:
La plupart, c'est en défendant le style et en jetant les pamphlets (Pierre Perret, Tardi, Fabrice Lucchini, Frédéric Dard ou Michel Audiard l'ont fait), sauf Marc-Edouard Nabe, qui défend tout.




C'est une des références des écrivains de la beat generation parce qu'il a permis l'entrée en littérature d'une certaine forme orale du langage : Kerouac, Burroughs et Bukowski le citent régulièrement en exemple.

Sinon, en France, Beckett, Genet, Le Clézio se revendiquent de son écriture et même Barthes admirait celle-ci.

Je pense que tu peux rajouter un smiley :avant:
_________________
Tant de vies médiocres et si peu de suicides.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MajorFatal
Administrateur
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 17 Mar 2003
Messages: 6550

MessagePosté le: 22 Oct 2018 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

Très grand cru Schweinesque là quand même :clapclap:

Plus français, tu es une baguette. :lol:
_________________
The chosen Juan.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
W-Fenec
Candidat au Kamoulox d'or
Candidat au Kamoulox d'or


Age: 41
Inscrit le: 26 Mai 2006
Messages: 5504
Localisation: St-Omer (62)

MessagePosté le: 22 Oct 2018 22:04    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la Rayonnementitude de Jospin, j'aurais ajouté un point, en Espagne, on l'appelle Rose Pine et ça, c'est pas un super surnom de scout !
_________________
Alice in Chains en interview ! YES !
Les mags !

les perles de mes élèves
L'expression "pression urbaine" veut dire que le stress quand on est en ville, l'impression de toujours être en retard.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kamoulox du Foot Index du Forum -> Tournois et autres jeux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Conditions d'utilisations / Informatique et liberté

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com